Livre reçu: Claudette Boucher, Celui qui avance avec la mort dans sa poche


 Couverture

Ottawa, L’Interligne (Vertiges), 2017, 244 p.

« Sophie Plourde, Trifluvienne d’origine, est une agente artistique bien connue. Ses activités professionnelles et celles de son mari, photographe animalier, amènent le couple sont quatre coins du monde. En plein cœur de juillet, installée à Stanstead au Jardin du petit pont de bois, la jeune femme y est sauvagement assassinée. Une équipe d’enquêteurs du Central du police de Sherbrooke s’occupe de ce drame chargé de mystère. Quand le meurtrier frappera de nouveau, Eugénie Grondin et Christine Savard, de même que les détectives de l’unité des enquêteurs de Sherbrooke chargés d’élucider la mort Sophie Plourde, seront à leur tour confrontés au terrifiant secret entourant le Jardin du petit pont de bois dont la propriétaire est Irène Roblès, une octogénaire d’origine mexicaine. Elle a aménagé un réputé refuge ornothologique autour duquel gravitent des touristes, des employés, des sans-papiers, des agents frontaliers, des policiers et, parmi eux, le meurtrier. »