Livre reçu: Daniel dA, Une balle (à peine) perdue


 Couverture

Gatineau, Vents d'Ouest (Azimuts), 2006, 205 p.

Le polar (!) humoristique de Daniel dA (voir notre appréciation aux pages 143-144 d’Alibis 20) est enfin paru. Ce roman épistolaire, qui fait de votre revue préférée le pivot de sa trame, met en scène un narrateur qui veut que l’un des directeurs littéraires commette un meurtre. Mais n’ayez crainte, tout ça n’est que l’humour particulier de dA, connu pour ses aventures hallucinantes de Gusse Oualzerre !