Livre reçu: Mario Sabino, Le Jour où j'ai tué mon père


 Couverture

Paris, Métailié (Noir), 2009, 159 p.

Il a tué son père. D’un coup sur la tête, et par-derrière. Puis il a appelé la police. Et là, il conte son histoire à la psychiatre. Comme s’il menait une enquête sur lui-même, comme s’il voulait trouver pourquoi il était si médiocre face à ce père éternel gagnant… Roman noir.