Livre reçu: Luke McCallin, Les Cendres de Berlin


 Couverture

Paris, Toucan (noir), 2018, 558 p.

« Berlin, 1947. L’ex-capitaine Gregor Reinhardt a retrouvé un poste d’inspecteur à la police criminelle de la ville. Dévastée par les combats, éventrée par les bombardements, Berlin est aussi divisée entre des puissances victorieuses qui veulent chacune préserver ou accroître leur influence. Les tensions augmentent, la police est déchirée par les rivalités internes tandis que les factions politiques se disputent le pouvoir et la protection des nouveaux maîtres. Quand un homme est retrouvé mort dans un immeuble en ruine, puis un autre peu de temps plus tard, Reinhardt sait que commence une enquête difficile, au milieu d’hommes et de femmes devenus très méfiants à l’égard de la police. Il semble pourtant qu’un tueur méthodique soit en liberté et la tension augmente quand on découvre que les victimes s’étaient connues pendant la guerre. Alors que d’étranges individus cherchent à utiliser son passé militaire pour le déstabiliser, Reinhardt découvre qu’alliés occidentaux et soviétiques se sont faits bien plus d’ennemis qu’ils ne le pensent et que les tragiques passions allemandes sont encore vivaces. Il comprend enfin, mais un peu tard, que cette enquête pourrait lui coûter très cher… »