Livre reçu: Luc Baranger, La Balade des épavistes


 Couverture

Lévis, Alire (Romans 094), 2006, 303 p.

« Tu sais, Max, c’est dur de s’avouer qu’on est mort de son vivant. » Ainsi s’exprime Clovis, ancien journaliste rock devenu le bras droit de Max le Gitan, patron de la « Casse Rentchler ». Mais quand un tireur anonyme s’en prend à ceux qu’ils aiment, les deux naufragés de la vie réagissent vite !