Livres reçus: janvier 2022

Alire

Jean-Jacques Pelletier
En marge de l'apocalypse

Lévis, Alire (SF), 2022, 252 p.

En marge de l’univers romanesque qu’il développe depuis plus de trente ans, Jean-Jacques Pelletier a écrit nombre de nouvelles. Certaines d’entre elles mettent en scène ces personnages attachants et singuliers (tels l’inspecteur-chef Gonzague Théberge, l’écrivain Victor Prose, la tueuse à gages Natalya…) que des centaines de milliers de lectrices et lecteurs ont découverts dans la tétralogie des Gestionnaires de l’apocalypse et les romans suivants. Dans les textes qui composent la première partie du recueil, chacun d’eux s’efforce à nouveau de contenir l’apocalypse.

En deuxième partie, l’auteur nous présente d’autres personnages qui, eux, combattent des apocalypses plus personnelles. Or, il n’est pas certain qu’une petite apocalypse intime est forcément moins effroyable que celle qui menace l’humanité… du moins pour celle ou celui qui la subit !

Jean-Jacques Pelletier
Radio-Vérité (R)

Lévis, Alire (Romans), 2022, 333 p.

Sébastien Cabot, l’animateur vedette de Radio-V, la chaîne « qui-dit-la-vraie-vérité-au-vrai-monde », a été kidnappé par un mystérieux groupe, le Front de libération des victimes, qui exige une rançon mirobolante et la fermeture définitive de Radio-V.
En charge du dossier, l’inspecteur Gonzague Théberge, du SPVM, incorpore aussitôt à son équipe habituelle le gars du service de l’informatique qui surveille depuis des mois sur Internet les « V » – les fans irréductibles de Cabot. Première surprise : le gars s’avère être une jeune femme à l’air ingénu, Frédérique Roussel. Crack informatique redoutable, elle montre aussitôt à son chef, preuve à l’appui, que ce ne sont pas seulement quelques individus qui ont été visés par les propos incendiaires de Cabot, mais bien des pans entiers de la population : les prostituées, les BS, les artistes, les handicapés… bref tous ceux qui, selon l’animateur, ne font pas partie du vrai monde.
Aux prises avec cette stupéfiante liste de suspects potentiels, l’enquête peine à prendre son envol, au grand déplaisir de Théberge, qui ne peut contrer les propos véhéments de Radio-V face à ce que la chaîne considère comme de l’incompétence crasse. Or, à force de jeter de l’huile sur le feu, voilà que les V décident de s’en mêler !

Rick Mofina
Dernière Limite (R)

Lévis, Alire (Romans), 2022, 431 p.

Désormais installée à Manhattan avec sa fille Grace, Kate Page a fait son nid chez Newslead. Or, malgré les intéressants dossiers qu’on lui confie, Kate est toujours préoccupée par un événement survenu il y a plus de vingt ans : la disparition de sa petite sœur, Vanessa, qui s’est littéralement volatilisée lors du grave accident de voiture qu’elles ont subi dans les Rocheuses.
Kate a pourtant enquêté partout, soumis des clichés de sa sœur – de plus en plus vieillie par ordinateur – aux associations de personnes disparues, à la police et à la presse, y joignant toujours la photo du pendentif représentant un ange que portait Vanessa, identique au sien.
Frustrée par ses recherches infructueuses, Kate sent remonter son angoisse quand Ed Brennan, policier dans une petite ville du nord de l’État de New York, prend contact avec elle pour lui raconter une histoire terrible : le corps carbonisé d’une femme a été découvert dans les décombres d’une grange incendiée, que tous croyaient abandonnée mais qui s’est révélée bizarrement divisée en « cellules pour femmes », s’il faut se fier aux nombreux objets trouvés… dont un pendentif semblable à celui de Kate !

François Lévesque
Neiges rouges (R)

Lévis, Alire (Romans), 2022, 269 p.

Soupçonnant un trafic de stupéfiants, le poste de la Sûreté du Québec de Nottaway dépêche Vincent Parent et son partenaire Antoine Lemay au domicile d’Anna Wabanonik, dont le dossier criminel est vierge. Mais à leur arrivée, l’Autochtone et Kanti, sa fille de quatorze ans, surprennent les policiers en s’enfuyant en raquettes à travers les forêts enneigées.
À la suite d’une pénible poursuite – le froid est mordant et les agents sont mal chaussés –, le drame survient : sans l’ombre d’un geste menaçant de la part d’Anna, Lemay pointe une arme sur elle et l’abat. Horrifié, Parent, qui a remarqué que le revolver utilisé n’est pas le Glock de service de son collègue, exige des explications. « Écoute, Vincent. J’ai une femme, j’ai deux beaux p’tits gars… Y’est pas question qu’une guidoune vienne scraper ça », lance-t-il en redirigeant son arme vers Parent.
Une semaine plus tard, Vincent Parent, qui a été plus rapide – et précis ! – que Lemay, se remet de ses blessures. Or, si l’enquête menée par le sergent-détective Jean-Pierre Vadeboncœur, du Service de police de la Ville de Montréal, confirme qu’il a agi en situation de légitime défense, deux questions monopolisent son esprit : que signifient les dernières paroles de Lemay, et où diable, en plein hiver, a pu se réfugier la jeune Kanti, dont on a perdu la trace depuis la mort tragique de sa mère ?

Wayne Arthurson
Les Traîtres du Camp 133 (R)

Lévis, Alire (Romans), 2022, 334 p.

Lethbridge, Alberta – juin 1944
Dans les camps de prisonniers de guerre des Prairies, ce sont les détenus eux-mêmes qui, sous la surveillance des gardes canadiens, gèrent les lieux dans le respect de la hiérarchie allemande. C’est ainsi que le sergent Neumann, chef de la Sécurité civile, est chargé d’éclaircir le meurtre – malhabilement camouflé en suicide – du capitaine Mueller qu’on a retrouvé pendu.
Accompagné de son adjoint, le caporal Aachen, Neumann constate rapidement que la mort de Mueller attriste bien peu de ses compatriotes, car le capitaine était un fieffé communiste qui, en dispensant des cours de mathématiques aux jeunes soldats, en profitait pour remettre en question les stratégies militaires du Führer.
Or, si le sergent croit avoir trouvé le mobile du crime, du diable s’il sait où débusquer le meurtrier. Dans le groupe des SS, dont il reconnaît les méthodes ? Dans celui de la Légion étrangère, dont un des gars a été surpris à espionner la scène de crime ? Ou peut-être devrait-il s’intéresser plutôt à la rivalité qui s’envenime entre la Wehrmacht et les sous-mariniers de la Kriegsmarine ?
Mais quand le caporal Aachen est sauvagement attaqué par des hommes masqués, Neumann comprend que son enquête dérange… et donc qu’il tient enfin sa première piste sérieuse !

Belfond

Robert Harris
Le Second Sommeil

Paris, Belfond (Noir), 2022, 361 p.

Maître du thriller historique, l’auteur de Fatherland revient avec un roman qui interroge la marche de l’Histoire, du Progrès et de la Science sous un angle d’une rare noirceur. Une expérience de lecture captivante qui nous rappelle la fragilité de notre monde moderne.

1468. Le père Christopher Fairfax est envoyé dans un village isolé du bout de l’Angleterre pour célébrer les funérailles d’un prêtre décédé brutalement.
D’abord saisi par l’accueil glacial des habitants, Fairfax est bientôt effrayé lorsqu’il découvre dans la chambre du défunt toute une collection de livres et d’artéfacts anciens, témoins d’un temps préapocalyptique. Des objets qui auraient dû conduire l’homme de Dieu au bûcher.

N’y a-t-il pire péché que celui de la connaissance ? Alors qu’il enquête sur ce prêtre hérétique, Fairfax va s’approcher trop près d’une vérité tenue secrète depuis des siècles – le destin d’un monde englouti par le temps, une civilisation disparue que certains cherchent à raviver pour sortir du noir profond de la nuit…

Du Tullinois

Monique Le Maner
L'Ankou

Rimouski, Du Tullinois, 2021, 204 p.

Que fait un vieil homme dans une résidence en Abitibi quand il apprend qu’un inconnu lui a légué un manoir en Bretagne ? Surtout quand on s’appelle Onésime Gagnon et qu’on n’a jamais eu aucune envie de voir du pays ? Onésime, celui que son ami le sergent-détective Turgeon aime surnommer « le plus grand détective du Québec », tentera cependant l’aventure. Dès son arrivée en terre bretonne, le notaire lui conseille de renoncer à l’héritage. Le manoir est maudit, lui répètent les habitués du café du village qui semblent tous avoir quelque chose à cacher. Au lendemain de l’arrivée de Turgeon venu le rejoindre, le cadavre du jardinier du manoir est retrouvé tandis que surgissent des spectres issus de légendes bretonnes comme les lavandières de la nuit et l’Ankou, le faucheur d’âmes. Pour la première fois de sa vie, le rationnel, l’imperturbable Onésime Gagnon perd pied.

Lattès

Éric Giacometti et Jacques Ravenne
Marcas

Paris, Lattès (Thriller), 2021, 430 p.

Paris, palais de l’Elysée. Le nouveau président de la République est informé de l’existence du cinquième rituel, un mystère réservé aux chefs de l’Etat. Cinq ans plus tard, alors qu’une nouvelle élection présidentielle approche, le meurtre d’un franc-maçon met cet étrange protocole sur le devant de la scène. L’application Sept permet de découvrir l’histoire en réalité augmentée.