Livre reçu: Thomas H. Cook, L'Étrange destin de Katherine Carr


 Couverture

Paris, Seuil (Policiers), 2013, 295 p.

La disparition de la poétesse Katherine Carr, il y a vingt ans, après avoir été vue pour la dernière près d’une grotte, replonge l’écrivain George Gates dans ses propres drames : la mort de son fils Teddy, sept ans plus tôt, dont le corps a été repêché dans la rivière. Carr avait laissé un texte – réalité ou fiction ? – qui offre une vision différente, aux relents de fantastique gothique, des événements.