Livre reçu: Anna Ekberg, L’Amour à mort


 Couverture

Paris, Cherche-midi, 2019, 444 p.

« Caché dans l’obscurité, sous la pluie, Christian est assis au volant de sa camionnette. Il attend sa femme, Leonora. Soudain il aperçoit celle-ci, en train de courir. Il serre le volant de toutes ses forces. Leur première rencontre, leur premier baiser, leur histoire d’amour… Il essaie d’oublier. De tout oublier. Il ne doit pas penser qu’elle est sa femme, ni même un être humain. D’ailleurs, est-elle encore sa femme? C’est davantage une menace, quelqu’un qui, s’il ne fait rien, va détruire sa vie. Il a pris sa décision, une décision terrible. Il n’a pas le choix. Il appuie sur l’accélérateur. Il voudrait pouvoir fermer les yeux mais c’est impossible. Une dernière image avant le choc : la queue de cheval de Leonora qui se balance en rythme sous la pluie. Trop tard pour changer d’avis. »