Livre reçu: C. J. Sansom , Les Larmes du diable


 Couverture

Paris, Belfond, 2005, 493 p.

Retour de l’avocat bossu Matthew Shardlake (Dissolution). À l’été 1540, à Londres, la nièce de Matthew, Elizabeth Wentworth, est reconnue coupable de meurtre et soupçonnée d’être l’hôte d’un démon. Même si l’avocat est convaincu du contraire, il doit avant tout accomplir une mission pour Thomas Cromwell, qui veut les « larmes du diable », c’est-à-dire le feu grégeois inventé par les alchimistes byzantins…