Livres reçus: mars 2021

Alire

Maxime Houde
L’Évaporée du Red Light

Lévis, Alire (GF), 2021, 234 p.

Un matin, Stan Coveleski a la surprise de trouver à son bureau une fort jolie cliente. Loretta Lamour, danseuse au cabaret Full Moon, veut l’engager pour retracer son amie Gisèle – elles logents dans la même pension –, cigarette girl de son état, qui a mystérieusement disparu quelques jours plus tôt.
Mais l’enquête, au départ plutôt banale, prend une autre tournure quand Benjamin Katz, le vieux – mais riche ! – propriétaire du Full Moon l’approche pour lui demander à son tour de retrouver la jeune fille… en prétextant une idylle ! À laquelle, bien sûr, Coveleski ne croit guère, et encore moins quand Sylvia et Victor, les enfants de Katz, viennent mettre leur nez dans l’histoire, la compliquant encore plus.
Dès lors, Coveleski a une conviction : cette cigarette girl, qui s’est étrangement évaporée, est plus importante qu’elle n’en a l’air, et il en veut pour preuve le nombre effarant d’atteintes à sa personne dont il a été victime depuis qu’il la cherche. Or, quand il s’entête, Stanislas Coveleski est têtu, très têtu, et certains vont l’apprendre à leurs dépens !

Maxime Houde
La Vie rêvée de Frank Bélair

Lévis, Alire (Romans), 2021, 309 p.

Marié avec Simone, son amour de jeunesse, Frank Bélair est depuis peu le papa d’un charmant petit garçon mais surtout, grâce à Alan Rourke, un malfrat qui l’a récompensé pour sa loyauté dans une vieille affaire, il est le propriétaire du Blue Dahlia, le cabaret à la mode à Montréal.
Chaque soir, entre deux floor shows, il boit du whisky, accueille les clients ou expulse ceux qui sont éméchés et, en bon maître des lieux, prend son pied à souhait avec Béatrice, sa préférée du moment. La vie rêvée, quoi ! Tant qu’il paie sa cut à monsieur Rourke…
Mais en ces années de guerre, le passé vous rattrape rapidement dans la métropole du vice et Frank comprend trop tard que les ficelles qui le lient à la famille Rourke tissent autour de lui une toile solide dont il doit à tout prix s’extirper…

Jean-Louis Fleury
L’Ombre des monastères (R)

Lévis, Alire (Romans), 2021, 331 p.

Des attentats contre des musulmans ont été perpétrés à quelques semaines d’intervalle à Tourcoing, en France, dans le domaine de Soignes, en Belgique… et à Rimouski, au Québec. La découverte, sur chacun des sites, d’une mise en scène commune particulièrement morbide fait craindre le pire aux autorités : ce ne sont pas des illuminés qui ont commis ces atrocités mais des loups, et les loups, c’est connu, se tiennent en meute.
Devant l’urgence de la situation, la Sûreté du Québec sollicite les services de son ex-enquêtrice Aglaé Boisjoli, qui a relancé sa carrière au sein d’une agence privée où elle combine son expérience de policière et sa formation en psychologie. Or, dès qu’elle accepte la proposition de son ancien employeur – établir le profil psychologique du ou des tueurs du Bas-Saint-Laurent –, Aglaé constate le peu d’éléments à sa disposition pour amorcer sa recherche.
En désespoir de cause, la profileuse élargit son champ de recherche aux mouvements d’extrême droite au Québec et en Occident en général… et ce qu’elle découvre la stupéfie : au-delà des groupuscules dont on entend parler de plus en plus dans les médias, cette mouvance possède au Québec des racines au passé lointain… et ses fruits les plus pernicieux ont souvent mûri à l’ombre des monastères !

Rick Mofina
Chute libre (Kate Page -4)

Lévis, Alire (GF), 2021, 408 p.

Le temps est clair, les conditions de vol parfaites. Le vol 4990 d’EastCloud file à vitesse de croisière au-dessus de l’État de New York vers l’aéroport LaGuardia quand une soudaine perte de contrôle déstabilise l’appareil. Dans l’habitacle, les passagers sont secoués telles des poupées de chiffon et les cris fusent.
Dans la salle de rédaction désertée de Newslead, Kate Page met la dernière main à un article. Quand elle entend « EastCloud… urgence… blessés » dans le brouhaha qui jaillit des scanners, branchés jour et nuit sur les canaux d’urgence, Kate saute aussitôt dans un taxi et direction LaGuardia. Au grand dam de sa cheffe de pupitre qui, le lendemain, la rabrouera vertement car, aux dires de la compagnie aérienne, l’incident a été causé par une zone de turbulences et une erreur de pilotage.
Kate, qui se fie à son instinct, décide néanmoins de poursuivre son enquête. Sa rencontre avec le pilote du vol 4990, qui lui jure qu’il a été confronté à une défaillance du système et non à des turbulences, semble lui donner raison. Mais doit-elle croire ce pilote qui, du même souffle, admet consommer des antidépresseurs en raison d’un difficile divorce ?
Or, quand Kate reçoit un mystérieux courriel de revendication de l’incident, elle comprend qu’elle est sur une piste sérieuse… et que celle-ci la mène vers une terrifiante révélation !

L'Archipel

Dean Koontz
La Porte interdite

Paris, L'Archipel (noir), 2021, 446 p.

Pourtant innocente, Jane Hawk se voit inculpée pour espionnage, trahison et meurtres. Elle décide de comprendre pourquoi on s’acharne ainsi sur elle. Elle s’engage dans un combat contre une organisation secrète qui resserre peu à peu son étau sur elle.

Le Masque

Ian Rankin
Le Chant des ténèbres

Paris, Le Masque, 2021, 350 p.

Cinq heures du matin. John Rebus, pourtant à la retraite, est tiré du lit par la sonnerie stridente du téléphone. À l’autre bout, sa fille, paniquée, lui apprend que son compagnon Keith a disparu. De son côté, la police écossaise découvre le corps d’un riche étudiant saoudien, Salman bin Mahmoud, assassiné sur un vulgaire parking d’Édimbourg. Et les pistes, aussi ténues que variées, ne semblent mener nulle part.
Tandis que Siobhan Clarke et l’inspecteur Malcom Fox tentent de démêler cette enquête, John Rebus roule vers le petit village côtier plein de secrets où réside sa fille. Mais, pour la toute première fois, la vérité est peut-être ce qu’il désire le moins découvrir…

Métailié

Camila Sosa Villada
Les Vilaines

Paris, Métailié, 2021, 204 p.

La Tante Encarna porte tout son poids sur ses talons aiguilles au cours des nuits de la zone rouge du parc Sarmiento, à Córdoba, en Argentine. La Tante – gourou, mère protectrice avec des seins gonflés d’huile de moteur d’avion – partage sa vie avec d’autres membres de la communauté trans, sa sororité d’orphelines, résistant aux bottes des flics et des clients, entre échanges sur les derniers feuilletons télé brésiliens, les rêves inavouables, amour, humour et aussi des souvenirs qui rentrent tous dans un petit sac à main en plastique bon marché.
Une nuit, entre branches sèches et roseaux épineux, elles trouvent un bébé abandonné qu’elles adoptent clandestinement. Elles l’appelleront Éclat des Yeux.

Presses de la cité

Jess Kidd
Les Voleurs de curiosité

Paris, Presses de la cité, 2021, 480 p.

Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates, s’attaque au cas le plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronnet, a été kidnappée. Mais la fillette n’est pas une enfant ordinaire…