Livre reçu: Andrée Décarie, Danger clinique


 Couverture

Révolte (Furtive), 2017, 360 p.

« Lorsque l’inspecteur Hilarion Beauregard s’introduit dans ce qu’il croit être un laboratoire de méthamphétamine, il ne s’attend pas à être soufflé par une formidable explosion. Mais le site révèle bien plus de surprises encore. Il a eu la vie sauve grâce à une cinquantaine de cadavres de personnes âgées découverts dans une pièce frigorifiées. L’autopsie confirme qu’elles ont aussi l’os du crâne découpé, laissant voir leur matière grise. Les vieillards étaient pourtant en excellente santé au moment du décès… Masse musculaire et ossature bien supérieures à la moyenne. Mais pas d’empreintes digitales ni de dents. De quoi sont-ils donc décédés? À quoi sert vraiment ce laboratoire clandestin? Son enquête nous entraîne sur la piste de la course à la jeunesse, à l’immortalité. Mais pourquoi ne pas accepter d’être vieux et de vivre heureux? Qu’est-ce qui nous en empêche? L’investigation révèle un complot bien plus dangereux. En fait, un holocauste se prépare. L’ombre du nazisme refait encore surface. »