Livre reçu: Janis Otsiemi, Tu ne perds rien pour attendre


 Couverture

Paris, Sang neuf, 2017, 230  p.

« Flic à Libreville, Jean-Marc a perdu sa mère et sa sœur dans un accident de la circulation alors qu’il avait douze ans. Le chauffard, fils d’un ministre, n’a jamais été poursuivi. Jean-Marc est entré dans la police à cause de ce drame. Pour se faire justice à lui-même, à sa manière. Mais, fatigué des magouilles de ses collègues de la PJ, des crimes, viols et disparitions quotidiens, il a demandé sa mutation à la Sûreté urbaine. Un service pas plus reluisant, mais où il a le temps de préparer une vengeance qui le fait tenir au quotidien. Chaque soir, il s’arrête devant la villa du chauffard, en attendant le jour où il fondra sur lui comme un prédateur. Mais pour le moment, tel un Dexter à la mode gabonaise, il nettoie les rues de Libreville des voyous, trafiquants de drogue, hommes d’affaires et politiciens véreux… »