Livre reçu: Natacha Calestrémé, Les Blessures du silence


 Couverture

Paris, Albin Michel, 2018, 350 p.

« Une femme a disparu. Son mari évoque un possible suicide, ses parents affirment qu’elle a été tuée, ses collègues pensent qu’elle s’est enfuie avec un amant, et autant de témoignages contradictoires qui ne correspondent pas avec la description qui est faite de cette mère de trois petites filles. Qui croire? Qui manipule qui? Connaît-on vraiment la personne qui vit à nos côtés? Au fil d’une intrigue aussi poignante que déroutante, Natacha Calestrémé dépeint les effets de l’emprise et de la perversion, les silences qui accompagnent cette violence invisible, les pièges dans lesquels tombe l’entourage… et donne peut-être les clefs pour s’en libérer. »