Livres reçus: février 2017

Belfond

Karine Giebel
Terminus Elicius (R)

Paris, Belfond, 2017, 330  p.

« Ma chère Jeanne, j’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime. Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître. Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre. D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé. Beaucoup jugeront, condamneront. Mais qui comprendra vraiment? Vous, je l’espère. Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous. Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle. Juste le temps de la tuer. » À la suite de ce roman, il y a une nouvelle inédite : « Aurore ».

Calmann-Lévy

Niko Tackian
Toxique

Paris, Calmann-Lévy, 2017, 300  p.

« Elle aime saboter la vie des autres, elle n’éprouve aucune empathie, elle poursuit un but. Elle est toxique. Mais ça, Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne le sait pas. Nous sommes en janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 heures », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît. »

Du Masque

Vivianne Perret
Metamorphosis (Houdini, magicien et détective -1)

Paris, Du Masque, 2016, 252  p.

« Sans Francisco, juillet 1899. Le jeune magicien Harry Houdini, en tournée en Californie avec sa charmante épouse Bess, fait sensation avec son tour Metamorphosis (ou la malle des Indes) et son tout nouveau numéro d’escapologie, où il se débarrasse de dizaines de menottes et de chaînes en quelques minutes. Après l’un de ses spectacles, Houdini est invité à se rendre à Chinatown chez un riche négociant en soie. Ong Lin Foon, qui n’a aucune confiance en la police, lui demande de retrouver sa nièce, disparue à son arrivée à San Francisco. Le marchand craint qu’elle n’ait été enlevée pour grossir les bordels de Chinatown. Poussé par Bess qui juge le sort de ces femmes révoltant, Houdini accepte de mener l’enquête. Ce que Bess ignore, c’est que le magicien va également mener en parallèle une mission secrète pour le gouvernement américain… »

Erick Bonnier

Jean-Claude Sacerdot
Chicago Bang-Bang

La Rochelle, Erick Bonnier (polar), 2016, 407  p.

« Chicago n’est plus en paix depuis que le dénommé Chicago Bang-Bang fait des cartons sur de gentilles filles mineures à la peau plus noire que la réglisse! Holmes, Sherrinford de son prénom, prétend que son arrière-grand-père serait le maître des détectives, l’immense Sherlock Holmes, preuves à l’appui, bien sûr. Nombre des protagonistes de cette histoire ne sont-ils pas les descendants de personnages présents dans l’œuvre de Sherlock Holmes? Ce beau gosse de Sherrinford, détective privé comme grand’pa, n’est pas payé pour retrouver ce fondu de Chicago Bang-Bang! Il a assez de mal à joindre les deux bouts et c’est une bénédiction quand le colonel Appledore, un amazing colonel, le charge de retrouver Amy, sa fille de dix-sept ans plus faite pour la Silicone Valley qu’à fuguer avec sa copine Laura. Un colonel miliardaire, ça fait la pelote d’Holmes Jr mais ça excite les convoitises… »

 

Flammarion Québec

Alex Lake
Après Anna (R)

Montréal, Flammarion Québec, 2017, 398  p.

« Une petite fille de cinq ans disparaît à la sortie de l’école. La police n’a aucun indice, pas la moindre piste sérieuse. Ce jour-là, sa mère, Julia, était en retard. Les réseaux sociaux et l’opinion publique s’enflamment : comment une femme peut-elle être aussi inconséquente? Une semaine après l’enlèvement, Anna réapparaît indemne, mais elle n’a nul souvenir des derniers jours. Pour sa mère, le pire reste à venir. »

Harper Collins

Emelie Schepp
Marquée à vie

Paris, Harper Collins (Noir), 2017, 411  p.

« Norrköping, Suède. La procureure Jana Berzelius arrive sur la scène du meurtre d’un haut responsable de l’Immigration, assassiné dans sa maison, au bord de la mer Baltique. Le tueur n’a laissé aucune trace. Étrangement, les seules empreintes que l’on retrouve sont celles d’un enfant… Quelques jours plus tard, sur un rivage désolé, on découvre le corps du meurtrier. Un très jeune garçon. Avec sur la nuque le nom d’un dieu grec, grossièrement gravé dans la chair. Cet horrible stigmate provoque chez Jana, pourtant réputée pour sa froideur, un séisme sans précédent. Car elle porte la même scarification, dissimulée sous ses cheveux. La marque d’un passé qui ne lui revient que par flashs incontrôlables… »

Kero

Jane Harper
Canicule

Paris, Kero (Thriller), 2017, 400  p.

« Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Sa poussière. Son bétail émaciée. Ses fermiers désespérés. Désespérés au point de tuer femme et enfants, et de retourner l’arme contre soi-même? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots arrivés par la poste : Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles… Revenir à Kiewarra est la dernière chose dont Aaron a envie. Trop vives sont encore les blessures de son départ précipité des années auparavant. Trop dangereux le secret qu’il a gardé pendant tout ce temps. Mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer… »

Le Livre de poche

Philip Kerr
La Dame de Zagreb (R)

Paris, Le Livre de poche (policier), 2017, 571  p.

Été 1943. Goebbels, ministre de la propagande du régime nazi, demande à Bernie Gunther de retrouver Dalia Dresner, star du cinéma allemand, qui se cacherait à Zurich. Le père de l’actrice est un Croate antisémite et sadique dirigeant un camp de concentration. Simultanément, la police suisse lui demande d’enquêter sur une vieille affaire pouvant compromettre des proches de Hitler.

Mary Higgins Clark
La Boîte à musique (R)

Paris , Le Livre de poche, 2017, 376  p.

Assistante d’une célèbre décoratrice d’intérieur, Lane Hamon est appelée à redécorer la maison de l’épouse de Parker Bennett, un magnat de la finance porté disparu deux ans plus tôt, après qu’un trou de 5 milliards de dollars dans son entreprise a été découvert. Touchée par la dignité de madame Bennett, Lane se rapproche de son fils, prêt à tout pour laver l’honneur de son père…