Le Polar au Canada-francais en 2009

Le Roman policier en Amérique française, Parutions 2009

Voici un bref panorama bibliographique, aussi complet que possible, des romans policiers (incluant les thrillers, récits à suspense, d’espionnage et de politique-fiction) écrits par des auteurs canadiens de langue française et publiés au cours de l’année 2007, principalement au Québec mais aussi à l’étranger. Pour chaque référence, il y a une brève description de contenu, un bref aperçu critique de ceux que j’ai lus et, quand disponibles, quelques remarques critiques tirées de la presse nationale. Les textes de présentation entre guillemets reprennent les informations fournies par les éditeurs dans leur catalogue, sur les quatrièmes de couverture ou sur leur site internet. Comme c’est souvent le cas, plusieurs titres, déjà introuvables en librairie, n’ont eu droit à aucune recension critique ou présentation d’aucune sorte dans la presse écrite.

Vous êtes invités à collaborer en nous signalant les articles, entretiens, critiques ou œuvres que nous avons pu omettre.

Romans et recueils pour adultes

BARANGER, Luc (1951 -), Au pas des raquettes

Paris, La Branche (Suite noire), 2009, 96 pages.

Vladimir Pichon, un militant communiste, passe son temps à trucider les instituteurs et maîtresses d’école qui lui ont fait la vie dure à l’école. Quand les flics se mettent à ses trousses, il se sauve au Québec où il ira venger la mort d’un de ses fils, victime du Grand Capital. Christophe Bergeron a trouvé ce livre, écrit dans une langue populaire imagée, truculente, « drôle » et « cinglant »

  • C. r. de Christophe Bergeron, dans Voir, 23 juillet 2009, p. 28.
  • C. r. de Norbert Spehner dans La Presse, vendredi 11 septembre 2009, p. 2 [Arts et spectacles].
  • C. r. de Norbert Spehner, « Il faut flinguer les emmerdeurs », dans Alibis 32, automne 2009,  p. 133-134.

BOND, Édouard H. (1975 -), Maudits ! roman sanglant

Montréal, Coups de tête, 2009, 141 pages.

« Jeffrey Lionel Dahmer se servait d’une perceuse électrique pour lobotomiser ses victimes et en faire des esclaves sexuels. Peter William Sutcliffe les attaquait avec un marteau avant de les violer et de les mutiler. Dans Maudits !, Sergio est armé d’une machette, d’un harpon et d’une haine profonde de l’humanité. Ça tombe bien, une bande d’ados en limousine croise son chemin en s’en allant à l’après-bal. Ils sont saouls, stones, gonflés de poutine et de désir. Edouard les avait pourtant avertis de ne pas prendre la route 343… Maudits !, c’est la légende du croque-mitaine avec des stock-shots cruels volés à la réalité. Entre le documentaire et la pure fiction, Maudits ! est un roman qui sème la terreur ».

BROUILLET, Chrystine (1958 -), Promesses d’éternité

Montréal, La Courte Échelle, 2009, 392 pages.

Une nouvelle enquête de Maud Graham qui entraîne le lecteur dans l’univers des sectes, un monde de lavage de cerveaux, d’agressions sexuelles et d’assassinats. Lauréate du Prix Saint-Pacôme du roman policier 2009.

  • C. r. de Caroline Montpetit, « Fuir une secte ou périr », dans Le Devoir, samedi 20 et dimanche 21 juin 2009, p. F4-F5.
  • Notule de Tristan Malavoy-Racine, dans Voir, 9 juillet 2009,  p. 28.
  • C. r. de Danielle Laurin, « L’enfer au quotidien », dans Le Devoir, samedi 27 et dimanche 28 juin 2009, p. E4.
  • C. r. de Jade Bérubé, « Perverses promesses », dans La Presse, dimanche 14 juin 2009, p. 1 [Lectures].

BROUILLET, Chrystine (1958 -), Sans pardon

Montréal, La Courte Échelle, 2009, 409 pages. (Rééd. : 2006)

  • C. r. d’Aurélien Boivin, dans Québec français 155, automne 2009.

CANNICCIONI, François (1928 -), Que ma blessure soit mortelle

Paris, Edilivre, 2009, 258 pages.

Réédition du polar publié en 2003 aux éditions de la Veuve Noire (Longueuil).

CHABIN, Laurent (1957 -), L’Affaire Trystero

Montréal, Hurtubise HMH, 2009, 184 pages.

« Un crime particulièrement ignoble vient d’être commis sur un campus. Douglas Feral, la victime, professeur au département d’histoire ancienne à l’Université de Calgary, était un homme tranquille et respecté, qui n’avait aucun ennemi connu. S’agit-il d’une erreur ? Or, au fur et à mesure que défilent les témoins – qui, chacun leur tour, prennent la parole – le mystère s’épaissit et le nom de l’énigmatique et insaisissable Trystero apparaît partout, n’apportant que confusion et ténèbres supplémentaires. »

  • C. r. de Simon Roy, « Trompeuses apparences trompeuses., dans Alibis, no 34, printemps 2010, pp. 130-131.

CHARLAND, Jean-Pierre (1954 -), Haute-ville, basse-ville

Montréal, Hurtubise HMH, 2009.

Réédition de Un viol sans importance, Sillery, Septentrion, 1998.

DANTEC, Maurice G. (1959 -), Comme le fantôme d’un jazzman dans la station Mir en déroute

Paris, Albin Michel, 2009, 211 pages.

Récit d’une folle cavale qui mêle jazz, polar et science-fiction. Le narrateur et sa copine Karen, deux braqueurs, sont atteints d’un neuro-virus qui les met en communication avec la station spatiale Mir en déroute. Échevelé, mais plus accessible et compréhensible que ces derniers romans.

  • C. r. d’Alexandre Vigneault, « Un pas en arrière, un bond dans l’espace », dans La Presse, dimanche 1er mars 2009, p. 3 [Lectures].
  • C. r. de Norbert Spehner, « Armageddon et cavale dante(c)sque sur fond de saxo », dans Alibis 30, printemps 2009, p. 148-149.

DELISLE, Roger (1942 -), La Saga oubliée

Paris, Thélès, 2009, 399 pages.

« La Saga oubliée est un thriller palpitant où l’archéologie et l’histoire rivalisent avec le suspense et la violence ». Sixième roman de cet écrivain québécois qui publie à Paris. Au cœur de l’intrigue : un vieux manuscrit, convoité par plusieurs pays, et qui contient des révélations choc sur l’histoire des religions. Dans l’air du temps…

DESJARDINS, Hélène (1965 -), Suspects

Montréal, La Courte Échelle, 2009. (Rééd. : 1999)

 

DICK, V. Eugène (Vinceslas Eugène) (1848-1919), L’Enfant mystérieux

Québec, Huit, 2009, xiv, 372 pages.

Édition établie, présentée et annotée par Rémi Ferland. Parution originale : Québec, J. A. Langlais, 1890.

  • C. r. de Jean-Guy Hudon, dans Nuit Blanche 117, janvier-mars 2010, p. 28.

DUSSAULT, Guy (1952 -), Des oiseaux de mauvais augure

Laval, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2009, 299 pages.

« L’ornithologie est un passe-temps normalement peu dangereux. Du moins, c’est habituellement le cas dans le réputé marais de St. Andrew. Mais quand un passionné d’oiseaux se fait sauvagement assassiner, le surintendant Jonathan Elliot, de la police métropolitaine de Philippsburg, lui-même ornithologue amateur, doit délaisser ses vacances pour prendre charge de l’enquête, assisté de l’inspecteur Gordon Birchin. Ce qui, au départ, constitue un fait divers, deviendra rapidement le premier maillon d’une chaîne étrange pour Elliot et Birchin ».

DUSSAULT, Guy (1952 -), Le Smiling Duck

Laval, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2009, 384 pages.

« C’est le temps de la campagne électorale afin d’élire un nouveau maire pour le petit village de St. Andrew. En cette belle journée d’automne, un débat se déroule entre les deux aspirants à la mairie au pub The Smiling Duck. On discute fort. Et quand on parle politique, les esprits s’échauffent vite, surtout lorsque l’alcool les a déjà mis dans l’ambiance. Si l’empoignade qui survient tout à coup se termine dans les rires, elle entraîne pourtant avec elle la mort subite d’Irving Combs, l’un des aspirants. C’est ainsi que débute une nouvelle enquête du surintendant Jonathan Elliot et de l’inspecteur-enquêteur Gordon Birchin ».

FORAND, Claude (1954 -), Histoires mourantes

Ottawa, David, 2009, 168 pages.

Recueil de treize histoires noires qui « font des grimaces à la mort »

  • C. r. sarcastique, très critique, de Michel  Lord, « Mieux vaut mourir », dans Lettres   québécoises, no 139, 2010

FRIBERG, Patrick de (1964 -), Le Dossier Deïsis

Bordeaux, Le Castor Astral (Momentum/Thriller), 2009, 282 pages.

Roman d’espionnage. Premier d’une série de douze mettant en scène le duo choc du général Carignac et du commandant Lefort mêlés à une affaire où il est question de manipulations génétiques, d’abeilles meurtrières et de stratégies de choc pour le contrôle des sources d’énergie.

  • C. r. de Norbert Spehner, « Manipulations génétiques, complots et toutes ces sortes de choses », dans Alibis [en ligne] 31, été 2009.

FRICK, Jean-Pierre (1944 -), Blanche Black [Amérique] : nouvelles policières

Terrebonne, J.-P. Frick, 2009, 85 pages.

 

FRICK, Jean-Pierre (1944 -), Blanche Black [Asie] : nouvelles policières

Terrebonne, J.-P. Frick, 2009, 83 pages.

GEE, Emcie (1975 -), Gina

Montréal, Coups de tête, 2009, 92 pages.

« Hank est-il gangster, tueur à gages ? Le Noctambule est-il le repaire qu’il semble être ? Le Balafré est-il mort ? Et Gina est-elle une simple pute dont Hank tombe amoureux en la découvrant entre les bras de tous les salauds du coin ? Est-elle la fille, oui ou non, du boss ? Mais de quel boss ? Et le curé, et l’Arabe, et les deux poivrots qui se tiennent la bite pour s’aider à pisser… Où sont-ils ? Et quand ? »

GIRARD, Simon (1979 -), Tuer Lamarre

Montréal, Leméac, 2009, 144 pages.

Un homme qui a été abusé sexuellement découvre que son fils vit une histoire semblable et décide de prendre les choses en main.

 

GOULET, Sylvain (1961 -), Le Délivreur

Varennes, D’un Monde, 2009, 320 pages. (Rééd. : 2004)

 

JACQUES, André (1947 -), Les Lions Rampants

Montréal, Québec Amérique (QA Compact), 2009, 504 pages. (Rééd. : 2000)

 

JACQUES, André (1947 -), La Commanderie

Montréal, Québec Amérique (QA Compact), 2009, 422 pages. (Rééd. : 2004).

 

JACQUES, André (1947 -), La tendresse du serpent

Montréal, Québec Amérique (QA Compact), 2009, 500 pages. (Rééd. : 2007)

JEAN, Michel (1960 -), Un monde mort comme la lune

Montréal, Libre Expression, 2009, 256 pages.

Jean-Nicholas Legendre, journaliste à la télé, s’envole vers Port-aux-Princes sur les traces de narco-traficants colombiens. Il en profite pour enquêter sur les liens entre les gangs de rue montréalais et le régime politique haïtien.

  • Brève notule dans Le Libraire 55, novembre-décembre 2009, p. 22.

LAFRANCE, Roger (1959 -), L’Affaire Tellier

Boucherville, De Mortagne, 2009, 512 pages.

Deuxième polar de Lafrance. Un homme victime d’une tentative de meurtre fait appel au détective Réal Jourdain pour tirer les choses au clair. On soupçonne son ennemi juré. Mais les choses sont plus compliquées…

  • Brève notule dans Le Libraire 55, novembre-décembre 2009.

LALANCETTE, Guy (1948 -), La Conscience d’Éliah

Montréal, VLB (Fictions), 2009, 193 pages.

Roman noir. Le corps d’Éliah Pommovosky est trouvé désarticulé au pied de la tour du réservoir de la ville de Grimley. Pendant que le sergent-détective Savignac piétine, la conscience d’Éliah revient sur son passé. Selon Marie-Eve Sévigny : « Un très beau roman, dur, bouleversant, douloureusement bien écrit ».

  • C. r. de Marie-Eve Sévigny, dans Entre les lignes, vol. 6 no 1, automne 2009, p. 36.
  • C. r. de Tristan Malavoy-Racine, « Des feux mal éteints », dans Voir, 20 août 2009,  p. 26.
  • C. r. d’Aurélien Boivin dans Québec français, no 156, hiver 2010, p. 20.
  • C. r. d’André Brochu, « Quand il est monstrueux d’aimer », dans Lettres québécoises, no 127, printemps 2010, p. 22.

LAMOTHE, Serge (1963 -), Metarevers

Montréal, Coups de tête, 2009, 120 pages.

Des ennuis en perspective pour Bernard Coste, dit le Gros… Au lieu de vacances relaxantes, il doit retrouver le frère de sa charmante conquête et le voilà entraîné malgré lui dans une sale affaire. Un polar écrit dans « un langage cru et grivois ».

  • Brève notule élogieuse dans Le Libraire 51, février-mars 2009, p. 48.
  • C. r. de Tristan Malavoy-Racine, « Mélange corsé », dans Voir, 5 février 2009, p. 29.
  • C. r. de Jean-Philippe Bergeron, « Noir en deux tons », dans Ici, du 29 janvier au 4 février 2009, p. 35.
  • C. r. de Michel Olivier Gasse, « Une bonne et une mauvaise nouvelle », dans Alibis [en ligne] 30, printemps 2009.

LEBLANC, François (1969 -), Quinze secondes de célébrité

Montréal, Triptyque, 2009, 233 pages.

Roman noir. Selon la quatrième de couverture : « Un roman policier sans meurtres et sans pièces à conviction ». Fort bien. Mais y aura-t-il des lecteurs ?

  • C. r. de Sylvain Sarrazin, dans Entre les lignes, vol. 6 no 1, automne 2009, p. 37.

LEBLANC, Louise (1942 -), Bienvenue sur terre, Monsieur le Ministre !

Montréal, Fidès, 2009, 360 pages.

Politique-fiction. L’histoire d’un ministre enlevé par une mystérieuse organisation, qui se voit ensuite plongé dans un véritable cauchemar où il est obligé de faire face aux effets pervers de ses propres politiques. Une expérience qui laisse à penser que nos élus, au lieu de jacasser à qui mieux mieux, devraient suivre une formation extrême dans la réalité…

LECLERC, Michel (1952 -), Une toute petite mort

Montréal, Hurtubise HMH, 2009, 264 pages.

Un riche avocat est abattu en pleine rue de New York le 11 septembre 2001. Son fils est témoin du crime. Sept ans plus tard, ce dernier croise dans la foule l’homme qui a tué son père. Ce qui suit est rocambolesque. Selon Marie-Claude Fortin, ce roman est « un bien étrange objet » qui prête à ses personnages « un destin trop extravagant pour être vraisemblable ».

  • C. r. de Marie-Claude Fortin, dans Entre les lignes, vol. 6 no 1, automne 2009,  p. 37-38.
  • Brève notule dans Le Libraire 54, septembre-octobre 2009, p. 21.
  • C. r. de Tristan Malavoy-Racine, dans Voir, 24 septembre 2009.
  • C. r. de Jean-François Crépeau, « Pour qu’enfin cesse le tourbillon », dans Lettres québécoises, no 137, printemps 2010, pp. 27-28.
  • C. r. (capsule biblio), de Norbert Spehner, dans La Presse, vendredi le 23 avril 2010.

LEFEBVRE, Geneviève (1962 -), Je compte les morts

Montréal, Libre Expression, 2009, 320 pages.

Premier polar pour Geneviève Lefebvre, scénariste, traductrice et blogueuse. Un scénariste fauché et déprimé se voit reçoit une offre qu’il ne peut refuser : écrire le scénario d’un film racontant l’histoire tragique de Maria Goretti. Mais un tueur rôde dans le quartier où doit avoir lieu le tournage. Le titre est un clin d’œil à François Barcelo…

  • Brève notule dans Le Libraire 55, novembre-décembre 2009, p. 48.
  • C. r. de Michel Bélair, « Solide offensive québécoise », dans Le Devoir, samedi 5 et dimanche 6 décembre 2009, p. F4.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Meurtres et vengeance dans la Belle Province », dans La Presse, vendredi 16 octobre 2009.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Maria Goretti, héroïne de polar… », dans Alibis [en ligne] 32, automne 2009.

LEMIEUX, Jean (1954 -), Le Mort du chemin des Arsène

Montréal, La Courte Échelle, 2009, 453 pages.

Une nouvelle enquête du sergent-détective André Surprenant aux Îles-de-la-Madeleine : Roman Leblanc, le musicien le plus connu de l’île a été assassiné. Moins ramassé que son livre précédent, et quoiqu’intéressant, ce polar souffre de certaines longueurs et d’une surabondance de personnages.

  • C. r. de Christine Fortier, « Qui a tué ? » dans Voir, du 19 novembre 2009, p. 37.
  • C. r. de Michel Bélair, « Solide offensive québécoise », dans Le Devoir, samedi 5 et dimanche 6 décembre 2009, p. F4.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Meurtres et vengeance dans la Belle Province », dans La Presse, vendredi 16 octobre 2009.
  • C. r. de Marie Labrecque, dans Entre les lignes, vol. 6 no 1, automne 2009, p. 40.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Histoires de flics », dans Le Libraire 55, décembre 2009-janvier 2010, p. 51.
  • C. r. d’Aurélien Boivin dans Québec français, no 156, hiver 2010, p. 21.
  • C. r. de Norman Cazelais, « Vu de l’intérieur », dans Lettres québécoises, no 138, été 2010, p. 28.

LÉPINE, André M., Aube de sang sur la Métabetchouane

Paris, Elzévir, 2009, 420 pages.

Au XVIIe siècle, une enquête de petit Duc Roux, shaman de la nation Kakouchacs : une mère amérindienne et sa fille ont été assassinées et les meurtriers ont volé une carte au trésor espagnole détenue par la mère.

LÉVESQUE, François (1978 -), Un automne écarlate

Lévis, Alire (Romans 122), 2009, 382 pages.

Pour oublier sa triste réalité, Francis, un gamin de 8 ans, regarde en boucle des films d’horreur. Quand deux enfants de son entourage sont tués dans des circonstances nébuleuses, il est persuadé que les monstres de ses films d’épouvante ont envahi la réalité. Premier roman noir d’une série intitulée « Les Carnets de Francis »

  • Notule de François Martin dans le Libraire 53, juin-août 2009, p. 58.
  • C. r. de Marie Labrecque, dans Entre les lignes, vol. 5 no 3, printemps 2009, p. 42.
  • C. r. de David Dorais, « Les Frissons de l’angoisse », dans Le Devoir, samedi 18 et dimanche 19 avril 2009.
  • C. r. de Christine Fortier, « Voleurs d’enfance », dans Voir, 16 avril 2009,  p. 34.
  • C. r. de Simon Roy, « Comment fabriquer une bombe humaine en quelques étapes bien simples », dans Alibis 31, été 2009,  p. 143-144.

MANDALIAN (1969 -), Un chien de ma chienne
Pseudo d’Isabelle Mandalian

Montréal, Coups de tête, 2009, 106 pages.

Roman noir. La chute d’un mâle qui a rencontré une beauté fatale et fulgurante lors d’une fête donnée dans une manufacture désaffectée de Montréal. La belle est mêlée au crime organisé. Premier roman « au rythme effréné ».

  • C. r. mitigé de Norman Cazelais, « Mandalian et Cie… », dans Lettres québécoises 135, automne 2009.
  • Brève notule élogieuse de François Martin, dans Le Libraire 52, avril-mai 2009.
  • C. r. de Christian Desmeules, « À tombeau ouvert : le polar selon Mandalian : peut-être la meilleure affaire de l’heure en ville », dans Le Devoir, samedi 14 et dimanche 15 février 2009, p. F2.
  • C. r. de Jade Bérubé, dans La Presse, 22 mars 2009, p. 2 [Lectures].
  • C. r. de Jean-Philippe Bergeron, « Noir en deux tons », dans Ici, du 29 janvier au 4 février 2009, p. 35.
  • C. r. de Michel Olivier Gasse, « Une bonne et une mauvaise nouvelle », dans Alibis [en ligne] 30, printemps 2009.

MATTEAU, Claire (1952 -), L’Ange de la mort

Saint-Pie, JKA, 2009, 218 pages.

Par une terrible soirée de 1992, Gloria a fait une macabre découverte dans le sous-sol de l’hôpital. Le passé la rattrape quand on découvre le cimetière secret qu’elle entretenait dans le jardin de sa tante.

MERCIER, Chantal, A pour Alphabet

Saint-Pie, JKA, 2009, 256 pages.

Rosalie Juneau, une secrétaire juridique, enquête sur une série de meurtres : les victimes sont marquées de deux lettres.

  • Descente en règle par Normand Cazelais, « Au secours ! », dans Lettres québécoises, no 137, printemps 2010, p. 30.

MICHAUD, Andrée A. (1957 -), Lazy Bird

Montréal, Québec Amérique (Tous Continents), 2009, 424 pages.

Pour l’albinos parti s’exiler aux États-Unis et qui accepte d’animer une émission de nuit dans une station de radio de Solitary Mountain, les choses commencent à se gâter quand une voix de femme lui demande de jouer Misty et que les cadavres commencent à s’accumuler. Si le côté « polar » peut être amélioré (notamment le dénouement plutôt faible), il reste que Lazy Bird, avec ses nombreuses références culturelles et son écriture raffinée, est un des meilleurs romans policiers de l’année. Finaliste au Prix Saint-Pacôme du roman policier 2009. Note : en mars 2010, les Éditions Québec Amérique annoncent que ce roman sera publié à la rentrée 2010 en France, aux Éditions du Seuil dans leur prestigieuse collection de polars. Une consécration méritée…

  • C. r. nuancé de Normand Cazelais, « Brillant mais… » dans Lettres québécoises 136, hiver 2009, p. 28.
  • C. r. élogieux de Chantal Gingras, dans Québec français 155, automne 2009, p. 13.
  • C. r. de Hans-Jürgen Greif, dans Entre les lignes, vol. 5 no 4, été 2009, p. 34.
  • C. r. de Pierrette Boivin, dans Nuit blanche 115, juillet-août-septembre 2009, p. 16.
  • Article/entrevue de Catherine Lachaussée, « Aux trousses de la mort », dans Le Libraire 52, avril-mai 2009, p. 48-49.
  • Article/entrevue de Christian Desmeules, « Andrée A. Michaud : nuits blanches et roman noir », dans Le Devoir, samedi 28 et dimanche 29 mars 2009,  p. F1-F2.
  • C. r. d’Éric Paquin, « Voyage au bout de la nuit », dans Voir, 7 juin 2009,  p. 33.
  • C. r. d’Elsa Pépin, « Jazz, meurtre et sombres volatiles », dans La Presse, 5 avril 2009.
  • C. r. de Norbert Spehner, « (Re)Play Misty for me », dans Alibis [en ligne] 30, printemps 2009.
  • C. r. de Nromand Cazelais, « Brillant mais… », dans Lettres québécoises, no 136, hiver 2009, p. 28.

MONTPETIT, Monique & Robert CLOUTIER, Meurtre à la Société d’histoire

Saint-Bruno-de-Montarville, Pont Noir, 2009, 200 pages

L’archiviste de la Société d’histoire de Méry a été assassiné. Le meurtrier a aussi dérobé un manuscrit du XVIIIe siècle d’une très grande valeur. Francis Prieur et Karine Boinier décident d’enquêter. Mis à part le meurtre du début, ce roman pêche par manque d’action et de rythme, avec des personnages pas très stimulants.

MORANVILLE, Yvon (1945 -), L’Insomniaque

Charlemagne, MFR, 2009, 269 pages.

Premier roman dont l’action se passe à Longueuil où se produit une série d’assassinats.

MORENCY, Isabelle (1973 -), Jusqu’à ce que la mort nous sépare

Saint Pie, JKA. 2009, 368 pages.

« À la suite d’un événement tragique, Liliane Lemire invite ses amis d’enfance à venir passer une fin de semaine dans la petite auberge de son oncle. Les retrouvailles ne sont pas faciles. Chacun doit composer avec ses souvenirs. Que peut-on se dire après tant d’années d’absence ? Puis, un des invités reçoit une lettre anonyme. Quelqu’un menace sa vie. Il n’en faut pas plus pour semer le doute dans l’esprit de tous. La tragédie à l’origine des retrouvailles était-elle vraiment accidentelle ? Menacés les uns après les autres, les anciens amis devront se réunir à nouveau pour mieux se protéger. Mais peut-on encore faire confiance aux gens qu’on a perdus de vue depuis plus de dix ans ? Et si le tueur était parmi eux ? »

MORENO, Caroline, Le Brigadier de Gosley

Trois-Pistoles, Trois-Pistoles, 2009, 138 pages.

Un enfant de douze ans est disparu, puis retrouvé violé et mutilé, mort. La police s’intéresse à Lulu, un brigadier scolaire déjà condamné pour violence conjugale et soupçonné d’agressions sexuelles contre des enfants.

  • C. r. de Réginal Martel, « Assassin pour le plaisir », dans La Presse, 15 mars 2009, p. 4.

MORIN, Cécile (1936 -), Témoin gênant

Prévost, Joie de lire, 2009, 305 pages.

« Un homme inspire à Jocelyne une passion morbide. Elle lui résiste. Elle croit qu’il est celui qu’elle a vu tuer une femme, il y a vingt ans. Elle veut le démasquer, mais il l’attire comme la flamme attire le papillon… et c’est un prêtre !… »

MORIN, Cécile (1936 -), Le dernier des cinq : une aventure de Chérubine et Hugolin, détectives privés

Prévost, Joie de lire, 2009, 211 pages.

« Pour épater une jeune fille, Edgar avait machiné le plan de s’emparer d’une parure antique. Ses quatre amis meurent tous par sa faute ! Il se croit bien innocent jusqu’à ce qu’un jour, le passé le rattrape. »

PELLETIER, Jean-Jacques, Les Cathédrales de la mort

dans Alibis 30, printemps 2009, p. 29-97.

Prologue de La Faim de la terre, publié en avant-première dans la revue Alibis.

  • C. r. de Norbert Spehner, dans La Presse, dimanche 26 avril 2009 [Lectures].

PELLETIER, Jean-Jacques, La Faim de la terre (2 volumes)

Lévis, Alire (Romans 130/131), 2009, 765 et 836 pages.

Quatrième et dernier volet de la formidable saga des gestionnaires de l’Apocalypse commencée en 1998, avec La Chair disparue, qui a été suivie de L’Argent du monde, en 2001 et de Le Bien des autres, en 2003. Avec en toile de fond, la mondialisation, le crime organisé, la gestion financière, le rôle des médias, les enjeux géopolitiques. Selon Éric-Pierre Gibeault, Jean-Jacques Pelletier reste un formidable observateur de l’actualité. Pour Michel Bélair, qui souligne le côté sombre de ce dernier volet, ce sont là « 1596 pages de pure paranoïa en deux tomes ».

  • C. r./entrevue d’Éric-Pierre Gibeault, « Cynisme quand tu nous tiens », dans La Presse, vendredi 6 novembre 2009, p. 5 [Arts et Spectacle].
  • C. r. + entrevue, de Michel Bélair, « Complots paranoïaques et poupées gigognes », dans Le Devoir, samedi 7 et dimanche 8 novembre 2009, p. F1.
  • C. r. + entrevue par Stanley Péan, « La Fin justifie les moyens », dans Le Libraire 56, décembre-janvier 2010, p. 48-49.
  • C. r. + entrevue, par Robert Laplante, « Auteur à l’honneur : Jean-Jacques Pelletier, le bricoleur de l’Apocalypse », dans Entre les lignes, vol. 6 no 2, hiver 2010, p. 26-27.
  • C. r. de Christine Fortier, « Gérer l’apocalypse », dans Voir, 11 décembre 2009, p. 31.
  • C. r. de Christine Fortier, « Catastrophes annoncées », dans Alibis 33, hiver 2010,  p. 125-127.
  • C. r. mitigé de Michel Dufour sur le site du Club des Polarophiles québécois
    http://polarophiles.olympe-network.com/
  • C. r. de Norman Cazelais, « Question de pouvoir », dans Lettres québécoises, no 138, été 2010, p. 27.

PENN, Michael, Os à m’Ouelle

Nominingue, Le Lac Noir, 2009, 274 pages.

Cinquième enquête de Napoléon Cananna, dit Napo ; sept squelettes ont été retrouvés dans la rivière Ouelle. Pour qui a vu ladite rivière (qu’on devrait rebaptiser Où elle est ?), on se demande comment une telle chose est possible ! Mais on est dans la fiction, n’est-ce pas ?

POUPART, Jean-François, Toujours vert

Montréal, Coups de tête, 2009, 110 pages.

À la suite de la mort de Jon Lord, trouvé mort dans la piscine de Lou Reed, Mike Burns entame une enquête qui lui fait découvrir les horreurs d’Evergreen, une Gated community située en Floride et où se sont retirées les vieilles rock stars. Selon Josée Bonneville, Toujours vert est une « caricature de roman noir » qui carbure à l’humour noir. Et de conclure : « Lire Evergreen, tout compte fait, C’est s’immiscer dans le bad trip d’un autre »

  • C. r. de Josée Bonneville, dans Lettres québécoises 135, automne 2009, p. 19.
  • C. r. de Stanley Péan, « En marge du poème », dans Le Libraire 52, avril-mai 2009,  p. 20.
  • C. r. de Christophe Bergeron, dans Voir, 19 mars 2009, p. 34.
  • C. r. de Maxime Catellier, dans Ici, 19 au 25 mars 2009, p. 53.
  • C. r. de Chantal Guy, « Couler dans le rock », dans La Presse, 12 avril 2009.
  • C. r. de Louis-Martin Savard, dans Nuit Blanche, no 118, avril/mai 2010 (volet internet).

PRATTE, André, Okiskwow

Montréal, Michel Brûlé, 2009, 416 pages.

« Fin du XIXe siècle, dans le nord de la Saskatchewan. Les Foulards Rouges déciment autant les convois d’immigrants que les villages cris. Mais dans ces contrées isolées où s’entremêlent souvent réalité, coutumes et légendes, le danger ne vient pas toujours sous la forme attendue… C’est ce que découvre le sergent Murphy, dépêché par la North Western Mounted Police afin d’épingler les dangereux Foulards Rouges. Assisté par une belle jeune Indienne, il devra percer le mystère de l’effroyable rire d’enfant qui fend la nuit avant que la mort ne s’abatte. Sur les rives de la rivière maudite, les cadavres s’accumulent… S’agit-il de meurtres déguisés ou d’une malédiction lancée par la vieille Okîskwow, seule survivante de sa tribu et gardienne d’un terrible secret ? »

RICHARD, Denis, Tes secrets m’appartiennent

Paris, Michel Lafon, 2009, 298 pages.

Deuxième roman de cet auteur montréalais : « Un peintre du Quattrocento met un tableau à l’abri du Bûcher des Vanités. Une conservatrice du musée du Louvre explore les secrets des deux hommes qui ont marqué sa vie. Un jeune autiste se découvre un talent exceptionnel après un choc. Un compositeur russe retrouve soudain l’inspiration. Une adepte du spiritisme se laisse entraîner trop loin dans ses expériences occultes. Quel fil impalpable relie ces personnages entre eux ? Cinq cents ans après la mort de Sandro Botticelli, leurs destins s’entremêlent et de terribles dangers les guettent. Pour résoudre des mystères vieux de plusieurs siècles dont ils sont tous les héritiers, ils devront interpréter ensemble les signes de l’au-delà… »

ROBITAILLE, Madeleine, Dans l’ombre de Clarisse

Boucherville, De Mortagne, 2009, 380 pages.

« Le jour où Clarisse doit venir s’installer chez elles, l’existence des quatre sœurs prend la tournure d’un cauchemar. L’éducation, selon Clarisse, c’est se soumettre ou souffrir. Pour en arriver à ce que son code de bonne conduite soit respecté à la lettre, elle ne lésine pas sur les méthodes, même les plus cruelles. Charlotte, la rebelle, regrettera amèrement de ne pas avoir plié l’échine devant cette nouvelle autorité. Sa résistance la conduira tout droit à l’horreur, à l’inimaginable, l’obsession de Clarisse l’atteignant au cœur même de sa féminité. »

ROPRAZ, Gaï de, La Mémoire des vagues

Chicoutimi, JCL, 2009, 596 pages.

Roman d’espionnage interminable à cause des nombreuses descriptions intempestives qui noient le suspense sous des milliers de mots inutiles. Le thème n’est guère original : un homme sauvé de justesse, amnésique, tente de retrouver la mémoire (Ludlum et Jason Bourne sont déjà passés par là). Ça n’est pas sans problème. Premier roman.

  • C. r. de Norbert Spehner, « Une intrigue de thriller noyée dans une mer de mots ! », dans Alibis 32, automne 2009, p. 142-143.
  • C.r. de Clément Martel dans Québec français,  no 156, hiver 2010, p. 16-17

ROUY, Maryse, Jacques ou les Échos d’une voix

Montréal, Québec Amérique (Tous continents), 2009, 336 pages.

Troisième et dernier volet de la série « Une jeune femme en guerre ». Sous la couverture hideuse et les apparences de roman harlequin se cache un polar très classique dont l’action se passe en France pendant la Seconde Guerre Mondiale. Parachuté en France pour former des maquisards, Jacques est obligé de rester dans le village car le garde champêtre a été assassiné.

  • C. r. de Norbert Spehner, dans La Presse, dimanche 12 avril 2009 [Lectures].
  • C. r. de Norbert Spehner, « La Guerre, yes sir… mais où est la jeune femme ? », dans Alibis [en ligne] 30, printemps 2009.

SENÉCAL, Patrick (1967 -), Hell. com

Lévis, Alire (GF), 2009, 564 pages.

Senécal poursuit son exploration méthodique des faces les plus obscures de l’âme humaine avec son personnage antipathique de Daniel Saul, un PDG milliardaire a qui on donne accès à un site internet qui lui offrira tout ce qu’il désire. Descente aux enfers garantie, avec un luxe de détails sordides. Pas pour âmes sensibles…

  • Brève notule de Shannon Desbiens dans Le Libraire 55, novembre-décembre 2009, p. 48.
  • C. r. + entrevue, par Stanley Péan, « L’Épouvante, les sueurs froides, mais encore… », dans Le Libraire 54, septembre-octobre 2009, p. 10-11.
  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 6 no 1, automne 2009, p. 34.
  • C. r. de Chantal Guy, « La Chute », dans La Presse, 11 septembre 2009, p. 3 [Arts et Spectacles].
  • C. r. de Christophe Bergeron, « L’Enfer en Wi-Fi », dans Voir, 27 août 2009,  p. 31.
  • C. r. de Caroline Montpetit, « Patrick Senécal : l’horreur est humaine », dans Le Devoir, samedi 29 et dimanche 30 août 2009, p. F1-F2.
  • C. r. de Valérie Gaudreau, dans La Presse, lundi 24 août 2009, A19 [Arts et Spectacles].
  • C. r. de Simon Roy, « À faire pâlir tous les marquis de Sade », dans Alibis 32, automne 2009,  p. 129-131.
  • C. r. sévère de Jacques Henry sur le site du Club des Polarophiles québécois.
    http://polarophiles.olympe-network.com/
  • C. r. de Steve Laflamme, dans  Québec français, no 152, hiver 2010, p. 23.
  • C. r. de Normand Cazelais « Une écriture redoutable », dans Lettres québécoises, no 137, printemps 2010, p. 29.
  • C. r. de Michèle Bernard, dans Nuit Blanche, no 118, avril/mai/juin, 2010, p. 18.

SENÉCAL, Patrick (1967 -), 5150 Rue des Ormes

Lévis, Alire (GF), 2009, 307 pages. (Rééd. : 1994, 2001)

Réédité en grand format à l’occasion de la sortie du film d’Éric Tessier.

THIBODEAU, Yves (1982 -) , Le Projet Phénix

Lévis, Éditions de la Francophonie, 2009, 409 pages.

Un complot nazi en sol québécois, au 21e siècle ? Les agents spéciaux du groupe tactique antierroriste veillent au grain car le monde fait face à une terrible menace. Premier roman.

VÉZINA, Michel (1967 -), Sur les rives

Montréal, Coups de tête, 2009, 160 pages.

Une histoire rocambolesque de meurtres en série qui commence avec la découverte d’un cadavre de femme sur une plage de Rimouski, le meurtre du policier qui mène l’enquête, suivi de trois autres meurtres près de Boston. Du pain sanglant sur la planche pour Mélanie Bonne, reporter pigiste et le capitaine Bélanger de la SQ.

  • C. r. élogieux de Christine Fortier, « Les Liens du sang », dans Voir, le 21 juin 2009, p. 36.
  • C. r. de Michel Olivier Gasse, « Ce que repousse la mer », dans Alibis 32, automne 2009,  p. 132-133.
  • C. r. de Julie Pelletier, dans Nuit Blanche 117, janv-mars 2010, p. 24.

VINCENT, Diane (1952 -), Peaux de chagrin

Montréal, Triptyque (L’épaulard), 2009, 236 pages.

La masseuse montréalaise Josette Marchand et le policier Vincent Bastianello sont sur la piste de criminels insaisissables qui ont agressé un ami de Josette qui vit à la campagne avec son copain.

  • C. r. (capsule) plutôt élogieux de Mario Cloutier dans La Presse, vendredi 6 novembre 2009.
  • C. r. élogieux de Simon Roy, « Vandaliser les corps », dans Alibis 33, hiver 2010,  p. 127-128.
  • C. r. de Normand Cazelais, « Une maîtrise plus assurée », dans Lettres québécoises, no 137, printemps 2010, p. 29.

Romans pour jeunes

 

AMYOT, Renée, Sept

Saint-Alphonse de Granby, Éditions de la paix, (Transit), 2009.

  • C. r. de Jean Doré, dans Lurelu, vol. 33, no 1, été 2010, p. 56.

BOUCHARD, Camille (1955 -), Pirates en Somalie

Saint-Lambert, Dominique et compagnie (Roman noir), 2009, 74 pages.

[Série : Les Voyages de Nicolas] [Illustrations de Normand Cousineau]

  • C. r. de Rhéa Dufresne, dans Lurelu, vol. 32 no 1, été 2009, p. 48.

BOUCHARD, Camille (1955 -), Trafic au Burkina Faso

Saint-Lambert, Dominique et Compagnie, (Roman noir), 2009, 74 pages.

[Série : Les Voyages de Nicolas] [Illustrations : Normand Cousineau]

  • C. r. de Renée Leblanc, dans Lurelu, vol. 32 no 3, hiver 2010, p. 38.

BOUCHARD, Marie-France (1969 -), Vicky, chasseuse de peur

Montréal, Porte-Bonheur (Trèfle à 4 feuilles), 2009, 72 pages.

BOUCHARD, Marie-France (1969 -), Vicky, détective

Montréal, Éditions Porte-Bonheur, (Trèfle à 4 feuilles), 2009, 64 pages.

BOUCHARD, Marie-France (1969 -), Vicky, gardienne des secrets de Noël

Montréal, Porte-Bonheur (Trèfle à 4 feuilles), 2009, 72 pages.

 

BOURGET, Stéphane (1960 -), Le Manoir hanté : Max La Loupe enquête

Varennes, AdA (Roman et inspiration), 2009, 96 pages.

 

BOURGET, Stéphane (1960 -), Le Monstre du lac Kawatapy : Max La Loupe enquête

Varennes, AdA (Roman et inspiration), 2009, 95 pages.

 

BROCHU, Yvon, Haut les pattes !

Charlesbourg, Foulire (Galoche), 2009, 126 pages.

[Illustrations : David Lemelin]

  • C. r. de Jean Doré, dans Lurelu, vol. 32 no 2, automne 2009, p. 34.

D’ANTERNY, Frederick (1961 -), Le Journaliste fantôme

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Papillon Aventure, 152), 2009, 192 pages.

[Série : Éolia, princesse de lumière, 11] [Illustrations : Christine Dupont-Dallaire]

D’ANTERNY, Fredrick (1961 -), Les Justicières de la nuit

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Papillon Aventure, 154), 2009, 160 pages.

[Série : Éolia, princesse de lumière, 12] [Illustrations : Christine Dupont-Dallaire]

DESROSIERS, Sylvie (1954 -), La Tombe du chaman

Montréal, La Courte Échelle (Roman jeunesse), 2009, 96 pages.

[Série : Notdog] [Illustrations : Daniel Sylvestre]

  • C. r. de Céline Rufiange, dans Lurelu, vol. 32 no 2, automne 2009, p. 36.

DE VAILLY L., Corinne, Le Traître des plaines d’Abraham

Montréal, Trécarré, 2009, 182 pages.

[Série : Phœnix, détective du temps]

  • C. r. de François Lepage, dans Lurelu, vol. 32 no 2, automne 2009, p. 38.

DE VAILLY L., Sylvie-Catherine (1966 -), Le Trésor des SS

Montréal, Trécarré, 2009, 177 pages.

[Série : Phœnix, détective du temps]

 

FORAND, Claude (1954 -), On fait quoi avec le cadavre ?

Ottawa, David, 2009, 154 pages.

Recueil de nouvelles.

  • C. r. de Michel-Ernest Clément, dans Lurelu, vol. 32 no 2, automne 2009, p. 62.

 

GRAVEL, François, La Cagoule

Montréal, Québec Amérique (Titan), 2009, 240 pages.

  • C. r. de Michel-Ernest Clément, dans Lurelu, vol. 32 no 1, été 2009, p. 58.

GRIMAUD, Agnès (1969 -), Filou chien voyou

Saint-Lambert, Dominique et compagnie (Roman noir), 2009, 75 pages.

[Illustrations : Marion Arbona]

 

GRIMAUD, Agnès (1969 -), Lucie Wan et l’énigme de l’autobus

Saint-Lambert, Dominique et compagnie (Roman noir), 2009, 59 pages.

[Illustrations : Stéphane Jorisch]

LACHARITÉ, Sylvain (1962 -), Max Fouineur 1 : Le Secret de la pyramide

Saint-Pie, JKA, 2009, 186 pages. (Rééd. : Montréal, MFR, 2007)

 

LACHARITÉ, Sylvain (1962 -), Max Fouineur 2 : La Légende de Pilate

Saint-Pie, Éditions JKA, 2009, 250 pages.

 

LATULIPPE, Martine (1971 -), Au voleur, Marie P !

Québec, FouLire, 2009, 64 pages.

[Série : Les Aventures de Marie-P, 3] [Illustrations : Fabrice Boulanger]

 

LATULIPPE, Martine (1971 -), Au secours, Marie P !

Québec, FouLire, 2009, 64 pages.

[Série : Les Aventures de Marie-P, 4] [Illustrations : Fabrice Boulanger]

 

LEFRANÇOIS, Viateur, Aventuriers des mers

Montréal, Du Phœnix (Ados), 2009, 184 pages.

[Illustrations : Guadalupe Trejo]

  • C. r. d’Éric Champagne, dans Lurelu, vol. 32 no 2, automne 2009, p. 45.

MAROIS, André (1959 -), Un cadavre plein de trous

Montréal, La Courte Échelle (Epizzod), 2009, 56 pages.

[Série : Les Allergiks, 6] [Illustrations d’Alexandra Myotte]

MAROIS, André (1959 -), Adrénaline au cube

Montréal, La Courte Échelle (Epizzod), 2009, 56 pages.

[Série : Les Allergiks, 7] [Illustrations d’Alexandra Myotte]

MAROIS, André (1959 -), Fouiller parmi les débris

Montréal, La Courte Échelle (Epizzod), 2009, 56 pages.

[Série : Les Allergiks, 8] [Illustrations d’Alexandra Myotte]

MAROIS, André (1959 -), Cochon pète les plombs

Montréal, La Courte Échelle (Epizzod), 2009, 56 pages.

[Série : Les Allergiks, 9] [Illustrations d’Alexandra Myotte]

MAROIS, André (1959 -), Bande de dégonflés

Montréal, La Courte Échelle (Epizzod), 2009, 56 pages.

[Série : Les Allergiks, 10] [Illustrations d’Alexandra Myotte]

MAROIS, André (1959 -), Paranoïa collective

Montréal, la Courte Échelle, (Epizzod), 2009, 56 pages.

[Série : Les Allergiks, 11] [Illustrations d’Alexandra Myotte]

MAROIS, André (1959 -), La Liberté ou la mort

Montréal, La Courte Échelle (Epizzod), 2009, 56 pages.

[Série : Les Allergiks, 12] [Illustrations d’Alexandra Myotte]

MAROIS, André (1959 -), Cauchemar en direct

Montréal, La Courte Échelle (Epizzod), 2009, 56 pages.

[Série : Les Allergiks, 13] [Illustrations d’Alexandra Myotte]

  • C. r. des épisodes 10 à 13, par Stéphanie Durand, dans Lurelu, vol. 32 no 2, automne 2009, p. 48.

MARTIN, Christian (1962 -), La Baignade des cadavres

Gatineau, Vents d’Ouest (Girouette Aventure, 27), 2009, 191 pages.

[Illustrations : Paul Roux]

  • C. r. de Gina Létourneux, dans Lurelu, vol. 32 no 3, hiver 2010, p. 49.

MERCIER, Johanne, L’Affaire Poncho del Pancha

Québec, Éditions FouLire, 2009, 154 pages.

  • C. r. de Gina Létourneau, dans Lurelu, vol. 33, no. 1, été 2010, p. 73

OUELLET, Jacques P. (1953 -), Le Crâne mystérieux

Tracadie-Sheila (NB), La Grande Marée, 2009, 63 pages.

[Illustrations : Anne-Marie Sirois]

OUIMET, Josée (1954 -), La Nuit des cent pas

Montréal, Hurtubise , (Atout), 2009, 168 pages.

  • C. r. de Daniel Sernine, dans Lurelu,  vol. 33, no 1, été 2010, p. 75.

SOMAIN, Jean-François (1943 -), La Lettre F

Saint-Lambert, Soulières, 2009, 52 pages.

C. r. de Françoise Lepage, dans Lurelu, vol. 32 no 3, hiver 2010, p. 58.

SOULIÈRES, Robert, Un cadavre au dessert, ou une histoire louche résolue en trois coups de cuillère à pot et avec 12 notes en bas de page, ce qui est beaucoup

Saint-Lambert, Soulières (Graffiti, 56), 2009, 62 pages.

C. r. de lecture de Raymond Bertin, dans Lurelu, vol. 32 no 3, hiver 2010, p. 58.

THIBAULT, Sylviane (1972 -), Twister et la menace invisible

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Papillon, 145), 2009, 131 pages.

[Série : Twister] [Illustrations : Claude Thivierge]

  • C. r. de Sylvie Leblanc, dans Lurelu, vol. 33, no 1, été 2010, p. 80.

Bandes dessinées

GIRARD, Philippe, Tuer Vélasquez

Montréal, Glénat Québec, 2009, 192 pages.

GODBOUT, Réal & Pierre FOURNIER, Red Ketchup contre Red Ketchup

Montréal, La Pastèque, 2009, 48 pages.

SIMON, Éric & Simon BOSSÉ, Hamidou Diop

Montréal, Mécanique générale, 2009, 100 pages.

Articles & Études

Les articles/entrevues avec les auteurs, faits lors de la parution d’un de leurs volumes, sont enregistrés avec le titre en question

BOIVIN, Aurélien, « L’Homme qui détestait le golf ou la jalousie obsessionelle » [Fiche de lecture]

 dans Québec français, no 157, hiver 2010, pp. 95-97.

BOUDREAU, Josée, « Entrevue avec Patrick Senécal »

dans Brins d’éternité 25, automne 2009

CORNILLON, Claire, « les règles du jeu : science-fiction, polar et pop culture dans  « Comme le fantôme d’un jazzman dans la station Mir en déroute  et Altered Carbon »

 dans Trans (Revue de littérature générale et comparée), no 9, février 2010.
[revue en ligne]

DOSSIER : Hommage à Patrick Senécal

dans Clair Obscur 5, mars 2009, 76 pages.

Entrevue avec Patrick Senécal (Mathieu Fortin), p. 4-9.
Boules à mythes : Aliss, Patrick Senécal,  p. 46-51.
L’hypertextualité révélatrice d’identité dans Aliss de Patrick Senécal (Clotilde Langlais), p. 50- 61.
Visages de l’impuissance (Steve Laflamme), p. 62-70.
Bibliographie de Patrick Senécal (François-Bernard Tremblay), p. 71-73.

GINGRAS, Chantale, « Les Doigts croches de Ken Scott : les zimparfaits »

dans Québec français, no 157, hiver 2010, pp. 100-102.

LATULIPPE, Martine, « Les Polars forment la jeunesse »

dans Alibis 20, hiver 2009,  p. 65-78.
Repris dans Lurelu, vol. 32 no 1, printemps-été 2009, p. 11-14.

Martine Latulippe discute polars avec 6 auteurs qui écrivent (aussi) pour la jeunesse : Camille Bouchard, Benoît Bouthillette, Chrystine Brouillet, François Gravel, Michèle Marineau et Robert Soulières.

LEBEL, Pierre-Mathieu, « De la surface aux réseaux : nouvelles spatialités du polar montréalais »

dans Alibis 31, été 2009, p. 99-110.

 

MOSETTO, Anna Paolo, « Langage de l’humour et du crime dans le roman policier québécois »

dans Langues et langages du Canada, (Giovanni Dotoli & Luigi Bruti Liberati), Fasano, Schena, 2009.

NOËL-GAUDREAULT, Monique, « Comment Joël Champetier a écrit certains de ses livres »

dans Québec français 154, été 2009, p. 164-167.

 

POULIOT, Suzanne, « Présence de la spiritualité chrétienne dans le roman policier Rouge poison de Michèle Marineau »

dans Traces de spiritualité chrétienne en littérature jeunesse, Danièle Henky & Robert Hurley (dirs.), Bern, Bruxelles, et al, Peter Lang (Recherches en littérature et spiritualité, 16), 2009.

 

REYNOLDS, Jonathan, « Boule à mythes : Zombi Blues, Stanley Péan »

dans Clair Obscur 6, juillet 2009, p. 4-5. Suivi de : « Zombi, quel ténébreux chant entonnes-tu ? » en guise d’apostille au roman Zombi Blues, par Stanley Péan,  p. 5-9.

 

SAWICKA, Sylwia, « Les Utopies sociales dans le roman policier québécois : La Trace de l’escargot, de Benoît Bouthillette et La Vengeance d’un père, de Pan Bouyoucas »

dans Transcanadiana 2, 2009, p. 178-189.

 

SAWICKA, Sylwia, « Zombi Blues De Stanley Péan ; esthétique du jazz dans le polar montréalais »

dans La Perspective interdisciplinaire des études françaises et francophones, sous la direction de Anna Kieliszczyk & Ewa Pilecka, LEKSEM, Lask, 2009,  p. 331-336.

 

SAWICKA, Sylwia, « Le Roman d’espionnage québécois face aux enjeux de la modernité : l’étude des romans de Jean-Jacques Pelletier »

dans De la fondation de Québec au Canada d’aujourd’hui (1608-2008) : Rétrospectives, parcours et défis, sous la direction de Kryzstof Jarosz, Zuzanna Szatanik, Joanna Warmuzinska-Rogoz, Katowice, Para, 2009, p. 255-262.

Crime et culture 2009

Cinéma

3 saisons

Réalisateur : Jim Donovan. Scénaristes/écrivains : Jim Donovan & Carinne Leduc. Avec Romano Orzari, Caroline Néron, Shawn Baichoo, Carinne Leduc, Dan Bigras, Dino Tavarone, et Frank Schorpion. Sortie : 23 janvier 2009.

« Montréal, temps présent. Sasha et son époux Carmine semblent former un couple modèle et prospère, mais ce dernier multiplie les infidélités. À l’opposé, Justine et Seb vivent une existence précaire dans la rue et l’annonce de la grossesse de la jeune fille enchante si peu son compagnon qu’il l’oblige à subir un avortement. Pendant ce temps, Decker, un Albertain de passage, recherche le meurtrier de sa fille pour venger sa mort, en dépit des mises en garde d’un enquêteur. Lorsque Justine prend la décision de garder son enfant malgré les violentes objections de Seb, une suite d’incidents tragiques va rapprocher ces hommes et femmes d’origines, de conditions sociales et de générations différentes. » (Médiafilm.ca)

Transit

Réalisateur : Christian de la Cortina. Scénariste/écrivain : Christian de la Cortina, Hervé Desbois & Frank Baylis. Avec Christian de la Cortina, Luc Morissette, Julie du Page, Emmanuel Auger, Deano Clavet, Hugo St Cyr, Adam Kosh, Paul Dion, Peter Miller, Daniel Paneton, José de la Cortina père, José de la Cortina fils. Sortie : 30 janvier 2009.

« L’agent double Santiago infiltre un important gang de voleurs de voitures dirigé par Ricardo. L’opération, très risquée, vise à remonter la filière de la mafia jusqu’à son intouchable parrain, Don Pepe. Or, au même moment, l’enquête de Jean-Pierre, un détective de la police de Montréal désireux de mettre la main au collet de Ricardo, menace de tout faire échouer. Julie, la supérieure de Santiago, prend les grands moyens et tente, en imposant sa présence auprès de Jean-Pierre, de compromettre son enquête. Alors qu’un important chargement de stupéfiants s’apprête à être livré à Don Pepe par l’entremise de Ricardo, la tension monte, dans tous les camps. » (Mediafilm. ca)

Polytechnique

Réalisateur : Denis Villeneuve. Scénariste/écrivain : Jacques Davidts. Avec Maxime Gaudette, Karine Vanasse, Sébastien Huberdeau, Evelyne Brochu, Johanne Marie Tremblay, Ève Duranceau. Sortie : 6 février 2009.

« Le 6 décembre 1989, un étudiant dans la vingtaine, qui voue une haine farouche aux féministes, surgit à l’école Polytechnique de Montréal armé d’un fusil semi-automatique et abat froidement quatorze jeunes femmes avant de s’enlever la vie. Ces événements tragiques sont racontés du point de vue du tireur fou, puis de Jean-François, un étudiant qui a assisté impuissant à la tuerie en tentant de venir en aide à diverses victimes, et enfin de Valérie, une survivante dont l’existence a été transformée à jamais par ce crime haineux. » (Médiafilm. ca)

Cadavres

Réalisateur : Érik Canuel. Scénariste/écrivain : Benoît Guichard. D’après le roman de François Barcelo publié dans la Série Noire. Avec Patrick Huard, Julie le Breton, Sylvie Boucher, Marie Brassard, Christopher Heyerdahl, Christian Bégin, Patrice Robitaille, Hugolin Chevrette et Gilles Renaud. Sortie : 20 février 2009.

« Au retour d’une beuverie dans un tripot, Raymond, qui tient le volant d’une main, abat de l’autre sa mère ivrogne et jette le corps dans un fossé. Repentant, le vaurien appelle au téléphone sa sœur Angèle, une actrice qu’il n’a pas vue depuis dix ans, afin qu’elle l’aide à retrouver le cadavre. Mais le macchabée qu’ils ramènent dans la maison familiale en ruines n’est pas celui de leur mère. Commence alors pour le frère et la sœur, à couteaux tirés tout en étant très attirés l’un par l’autre, une série noire impliquant deux gangsters aux abois, deux dealers givrés, un agent d’artistes retors, un flic affreusement bête et une horde de cochons. » (Médiafilm. ca)

De père en flic

Réalisateur ; Émile Gaudreault. Scénariste/écrivain : Émile Gaudreault, Ian Lauzon. Avec Michel Côté, Louis-José Houde, Caroline Dhavernas, Robin Aubert, Hubert Proulx, Jean-Michel Anctil, Rémy Girard, Patrick Drolet, Jici Lauzon, Patrice Coquereau, Pierre Colin, Normand D’Amour. Sortie : 8 juillet 2009.

Jacques Laroche est une légende au sein des forces de police de la ville de Montréal. Entêté, vieille école et fier de l’être, il a beaucoup de mal à cerner son fils Marc. Ce dernier, lui aussi policier, éprouve pour sa part un énorme ressentiment vis-à-vis de ce père incapable de lui faire autre chose que des reproches. Quand une opération délicate tourne mal et qu’un collègue est kidnappé par le gang de motards criminalisés que les Laroche cherchent à coffrer, le niveau d’acrimonie entre les deux hommes atteint son comble. Contraints d’infiltrer un groupe de thérapie en pleine nature spécialisé dans les conflits père-fils où s’est inscrit l’avocat du chef des motards, Jacques et Marc finissent par se prendre au jeu. (Médiafilm. ca)

Les Doigts croches

Réalisateur : Ken Scott. Scénariste/écrivain : Ken Scott. Avec Roy Dupuis, Patrice Robitaille, Claude Legault, Paolo Noël, Jean Pierre Bergeron, Aure Atika. Sortie : 31 juillet 2009.

« Après avoir purgé quatre ans de prison pour le vol de deux millions de dollars, les vieux copains du « faubourg à m’lasse » se retrouvent à la frontière franco-espagnole pour récolter le butin que l’un d’entre eux a caché. Malheureusement, la collecte est plus compliquée que prévu. Pour récupérer l’argent, les cinq complices devront marcher les 839 kilomètres du pèlerinage de Compostelle et, plus important encore, les escrocs devront avoir changé à leur arrivée à destination. Désireux de retrouver leur dû, Charles, Donald, Conrad, Eddy et Isidore tenteront de détourner leurs instincts véreux et parcourront le territoire espagnol en quête d’une nouvelle vie, plus honnête. » (Cinoche.com)

Détour

Réalisateur : Sylvain Guy. Scénariste/écrivain : Sylvain Guy. Avec Luc Picard, Isabelle Guérard, Guillaume Lemay-Thivierge, Sylvie Boucher et Suzanne Champagne. Sortie : 18 septembre 2009.

« Léo Huff travaille comme secrétaire dans un important bureau d’ingénieurs de Montréal. Sa relation avec sa femme malade se dégrade constamment tandis que sa patronne lui fait des avances répétées. Envoyé dans le Bas-Saint-Laurent, au Parc du Bic, afin de proposer aux habitants du coin la construction d’un parc aquatique, Léo fait la rencontre d’une jeune fille, Lou, prisonnière d’une relation malsaine avec un homme violent et jaloux, Roch. Afin de se sortir de son existence monotone, Léo va tenter de l’aider, quitte à tout abandonner de sa vie passée. » (Cinoche.com)

5150, rue des Ormes

Réalisateur : Éric Tessier. Scénaristes/écrivains : Patrick Senécal, Éric Tessier, d’après de roman de Patrick Senécal. Avec Marc-André grondin, Normand D’Amour, Sonia Vachon, Mylène St-Sauveur. Sortie : 9 octobre 2009.

« Yannick déménage dans une petite ville tranquille pour faire des études cinématographiques. Il tombe à bicyclette et trouve secours dans la maison des Beaulieu, au 5150 rue des Ormes. Ayant découvert contre son gré le terrible secret de cette famille chrétienne, il est tenu enfermé dans une pièce sombre par le père, Jacques Beaulieu, qui ne sait pas quoi faire de lui. Pour obtenir sa liberté, il devra vaincre le paternel aux échecs et ainsi prouver que Jacques a tort de tuer ceux qu’il considère comme « non-justes ». Plus le temps passe, plus Yannick s’intègre à cette nouvelle famille, composée d’une adolescente rebelle aux pulsions violentes et d’une mère croyant qu’il est une épreuve envoyée par Dieu. » (Cinoche. com)

Télévision

 

Aveux

Réalisation : Claude Desrosiers. Scénario : Serge Boucher. Avec Maxine Denommée, Catherine Proulx-Lemay, Benoît McGinnis, Guy Nadon, Danielle Proulx, Marie-Ginette Guay, Marie-Hélène Thibault

Suspense psychologique en douze épisodes, qui a pris l’affiche à Radio-Canada le mardi 8 septembre 2009.

 

Chabotte et fille

Réalisation : Jeremy Peter Allen. Scénario de Louise Pelletier & Chloé Cinq-Mars. Avec Claudiane Ruelland, Jacques Girard, Nathalie Mallette, Marie-Ginette Guay.

Série policière en en 10 épisodes de 30 minutes qui a débuté à Télé-Québec le mardi 8 septembre 2009.

Le Gentleman

Réalisation : Louis Choquette. Scénario d’Anne Boyer et Michel d’Astous. Avec David Boutin, Marie-Chantale Perron, Frédéric Pierre, Michel Barrette, Marie Hélène Thibeault, Steve Laplante, Lise Dion, Hugo St Onge-Paquin & Eléonore Lamothe.

Série policière en huit épisodes qui a débuté à TVA, le jeudi 8 octobre 2009.

Faits divers

Chrystine Brouillet a remporté le Prix Saint-Pacôme 2009 du roman policier pour le roman Promesse d’éternité publié aux éditions de La Courte échelle. La soirée de gala se tenait, cette année, sous la présidence d’honneur de l’historien, Jacques Lacoursière. La bourse est financée par la Caisse populaire de la Rivière Ouelle, la municipalité de Saint-Pacôme et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.
Trois auteurs étaient finalistes pour le Prix Saint-Pacôme 2009. Les membres du jury avaient aussi retenu le roman de Pierre Caron, Letendre et l’homme de rien, publié aux Éditions Fides et celui d’Andrée A. Michaud, Lazy Bird, publié aux Éditons Québec Amérique. Ces deux finalistes ont chacun reçu une bourse des présidents d’honneurs de 200 $.
Le jury se composait de Sylvain Meunier, écrivain, de Claude La Charité, professeur au département de Lettres à l’Université du Québec à Rimouski et directeur de la revue Tangence, et de Marie-Hélène Desaunettes, avocate.
Le Club de lecture de la bibliothèque municipale Mathilde-Massé de Saint-Pacôme a décerné son « coup de cœur » à Andrée A. Michaud et à son roman Lazy Bird.

Le Prix Alibis 2009 a été attribué à David Sionnière pour sa nouvelle « Summit circle ». David Sionnière est né en 1966 dans le sud de la France. Diplômé en lettres et cinéma de l’université parisienne Sorbonne Nouvelle, il œuvre pendant plus de quinze ans dans le domaine de la production cinématographique et musicale. En 2006, il s’installe à Montréal. Finaliste aux Prix littéraires Radio-Canada dans la catégorie « Nouvelles » en 2009 avec « Pur sang », il travaille présentement à l’écriture de son premier roman. Le texte a été publié dans Alibis 31, été 2009.

Le Prix Arthur Ellis (volet francophone) a été remporté par Jacques Côté avec Le Chemin des brumes (Éditions Alire). les autres finalistes étaient Maxime Houde, avec le Poids des illusions, André Jacques, avec La Tendresse du serpent, Sylvain Meunier, avec L’Homme qui détestait le golf, et Antoine Yaccarini, avec Meurtre au soleil.

Norbert Spehner © janvier 2010

Mise à jour: Octobre 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *