Livre reçu: C.J. Box, Trois semaines pour un adieu


 Couverture

Paris, Seuil (Policiers), 2011, 341 p.

Un jeune couple qui a adopté une petite fille, aujourd’hui âgée de neuf mois, se voit ordonner de rendre l’enfant à son père de dix-huit ans (qui n’avait pas signé la renonciation à la paternité et dont le propre père est un juge influent) dans les trois semaines. Désespéré, le couple décide de se battre contre la décision, aidé par un ami flic. Un des rares polars de Box sans son personnage fétiche Joe Pickett.