Livre reçu: Meg Gardiner, Le Dirty Secret Club


 Couverture

Paris, Fleuve noir, 2010, 412 p.

Une avocate est retrouvée morte au volant de sa voiture : tout semble indiquer un suicide, jusqu’à ce que la police découvre qu’elle avait fondé le « Dirty Secrets Club », un club qui permettait à des personnes riches de révéler leurs secrets en contrepartie d’un défi pour obtenir leur rédemption. Jo Beckett, psychiatre post-mortem, fouille les recoins de la vie de l’avocate pour démêler les fils d’un écheveau plutôt compliqué.