Prix (Archives)


Le Prix Saint-Pacôme du roman policier 2002

Communiqué Pour diffusion immédiate

Saint-Pacôme, le 13 octobre 2002

Laurent Laplante remporte le prix Saint-Pacôme

Monsieur Laurent Laplante, a remporté le prix Saint-Pacôme du roman policier remis pour la première fois le samedi 12 octobre dernier à Saint-Pacôme-de-Kamouraska. Ce prix est accompagné d’une bourse de 3000$.

Laurent Laplante avait déjà publié une douzaine de livres sur des sujets aussi diversifiés que le suicide, la police, l’information, l’université, la gestion, l’olympisme et la démocratie. Avec "Des clés en trop, un doigt en moins", le roman qui lui a permis de remporter le prix Saint-Pacôme, monsieur Laplante faisait ses premiers pas dans le domaine de la fiction.

Deux autres auteurs étaient finalistes pour ce prix, soit monsieur François Barcelo avec "L’ennui est une femme à barbe", publié en 2001 dans la Série Noire chez Gallimard, et monsieur Maxime Houde avec "La mort dans l’âme" paru en 2002 aux Éditons Alire.

La soirée de gala se tenait sous la présidence d’honneur de madame Chrystine Brouillet qui a mis fin au suspens en dévoilant le nom du lauréat. Le directeur littéraire de la maison d’édition L’Instant même, monsieur Gilles Pellerin, est venu recevoir le prix au nom de monsieur Laplante, celui-ci étant en voyage en Europe. Outre la bourse de 3000$, le lauréat recevait un trophée réalisé par l’artiste Daniel Hamelin. L’oeuvre, représentant un saumon détective, s’inspire de l’emblème de la Société du roman policier de Saint-Pacôme.

Ce trophée a été réalisé grâce à l’appui financier de la Sûreté du Québec. Signalons également la participation du Centre local de développement (CLD) du Kamouraska et de la Caisse populaire Desjardins de la rivière Ouelle pour l’attribution de la bourse de 3000$.

Les personnes qui composaient le jury étaient:

Monsieur Norbert Spehner, président du jury

Monsieur Spehner est professeur au Cégep Edouard-Montpetit et fondateur de la revue "Solaris". Il a aussi écrit plusieurs ouvrages bibliographiques portant, entre autres, sur la science-fiction, le fantastique et les tueurs en série. En 2000, il a publié aux Éditions Alire "Le roman policier en Amérique française", qui lui a mérité le plus important prix canadien de polar en 2001, le Arthur Ellis, volet francophone.

Monsieur Denis Lebrun

Monsieur Lebrun est propriétaire de la Libraire Pantoute de Québec et directeur de la publication du journal trimestriel "Le Libraire" dans lequel il signe une chronique sur les polars et les thrillers.

Monsieur Stanley Péan

Monsieur Péan est écrivain, chroniqueur littéraire, rédacteur en chef du journal "Le Libraire" et de la revue "Alibis", consacrée au polar, de même qu’animateur de l’émission Bouquinville diffusée sur les ondes de la Chaîne culturelle de Radio-Canada.

Laurent Laplante a consacré sa vie à la communication sous toutes ses formes. Il a été chargé de cours dans différentes universités québécoises, surtout en sciences politiques et en communications, mais c’est principalement comme journaliste et analyste qu’il s’est fait connaître. Il a été éditorialiste ou rédacteur en chef dans divers quotidiens dont Le Devoir, L’Action catholique, Le Jour et Le Soleil.

Il a agit à titre d’analyste ou d’animateur de bon nombre d’émissions d’affaires publiques à la radio et à la télévision. Il prête encore sa plume au magazine littéraire Nuit Blanche et à la Revue Notre-Dame.

En 1996, Laurent Laplante a reçu le prix de journalisme Olivar-Asselin et, en 1998, le prix Genève-Montréal.

-30-

Pour informations : Jacques Mayer, président de la Société du roman policier de Saint-Pacôme

1-514-457-9162 1-418-852-1364

http://www.societeduromanpolicier.com/


Saint-Pacôme, le 23 septembre 2002

François Barcelo, Maxime Houde et Laurent Laplante finalistes pour le prix Saint-Pacôme du roman policier

Les auteurs François Barcelo, Maxime Houde et Laurent Laplante sont en lice pour l’obtention du prix Saint-Pacôme du roman policier qui sera remis le 12 octobre prochain. Le lauréat recevra une bourse de 3000 $.

Son roman « L’ennui est une femme à barbe », paru en 2001 dans la Série Noire chez Gallimard, a permis à François Barcelo de se classer parmi les trois finalistes du premier prix littéraire que la Société du roman policier de Saint-Pacôme remettra, annuellement, à l’auteur d’un roman policier québécois, incluant le roman noir et le polar moderne, qui se sera démarqué par la qualité d’une œuvre publiée au cours de l’année précédente.

Pour sa part, Maxime Houde s’est hissé parmi les préférés du jury grâce à son roman « La mort dans l’âme » publié cette année aux Éditions Alire. Les premiers pas de Laurent Laplante dans le domaine de la fiction ont été couronnés de succès puisque celui-ci est finaliste avec son roman « Des clés en trop, un doigt en moins » publié en 2001 aux éditions L’Instant même.

Outre la bourse de 3000 $, le gagnant recevra un trophée original, oeuvre de l’artiste Daniel Hamelin de Saint-Roch-des-Aulnaies. Il est à souligner que la réalisation de ce trophée a bénéficié d’une commandite de 1 000 $ de la Sûreté du Québec.

Sous la présidence d’honneur de Chrystine Brouillet

Madame Chrystine Brouillet dévoilera le nom du lauréat du prix Saint-Pacôme du roman policier 2002 le 12 octobre prochain, à Saint-Pacôme. Auteure de plusieurs romans policiers, dont « Le Collectionneur », récemment porté à l’écran, madame Brouillet agira à titre de présidente d’honneur de l’événement.

La première remise du prix Saint-Pacôme s’inscrit dans le cadre d’une journée consacrée à la thématique du roman policier qui se tiendra au Complexe Albert-Royer. Elle débutera à midi par l’ouverture officielle. La population pourra ensuite visiter une exposition de livres jusqu’à seize heures en collaboration avec la Librairie Pantoute de Québec et la Librairie L’Option de La Pocatière.

Café littéraire avec Stanley Péan

À 13 h 00, il y aura une démonstration du jeu Pyramide, inspiré de l’émission éponyme diffusée à TV5 sur le thème du roman policier. Suivra, de 14 h 00 à 16 h 00, un café littéraire animé par Stanley Péan, auteur, critique littéraire et animateur de l’émission Bouquinville, diffusée le dimanche en matinée sur les ondes de la Chaîne culturelle de Radio-Canada.

À 17 h 00, les personnalités présentes et les invités spéciaux seront conviés par le maire de la « capitale planétaire du roman policier », Monsieur Gervais Lévesque, à un cocktail protocolaire servi au Centre municipal de Saint-Pacôme.

La remise du prix se fera à 19 h 00 au Complexe Albert-Royer. Elle sera suivie par un souper méchoui à prix populaire et une soirée dansante. Toute la population est invitée à participer à cette journée qui risque de faire couler beaucoup d’encre noire dans le village. Les activités de l’après-midi sont gratuites. On peut se procurer des cartes pour le méchoui et la soirée en communiquant avec Éliane Vincent au 852-3088 ou avec Maryse Pelletier au 852-2356.

Lauréats régionaux

La soirée sera aussi marquée par la présentation des lauréats régionaux juniors et seniors des concours de nouvelles policières dont les noms ont été dévoilés le 30 juin dernier à l’occasion du rallye-enquête « Les ponts du dernier soupir ».

Les personnes qui aimeraient obtenir plus de détails sur les prix régionaux décernés par la Société de même que sur le prix Saint-Pacôme sont invitées à visiter le site Internet : http://www.societeduromanpolicier.com/ On peut également voir des photos d’activités organisées par la Société au cours des années 2001 et 2002.

– 30 –

Pour information :

  • Éliane Vincent : (418) 852-3088
  • Maurice Gagnon : (418) 492-2706, poste 104

Mise à jour: Octobre 2002

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *