Livre reçu: Sara Gran, La Ville des morts


 Couverture

Paris, Le Masque, 2015, 325 p.

Claire DeWitt, c’est une détective privée pas ordinaire. À trente-cinq ans, elle s’autoproclame avec dérision la plus grande détective du monde, enquêtrice amateur à Brooklyn dès l’adolescence et adepte du mystérieux détective français Jacques Silette dont l’étrange ouvrage, Détection, l’a conduite à recourir au Yi-King, aux augures et aux drogues hallucinogènes. Claire entretient également une relation intime avec La Nouvelle-Orléans, où elle a été l’élève de la brillante Constance Darling jusqu’à l’assassinat de cette dernière. Lorsqu’un honorable procureur disparaît dans la débâcle de l’ouragan Katrina, elle retrouve son ancienne ville, complètement sinistrée, afin de résoudre le mystère.