Livre reçu: Sébastien Fitzek, Ne les crois pas


 Couverture

Paris, Archipel, 2009, 350 p.

Alors qu’il est au téléphone avec sa fiancée Leoni, un policier sonne à la porte de Yann May – un psychologue réputé – pour lui annoncer la mort de celle-ci une heure plus tôt. Étrange, d’autant qu’elle vient juste de lui dire « Ne les crois pas. Quoi qu’ils te disent, ne les croit pas. » Deuxième roman de l’auteur, véritable révélation du polar allemand, dont le premier roman Thérapie a été un succès mondial.