Livre reçu: François Aussanaire, Le Dernier Refuge des gens de mer


 Couverture

La-Neuville-aux-Joûtes, Jacques Flament, 2012, 104 p.

Premier roman pour un auteur qui a publié auparavant deux recueils de nouvelles (Morts-eaux et Les Cimetières de bateaux… ne font rire que les poissons), ainsi que plusieurs textes dans les pages d’Alibis. Le dernier refuge des gens de mer, c’est une maison de retraite sur une île de l’Atlantique. Là-bas vivent surtout de vieux marins et des gens qui n’ont pas les moyens d’aller ailleurs. Là-bas, aussi, on y meurt un peu trop fréquemment. La mort qui apporte aux survivants un petit coup de jeune, quoi ! Roman noir et au cynisme décapant.