Livres reçus: février 2019

Alire

Rick Mofina
L’Ange (en)volé (Kate Page -1)

Lévis, Alire (GF), 2019, 430 p.

« Jenna Cooper court les aubaines dans un marché aux puces de la banlieue de Dallas quand de violentes tornades s’abattent sur le Texas, provoquant le chaos et la destruction sur leur passage. Grâce à un couple de bons Samaritains, Jenna et ses deux enfants trouvent refuge dans la partie couverte du marché. Terrifiée, la jeune mère voit le vent tout disloquer autour de leur abri… quand un violent choc à la tête la plonge dans l’inconscience.

Kate Page, journaliste aguerrie, n’a pas survécu à la vague massive de coupures de postes qui a déferlé sur les médias papier traditionnels. Ayant épuisé ses économies, elle doit accepter un poste de stagiaire pour l’antenne de Newslead à Dallas, laissant sa fille aux bons soins d’une amie chez elle, en Ohio. Or, si jusqu’à maintenant on ne lui avait assigné que de banales tâches relevant tout juste du journalisme, la série de tornades qui frappe le Texas lui permet d’aller couvrir la dévastation dans un immense marché de banlieue.

Sur place, Kate constate que les pertes, tant humaines que matérielles, sont incommensurables. Un cas poignant captive bientôt son attention, celui de Jenna Cooper dont le fils de cinq mois, Caleb, s’est envolé dans la tempête… tout comme le couple qui l’a aidée… »

Jean-Louis Fleury
L’Affaire Céline (R)

Lévis, Alire (Romans), 2019, 335 p.

« Deux jours après un passage remarqué à l’émission Tout le monde en parle, René Kahn, professeur à la Sorbonne et spécialiste de l’œuvre du célèbre auteur Louis-Ferdinand Céline, a trouvé la mort au Crique-à-la-Roche, à une quinzaine de kilomètres de Ripon, dans l’Outaouais. De fait, c’est dans les restes calcinés d’une voiture volée au village que le cadavre de celui qui cherchait des preuves de l’accointance de Céline avec l’extrême droite québécoise pendant la Seconde Guerre mondiale a été formellement identifié. Que s’est-il donc passé pour que le professeur Kahn périsse de manière aussi tragique ?

C’est Aglaé Boisjoli, docteure en psychologie et capitaine aux Projets spéciaux de la Sûreté du Québec, qui a été chargée de l’enquête. Mais ce qu’elle croyait être un banal – quoique sordide – meurtre se transforme rapidement en une troublante affaire ayant des ramifications politiques, et dont la moindre des révélations n’est pas l’identité du mystérieux personnage aperçu près de la voiture incendiée.

Or, si Aglaé a été surprise par ses découvertes, c’est l’indignation qui l’a submergée quand ses supérieurs lui ont mis des bâtons dans les roues afin d’étouffer l’affaire. C’est pourquoi elle leur a transmis une lettre de démission… qui a été refusée ! Choquée par ce refus, Aglaé a rédigé un rapport afin de justifier sa décision.

Ce rapport, qui relate l’enquête point par point et avec preuves à l’appui, vous le tenez en main, et sachez que personne n’y est épargné, surtout pas les supérieurs d’Aglaé Boisjoli ! »

Rick Mofina
Dernière Heure (Jason Wade -1) (R)

Lévis, Alire (Romans), 2019, 401 p.

« À la suite d’une dispute amoureuse, Karen Harding, étudiante universitaire de Seattle, quitte la ville pour aller chercher du réconfort auprès de sa grande sœur, qui habite Vancouver. Mais au lendemain d’une violente tempête, la police trouve sa voiture abandonnée sur une route secondaire. Vide.

Chaque été, le Seattle Mirror engage des stagiaires dont un seul, à la fin du contrat, obtiendra un emploi à temps plein. Quand Jason Wade se met sur la piste de Karen Harding, l’étudiante disparue, il se dit que cette affaire peut lui permettre de gagner le concours. Harcelant les forces de l’ordre pour obtenir leur coopération – au grand dam de ses supérieurs, qui saluent sa détermination mais condamnent sa témérité –, Jason débusque des indices faisant craindre le pire pour la jeune femme, qui ne serait pas la première à disparaître dans la région !

Et voilà qu’une vieille dame, Hanna Larssen, fait une horrible découverte au cœur de ses terres… »