Livre reçu: Graeme Villeret, Les Morts sont des cons


 Couverture

Varennes, Ada, 2019, 500 p.

« On écrit souvent des histoires policières du point de vue de l’enquêteur, rarement de celui du tueur. Les morts sont des cons raconte la mission complexe d’un tueur à gages. Voyage autour du monde, bonne bouffe, filles, sexe et alcool, mais aussi trahisons et meurtres violents orchestrés savamment. Et quelques grains de sable qui viendront enrayer l’impitoyable machine à tuer. »