Le Polar au Canada-francais en 2010

Le Roman policier en Amérique française, Parutions 2010

Voici un bref panorama bibliographique, aussi complet que possible, des romans policiers (incluant les thrillers, récits à suspense, d’espionnage et de politique-fiction) écrits par des auteurs canadiens de langue française et publiés au cours de l’année 2010, principalement au Québec mais aussi à l’étranger. Pour chaque référence, il y a une brève description de contenu, un bref aperçu critique de ceux que j’ai lus et, quand disponibles, quelques remarques critiques tirées de la presse nationale. Les textes de présentation entre guillemets reprennent les informations fournies par les éditeurs dans leur catalogue, sur les quatrièmes de couverture ou sur leur site internet. Comme c’est souvent le cas, plusieurs titres, déjà introuvables en librairie, n’ont eu droit à aucune recension critique ou présentation d’aucune sorte dans la presse écrite.

Vous êtes invités à collaborer en nous signalant les articles, entretiens, critiques ou œuvres que nous avons pu omettre.

 

Romans et recueils pour adultes

 

ARSENEAU BASQUE, Joseph Gaétan, Le PDG : prémonitions

Saint-Pie, Éditions JKA, 2010, 389 pages.

Grâce à sa femme qui a des dons de clairvoyance, un chef d’entreprise fait face à des menaces et des incidents de plus en plus inquiétants.

BABY, André K. (1941 -), La Danse des évêques (Le Sang des chimères -1)

Saint-Sauveur, Marcel Broquet (Coulée noire), 2010, 404 pages.

Un excellent « thriller à l’américaine » dont les péripéties sont inspirées par d’inquiétants événements de l’actualité contemporaine.

  • SPEHNER, Norbert, « Vade retro, Vatican », dans Alibis 38, printemps 2010, p. 124-125.
  • SPEHNER, Norbert, « Premiers pas dans le crime », dans Le Libraire 64, avril-mai 2011, p. 61.

BARANGER, Luc (1954 -), Maria, chape de haine

Paris, Baleine (Le Poulpe 270), 2010, 184 pages.

Le Poulpe (re)débarque au Québec pour venger la mort de son ami Quentin Cointreau dont le corps a été retrouvé dans le lac Memphrémagog.

BARCELO, François (1941 -), Fantasia chez les Plouffe

Paris, La Branche (Suite noire), 2010, 91 pages.

  • LAURIN, Danielle, « Vive les ratés ! », dans Le Devoir, samedi 26 et dimanche 27 juin 2010, p. F7

BARCELO, François (1941 -), Le Seul défaut de la neige

Montréal, XYZ (Kompak), 2010, 142 pages.

Novella. Les mésaventures du jeune Yannick Casault, déneigeur et unique employé de la modeste municipalité de Saint-Christophe-de-Bougainville, au nord de la 132. Les cadavres s’accumulent et dans la neige, ça laisse des traces… Selon Éric Paquin, il s’agit là d’un « récit léger et sarcastique ». Du Barcelo, quoi…

  • PAQUIN, Éric, dans Voir (Montréal), 29 avril 2010, p. 29.
  • LAURIN, Danielle, « Vive les ratés ! », dans Le Devoir, samedi 26 et dimanche 27 juin 2010, p. F7.

BAZINET, Colette (1956 -), Trabouler

Saint-Prosper, Du Mécène (Les Mots inventifs), 2010, 221 pages.

Une ancienne prostituée meurtrie par la vie possède un bar dans un petit village. Elle recueille une jeune amnésique, l’héberge, la fait soigner et essaie de lui faire retrouver la mémoire pour comprendre le passé violent qu’elle a subi. À Lyon, lieu d’origine de l’auteur, une traboule est un passage étroit qui fait communiquer deux rues à travers un passage un pâté de maisons.

 

BEAUDET, Raymond (1950 -), 29, rue des remparts

Saint-Prosper, Du Mécène (Les Mots inventifs), 2010, 191 pages.

Thriller dans lequel s’entrechoquent les préoccupations environnementales et les réalités politiques, pas toujours conciliables, comme le constate Antoine Gagnon, un ministre dont l’univers bascule quand il rencontre Nathalie, une jeune militante écolo.

BEAUDOIN, Philippe, Fond trouble

s.l., s.n., 2010, 186 pages.

Dix années après la noyade de Martin Fournier, bien connu pour ses frasques et ses bêtises, son frère Jean-Yves se retrouve mêlé à une enquête policière qui lui révèle certains aspects inconnus de la vie de son frérot.

BEAULIEU, Natasha (1964 -), Le Deuxième gant

Lévis, Alire (GF), 2010, 548 pages.

Suspense ou roman d’amour sado-masochiste ? Telle est la question que pose Christine Fortier à propos de ce « livre difficile à cerner mais impossible à lâcher ».

  • RAUD, Pascale, « L’amour naît parfois dans la cruauté », dans Alibis 36, automne 2010, p. 138-140.
  • FORTIER, Christine, « Comme une seconde peau », dans Voir (Montréal), 17 juillet 2010, p. 60.

 

BÉLAND, Pierre (1947 -), Là où tombe la nuit

Montréal, Libre Expression, 2010, 416 pages.

En 1998, Pierre Béland a publié Trois jours en juin, un excellent thriller de politique-fiction, sous le pseudonyme de Steven Gambier. Dans Là où tombe la nuit, il propose un thriller scientifique nettement moins convaincant.

  • SPEHNER, Norbert, « Arrêtez vos cloneries », dans Alibis 34, printemps 2010, p. 134.

BELLAVANCE, François (1967 -), Peacetown, la ville-prison

Montréal, Michel Brûlé, 2010, 291 pages.

Le détective Daniel Rancourt se rend à Peacetown, dans le Nunavik, une ville-prison que l’ONU a fait ériger pour isoler les pédophiles. C’est la découverte de deux cadavres qui a déclenché toute l’affaire.

BERTRAND, Luc (1960 -), Le Quinzième verset

Montréal, Libre Expression, 2010, 352 pages.

Un autre thriller de politique-fiction : Daniel Forest, un reporter de Crime Magazine s’intéresse à une affaire retentissante : six personnes ont été assassinées dans la demeure d’un industriel influent. La piste le conduira à un scandale politique d’importance.

  • OLIVIER, Joey, « Le nouveau thriller de Luc Bertrand », dans La Voix, 17 septembre 2010.

BOURGET, Stéphane (1960 -) & Maxime BOURGET (1993-), Simon

Varennes, Ada, 2010, 249 pages.

Simon, un autiste de vingt-six ans est un témoin important dans l’enquête que mènent les inspecteurs Daniel St-Armand et Jean Roussel sur le meurtre et le viol d’une jeune femme.

BRISEBOIS, Robert (1961 -), Les Emballeurs de vide : roman policier

Saint-Pie, JKA, 2010, 240 pages.

« Voici l’histoire d’une enquête, menée de l’intérieur de sa prison par le chef des motards criminalisés, à propos d’un attentat à la bombe perpétré par un tueur à gages à la solde du gouvernement. C’est aussi l’histoire d’un tricheur qui remporte des concours pour gagner sa vie. Mais il n’y a pas que lui qui triche… » [Note de l’éditeur]. Un premier roman qui combine suspense et humour.

 

BROUILLET, Chrystine (1958 -), Sous surveillance

Montréal, La Courte Échelle, 2010, 331 pages.

Onzième enquête de Maud Graham : thème l’obsession maladive. Ce polar a une intrigue mal maîtrisée, peu crédible, artificielle et sans grand intérêt, avec une héroïne curieusement peu présente. Un des polars les moins réussis de Chrystine Brouillet.

  • BOIVIN, Aurélien, dans Québec français 159, automne 2010, p. 9.
  • LAURIN, Danielle, « L’homme qui aimait trop les femmes », dans Le Devoir, samedi 19 et dimanche 20 juin 2010, p. E12.
  • PÉAN, Stanley, « Tremblements de temps, de terre, de cœur », dans Le Libraire 60, août-septembre 2010, p. 15.
  • LAPLANTE, Laurent, dans Nuit Blanche 121, janvier-mars 2011, p. 16-17.
  • CAZELAIS, Normand, « Démonstration », dans Lettres québécoises 141, printemps 2011, p. 26.

CARON, Pierre (1944 -), Letendre et les âmes mortes

Montréal, Fides, 2010, 349 pages.

Moins convaincant que le premier : l’auteur reprend un schéma narratif passablement identique, l’enjeu cette fois, étant un manuscrit de Gogol qui vaut une fortune. Au lieu de visiter Prague, on visitera Moscou, mais l’histoire est trop rocambolesque voire invraisemblable pour être vraiment intéressante.

  • BOIVIN, Aurélien, dans Québec français 159, automne 2010, p. 10.
  • DESMEULES, Christian, « Gogol et les jumelles », dans Le Devoir, samedi 3 et dimanche 4 avril 2010, p. F4.

CAZAVANT, Dominik (1980 -), Amarylis

Brossard, Éditions pour tous (Mystères pour tous), 2010, 160 pages.

[Annoncé mais pas nécessairement paru…]

 

CHÂTEAUNEUF, Michel (1962 -), La Société des pères meurtriers

Gatineau, Vents d’Ouest (Azimuts/Roman), 2010, 178 pages.

À Trois-Rivières, écœuré par sa propre famille, Christian Saint-Amant, un détective privé, ex-policier, adhère à la « Société des pères meurtriers », un ordre spécialisé dans l’élimination de rejetons indésirables. Écrit avec la même fougue, la même verve que le roman précédent. Lauréat du Prix de littérature Gérald-Godin 2011. Finaliste du Prix Arthur-Ellis 2011.

« Selon moi, ce livre est plus terrifiant que La Balade des tordus parce que la folie du personnage de Saint-Amant s’inscrit dans sa domesticité. C’est un homme qui a eu trois enfants avec trois femmes différentes et qui nourrit le fantasme de les éliminer parce que, selon sa théorie génétique, ils ne correspondent pas à ce qu’ils auraient dû être. Son fantasme devient réalité quand un de ses amis lui apprend qu’il existe une société secrète spécialisée dans l’épuration familiale, qui élimine les enfants que l’on ne désire plus. » (Michel Châteauneuf, en entrevue)

  • CAZELAIS, Normand, « Fausse victoire », dans Lettres québécoises 142, été 2011, p. 29.
  • CORBO, Linda, « Baigner sa plume dans l’ignominie », dans Le Nouvelliste, 23 octobre 2010.
  • GÉLINAS, Karine, « Liens de sang » [entrevue], dans Voir, 14 octobre 2010.
  • LÉTOURNEAU, Mélanie, c. r. dans Journal de Beauce-Nord, 24 janvier 2011.

CÔTÉ, Bernard (1956 -), Les Millions disparus

Saint-Jean-sur-Richelieu, Belle Feuille, 2010, 157 pages.

 

CÔTÉ, Jacques (1961 -), Le Quartier des agités (Les Cahiers noirs de l’aliéniste -1)

Lévis, Alire (GF), 2010, 448 pages.

Premier volet prometteur d’une série de six polars historiques mettant en scène Georges Villeneuve, premier surintendant de l’asile Saint-Jean de Dieu et médecin expert à la morgue de Montréal. Lauréat du prix Arthur-Ellis 2011.

  • PICHER, Stéphane, « Jacques Côté : fiction et réalité », dans Le Libraire 61, octobre-novembre 2010, p. 44.
  • FORTIER, Christine, c. r. (bref), dans Voir (Montréal), 2 décembre 2010, p. 57.
  • SPEHNER, Norbert, « Meurtres et mystères sur l’île d’Anticosti », dans La Presse, vendredi 3 décembre 2010, p. 6 [Lectures].
  • SPEHNER, Norbert, « Plus on est de fous », dans Alibis 37, hiver 2011, p. 129-130.
  • GAGNON, Nathalie, dans Québec français 161, printemps 2011, p. 13-14.
  • CAZELAIS, Normand, « Folie meurtrière ? », dans Lettres québécoises 143, août 2011, p. 27.

 

CYR, Denis (1963 -), Tout ce temps après

Lévis, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2010, 414 pages.

Dans une ville minière, le détective André de Chevigny enquête sur une affaire de squelette déterré par le chien d’un prospecteur. Premier roman, à compte d’auteur.

  • GUINDON, Martin, « Intrigue policière sur trame de prospection minière », dans Express Abitibi, 29 septembre 2010 [Arts et culture].
  • LACROIX, Guy, « Denis Cyr de St-Félix écrit un premier roman », dans L’Écho abitibien, 21 septembre 2010.
  • LEBOEUF, Louis, « L’écriture et la lecture porteuses d’avenir : de la prospection minière au roman », dans Le P’tit journal de Malartic, vol. 5 no 24, 24 novembre 2010.

DA, Daniel (1961 – pseudo), Paul et Claudel

Montréal, Hurtubise (Textures), 2010, 216 pages.

Roman noir (Marginalia) que Marie-Claire Giguère qualifie d’« incursion dans l’univers tordu de Paul, un écrivain et chômeur dont le cynisme et l’arrogance donnent successivement à rire et à glacer le sang. » Finaliste au Prix des Libraires 2011.

  • GIGUÈRE, Marie-Michèle, « Des cadavres et des mots », dans Lettres québécoises 142, été 2011, p. 26.

DAHAN, Andrée (1935 -), Le Coût de la beauté

Saint-Sauveur, Marcel Broquet (Coulée noire), 2010, 314 pages.

Le sergent-enquêteur Pierre Lacombe du Bureau des Enquêtes Criminelles de Laval et son équipe enquêtent sur la mort d’une jeune femme retrouvée étranglée dans un spa de luxe. Bon premier polar.

  • SPEHNER, Norbert, « Beauté fatale… », dans Alibis 38, printemps 2011, p. 123-124.
  • SPEHNER, Norbert, « Premiers pas dans le crime », dans Le Libraire 64, avril-mai 2011, p. 61.

 

DRAPER, Michael (1942 -), Jazz cool et morts subites

Saint-Sauveur, Marcel Broquet (Coulée noire), 2010, 216 pages.

Bon premier polar. Réal Beauregard, musicien de jazz et tueur à gages, reçoit l’ordre de buter Rosalie qui a fui avec l’argent d’un mafieux. Mais Beauregard va tomber amoureux de sa proie et c’est le début d’une cavale mouvementée où s’entassent les cadavres. Cool !

  • SPEHNER, Norbert, « Peu de jazz, beaucoup de morts subites, mais le tout très cool… », dans Alibis 37, hiver 2011, p. 132-133.

DUFRESNE, Lucie, Neige maya

Montréal, VLB, 2010, 496 pages.

Anik Thibault, qui a obtenu une bourse pour préparer sa thèse au cœur du pays maya, enquête à ses risques et périls sur de prétendues malversations et sur les narco-trafiquants qui opèrent derrières les décors de cartes postales.

  • PROULX, Candide, « Neige mexicaine », dans Voir (Montréal), 25 novembre 2010, p. 62.

DUMAS, Roger (1942 -), Sous la ceinture… il y a les pieds ! Roman policier intimiste

Saint-Joseph-de-Beauce, Éditions Amour, 2010, 164 pages.

Édition à compte d’auteur (avec un titre pareil, on s’en doutait un peu !).

 

DUSSAULT, Guy (1952 -), Coup double : roman policier

Lévis, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2010, 414 pages.

Jonathan Elliot et Gordon Birchin enquêtent sur le meurtre du président de Simple Trick inc., dont le corps a été retrouvé dans la salle du conseil d’administration. les suspects ne manquent pas, à commencer par l’épouse et le fils du défunt.

FLEURY, Jean Louis (1946 -), Bois de Justice (Les Marionnettistes -1)

Montréal, Guy Saint-Jean (Adrénaline), 2010, 408 pages.

Dans un village du Haut-Richelieu, au cœur de territoires de chasses austères et hostiles, un justicier règle ses comptes et élimine des personnages au passé crapuleux. Aglaé Boisjoli est sollicitée comme psychologue pour aider à découvrir le meurtrier. Un des bons polars de l’année.

  • SPEHNER, Norbert, « Du nouveau dans la filière québécoise », dans Alibis 35, été 2010, p. 102-103.
  • SPEHNER, Norbert, « Meurtres dans la Belle Province », dans Le Libraire 60, août-septembre 2010, p. 51.

FLEURY, Jean Louis (1946 -), Le Syndrome de Richelieu (Les Marionnettistes -2)

Montréal, Guy Saint-Jean (Adrénaline), 2010, 480 pages.

L’histoire de l’île d’Anticosti est révélée à travers la deuxième enquête d’Aglaé Boisjoli, aussi intéressante sinon plus que la première.

  • SPEHNER, Norbert, « Meurtres et mystères sur l’île d’Anticosti », dans La Presse, vendredi 3 décembre 2010, p. 6 [Lectures].
  • SPEHNER, Norbert, « Meurtres sur l’île d’Anticosti », dans Alibis 37, hiver 2011, p. 130-131.

FOURNIER, Sophie, Rancune meurtrière

Saint-Nicolas, S. Fournier, 2010, 431 pages.

Des événements étranges se déroulent à Sainte-Catherine après le retour d’une jeune femme, vingt et un ans après avoir quitté le patelin.

GAGNON, Jocelyn (1975 -), Le Mauvais garçon : arnaques au menu

Saint-Raymond, Productions Jocelyn Gagnon, 2010, 76 pages.

Publication à compte d’auteur.

GAGNON, Maurice (1964 -), L’Isle silencieuse

Montréal, Fides, 2010, 272 pages.

Troisième polar (réussi) de Maurice Gagnon, dont l’action se passe à l’île aux Grues,

  • CAZELAIS, Normand, « Omerta insulaire », dans Lettres québécoises 139, automne 2010, p. 28-29.
  • Notule anonyme dans Le Libraire 58, avril-mai 2010, p. 61.
  • SPEHNER, Norbert, « Sur l’île mystérieuse », dans Alibis 35, été 2010, p. 126-127.

GARCEAU, Danielle (1963 -), Les Pactes silencieux : la quête du pouvoir

McMasterville, Les Inséparables, 2010, 523 pages.

Les détectives Mélanie Fortin et Marc Beaulieu enquêtent sur le meurtre de Kevin Brisebois.

GILBERT, Bernard (1958 -), Quand la mort s’invite à la première

Montréal, Québec Amérique (Littérature d’Amérique), 2010, 336 pages.

Polar historique se déroulant sous le règne de Maurice Duplessis. Finaliste au Prix Arthur-Ellis 2011.

  • CÔTÉ LÉVESQUE, Maxime, dans Le Libraire 61, octobre-novembre 2010, p. 59. [notule].
  • SPEHNER, Norbert, « Crimes et grande noirceur », dans Alibis 35, été 2010, p. 129-130.
  • SPEHNER, Norbert, « Meurtres dans la Belle Province », dans Le Libraire 60, août-septembre 2010, p. 51.

GREIF, Hans-Jürgen (1941 -), M.

Québec, L’instant même, 2010, 200 pages.

M. a tué Robert dans une ruelle. Pourquoi ? De sa lecture, Normand Cazelais conclut ceci : « …s’il faut reconnaître à Greif l’art de bien mener une tension psychologique, on se doit par ailleurs de reconnaître les limites assez nombreuses de ce récit qui surfe sur les clichés et le convenu ».

  • CAZELAIS, Normand, « Le prix de la liberté », dans Lettres québécoises 140, hiver 2010.
  • SÉVIGNY, Marie-Ève, dans Québec français 159, automne 2010, p. 9.
  • ROY, Simon, « Natural Born Killer », dans Alibis 36, automne 2010, p. 137-138.
  • TROTTIER, Sylvie, « A l’heure des choix », dans Nuit blanche 121, janvier-mars 2011, p. 27.
  • CLOUTIER, Mario, « M. : le cœur froid d’un monstre », dans La Presse, 14 mai 2010.

GUÉNETTE, Francine (1953 -), Samantha Westland

Laval, Fralie, 2010.

Samantha Westland, lieutenant-inspecteur au sein du BICS (Brigade d’intervention sur les crimes sexuels) enquête sur une série de meurtres barbes commis dans la grande métropole de Montréal.

HADE, Mario (1952 -), L’Initiation (L’Apprenti trafiquant -1) et À l’école des vétérans (L’Apprenti trafiquant -2)

Granby, Éditions Mario Hade, 2010, 2 volumes.

Le parcours criminel et récit initiatique d’Alexis Trahan devenu trafiquant de drogue

 

HAMELIN, Louis (1959 -), La Constellation du Lynx

Montréal, Boréal, 2010, 600 pages.

Dans Le Libraire, voici comment Elsa Pépin décrit ce récit dont la critique quasi-unanime a dit qu’il était le roman de la Crise d’octobre : « Entre la parodie, le polar et le récit épique, tantôt ironique, tantôt lyrique, La Constellation du lynx mêle les registres et fait entendre les multiples versions de l’histoire en un vrai roman polyphonique ». [Marginalia]. Prix des libraires du Québec 2011.

  • PÉPIN, Elsa, « L’écrivain de la désillusion », dans Le Libraire 62, décembre 2010-janvier 2011, p. 20-21.
  • FORTIN, Marie-Claude, dans Entre les lignes, vol. 7 no 1, automne 2010.
  • MALAVOY-RACINE, Tristan, « Gestion de crise », dans Voir, 23 septembre 2010, p. 51.
  • LAPLANTE, Laurent, « La Constellation du Lynx : l’ample Octobre de Louis Hamelin », dans Nuit Blanche 121, janvier-mars 2011, p. 42-44 [Article].
  • BROCHU, André, « octobre 1970 », dans Lettres québécoises 142, été 2011, p. 19.

HOUDE, Sylvain (1961 -), Comment appeler et chasser l’orignal

Montréal, Les 400 Coups (Coups de tête), 2010, 316 pages.

Le reporter Simon Brisebois enquête sur l’ORIGNAL (Organisation révolutionnaire d’intervention guerrière de nuisance anticapitaliste libertaire) qui fait exploser des véhicules 4X4 pour éveiller les consciences.

  • BLAIS, Marie-Christine, dans La Presse, vendredi 29 octobre 2010 [Lectures].
  • MALAVOY-RACINE, Tristan, dans Voir (Montréal), 14 octobre 2010, p. 57.
  • LAROCHELLE, Claudia, « Sylvain Houde signe un roman qui éveille la bête en nous », dans Rue Frontenac, lundi 4 octobre 2010.
  • CAZELAIS, Normand, « Ironie et parodie », dans Lettres québécoises 142, été 2011, p. 28.

JOHNSON, Sylvain (1973 -), Le Tueur des rails : roman psychopathe

Montréal, Popfiction (Balle d’argent), 2010, 178 pages.

Un couple improbable unit ses efforts pour traquer le Tueur des Rails, un psychopathe qui pourrait bien être à la source de tous leurs maux.

KOKIS, Sergio, Clandestino

Montréal, Lévesque éditeur, 2010, 258 pages.

Thriller noir. Un ancien sergent de l’armée, se venge de celui qui l’a trahi et envoyé en prison.

  • ROY, Simon « Le temps, ce délicieux menteur », dans Alibis 39, été 2011 [Volet en ligne].

 

LABAN, Henri (1950 -), La Caravane des pantins

Chicoutimi, JCL, 2010, 448 pages.

Thriller : un groupe de personnes est enlevé en Tunisie par des mercenaires et conduit dans le désert libyen. Marc, le personnage principal tentera d’échapper à ses ravisseurs et découvrira comment il a été victime d’une machination.

  • MARTEL, Clément, dans Québec français 157, printemps 2010, p. 13.
  • Notule anonyme dans Le Libraire 58, avril-mai 2010, p. 61.

LAFRANCE, Alain (1940 -), Absolution : aventures et guérisons

Saint-Sauveur, Marcel Broquet (La Mandragore), 2010, 272 pages.

Thriller théologique et ésotérique mettant en scène Tania Fixx frappée d’un mal mystérieux et qui se retrouve dotée de pouvoirs de guérison par simple exposition. Le Vatican s’en mêle…

LAFRANCE, Alain (1940 -), Abjuration : crise majeure au Vatican

Saint-Sauveur, Marcel Broquet (La Mandragore), 2010, 248 pages.

Suite des mésaventures théologico-ésotériques de Tania Fixx dans un monde où une nouvelle religion l’Agneau lumineux de dieu fait de plus en plus d’adeptes.

LALANCETTE, Stéphane (1973 -), Errata : suspense

Saint-Pie, JKA, 2010, 236 pages.

Un polar qui flirte avec le fantastique : après avoir signé un contrat important, un homme d’affaires prospère est accusé de meurtre.

 

LALIBERTÉ, Yves (1952 -), Le Secret de Dieu

Saint-Lambert, Direct Livre, 2010, 820 pages.

Ce thriller (obèse) s’inscrit dans la tradition des « Da Vinci clones » : une société secrète issue des Templiers (quelle originalité !) et un document millénaire dont les révélations transfigureraient le monde. On n’en attendait pas moins…

L’ALLIER, Louis (1961-), Les Danseurs de Kamilari

Ottawa, Du Vermillon (Romans), 2010, 254 pages.

Un jeune étudiant voit sa vie bouleversée lors d’un voyage en Grèce : il se retrouve bien malgré lui mêlé à un complot politique dont il devra démêler l’écheveau. Premier roman qui est à la fois une enquête archéologique, et un suspense étymologique : le héros doit décrypter des indices laissés dans les écrits de Xénophon pour dégager les enjeux d’un complot. Finaliste : Prix des lecteurs Radio Canada 2011.

  • DESBIENS, Shannon, brève notice dans Le Libraire 66, juillet-août 2011.

 

LAPORTE, Marie, Kinderesser

Montréal & Sherbrooke, Les Six brumes (Nova), 2010, 66 pages.

Le détective Robert Laprise de la police de Sherbrooke, est chargé d’enquêter sur la découverte du squelette d’enfant. Puis on découvre un charnier.

LECLERC, Didier, Le Soixantième parallèle

Ottawa, Du Vermillon (Romans), 2010, 328 pages.

En poste dans la petite communauté de Misty River, sur les rives du Grand Lac des Esclaves, Mark, un agent de la Gendarmerie royale se rend compte qu’un certain secret entoure la mort d’un agent tué il y a trois ans et que la corruption et la drogue n’épargnent pas toujours les forces de l’ordre.

  • VACHON-RAYMOND, Édith, « Une fiction nordique très inspirée » [entretien avec l’auteur], dans L’Aquilon, 5 novembre 2010.

LESSARD, Jacqueline, Une affaire de conscience

Montréal, Hurtubise HMH, 2010, 419 pages.

Roman de politique-fiction mettant en scène Clarita Cardoso, la veuve d’un guérillero, et Peter Grove, un journaliste dont les enquêtent dérangent. L’action se passe à Cuba, un pays que l’auteur connaît bien pour y avoir séjourné de 1969 à 1971.

  • Notule dans Le Libraire 60, août-septembre 2010, p. 50.
  • FESSOU, Didier, dans Le Soleil, 18 juillet 2010.

LÉVESQUE, François (1978 -), Les Visages de la vengeance

Lévis, Alire (Romans 133), 2010, 308 pages.

Second volet des « Carnets de Francis ». Maintenant âgé de 17 ans, Francis retourne à Saint-Clovis. Quand un étudiant de son entourage puis un deuxième sont assassinés, les soupçons pèsent sur lui.

  • MARTIN, François, dans Le Libraire 59, juin-juillet 2010.
  • FORTIER, Christine, « Esprit de vengeance », dans Voir (Montréal), 3 mars 2010, p. 28.
  • ROY, Simon, « Œil pour œil… », dans Alibis 34, printemps 2010 [Volet en ligne].

MAROIS, André (1959 -), Sa propre mort

Montréal, La Courte Échelle, 2010, 272 pages.

Une histoire de vengeance qui illustre de manière éclatante les dangers que peuvent représenter internet et les médias sociaux. Christian Desmeules en parle comme d’un « roman efficace » dont la finale est saisissante. Finaliste au Prix Saint-Pacôme du roman policier 2010.

  • DESMEULES, Christian, « Thrillers branchés », dans Le Devoir, samedi 17 et 18 avril 2010.
  • LAROUCHE, Caroline, notule élogieuse dans Le Libraire 58, avril-mai 2010, p. 61.
  • FORTIER, Christine, dans Voir (Montréal), 18 février 2010.
  • SPEHNER, Norbert, « Facebook à mort ! », dans Alibis 34, printemps 2010, p. 131-132.

MAROIS, André (1959 -), 9 ans, pas peur

Montréal, La Courte Échelle, 2010, 95 pages.

Le narrateur de cette novella noire est un gamin de neuf ans, Angelito, dont le père est un voleur de télévisions et la mère infirmière psychiatrique. Un jour, un mystérieux visiteur remet un pistolet au père et la routine de la vie de famille équilibrée est rompue.

  • SPEHNER, Norbert, dans Alibis 38, printemps 2011 [volet en ligne].

MERCIER, Chantal (1971 -), A pour Alphabet II

Saint-Pie, JKA, 2010, 262 pages.

Le tueur amateur de lettres s’est enfui de prison et va de nouveau sévir.

MERCIER, Chantal (1971 -), Massacre animal

Saint-Pie, JKA, 2010, 253 pages.

La même Rosalie Juneau enquête sur une série de meurtres (encore ?) qui ont lieu sur un terrain de camping au nom exotique : Les animaux en folie. On y croit autant qu’à un discours de politicien ! Le seul massacre ici, c’est celui de la littérature policière !

MICHAUD, Martin, Il ne faut pas parler dans l’ascenseur

Montréal, Goélette, 2010, 400 pages.

Une première enquête de Victor Lessard, sergent-détective, plongé dans une affaire étrange qui flirte parfois avec le fantastique. Note : ce roman a été réédité en France, au début de 2011, chez First éditeur, avec un nouveau titre plus accrocheur : Les Âmes traquées. Finaliste au Prix Saint-Pacôme du roman policier 2010.Finaliste au Prix Littéraire Archambault

  • SPEHNER, Norbert, dans Entre les lignes, vol. 6 no 3, printemps 2010, p. 38-39.
  • LAROUCHE, Caroline, notule élogieuse dans Le Libraire 58, avril-mai 2010, p. 61.
  • DUBÉ, Cynthia, dans Le Journal de Sherbrooke, 3 mars 2010.
  • AUBIN, Benoît, dans Journal de Montréal, 16 janvier 2010.

MORISSETTE, Christian (1952 -), La Filière

Boisbriand, Pratiko (Polar presse), 2010, 412 pages.

Les détectives Palomino et Saint-Jean reprennent du service alors qu’une guerre pour la succession du parrain montréalais fait rage. Un polar dans lequel il est question du trafic d’organes et dont l’action se déroule au Mozambique et dans les ruelles de Montréal.

 

ORY, Marc, Zanipolo

Montréal, Triptyque, 2010, 134 pages.

Complots, assassinats, mystères et intrigues diverses à Venise au XIIIe siècle. Normand Cazelais n’a pas été captivé et souligne les excès de style et les nombreuses tournures étranges : un « événement opalescent » ou des « nuits tangentes ».

  • CAZELAIS, Normand, « Rien ne sert d’abuser », dans Lettres québécoises 140, hiver 2010, p. 27.
  • GIRARD, Marie-Claude, « Marc Ory : monstre aux merveilles », dans La Presse, 1er octobre 2010.
  • PAQUIN, Éric, « La vie à deux », dans Voir (Montréal), 21 octobre 2010.

PAQUIN, Nicolas, De Vice ou de mort

Montréal, Popfiction (Rocambolesque), 2010, 205 pages.

Une aventure d’Abel Bates, né d’une mère belge et d’un père québécois, journaliste sans emploi et grand tombeur devant l’éternel.

PAQUIN, Nicolas, Banlieue blanche

Montréal, Popfiction (Rocambolesque), 2010, 208 pages.

Suite des aventures d’Abel Bates avec au menu des bandes criminalisées, de la drogue, de la prostitution, et du piratage de musique.

Note : l’aventure des éditions Popfiction, fondée par Stéphane Vallée, n’aura duré que quelques mois !

POULIOT, Claude (1963 -), Mana Hatta

Terrebonne, Isaac Anaïs, 2010, 343 pages.

Thriller ayant comme toile de fond le New York contemporain et mettant en vedette Clifford McCartan, un violoniste talentueux plongé malgré lui au cœur d’une machination qui menace le cœur de Manhattan.

PRATTE, André (1951 -), Tupilaq

Montréal, Michel Brûlé, 2010, 369 pages.

À Poste-de-la-Baleine, les cadavres s’accumulent alors que resurgit la légende Tupilaq, une effroyable créature. Une fois de plus, Murphy devra départager la réalité du mythe et se lancer sur la piste d’un meurtrier.

 

QUIVIERGE, Pascale (1969 -), Pages à brûler

Montréal, Boréal, 2010, 262 pages.

L’Inspecteur Bernard Lincoln enquête sur un corps sans vie trouvé dans une décharge. Il pourrait s’agir du cadavre affreusement mutilé de Clara Chablis qui a disparu. La mère de la disparue reconnaît sa fille, mais son compagnon jure que ça n’est pas elle. [Marginalia]

  • MONTPETIT, Caroline, « Sur la crête étroite entre le rêve et la réalité » dans Le Devoir, samedi 4 et dimanche 5 septembre 2010, p. F1-F2.
  • PAQUIN, Éric, « La Disparition », dans Voir (Montréal), 9 septembre 2010, p. 52.
  • BERNATCHEZ, Ginette, dans Québec français 160, hiver 2011.
  • SAINT-AMOUR, Robert, « Pages à brûler, mais surtout à découvrir », dans Voir, 18 janvier 2011.
  • SAINT-JACQUES, Sylvie, « Au nom de tous les miens », dans La Presse, 10 septembre 2010.
  • BROCHU, Pascale, « Roman à (ne pas) brûler », dans Lettres québécoises 143, août 2011, p. 18-19.

ROBITAILLE, Patrice, L’Homme qui mangeait des livres

Vanier, L’Interligne, 2010, 272 pages.

Quand son frère Gérard est assassiné, Christian n’a d’autre choix que de reprendre les rênes de l’entreprise et à affronter un commando meurtrier responsable du crime. Dans Le Libraire, un rédacteur anonyme a qualifié de « roman noir abracadabrant » ce premier opus pour adultes de Patrice Robitaille, un auteur venu de la littérature jeunesse, alors que pour Normand Cazelais « ce livre n’est pas un polar, c’est une ode enflammée aux métiers d’imprimeur et d’éditeur. Et à l’euphorie de lire évidemment ».

  • CAZELAIS, Normand, « Euphorie », dans Lettres québécoises 142, été 2011, p. 28.

ROUSSEAU, Jacques (1943 -), ROM Read Only Memory

Montréal, Triptyque (L’Épaulard), 2010, 214 pages.

Agathe de Francheville, qui vient à peine d’obtenir son diplôme de l’Institut de police, doit enquêter sur le meurtre d’une prof de l’université de Trois-Rivières retrouvée assassinée dans une salle de bureautique.

  • ANONYME, « Trois-Rivières, décor d’un roman policier », dans Le Nouvelliste, 24 mars 2010.
  • CAZELAIS, Normand, « Secrets de jeunesse », dans Lettres québécoises 139, automne 2010, p. 29.
  • DESMEULES, Christian, « Thrillers branchés », dans Le Devoir, samedi 17 et dimanche 18 avril 2010.
  • GÉLINAS, Karine, « Mémoire morte », dans Voir, 4 mars 2010.

SAMSON, Luis (1975 -), La Vérité sur les Phalanges du ciel

Saint-Prosper, Du Mécène (Les Mots inventifs), 2010, 208 pages.

  • FONTAINE, Sabrina, « Luis Samson lance son premier roman », dans L’Éclaireur Progrès, 12 août 2010.

SAVIGNAC, Yvan (1946 -), La Piste maudite

Beloeil, La Caboche, 2010, 408 pages.

Une journaliste de Radio-Canada et son caméraman séjournent dans le petit bled de Casey en Haute-Mauricie pour y faire un reportage sur une base militaire abandonnée. Mais quelqu’un est prêt à protéger coûte que coûte le secret de la piste maudite de Casey.

  • DELISLE, Gabriel, « Troisième roman pour Yvan Savignac », dans Le Nouvelliste, 24 janvier 2011.

 

SAVOIE, Jacques (1951 -), Cinq secondes

Montréal, Libre Expression, 2010, 311 pages.

Au Palais de Justice de Montréal, une jeune femme tue quatre personnes avant de retourner l’arme contre elle. Jérôme Marceau, dit Aileron, métis et manchot, est chargé de faire la lumière sur cette affaire. Finaliste au prix Arthur-Ellis 2011. Lauréat du Prix Saint-Pacôme du roman policier 2010.

  • PROULX, Candide, « Une vérité peut en cacher une autre », dans Voir (Montréal), 4 avril 2010, p. 33.
  • LEMAY, Daniel, « Jacques Savoie : entre jugement et pardon », dans La Presse, 26 mars 2010.
  • SPEHNER, Norbert, « Meurtres dans la Belle Province », dans Le Libraire 60, août-septembre 2010, p. 51.
  • FESSOU, Didier, « Jacques Savoie lauréat du prix Saint-Pacôme », dans Le Soleil, 26 septembre 2010.
  • SPEHNER, Norbert, « Cinq secondes ? Une éternité quand on meurt… », dans Alibis 35, été 2010, p. 167-168.

 

SENÉCAL, Patrick (1967 -), Contre Dieu

Montréal, Les 400 Coups (Coups de tête 39), 2010, 128 pages.

Novella noire. Un homme perd sa femme et ses enfants dans un accident. Dès lors, il perd pied, habité par un sentiment de rage et de colère. Que fera-t-il maintenant, sinon devenir un dieu mauvais ?

  • GUY, Chantal, « La haine du destin », dans La Presse, samedi 6 novembre 2010, p. 24 [Arts et spectacles].
  • LAURIN, Danielle, « Patrick Senécal à la puissance 100 », dans Le Devoir, samedi 13 et dimanche 14 novembre 2010, p. H3.
  • LALONDE, Catherine, « Dieu et moi seuls pouvons », dans Le Devoir, samedi 13 et dimanche 14 novembre 2010, p.  H 1-2 [Article/entrevue].
  • ROY, Simon, « L’âme en ruine », dans Alibis 37, hiver 2011, p. 127-128.
  • MARTIN, François, brève notule dans Le Libraire 63, mars-février 2011, p. 44.
  • CAZELAIS, Normand, « Noir, très noir », dans Lettres québécoises 141, printemps 2011, p. 25.
  • GAGNON, Nathalie, dans Québec français 161, printemps 2011, p. 18-19.
  • ROY, Simon, « Décocher des flèches rouge sang vers un ciel blanc de neige » (article) dans Alibis 38, printemps 2011, p. 87-103.

 

SEYMOUR, Joanne, Vanités

Montréal, Libre Expression (Expression noire), 2010, 280 pages.

Avec ce roman, Johanne Seymour, qui ne se décourage pas, entame le deuxième cycle des enquêtes de Kate McDougall aux prises avec L’Artiste qui s’attaque aux membres de la Sûreté du Québec de l’Estrie. Toujours aussi peu convaincant et même invraisemblable. Avec des soldats allemands qui se déplacent en… Jeep ! Finaliste au Prix Arthur-Ellis 2011. Finaliste au Prix Saint-Pacôme du roman policier 2011.

  • TARDIF, Dominique, dans Voir, 2 décembre 2010.
  • DUBÉ, Cynthia, « Vanités : un suspense dont l’action se déroule en Estrie », dans Le Journal de Magog, 17 novembre 2010.
  • TASSÉ, Michel, « Le calme pour créer le suspense », dans La Voix de l’Est, 13 novembre 2010.
  • CAZELAIS, Normand, dans Lettres québécoises 143, automne 2011, p. 28

TARDIF, Michel (1956 -), Le Rachat

Deux-Montagnes, Grahel, 2010, 335 pages.

Une mystérieuse lettre manuscrite écrite par Einstein le 14 mars 1955, un mois avant sa mort, est au cœur de ce suspense scientifique, une fiction-réalité à la Dan Brown.

  • JEANSON, Anne-Laure, « La fabuleuse histoire du Docteur Tardif », dans Le Courrier de Laval, 23 septembre 2010.

TREMBLAY, Alain Ulysse (1954 -), Big Will

Montréal, Les 400 Coups (Coups de tête), 2010, 184 pages.

Roman noir. Les aventures et pérégrinations de Big Will, une brute au cœur tendre, un autochtone en exil dans son propre pays rattrapé par ses fantômes. Le personnage est inspiré par William Tamaali, un Cri de la Baie-James que l’auteur a rencontré en 1986 et à qui il rend hommage par le biais de cette fiction.

  • CROISETIÈRE, Mathieu, dans Le Libraire 61, octobre-novembre 2010, p. 17 [notule].

 

YACARRINI, Antoine (1944 -), Magouille au manoir

Montréal, VLB (Roman), 2010, 400 pages.

Deuxième enquête de Francis Leahy : au Manoir Richelieu, le participant à une réunion politique secrète est assassiné.

  • CAZELAIS, Normand, « Classicisme », dans Lettres québécoises 140, hiver 2010, p. 26.
  • SPEHNER, Norbert, « Meurtres dans la Belle Province », dans Le Libraire 60, août-septembre 2010, p. 51.

Romans pour jeunes

BOIVIN, Joanne, Complot sur le Plateau

Montréal, Hurtubise HMH (Caméléon), 2010, 94 pages.

  • MORIN, Julie, dans Lurelu, vol. 33 no 2, automne 2010, p. 42.

 

BOUCHARD, Camille (1955 -), Catastrophe en Guadeloupe

Saint-Lambert, Dominique & Compagnie (Roman noir), 2010, 80 pages.

[Série : Les Voyages de Nicolas] [Illustrations : Normand Cousineau]

BOULANGER, Fabrice (1973-), Le Projet Tesla

Montréal, Québec Amérique (Titan suspense), 2010, 235 pages.

[Série : Alibis inc.] [Illustrations : Laurine Spehner]

  • MAYRAND, Rachel, dans Lurelu, vol, 34 no 1, printemps-été 2011, p. 42

 

BRIEN, Sylvie (1959 -), La Voix du diable

Paris, Gallimard jeunesse (Hors Piste 65), 2010, 154 pages.

[Série : Les Enquêtes de Vipérine Maltais] [Illustrations : Nicolas Thers]

  • GIRARD, Josyane, dans Le Libraire, avril-mai 2008, p. 58.

 

BROUILLET, Chrystine, Un violon bien gardé

Montréal, La Courte Échelle (Roman jeunesse), 2010, 80 pages.

[Illustrations : Nathalie Gagnon]

  • FREDETTE, Marie, dans Lurelu, vol. 34 no 1, printemps-été 2011, p. 42.

CHALLET, Olivier (1966 -), Max au Centre Bell

Montréal, Boréal (Boréal Junior), 2010, 112 pages.

[Illustrations : Rémy Simard]

CHALLET, Olivier (1966 -), Max et la filature

Montréal, Boréal (Boréal Junior), 2010, 100 pages.

[Illustrations : Rémy Simard]

  • LEBLANC, Renée, dans Lurelu, vol. 34 no 1, printemps-été 2011, p. 43.

CHARTRAND, Lili (1963 -), Rouge Babine et l’Opération Jade

Montréal, La Courte Échelle (Mon roman), 2010, 144 pages.

[Série : Rouge-Babine, 3] [Illustrations : Marie Pierre Oddoux]

  • TREMBLAY, Michèle, dans Lurelu, vol. 34 no 1, printemps-été 2011, p. 43.

CHARTRAND, Lili (1963 -), Le Mystère des bonbons sopranos

Montréal, La Courte Échelle (Première lecture), 2010, 56 pages.

[Série : Cerise et Octavie, 2] [Illustrations : Étienne Aubry]

CHARRON, Pierre H., L’Incident

Ville-Marie, Z’ailées (Obzcure), 2010, 26 pages.

COLLECTIF, Petites chroniques du crime

Ottawa, David (Hors collection), 2010, 215 pages.

Recueil d’une trentaine de récits écrits policiers dans le cadre du concours de création littéraire « Mordus des mots » des éditions David à l’intention des jeunes Franco-Ontariens de 11e et 12e année.

 

DECELLES, Stéphanie, Le Réveil du dragon chinois

Montréal, Du Phœnix (Œil de Chat), 2010, 128 pages.

[Illustrations : Jessie Chrétien]

  • BERTIN, Raymond, dans Lurelu, vol. 34, no 1, printemps-été 2011, p. 44

 

DION, Johanne, 24 heures d’angoisse

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Conquêtes), 2010, 138 pages.

  • RABY, Claudia, dans Lurelu, vol. 33 no 2, automne 2010, p. 47.

 

FABRE, Magali, 21 jours en Octobre

Montréal, Boréal (Boréal inter), 2010, 150 pages.

  • FORTIN, Marie-Claude, dans Entre les lignes, vol. 7 no 2, hiver 2011, p. 47.
  • CLÉMENT, Michel-Ernest, dans Lurelu, vol. 34 no 1, printemps-été 2011, p. 46.

GARIÉPY, Marie-Chantale, La Voleuse rouge

Montréal, La Courte Échelle, 2010, 228 pages.

  • CLÉMENT, Michel-Ernest, dans Lurelu, vol. 34 no 1, printemps-été 2011, p. 47.

 

LAFOREST, Sylvain, Les Aventures du Détective Laloupe en Martinique

Rivière-du-Loup, Concept ConsulTED (ANOLI ; RJ 1), 2010, 122 pages.

[Illustrations : Yves Harrison]

LAROUCHE, Nadya (1956 -), L’Étrange affaire du 413

Gatineau, Vents d’Ouest (Girouette), 2010, 164 pages.

[Illustrations : Paul Roux]

  • LEBLANC, Renée, dans Lurelu, vol. 33 no 3, hiver 2011, p. 52.

LATULIPPE, Martine (1971 -), A toi de jouer Marie-P !

Québec, FouLire, 2010, 64 pages.

[Série : Les Aventures de Marie-P, 5] [Illustrations : Fabrice Boulanger]

LATULIPPE, Martine (1971 -), Un lourd silence

Montréal, Québec Amérique (Titan jeunesse), 2010, 132 pages.

  • HOUTEKIER, Catherine, dans Lurelu, vol. 33 no 2, automne 2010, p. 52.

MAROIS, André (1959 -), Blanc comme la mort

Montréal, Boréal (Boréal Junior), 2010, 128 pages.

[Illustrations : Philippe Brochard]

MAROIS, André (1959 -), Mesures de guerre

Montréal, Boréal (Boréal Junior), 2010, 112 pages.

[Illustrations : Alain Pilon]

  • FORTIN, Marie-Claude, « Histoire d’une crise », dans Entre les lignes, vol. 7 no 2, hiver 2011, p. 47.
  • TEASDALE, Suzanne, dans Lurelu, vol. 34 no 1, printemps-été 2011, p. 55

MESSIER, Mireille (1971 -), Coup de théâtre à Stratford

Ottawa, Vermillon (Pour enfants), 2010, 100 pages.

[Série : Viviane et Simon] [Illustrations : Marc Keelan-Bishop]

MIKA (1981 -), Pigeons, polka et cie

Terrebonne, Boomerang (Biblio-Boom 14/Aventure. Policier), 2010, 70 pages.

[Illustrations : Jacques Goldstyn]

  • GIRARD, Marie-Claude, « De drôles de mystères », dans La Presse, vendredi 25 juin 2010, p. 8 [Arts et Spectacles].

MILLET, Pascal (1960 -), Les Ombres de la nuit

Montréal, Boréal (Boréal Junior), 2010, 96 pages.

[Série : Les Nuits de Blues, 5] [Illustrations : Pierre Pratt]

  • GIRARD, Marie-Claude, « De drôles de mystères », dans La Presse, vendredi 25 juin 2010, p. 8 [Arts et Spectacles].

PELLETIER, Maryse (1946 -), Un couteau sur la neige

Saint-Lambert, Soulières (Graffiti), 2010, 164 pages.

  • TEASDALE, Suzanne, dans Lurelu, vol. 33 no 2, automne 2010, p. 54.

PROULX, Steve (1977 -), Le Cristal qui pousse

Montréal, Trécarré 2010, 215 pages.

[Série : Le Cratère : Grise-Vallée, journal scolaire, 1]

PROULX, Steve (1977 -), Les Photos impossibles

Montréal, Trécarré, 2010, 216 pages.

[Série : Le Cratère : Grise-Vallée, journal scolaire, 2]

PROULX, Steve (1977 -), La Tache des Cauchemars

Montréal, Trécarré, 2010, 207 pages.

[Série : Le Cratère : Grise-Vallée, journal scolaire, 3]

GIRARD, Marie-Claude, « De drôles de mystères », dans La Presse, vendredi 25 juin 2010, p. 8 [Arts et Spectacles]

PROULX, Steve (1977 -), L’Horoscope particulièrement précis

Montréal, Trécarré, 2010, 191 pages.

[Série : Le Cratère : Grise-Vallée, journal scolaire, 4]

ROULEAU, Cathleen, Z. Le secret du local S-80

Montréal, Les Intouchables, 2010, 323 pages.

  • GIRARD, Marie-Claude, « De drôles de mystères », dans La Presse, vendredi 25 juin 2010, p. 8 [Arts et Spectacles].

 

SPAGNOLO, Fabrizio (1975 -), La Clé : un roman policier-jeunesse

Laval, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2010, 41 pages.

THILBAULT, Sylviane (1972 -), L’Énigme de la rose noire

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Papillon 171), 2010, 142 pages.

[Série : Twister] [Claude Thivierge]

VANIER, Lyne, Liaisons dangereuses.com

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Conquêtes), 2010, 412 pages.

  • RABY, Claudia, dans Lurelu, vol. 33 no 2, automne 2010, p. 66.

Bandes dessinées

 

BONNIER, Jocelyn, L’Éveil du Fauve

Montréal, Les 400 Coups (Rotor), 2010, 72 pages.

[Série : L’Ocelot, 1]

  • DUFRESNE, Rhéa, dans Lurelu, vol. 23 no 2, automne 2010, p. 68.

DUGUAY, Ghyslain, Michel VAILLANCOURT & André GOULET, Lionel & Nooga 1 : Bandes et contrebandes

Montréal, Les 400 Coups (Rotor), 2010, 60 pages.

  • SALLÉ, Thibaud, dans Lurelu, vol. 23 no 2, automne 2010, p. 68.

GODBOUT, Réal & Pierre FOURNIER, Red Ketchup 4 : Red Ketchup s’est échappé

Montréal, La Pastèque, 2010, 48 pages.

 

LAMONTAGNE, Jacques (1961 -) & Thierry GLORIS, La Naine aux ectoplasmes (Aspic, détective de l’étrange -1)

Paris, Soleil, 2010, 48 pages.

LEMAY, Sylvain (1969 -) & André ST-GEORGE, Pour en finir avec Novembre

Montréal, Mécanique générale, 2010, 165 pages. [roman graphique]

  • DEGLISE, Fabien, « Un quatuor prisonnier de son passé », dans Le Devoir, 11 décembre 2010.
  • VIGNEAULT, Alexandre, « Les clés de l’histoire », dans La Presse, 7 janvier 2011.

POIRIER, Pierre & Patrick HÉNAFF, Street Poker

Montréal, Glénat Québec, 2010, 48 pages.

Scénario de Poirier, dessin de Hénaff.

Articles & Études

Les articles/entrevues avec les auteurs, faits lors de la parution d’un de leurs volumes, sont enregistrés avec le titre en question

1. Monographies et thèses

SPEHNER, Norbert, Le Roman policier au Québec
2010, 42 pages.

Document en ligne : http://www.scribd.com/Marginalia ou http://calameo.com

Document de présentation du polar québécois, avec un texte d’introduction et un choix biblio-critique d’une cinquantaine de romans policiers québécois.

2. Articles

 

BÉLAIR, Michel, « Écrire, comprendre et dénoncer »

dans Lettres québécoises 139, automne 2010, p. 7-9.

Article et Entrevue avec Jean-Jacques Pelletier qui commence par cette phrase : « Jean-Jacques Pelletier est le premier authentique auteur québécois de thrillers à dimension planétaire. »

 

BOIVIN, Aurélien, « Fiche de lecture : L’Homme qui détestait le golf ou la jalousie obsessionnelle »

dans Québec français 156, hiver 2010, p. 95-97.

BOIVIN, Aurélien, « Fiche de lecture : On finit toujours par payer ou l’art du suspense »

dans Québec français 157, printemps 2010, p. 90-91.

 

CORNILLON, Claire, « Les Règles du jeu : science-fiction, polar et pop culture dans Comme le fantôme d’un jazzman dans la station Mir en déroute et Altered Carbon »

dans Trans (Revue de littérature générale et comparée) 9, février 2010 [revue en ligne].

CRÉPEAU, Isabelle, « Martine Latulippe, un bouquet d’histoires dans la tête »

dans Lurelu, vol. 33 no 1, printemps 2010, p. 7-8.

DOSSIER : « Jean Jacques Pelletier »

dans Lettres québécoises 139, automne 2010, p. 5-12.

GINGRAS, Chantale, « Les Sept jours du talion : vengeance à la petite semaine »

dans Québec français 157, printemps 2010, p. 95-97.

LAPLANTE, Laurent, « Jean-Jacques Pelletier, le cueilleur-chasseur »

dans Lettres québécoises 139, automne 2010, p. 10-12.

LAPLANTE, Laurent, « La Constellation du Lynx : l’ample Octobre de Louis Hamelin »

dans Nuit Blanche 121, janvier-mars 2011, p. 42-44.

PROSE, Victor, « Jean-Jacques Pelletier : entrevue-portrait »

dans Lettres québécoises 139, automne 2010, p. 5- 6.

SPEHNER, Norbert, « Meurtres dans la Belle Province »

dans le Libraire 60, août-septembre 2010, p. 51.
[Antoine Yacarrini, Jacques Savoie, Bernard Gilbert, Jean-Louis Fleury]

SPEHNER, Norbert, « Introduction pour Le Musée du crime présente : Coquetel à l’arsenic, de Michel Darien »

dans Alibis 36, automne 2010, p. 37-40.

 

Thrillers, films noirs & policiers et séries télévisées

Sortie 67

Distribution : Henri Pardo, Benz Antoine, Dany Blanco Hall, Jacquy Bidjeck, Natacha Noël, Alain Lino Mic Elis Bastien, Édouard Fontaine, Sylvio Archambault, Fabienne Colas, Sophie Desmarais, Anthony Clerveaux, Lansana Kourouma, Scott Jimmy Beaubrun, Yardly Kavanagh, Franck Sylvestre, Stéphane Moraille.
Scénario : Jephté Bastien

Thriller réalisé par Jephté Bastien et dont l’action se passe dans le milieu des gangs de rue dans un quartier défavorisé de Montréal. Le personnage central est tiraillé entre le milieu, son désir de vengeance et un avenir meilleur avec sa blonde.

Filière 13

Distribution : Claude Legault, Guillaume Lemay-Thivierge, Paul Doucet, Jean Pierre Bergeron, Elisabeth Locas, Marie Turgeon, Anik Jean, Carmen Ferlan, André Sauvé, Monique Spaziani., Laurent Paquin, Widemir Norvil, Danil Boucher, Emmanuel Auger, Sharlène Royer.
Scénario : Claude Lalonde, Pierre Lamothe

Comédie policière réalisée par Patrick Huard. Les déboires de trois superflics névrosés qui finissent dans le cabinet d’un psy qui vend des CD de relaxation et des bracelets élastiques.
Note : À l’origine, ce film avait pour titre Opération Tablette et devait être réalisé par Louis Choquette.

Les Sept jours du talion

Distribution : Claude Legault, Rémy Girard, Martin Dubreuil, Fanny Mallette, Rose-Marie Coallier, Pascal Delhaes, Dominique Quesnel, Alexandre Goyette.
Scénario : Patrick Senécal, d’après son roman homonyme.

Film policier, suspense et drame psychologique réalisé par Podz (Daniel Grou). Un chirurgien capture un pédophile récidiviste qui a assassiné et violé sa fillette, Dans une cave, il lui fait subir les pires supplices. Un policier tourmenté tente de le coincer…
Note : ce film est la troisième adaptation d’un roman de Patrick Senécal et le premier long-métrage réalisé par Podz. Une adaptation magistrale du meilleur roman de Senécal, livre qui traitait d’un sujet extrêmement délicat : la vengeance.

L’Appât

Distribution : Guy Lepage, Rachid Badouri, Serge Dupire, Maxim Roy, Ayissa Issa, Joe DeMarco.
Scénario : William Reymond, Yves Simoneau.

Comédie policière réalisée par Yves Simoneau. L’histoire est basée sur une situation convenue, sans grande originalité : deux flics dépareillés, un lieutenant de police québécois maladroit et un agent secret français d’élite sont obligés de travailler ensemble…

Musée Éden

Distribution : Mariloup Wolfe, Laurence Leboeuf, Éric Bruneau, Vincent-Gillaume Otis, Benoît Brière, Guy Nadon, Paul Doucet, Jean-Nicolas Verrault, Jacques L’Heureux, Gilles Renaud, Steve Pilarezik.
Scénario : Gilles Desjardins

Série télévisée réalisée par Alain Desrochers. À Montréal, en 1910, un meurtrier terrorise la ville. Deux sœurs héritent du Musée Eden qui abrite des statues de cire représentant des personnages du crime. Diffusée sur les ondes de Radio-Canada.

Mise à jour: Janvier 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *