Prix Alibis 2005

8 avril 2005

COMMUNIQUÉ

Photo: Luc BarangerLe Prix Alibis 2005 a été attribué à Luc Baranger pour sa nouvelle noire intitulée « À l’est d’Eddy ». Luc Baranger, qui réside au Québec depuis quelques années, est né à Angers (France) en 1951. Romancier (Visas antérieurs, Tupelo Mississippi Flash), nouvelliste (Dernières Nouvelles du blues) et traducteur (entre autres de Christopher Moore), Luc Baranger, qui affectionne les civilisations amérindiennes et le blues, a voyagé de par le monde et exercé plusieurs métiers, notammment aux États-Unis.

Le jury a remarqué la langue et le style de « À l’est d’Eddy », qui structurent la narration en jouant habilement sur les rythmes et les métaphores. Fasciné par les grands mythes états-uniens, Luc Baranger a su transposer élégamment, dans son texte, la grandeur mais aussi la noirceur d’une époque en mettant en scène deux personnages qui ont marqué l’imaginaire collectif de l’Occident.

Le lauréat se mérite une bourse de 1000 $, offerte par la revue Alibis, ainsi qu’un voyage en France, une gracieuseté du Consulat général de France à Québec. La nouvelle gagnante sera publiée dans le numéro d’été (juin) de la revue Alibis.

Les deux autres textes finalistes du Prix Alibis 2005 sont : « Xénophobe, et alors ? », de Camille Bouchard, et « Prière de faire suivre », de François-Xavier Liagre.

Quarante textes ont été soumis à l’analyse du jury, dont quinze provenaient de plume féminine.

Le jury du Prix Alibis 2005 était composé de :

  • Roland Goeldner, Conseiller de coopération et d’action culturelle du Consulat général de France à Québec.
  • Martine Latulippe, auteure et directrice littéraire de la revue Alibis.
  • Stanley Péan, auteur et rédacteur en chef de la revue Alibis.
  • Jean Pettigrew, éditeur et directeur littéraire de la revue Alibis.

Toute l’équipe de la revue Alibis félicite chaleureusement le lauréat et les finalistes, et remercie tous les participants et les membres du jury de leur collaboration.

Bärbel Reinke (Coordonnatrice)

Mise à jour: Avril 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *