Livre reçu: Eva-Marie Liffner, Le Rêveur et la peine


 Couverture

Paris, Rivages (Thriller), 2012, 253 p.

« À l’été 1952, dans son bureau de Stockholm, l’architecte Lars Israel Wahlman se souvient de sa première grande commande, en 1897 : édifier pour une ancienne famille écossaise, les Dickson, un château élisabéthain sur la côte suédoise. Ce projet, et surtout sa rencontre avec l’énigmatique Blanche Dickson, allait l’entraîner dans un univers fantasmatique marqué de loin en loin par Shakespeare, la reine Marie Stuart ou la résurgence de mystérieux trésors. »