Livre reçu: Gary Victor, Cures et châtiments


 Couverture

Montréal, Mémoire d'encrier (Roman), 2013, 208 p.

« L’inspecteur Dieuswalwé Azémar, alcoolique, ne pourra conserver son poste dans la police nationale qu’à la condition de subir une cure de désintoxication. En pleine cure, poursuivi dans ses délires par tous les truands qu’il a expédiés dans l’autre monde, il reçoit la visite d’une Brésilienne l’accusant d’avoir tué son père, un général des Nations unies alors en poste en Haïti quelques années auparavant, et décidée à l’exécuter. Les preuves accablent l’inspecteur qui ne se souvient de rien. L’enquête officielle avait pourtant conclu au suicide du général… L’inspecteur n’a d’autre choix […] que de foncer dans le tas pour faire la lumière sur ce qui s’était vraiment passé à un moment où Port-au-Prince était l’otage des gangs et des Nations unies. » Polar vaudou.