Livre reçu: Robert Brisebois, Les Emballeurs de vide


 Couverture

Saint-Pie, JKA, 2010, 240 p.

Un motard criminalisé qui mène une enquête depuis sa cellule, un tricheur qui gagne sa vie en participant à des concours, un casino aux activités douteuses, une femme magnifique, un accordeur de pianos, une agence de publicité qui fait la promotion d’un produit qui n’existe pas, un Montréal réel et irréel : voici les ingrédients d’un roman qui est l’histoire d’une enquête, mais peut-être pas. « Prenez garde aux emballeurs de vide ! »