Livre reçu: Jean-Louis Fleury, L’Ombre des monastères et retrouvailles à Rivière-du-Loup


 Couverture

Lévis, Alire (GF), 2017, 331 p.

« Des attentats contre des musulmans ont été perpétrés à quelques semaines d’intervalle à Tourcoing, en France, dans le domaine de Soignes, en Belgique… et à Rimouski, au Québec. La découverte, sur chacun des sites, d’une mise en scène commune particulièrement morbide fait craindre le pire aux autorités : ce ne sont pas des illuminés qui ont commis ces atrocités mais des loups, et les loups, c’est connu, se tiennent en meute.Devant l’urgence de la situation, la Sûreté du Québec sollicite les services de son ex-enquêtrice Aglaé Boisjoli, qui a relancé sa carrière au sein d’une agence privée où elle combine son expérience de policière et sa formation en psychologie. Or, dès qu’elle accepte la proposition de son ancien employeur – établir le profil psychologique du ou des tueurs du Bas-Saint-Laurent –, Aglaé constate le peu d’éléments à sa disposition pour amorcer sa recherche. En désespoir de cause, la profileuse élargit son champ de recherche aux mouvements d’extrême droite au Québec et en Occident en général… et ce qu’elle découvre la stupéfie : au-delà des groupuscules dont on entend parler de plus en plus dans les médias, cette mouvance possède au Québec des racines au passé lointain… et ses fruits les plus pernicieux ont souvent mûri à l’ombre des monastères ! »