Livre reçu: René Manzor, Celui dont le nom n'est plus


 Couverture

Paris, Kero, 2014, 390 p.

A Londres, un homme est retrouvé étripé. Son assassin est une vieille dame à la vie exemplaire qui l’avait élevé comme son fils. Le lendemain, un autre homme est tué de façon similaire par la personne qui l’aimait le plus au monde. Et toutes les vingt-quatre heures, un nouveau supplicié apparaît. McKenna, un policier irlandais, mène l’enquête, aidé d’une criminologue et de l’avocat des coupables.