Livre reçu: Jacques Côté, Où le soleil s’éteint


 Couverture

Lévis, Alire (GF), 2017, 366  p.

« Juillet 1983. Sur l’autoroute 20, Benoit Ayotte et Sylvain Mailloux, deux voyous en provenance de Montréal, font du pouce vers l’est. Ayotte veut se terrer au chalet de l’oncle de Mailloux, à Rivière-à-Pierre, car, en mission pour son clan, il a abattu par erreur un innocent père de famille plutôt qu’un membre d’un gang rival. Mais dès leur arrivée dans la région de Québec, la mort s’invite dans le périple des deux malfrats. Quand le corps d’un homme sans papiers – et sans tête! – est découvert sur la voie ferrée du tracel de Cap-Rouge, l’équipe du lieutenant Duval est chargée de l’enquête qui déterminera s’il s’agit d’un meurtre ou d’un suicide. Ajoutée à la découverte d’indices incriminants dans un bosquet sur le promontoire qui jouxte la vertigineuse structure métallique, la disparition dans le même secteur de deux jeunes filles fait cependant craindre le pire au lieutenant, dont l’humeur est déjà assombrie par l’effritement de sa relation avec Laurence, sa femme. Or, pendant que les policiers peinent à comprendre ce qui s’est passé ce soir-là dans les hauteurs de Cap-Rouge, la trajectoire meurtrière du tueur fou se poursuit en toute impunité… »