Livres reçus: juin 2017

Critic

Ivan Zinberg
Miroir obscur

Rennes, Critic (Thriller), 2017, 376 p.

« Au cœur des beaux quartiers de Los Angeles, le corps d’un gynécologue est retrouvé criblé de balles, le chiffre 1 gravé sur le front. Premier meurtre d’une longue série. Quand le tueur s’en prend aussi à des célébrités, les médias se déchaînent. Le paparazzi Michael Singer se voit impliqué dans l’affaire – suspecté, même. Sa carte de visite, telle une signature, est découverte près des victimes. Quel but poursuit le tueur? Et pourquoi cherche-t-il à le mettre en cause? Bien décidé à faire justice lui-même, le journaliste, épaulé par une ancienne policière, se lance aux trousses de l’assassin. »

Le Cherche-midi

Anna Ekberg
La Femme secrète

Paris, Le Cherche-midi (Thriller), 2017, 477 p.

« Et si vous aviez l’occasion de devenir quelqu’un d’autre? Louise Andersen, la quarantaine, vit dans un petit village retiré sur l’île de Bornholm, au Danemark. Elle partage l’existence d’un écrivain, Joachim, de dix ans son aîné. Leur vie, sans histoires, est routinière. Jusqu’au jour où un homme, Edmund, arrive sur l’île et reconnaît Louise : c’est sa femme, Helene, disparue sans laisser de traces trois ans plus tôt. Il en est convaincu. Et tout porte à croire qu’il a raison. Louise, stupéfaite par cette confusion, va essayer d’en savoir plus sur Helene, dont la vie semble avoir été beaucoup plus mystérieuse et exaltante que la sienne. Mais si se mettre ainsi dans la peau d’une autre femme a quelque chose d’enivrant, on peut aussi y perdre la raison… voire bien plus. »

Les Presses de la cité

Tess Gerritsen
Écorchures

Paris, Les Presses de la cité, 2017, 350 p.

« Le taxidermiste et amateur de chasse Leon Gott est retrouvé sauvagement assassiné, son cadavre pendu par les pieds parmi les trophées d’animaux sauvages ornant sa maison de Boston. Quelques jours plus tard, les restes d’une deuxième victime portant des griffures similaires sont découverts. L’inspecteur Jane Rizzoli et le Dr Maura Isles, médecin légiste, comprennent que les meurtres sont liés. Pour débusquer le prédateur qui hante la ville, Jane et Maura devront reprendre une partie de chasse commencée six ans plus tôt : au Bostwana, des touristes participant à un safari avaient tragiquement disparu les uns après les autres. Parmi eux, le fils de Leon Gott… Et si la traque avait repris à Boston? »

Linda Huber
Une mer si froide

Paris, Les Presses de la cité, 2017, 361 p.

« Un jour de fin d’été, sur une plage des Cornouailles, Olivia, trois ans, disparaît. Effondrés, ses parents Maggie et Colin attendent en vain que l’Océan leur restitue le corps de l’enfant. Quelques semaines plus tard, non loin de là, c’est la rentrée des classes pour Hailey, cinq ans. Jennifer s’en fait une fierté mais depuis quelques temps, sa petite fille est distante et craintive, si bien que Jennifer se laisse parfois déborder par la nervosité. D’autant que son mari est absent, qu’elle affronte seule une nouvelle grossesse, et que certaines bribes de son passé lui reviennent comme enveloppées de brouillard. Alors que Maggie traverse la pire épreuve de sa vie, Jennifer veut redonner l’apparence du bonheur à sa famille fracassée. Intriguée par la fillette mutique, Katie, une jeune institutrice passionnée par son métier, pousse Hailey à mettre des mots sur les démons qui l’étouffent… »

Sire Cédric
Du feu de l’enfer

Paris, Les Presses de la cité, 2017, 555 p.

« Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang. »

L’Archipel

Preston & Child
Noir sanctuaire

Paris, L’Archipel (Thriller), 2017, 400 p.

« Après une mauvaise rencontre dans les marais d’Exmouth, Massachussetts, l’agent spécial du FBI Aloysius Pendergast est porté disparu… Bouleversée par la perte de son protecteur, Constance Greene se retire dans les souterrains du manoir new-yorkais de Pendergast, où une bien mauvaise surprise l’attend…
Un homme que tout le monde croyait mort fait sa réapparition et réussit à convaincre la jeune femme de le suivre sur une île. Sur place, il lui fait visiter son sanctuaire, un petit temple à colonnades aux hautes fenêtres munies de vitres anthracite, où il collectionne les souvenirs de tous ses crimes et forfaits.
Croyant à un enlèvement, Proctor, l’indéfectible majordome de Pendergast, se lance à leur poursuite, mais il est peut-être déjà trop tard… »

Arno Strobel
Enterrées vivantes

Paris, L’Archipel (Thriller), 2017, 300 p.

« Quand elle ouvre les yeux, rien. Le noir total. Si elle essaie de bouger, elle se cogne de tous les côtés. Elle se sait prise au piège. Enfermée vivante dans une caisse en bois, d’où personne ne peut l’entendre crier. Elle se débat… Quand elle se réveille, Eva comprend qu’elle vient de faire un cauchemar. Mais le soulagement est de courte durée : son corps porte des traces récentes de blessures, comme si elle avait réellement essayé de s’extraire d’un cercueil… »

Sonatine

Paula Hawkins
Au fond de l’eau

Paris, Sonatine, 2017, 432 p.

« En froid avec sa sœur Nel depuis des années, Julia n’a pas voulu lui répondre lorsque celle-ci a tenté de la joindre. Une semaine plus tard, le corps de Nel est retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, la ville de leur enfance. Obligée d’y revenir, Julia est terrifiée. De quoi a-t-elle le plus peur? D’affronter le prétendu suicide de sa sœur? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent. » Par l’auteure de La Fille du train.