Livre reçu: William C. Gordon, Les Jarres chinoises


 Couverture

Paris, Buchet-Chastel (Littérature étrangère), 2010, 312 p.

À San Fransisco, au début des années soixante, Samuel, un journaliste en quête de scoop, enquête sur la mort « accidentelle » de Reginald Rockwood III, percuté par un tram à grande vitesse… pour s’apercevoir que ledit Reginald – supposément riche – dormait dans un cagibi, était gardien de nuit et n’avait ni famille, ni fortune, ni amis. Samuel obtient l’aide de Charles, assistant du procureur général, qui enquête également sur un trafic d’œuvres d’art de la Chine communiste. Ensemble, ils arpentent les rues de Chinatown en quête de réponses.