Livre reçu: Ricardo Piglia, Argent brûlé


 Couverture

Paris, Zulma, 2010, 272 p.

L’auteur a romancé un fait divers (un braquage) qui a défrayé la chronique argentine en 1965 : romancé, car la violence de la réalité dépasse de loin la fiction. Tout commence lorsque l’auteur rencontre, dans un train, Blanca Galeano, la « concubine » du malfrat Mereles.