Livre reçu: Colin Harrison, Manhattan Vertigo


 Couverture

Paris, Belfond (noir), 2018, 405 p.

« Sexe, pouvoir, argent et œuvres d’art, ou quand le mirage de l’amour se heurte au vertige de la possession. Jennifer ne sait plus à quel homme se vouer. D’un côté, son mari, Ahmed Mehraz, businessman iranien à l’ascension irrésistible, qui caresse le rêve de grimper les échelons du pouvoir. De l’autre, Bill, son amour de jeunesse, gentil GI texan qui souhaite la ramener au pays. Fortune et amour. Soirées folles de New York et vie de femme au foyer. Jennifer veut tout. Pour l’aider à y voir plus clair, la jeune femme compte sur Paul Reeves, son voisin et confident. Mais cet avocat quinquagénaire a d’autres préoccupations : mettre la main sur la plus vieille carte de New York, une œuvre inestimable dont le bruit court qu’elle sera bientôt mise en vente. Et quand la diaspora iranienne et un tueur à gages mexicain viennent rabattre les cartes de ce triangle amoureux, une seule question se pose : qui sauvera sa tête et remportera la mise ? »