Livre reçu: Bill James, Le Cortège du souvenir


 Couverture

Paris, Rivages (Noir 472), 2003, 269 p.

Quand ceux qui ont tué un policier infiltré s’en sortent parce qu’il a été démontré que des preuves ont été maquillées, ça peut mener aux pires extrémités, celles où la justice ne se distingue plus de la vengeance…