Livre reçu: Sebastian Fitzek, Tu ne te souviendras pas


 Couverture

Paris, L'Archipel, 2010, 350 p.

Après Thérapie et Ne les crois pas, voici le nouveau roman de celui qui est déjà considéré comme le Harlan Coben allemand. Robert Stern, avocat, reçoit la confession de Simon, un jeune garçon de dix ans qui prétend avoir été un assassin dans une vie antérieure. Robert n’y croit pas, mais lorsqu’il retrouve un cadavre grâce aux indications de Simon, il n’est plus sûr de rien. Plus tard, il reçoit un coup de téléphone qui lui annonce que son fils, disparu dix ans plus tôt, est peut-être toujours vivant.