Livre reçu: Boris Akounine, La Maîtresse de la mort


 Couverture

Paris, Presses de la Cité, 2006, 404 p.

Cette nouvelle enquête d’Eraste Fandorine l’entraîne dans les bas-fonds de Moscou, mais la particularité du roman est qu’il possède un livre-miroir, L’Amant de la mort, qui, bien que relatant une autre enquête, crée un effet stéréo surprenant, nous dit l’auteur !