Livres reçus: novembre 2018

Calmann-Lévy

René Manzor
Apocryphe

Paris, Calmann-Lévy (Noir), 2018, 398 p.

« Jérusalem. An 30. Un petit garçon regarde avec rage son père agoniser sur une croix. Son nom est David de Nazareth, et ceci est son histoire.

Un adolescent en quête de justice et de vérité, une fresque épique, violente et émouvante, un thriller biblique à couper le souffle, relecture stupéfiante et l’Histoire officielle. »

Lee Child
Bienvenue à Mother’s Rest

Paris, Calmann-Lévy (Noir), 2018, 453 p.

« Pourquoi cette ville s’appelle-t-elle Mother’s Rest ? C’est la question qui pousse Jack Reacher à descendre d’un train, en pleine nuit, dans cette bourgade perdue de l’Oklahoma.

À la gare, une femme splendide semble l’attendre. Mais Michelle Chang, ex-agent du FBI, l’a pris pour Keever, qu’elle cherche désespérément. Son collègue a disparu. Sans hésiter une seconde, Reacher décide de l’aider à le retrouver. Mais ce qu’il ignore, c’est qu’après un périple à travers tout le pays et dans les profondeurs du Darknet, il se retrouvera à la case départ, à Mother’s Rest, face au pire cauchemar imaginable. »

Donna Leon
Les Disparus de la lagune

Paris, Calmann-Lévy (Noir), 2018, 355 p.

« Le commissaire Brunetti, surmené par des dossiers compliqués, s’offre une retraite solitaire dans une superbe villa de l’île de Sant’Erasmo, loin de sa femme Paola et de son patron. Il a bien l’intention d’y passer ses journées à ramer sur la lagune vénitienne et à déguster des plats locaux. Mais soudain, le paradis vire au cauchemar quand le gardien de la villa, Davide Casati, disparaît lors d’un violent orage. Personne, pas même la femme qu’il rencontrait le soir en secret, ne sait où il se trouve. Brunetti prend aussitôt l’affaire en main, ignorant que son enquête va le mener à rouvrir d’anciennes blessures et à révéler des secrets scandaleux dissimulés depuis des années dans les brumes de la lagune. »

Donato Carrisi
L’Égarée

Paris, Calmann-Lévy (Noir), 2018, 332 p.

« Un labyrinthe secret plongé dans l’obscurité. Un bourreau qui y enferme ses proies. Une victime qui parvient à s’en échapper, mais sans le moindre souvenir. Un effroyable combat pour retrouve la mémoire, et une enquête à hauts risques pour traquer celui qui continue à agir dans l’ombre… »

Du masque

Sophie Hannah
Crime en toutes lettres

Paris, Du masque (Agatha Christie), 2018, 366 p.

« Hercule Poirot passe une excellente journée. Après s’être régalé les papilles en délicieuse compagnie, son chauffeur se gare en parfaite symétrie avec l’entrée de son immeuble, ce qui ferait presque sourire de satisfaction le détective. Mais la vie de Poirot ne reste jamais paisible bien longtemps et, à peine descendu de voiture, sa bonne humeur disparaît lorsqu’une élégante femme l’accoste violemment. Pourquoi Poirot lui a-t-il envoyé une lettre l’accusant du meurtre de Barnabas Pandy, un homme qu’elle ne connaît même pas? Si la jeune femme est furieuse et choquée, Poirot, lui, est perplexe car il n’a jamais entendu parler de la victime. Quand d’autres lettres signées de son nom font surface, Poirot comprend qu’il est temps de mener l’enquête. Qui est ce mystérieux Barbabas Pandy? Et surtout, a-t-il vraiment été assassiné? »

Fleuve

Fiona Barton
La Coupure

Paris, Fleuve (noir), 2018, 477 p.

« Quand quelques lignes en bas de la colonne des brèves révèlent la découverte du corps d’un bébé sur un chantier de la banlieue de Londres, la plupart des lecteurs n’y prêtent guère attention.

Mais pour trois femmes, cette nouvelle devient impossible à ignorer.

Angela revit à travers elle le pire moment de son existence : quarante ans auparavant, on lui a dérobé sa fille à la maternité. Depuis, elle cherche des réponses.

Pour Emma, jeune éditrice en free-lance, c’est le début d’une descente aux enfers, car ce fait divers risque fort de mettre au jour son secret le plus noir et de détruire sa vie à jamais.

Quant à Kate, journaliste de renom et avide d’une bonne story, elle flaire là le premier indice d’une affaire qui pourrait bien lui coûter quelques nuits blanches.

Car toutes les histoires ne sont pas bonnes à être publiées… Encore moins quand elles font resurgir des vérités que personne ne souhaite connaître. »

 

JC Lattès

Scott Turow
Représailles

Paris, JC Lattès, 2018, 525 p.

« L’ancien procureur Bill Ten Boom quitte brusquement tout ce qui faisait sens pour lui : sa carrière juridique, sa femme et même son pays.

Engagé par la Cour pénale internationale, il va enquêter sur l’affaire la plus étrange de sa carrière. Dans le chaos apocalyptique qui a suivi la guerre en Bosnie, un camp entier de réfugiés roms s’est volatilisé. Et, pour la première fois, un homme est prêt à témoigner : Ferko Rincic prétend que des individus armés ont accompagné en pleine nuit les Roms dans une grotte… avant de provoquer une avalanche, enterrant vivantes quatre cents personnes. Seul Ferko a survécu.

Boom doit examiner ces déclarations et déterminer qui pourrait être à l’origine de ce massacre. Son enquête l’entraîne jusqu’à Washington en passant par les villages de Bosnie. Faire le tri parmi une foule de suspects – des paramilitaires serbes, des membres du crime organisé et même le gouvernement américain -, telle est la mission de Boom. »

Melanie Raabe
Sa vérité

Paris, JC Lattès (Thriller), 2018, 368 p.

« Depuis que son mari a mystérieusement disparu au cours d’un voyage d’affaires en Colombie, Sarah vit seule avec son fils. Sept ans plus tard, elle reçoit le coup de fil tant attendu : Philipp a été retrouvé, libéré par ses ravisseurs.

Mais lorsque l’homme identifié comme étant Philipp arrive à l’aéroport, Sarah est catégorique : ce n’est pas son mari. Pourtant, l’inconnu semble tout savoir d’elle, même ses secrets les plus sombres. Il n’hésite d’ailleurs pas à s’en servir pour la menacer… Qui est-il vraiment? Que veut-il? Et, au bout du compte, qui croire? »

Le Cherche-midi

Steve Berry
La Conspiration Hoover

Paris, Le Cherche-midi (Thriller), 2018, 445 p.

« 2000. Officier de marine, Cotton Malone est recruté par le ministère de la Justice pour récupérer au fond des mers une pièce de collection extrêmement rare. Celle-ci doit servir de monnaie d’échange pour obtenir d’un ancien opérationnel de la CIA des dossiers secrets relatifs aux agissements occultes du FBI dans les années 1960.

Alors que se dessine l’implication d’une branche clandestine du FBI dans un assassinat qui, en 1968, a bouleversé l’histoire, Malone est engagé dans une quête périlleuse, semée d’intrigues et de complots. Au centre de la toile, la figure d’Edgar J. Hoover, dont les secrets sont aussi nombreux qu’inavouables.

Dans cette nouvelle aventure, Cotton Malone se remémore la création de la division Magellan, branche secrète du ministère de la Justine, et sa première enquête au sein de celle-ci. »

Ellison Cooper
Rituels

Paris, Le Cherche-midi (Thriller), 2018, 431 p.

« Spécialiste des neurosciences, Sayer Altair étudie pour le FBI les profils psychologiques de tueurs en série. Déroutée par une scène de crime très particulière, sa hiérarchie fait appel à elle. On vient de trouver, dans une maison abandonnée de Washington, le corps d’une jeune fille à qui l’on a injecté une drogue hallucinogène utilisée par les shamans d’Amazonie durant les cérémonies rituelles. Lorsque l’on découvre d’étranges symboles mayas sur les lieux, l’enquête se dirige vers un tueur aussi passionnant qu’insaisissable. »

Le Livre de poche

Ian Manook
Mato Grosso (R)

Paris, Le Livre de poche, 2018, 355 p.

« Mato Grosso. Une odeur sauvage de terre trop riche et d’humus brun. La beauté vénéneuse de la jungle dans laquelle on s’enfonce jusqu’à s’y noyer. La violence du ciel et la moiteur des nuits. L’amour qui rend fou et la mort… incontournable.

Est-ce pour faire la paix avec lui-même que Haret, écrivain bourlingueur, est revenu après un exil de trente ans ? Est-ce parce qu’il a le sentiment que c’est la dernière fois ? »

Anonyme
Bourbon Kid (R)

Paris, Le Livre de poche, 2018, 572 p.

« Imaginez que vous décidiez un jour de percer le secret des Dead Hunters, impitoyable confrérie de justiciers sanguinaires installés dans le Cimetière du Diable. Et, pendant que vous y êtes, d’éliminer le serial killer le plus insaisissable de tous les temps : le Bourbon Kid. Peut-être y réfléchirez-vous à deux fois.

Lui, non. Son nom est Caïn. Et c’est avec une allégresse presque contagieuse qu’il va s’atteler à la tâche. On lui souhaite bien du courage. »

Donato Carrisi
Tenebra Roma (R)

Paris, Le Livre de poche, 2018, 330 p.

« Rome va plonger dans les ténèbres pendant vingt-quatre heures, toutes les lumières de la ville vont s’éteindre. Dès le crépuscule, un tueur de l’ombre se met à frapper. Aucun habitant n’est à l’abri, même enfermé à double tour. Crime après crime, le mal rejaillit sous sa forme la plus féroce.

Marcus, pénitencier qui a le don de déceler les forces maléfiques, échappe de peu à ce bourreau mystérieux. Mais qui a pu lui vouloir une mort si douloureuse ? Épaulé par Sandra, photographe de scènes de crime pour la police, il doit trouver la source du mal avant qu’il ne soit trop tard… »

Seuil

Melissa Scrivner Love
Lola

Paris, Seuil (Thriller), 2018, 336 p.

« À première vue, Lola n’est que la jolie copine un peu effacée de Garcia, le chef des CreanShaw Six, un petit gang de South Central, la banlieue ultra chaude de Los Angeles. Or le apparences sont trompeuses car, en vérité, c’est Lola qui donne les ordres. Grâce à son sens de la tactique – et sa capacité à répondre à la violence par le sang -, Lola est sur le point de se faire un nom. Mais suite à un deal avorté, sa tête est mise à prix. Lola, aux prises avec ses propres démons et contradictions, pourra-t-elle s’appuyer longtemps sur ce qui faisait sa force jusque-là : la double invisibilité due à son sexe et sa couleur de peau? »