Livre reçu: Robert Malacci, La Belle au gant noir


 Couverture

Lévis, Alire (Romans 118), 2008, 243 p.

Réédition de la première aventure de Malacci, le photographe à la verve mordante et truculente. Écœuré de bosser pour le torchon de bas étage qu’est Écho-Matin, Malacci se trouve un job de secrétaire particulier auprès d’une belle mais ex-attachée politique. Évidemment, notre homme se retrouve dans de beaux draps… sans jeux de mots !