Livre reçu: Petros Markaris, Pain, éducation, liberté


 Couverture

Paris, Seuil (Policiers), 2014, 252 p.

Athènes, 2014. La Grèce va de plus en plus mal, plongée dans le marasme économique et social. Un tueur en série s’attaque à des personnalités d’envergure qui ont des carrières fulgurantes après avoir été des gauchistes. Sur les corps des victimes, un enregistrement du slogan révolutionnaire de la génération Polytechnique de 1973 : « Pain, éducation, liberté. » Le commissaire Charitos, qui n’a pas été payé depuis trois mois, tente de trouver le coupable.