Le Polar au Canada-francais en 2007

Le Roman policier en Amérique française, parutions 2007

Voici un bref panorama bibliographique, aussi complet que possible, des romans policiers (incluant les thrillers, récits à suspense, d’espionnage et de politique-fiction) écrits par des auteurs canadiens de langue française et publiés au cours de l’année 2007, principalement au Québec mais aussi à l’étranger. Pour chaque référence, il y a une brève description de contenu, un bref aperçu critique de ceux que j’ai lus et, quand disponibles, quelques remarques critiques tirées de la presse nationale. Les textes de présentation entre guillemets reprennent les informations fournies par les éditeurs dans leur catalogue, sur les quatrièmes de couverture ou sur leur site internet. Comme c’est souvent le cas, plusieurs titres, déjà introuvables en librairie, n’ont eu droit à aucune recension critique ou présentation d’aucune sorte dans la presse écrite.

Vous êtes invités à collaborer en nous signalant les articles, entretiens, critiques ou œuvres que nous avons pu omettre.

Les romans et recueils pour adultes

BARCELO, François (1941 -), Chroniques de Saint-Placide-de-Ramsay

Paris, Fayard (Noir), 2007, 309 pages.

Ce volume contient deux brefs romans noirs (ou deux longues nouvelles) qui témoignent éloquemment du talent de conteur de Barcelo et de son humour acide. Un volume très divertissant.

  • C. r. d’Éric Paquin dans Voir, 23 août 2007, p. 34.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Chroniques d’une mort simulée », dans La Presse, dimanche 8 juillet 2007, p. 2.
  • C. r. d’Alexandre Lous, « Aveux sans vergogne », dans Magazine littéraire 466, juillet-août 2007, p. 67.
  • C. r. d’Elsa Pépin, « Imposteurs du crime », dans Ici, du 7 au 13 juin 2007, p. 40.
  • C. r. de Danielle Laurin, « Tous des salauds ! », dans Le Devoir, le 30 et 31 juillet 2007, p. E3.
  • Dossier dans Lettres québécoises 125, printemps 2007 [Voir à Études et essais, à la fin de la bibliographie].
  • C. r. de Norbert Spehner, « Chroniques de nulle part… », dans Alibis 24, automne 2007,  p. 124-125.
  • C. r. de Michèle Witta, dans Les Crimes de l’année, 2008, no 17, p. 15.

 

BATAILLE, Jean-Claude (1966 -), Les Ruines oubliées

Saint-Sauveur, Du Calame (Plume noire), 2007, 394 pages.

Deuxième volet des Écritures interdites, une trilogie de « Da Vinci clones » dont le premier était tout simplement illisible, avec tous les défauts habituels du premier roman ! Ceci explique sans doute l’absence de comptes rendus critiques. Beaucoup d’imagination, et de documentation, mais ça ne suffit pas à faire un roman avec des personnages crédibles et vivants.

 

BATAILLE, Jean-Claude (1966 -), La Victoire de la lumière

Saint-Sauveur, Du Calame (Plume noire), 2007, 374 pages.

3e et dernier volet des Écritures interdites. Pour plus de détails, on peut visiter le très « modeste » site internet de l’éditeur www.editionscalame.com.

 

BENSIMON, Philippe (1953 -), Tableaux maudits

Montréal, Triptyque, 2007, 173 pages.

À vrai dire, je me suis ennuyé à la lecture de ce petit roman noir, ce pol’art, qui flirte maladroitement avec le fantastique : trop d’érudition, pas d’action ou si peu. Vous voyez le tableau ?

  • C. r. élogieux de Suzanne Giguère, « Des gares sans fin », dans Le Devoir, dimanche 25 novembre 2007, p. F4
  • C. r. (bref) de Norbert Spehner, « Des nouvelles de la filière québécoise » dans La Presse, 14 octobre 2007 [Lectures].
  • C. r. d’Hélène Rioux « Faussaires », dans Lettres québécoises, no 129, printemps 2008, p. 22-23

 

BERTRAND, Luc (1960 -), Le Premier ministre

Montréal, Libre Expression, 2007, 663 pages.

Thriller de politique-fiction. Ce gros pavé, tout de noir vêtu, est la suite du roman précédent, Le Juge, et met en scène le même personnage de Luc Verrier, le juge, qui se lance cette fois en politique.

  • C. r. de Bruno Lapointe, « Politique 101 », dans Le Journal de Montréal, samedi 24 novembre 2007, p. 105-106.

 

BISSONNETTE, Jacques (1953 -), Badal

Lévis, Alire (Romans 104), 2007, 448 pages.

Réédition : Montréal, Libre Expression, 2006. À conseiller…

 

BOLDUC, Mario (1953 -), Tsiganes

Montréal, Libre Expression (Polar), 2007, 464 pages.

Une deuxième enquête de Max O’Brien, dans un des meilleurs polars de la cuvée 2007. Cette fois, notre héros aura fort à faire pour innocenter l’un de ses bons amis, accusé du meurtre de plusieurs personnes en Roumanie. Ce roman, solidement documenté, est aussi un polar historique qui s’intéresse au destin des Romanichels/Tsiganes/Bohémiens et à leur rêve utopique de créer un Romanistan indépendant. Finaliste du Prix Saint-Pacôme du roman policier

  • C. r. de Norbert Spehner, « le Retour de Max O’Brien », dans La Presse, dimanche 11 mars 2007 [Lectures].
  • C. r. de Valérie Martin, dans Entre les lignes, vol. 3, no 3, printemps 2007, p. 50.

 

BOLDUC, Mario (1953 -), Cachemire

Montréal, Libre Expression (Polar), 2007, 459 pages.

Réédition, 2004.

 

BOUCHARD, Camille (1955 -), L’Agence Kavongo

Lévis, Alire (Romans 106), 2007, 273 pages.

Les aventures et mésaventures de Lucien Dubuc, détective en apparence, tueur à gages en réalité qui s’est installé au Kavongo. Pas le meilleur Bouchard, mais on ne s’ennuie pas ! Christine Fortier trouve que le récit « souffre de traits d’humour répétitifs et de l’absence d’âme de Dubuc » En quoi elle a bien raison : ce type est une canaille.

  • C.r. de Christine Fortier, dans Voir, 11 octobre 2007, p. 45.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Des nouvelles de la filière québécoise », dans La Presse, 14 octobre 2007, [Lectures].

 

BROUILLET, Chrystine (1958 -), Zone grise

Montréal, Boréal, 2007, 416 pages.

Deuxième enquête de Frédéric Fontaine, ce flic peu futé apparu en 2006 dans Rouge secret. L’éditeur m’ayant oublié, je laisserai à d’autres le soin de commenter ce polar que je n’ai pas lu. Normand Cazelais écrit « Ce roman aurait pu m’emballer. Je suis resté sur ma faim. Trop de longueurs, trop de répétitions peut-être ». D’aucuns m’ont pourtant glissé à l’oreille que c’était là le meilleur roman de l’auteur. Allez savoir… Ne reste plus qu’à le lire.

  • C.r. de Normand Cazelais, « Un univers de bons bourgeois » dans Lettres québécoises 128, hiver 2007, p. 24.
  • C. r. de Marie Labrecque, « Chrystine Brouillet, secrets et mensonges », dans Le Devoir, les 9 et 10 juillet 2007, p. F1.
  • Entrevue avec Jade Bérubé, dans La Presse, dimanche 10 juin 2007, p. 5 [Lectures].

 

BUNKOCZY, Joseph (1949 -), Ville de chien

Montréal, Triptyque, 2007, 204 pages.

Selon Le Libraire, ce livre est « un intrigant polar qui illustre sur le mode romanesque les enjeux des luttes de pouvoir dans un milieu urbain ». Quant à Michèle Bernard, elle le qualifie de « fanta-thriller » pas facile à classer.

  • C. r. de Michèle Bernard, dans Nuit blanche 109, hiver 2007-2008, p. 29.
  • C. r. de David Clerson, « Contre un monde aseptisé » dans Lettres québécoises, no 129, printemps 2008, p. 24.

 

CHARLAND, Jean-Pierre (1954 -), La Rose et l’Irlande

Montréal, Hurtubise HMH, 2007, 485 pages.

Roman d’espionnage, historique, et de politique-fiction dont l’action se passe à Montréal, Londres, en Irlande, à New York. Selon Normand Cazelais, c’est « un très solide roman » avec « du suspense ».

  • C.r. de Normand Cazelais, « Un très solide roman », dans Lettres québécoises 128, hiver 2007,  p. 23

 

DAMIEN, Dominique (1958 -), Recherche effrénée à Trois-Rivières

Victoriaville, Melonic, 2007, 388 pages.

Édition à compte d’auteur.

 

DANEAU, Martin (1976 -), Au service du diable

Saguenay, JCL, 2007, 352 pages.

Malgré quelques problèmes (discutables) de vraisemblance, ce premier polar prometteur de Daneau, propose un bon divertissement, avec quelques scènes d’action mémorables et bien construites.

  • C. r. (bref) de Norbert Spehner, « Des nouvelles de la filière québécoise » dans La Presse, 14 octobre 2007 [Lectures].
  • C. r. de Norbert Spehner, « Ça parle au diable ! Oui mais quel diable ? » dans Alibis [en ligne] 23, été 2007.

 

DANTEC, Maurice (1959 -), Artefact : Machines à écrire (T.1)

Paris, Albin Michel, 2007, 566 pages.

Ensemble de trois textes intitulés consécutivement « Vers le Nord du Ciel », récit de science-fiction, « Artefact », et « Le monde de ce prince », une crime-scene story avec tueur en série. Selon le critique anonyme du Libraire, ce livre est à la fois roman d’aventures, de science-fiction, métaphysique, d’amour et noir. Pour les nombreux inconditionnels de Dantec. À noter qu’en 2007, Albin Michel a aussi publié American Black Box : Le Théâtre des opérations, 2002-2006, troisième et dernier volet de ses carnets controversés. http://www.mauricedantec.com/

  • C. r. de Jérôme-Olivier Allard, dans Solaris 165, hiver 2008, p. 155-156.
  • Présentation anonyme dans Le Libraire, septembre-octobre 2007, p. 40.
  • Article d’Anne-Sylvie Sprenger, « Maurice G. Dantec : Je me suis confronté à mon propre instinct diabolique », dans Le Matin, dimanche 16 septembre 2007. [texte en ligne]
  • Article de Julien Brault, « On ne rigole pas avec la techno », dans Québecmicro avec un titre accrocheur en couverture « Qui a peur de Maurice Dantec ? », p. 10-11.

 

DESJARDINS, Marc, Au nom de la science

Boisbriand, Pratiko (Polar presse), 2007, 243 pages.

Il s’appelle Kosak, il est détective, et depuis peu sa vie est un cauchemar en raison des cadavres qui s’accumulent autour de lui. Et voilà qu’il apprend qu’on en vole à la morgue, et que certaines mutilations ne peuvent être que l’œuvre d’un chirurgien professionnel. Kosak aura besoin de la police scientifique pour comprendre ce qui se passe… [Ignoré par la critique]

 

ELIA, Maurice, (1944 -) Flashback Love

Longueuil, Humanitas, 2007, 146 pages.

La découverte d’un fragment de pellicule inconnu en plein milieu de sa copie vidéo de Rosemary’s Baby amène un quinquagénaire et son ami Abel à mener une enquête. Pas lu et aucun commentaire critique à signaler.

 

DORÉ, Catherine (1959 -), Morts virtuelles

Boucherville, De Mortagne, 2007, 528 pages.

« Que se passe-t-il donc sur le campus de l’Université Laval ? Pourquoi de jeunes amateurs de jeux vidéo meurent-ils l’un après l’autre dans des circonstances étranges et inexplicables ? Vague de suicides ? Meurtres déguisés ? » Aucun écho critique apparent.

 

GILBERT, Jean-Sébastien (1969 -), Le Festin des loups

Saguenay, JCL, 2007, 404 pages.

Un autre qui m’est tombé des mains au bout de quelques pages à cause des nombreuses lacunes : incapacité à accrocher le lecteur, coïncidences qui frisent l’invraisemblance, personnages insignifiants, etc. Doit faire beaucoup mieux la prochaine fois ! Aucun commentaire critique à signaler.

 

HOUDE, Sylvain (1961 -), L’Odyssée de l’extase

Montréal, Coups de tête, 2007, 115 pages.

Nouvelle version d’un texte publié dans le recueil de romans brefs Un petit bleu bourgogne paru en 2000. Un tueur s’attaque aux membres du personneld’un club destroy « le plus branché sur la fin du monde ». Deuxième titre dans la nouvelle série populaire lancée par Michel Vézina [voir ce nom]

  • C. r. d’Éric Paquin, dans Voir, 24 mai 2007, p. 48.
  • C. r. de Daviel Lazure Vieira, dans Entre les lignes, vol. 4. no 1, été 2007, p. 54.

 

LABERGE, Marie (1950 -), Sans rien ni personne

Montréal, Boréal, 2007, 434 pages.

Première incursion de Marie Laberge dans le domaine du polar. Comme je ne l’ai pas lu, je laisse la parole aux éminents critiques qui s’y sont collés. Danielle Laurin a bien aimé, surtout les personnages, même si elle a trouvé « quelques petites longueurs et des situations un peu emberlificotées ». Louis Émond souligne aussi l’intérêt des personnages tout en écrivant « Il y a simplement que de Marie Laberge, on est en droit de s’attendre à mieux », alors qu’Elsa Pépin croit que ce roman est « une étape pour l’auteure qui trouve une nouvelle grâce dans une littérature axée sur l’intrigue ».

  • C. r., « Marie Laberge, détective de l’âme », dans Le Devoir, 13-14 octobre 2007, p. F3.
  • C. r. d’Éric Paquin, dans Voir, 13 décembre 2007, p. 48.
  • C. r. de Louis Émond, dans Entre les lignes, vol. 4, no 2, hiver 2007, p. 46.
  • C. r. d’Elsa Pépin, « Armes nouvelles » dans Ici, du 25 au 31 octobre 2007, p. 48.
  • C. r. de Caroline Montpetit, « Marie Laberge ou la vie en sursis », dans Le Devoir, les 6 et 7 octobre 2007, Cahier F.
  • C. r. d’Alain de Repentigny, « Marie Laberge, libre et souveraine » dans La Presse, samedi 29 septembre, p. 1, 10 et 11 [Arts et Spectacles]. Avec une entrevue, un article, « Tout sacrifier à l’écriture », p. 10 et une critique « Le polar comme récompense », p 10.

LAFONTAINE, George, Le Parasite

Laval, Guy Saint-Jean, 2007, 251 pages.

Qui tue au nom d’Alain Royer cloué sur un lit d’hôpital, suite à un accident qui l’a laissé paralysé des pieds à la tête, incapable d’émettre un son ou même d’ouvrir les yeux. L’inspecteur Tomassi est perplexe… La critique aussi apparemment, puisque personne n’en a parlé.

 

LANDRY, François (1960 -), Moonshine

Montréal, La Courte Échelle (Roman adulte), 2007, 312 pages.

Un de mes préférés de 2007… Quand David met fin à son supplice en trucidant son épouvantable belle-mère, il est loin de se douter des conséquences de son acte. De l’action, du rythme, de l’originalité, et du divertissement ! Que veut-on de plus ? Toujours vigilante, ma collègue Christine Fortier met cependant un bémol : le roman souffre du manque de personnages attachants.

  • C. r. de Jacynthe Dallaire dans Le Libraire, mai-juin 2007, p. 18.
  • C. r de Norbert Spehner, « Le retour de Max O’Brien », dans La Presse, dimanche 11 mars 2007 [Lectures].
  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 3, no 3, 2007, p. 51.
  • C. r. d’Élise Giguère, « Lune de fiel », dans Voir, 8 février 2007.
  • C. r. de Claudia Larochelle dans Le Journal de Montréal, 7 février 2007.
  • C. r. de Laura Martin, « Une forme de paranormal qui revient avec Moonshine », dans La Tribune, samedi 27 janvier 2007.
  • C. r. de Nathalie Goquen, « La lune luit pour le romancier », dans Le Journal de Sherbrooke, 14 février 2007.
  • C. r. de Manon Guilbert, « Méchante histoire de contraste » dans Le Journal de Montréal, 14 février 2007.
  • Article de Stanley Péan, « Le soi et l’autre, l’autre en soi », dans Le Libraire 39, mars-avril 2007, p. 20.
  • C. r. de Christine Fortier, dans Voir, mars 2007.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Petits meurtres horribles au clair de lune », dans Alibis 22, printemps 2007, p. 124-125.

 

LAPLANTE, Laurent (1934 -), Le Réseau Carlotta

Saguenay, JCL (Couche-Tard), 2007, 305 pages.

Les détectives Pharand et Marceau enquêtent sur la mort d’un riche entrepreneur de Québec. Je dois avouer que, cette fois, j’ai dû lutter (contre le sommeil) pour aller jusqu’au bout. Je ne partage pas du tout l’opinion de Linda Amyot qui écrit « Un excellent polar qui se lit d’une traite » ni bien sûr, celle d’Aurélien Boivin qui dit que ce roman est « à lire absolument ». Même Éric Paquin écrit que ce polar est captivant, avec une intrigue originale. Alors…

  • C. r. de Linda Amyot, dans Nuit Blanche 108, p. 41.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Le retour de Max O’Brien », dans La Presse, dimanche 11 mars 2007 [Lectures].
  • C. r. d’Aurélien Boivin, dans Québec français 146, été 2007, p. 19.
  • C. r. d’Éric Paquin, dans Voir, 15 mars 2007, p. 45.

 

LEBLANC, Sylvain (1959 -), Sergent Tom et le Masque Noir

Québec, S. Leblanc, 2007, 419 pages.

Curiosa : Ce thriller met en scène un sergent de l’Armée. Son enquête lui fait arpenter les rues de Québec. Premier roman d’une série projetée de cinq. Sylvain Leblanc est adjudant dans l’armée canadienne. Le livre a été tiré à 300 exemplaires.

 

LECLAIR, Danny (1971 -), Le Sang des colombes

Montréal, VLB, 2007, 187 pages.

Un jeune terroriste d’origine roumaine, qui a laissé sa marque sanglante au Pays Basque, en Irlande, au Mexique, en Inde et en Russie, se cache dans un village du Québec. Selon Jade Bérubé, l’auteur signe ici un premier roman « comportant plusieurs maladresses »

  • C. r. de Jade Bérubé dans La Presse, dimanche 16 septembre 2007, p. 12.
  • C. r. de Simon Roy, « J’irai me cacher sous vos bombes », dans Alibis [en ligne] 23, été 2007.
  • C. r. de Véronique Marcotte, dans Entre les lignes, vol. 4, no 1, automne 2007, p. 47.
  • C. r. de Jean-François Crépeau, « Le terrorisme humaniste », dans Lettres québécoises, no 129, printemps 2008, p. 21.

 

MAILLÉ, Marc (1957 -), De la couleur du sang

Longueuil, La Veuve noire (Le Treize noir), 2007, 332 pages.

En voilà un qui m’est tombé des mains au bout de quelques pages… Qui a tué la chanteuse pop Roxanne ? Je ne veux pas le savoir sinon pour féliciter l’assassin de pas nous avoir imposé sa présence une page de plus !

  • C. r. de Normand Cazelais, « De la couleur du sang », dans  Lettres québécoises, no 129, printemps 2008, p. 25.

 

MALKA, Francis, Le Jardinier de Monsieur Chaos

Montréal, Hurtubise HMH, 2007, 179 pages.

De ce récit noir, Stéphane Despatie dit qu’il y a « trop de détails accessoires et pas assez de matière » et que c’est un « roman qui ne remplit guère plus que son rôle de divertissement », mais avoue que « le roman demeure enlevant et intrigant grâce aux pertinentes questions qu’il pose sur la morale et l’éthique ». Le narrateur raconte à un détective comment il a pu contribuer à la disparition de 27 personnes provenant d’un petit village.

  • C. r. de Stéphane Despatie, dans Voir, 22 mars 2007, p. 46.
  • C. r. de Stéphane Despatie, dans Entre les lignes, vol. 3, no 3, printemps 2007, p. 48.
  • C. r. de Josée Bonneville, « Un interrogatoire sans question et un thriller sans suspense », dans Lettres québécoises, no 129, printemps 2008, p. 15.

 

MANGIN, François, La Belle et le hautbois d’Armand

Montréal, Hurtubise HMH, (Texture), 2007, 120 pages.

Le sous-titre du commentaire de Hugues Corriveau dans Lettres québécoises me paraît assez éloquent : « Ou quand Désirée La Motte, vedette porno, se moque de la quéquette du Suisse Hans Kleinschwanz, Direktor ».  Les personnages ont des noms songés :  Eddi P. Lesphinxe, Didier Meautamo, maître Sichaux-Laimarron. Faut-il en rajouter ?

  • C. r. de Hugues Corriveau, «  A cause de l’échalote d’un banquier pervers », dans Lettres québécoises, no 131, automne 2008, p. 27.

MARINEAU, Michèle (1955 -), La Troisième lettre

Montréal, Québec Amérique, 2007, 464 pages.
[Illustrations de Carl Pelletier].

« Agathe O’Reilly reçoit des lettres troublantes, vaguement inquiétantes, qui sont peut-être des lettres de menaces. Mais elle ne s’en fait pas trop… jusqu’à ce qu’elle réalise qu’un intrus s’est introduit chez elle. À partir de là, rien ne va plus. Et le doute s’installe. Qui lui envoie ces lettres, et pourquoi ? »

  • Article de Marie-Claude Fortin, dans La Presse, dimanche 18 février 2007, p. 9 [Lectures].
  • C. r. de Marie-Claude Fortin, dans La Presse, samedi 17 mars 2007, p. 7.

 

MAROIS, André (1959 -), Passeport pathogène

Montréal, Héliotrope, 2007, 96 pages.
[Avec des illustrations de Pascal Hierholz].

Livre-objet, joliment conçu, illustré avec l’adaptation de la nouvelle « Il voulait partir » parue dans le recueil Du Cyan plein les mains (La Courte Échelle, 2006). Un bel objet, un texte dans la bonne veine de cet auteur, et une éditrice qui a parfois raison de croire aux miracles.

  • C. r. de Pierre Thibeault dans Ici, du 8 nov. au 14 nov. 2007, p. 51.
  • C. r. de Norbert Spehner, dans La Presse, 23 déc. 2007 [Lectures].
  • C. r. de Yann Rousset, dans Le Libraire 44, décembre 2007, p, 45.

 

MARAIS MILLER (pseudo. de Suzanne Coupal & Céline Lamontagne), Je le jure

Laval, Guy Saint-Jean, 2007, 155 pages.

Recueil de nouvelles écrites par deux juges qui « relatent des drames humains et les anecdotes qui aboutissent inévitablement à la cour ». Selon Marie-Claude Fortin, « le style laisse parfois à désirer » mais les nouvelles « ont toutes une petite touche d’originalité qui fait qu’on s’y accroche ».

  • C. r. de Marie-Claude Fortin, dans Entre les lignes, vol. 3. no 3, 2007, p. 48.

 

MARTIN, Luc (1965 -), Les Habits de glace

Longueuil, La Veuve noire (Le Treize noir), 2007, 304 pages.

Un des bons polars de la cuvée 2007. Philippe Griffin, un psychologue, doit enquêter discrètement sur la mort d’un prêtre dans un petit village du Québec où se trouve une petite communauté irlandaise. D’autres morts suspectes suivront. Original, même si l’action n’est pas trépidante.

  • C. r. de Norbert Spehner, « Des nouvelles de la filière québécoise », dans La Presse, dimanche 14 octobre 2007 [Lectures].

 

MESSIER, Judith (1948 -), C’est ma mère qu’on assassine

Montréal, Fondation Littéraire Fleur de Lys, 2007, 409 pages.

« C’est ma mère qu’on assassine est une tragi-comédie policière. Harry Ostling prend sa retraite de policier, quitte sa famille, Boston sa ville et son pays pour suivre son aimée Madhu à Montréal. Une de ses enquêtes le mène dans une luxueuse résidence pour aînés. Dès sa première visite, il rencontre une chipie avaricieuse et menteuse, sa sœur disparue et retrouvée, ainsi qu’une cinéphile allumée. Il se dit que cette enquête promet d’être amusante. » Publication à compte d’auteur. Suite de Dernier souffle à Boston publié à La Courte Échelle en 1996 et réédité en 2007. Aucun commentaire critique…

 

MORENCY, Isabelle (1973 -), Traqués

Rosemère, Gensen, 2007, 252 pages.

« Une jeune étudiante devient la cible d’un meurtrier. Sous protection policière, elle change d’identité et quitte la vie trépidante de Montréal pour le calme des Îles-de-la-Madeleine ». Publication à compte d’auteur. Suspense psychologique dont l’action se passe en 1892 et en 2000, à Montréal. Selon Louise Poulin, du Libraire, « l’histoire nous tient en haleine dès la première page ; l’écriture est simple et facile ; le déroulement est sans longueurs et procure d’agréables moments. »

  • C. r. (bref) de Louise Poulin dans Le Libraire 43, nov-déc. 2007, p. 47.

 

MORNEVERT (pseudo. 1964 -), Homo Futuris

Paris, Des Idées et des hommes, 2007, 304 pages.

Premier volet d’une trilogie d’espionnage mâtinée de science-fiction intitulée « Jugement dernier », qui mêle le suspense classique du genre à des débats scientifiques d’actualité. Mornevert a du style, de la culture, beaucoup d’imagination et une bonne connaissance des rouages des services secrets, ce qui donne à cette histoire une touche de réalisme fort appréciée.

  • C. r. de Norbert Spehner, « Harry Bosch, Maigret et Cie… », dans La Presse, dimanche 10 juin 2007 [Lectures].
  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 3, no 4, été 2007, p. 48.

 

PARENT, Luc, La Loi du talion : roman suspense

Montréal, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2007, 200 pages.

« Pour retrouver sa sœur Lauralynne qui a été enlevée par un dangereux psychopathe, Luke devra affronter ses démons intérieurs avec l’aide de Joannie une charmante médium et visiter leurs vies antérieures communes à sa sœur et lui pour comprendre pourquoi le mauvais sort s’acharne contre eux. » Édition à compte d’auteur. Mélange polar et fantastique. Aucun commentaire critique.

 

SENÉCAL, Patrick (1967 -), Le Vide

Lévis, Alire, 2007, 642 pages.

Lauréat du Prix Saint-Pacôme du roman policier 2007.

Incontestablement l’événement polar 2007 au Québec ! Publié en grand format, ce polar hyper-noir propose trois histoires parallèles qui finissent par se rejoindre. Variation grand-guignolesque sur le thème de la téléréalité et du vide terrible de nos existences, ce récit a des scènes-chocs qui servent le propos nihiliste de l’histoire. Un record : le nombre de cadavres est plus élevé que le nombre de pages. Seul Rambo fait mieux… Les fans de Senécal seront ravis… Pour Sylvain Marois, « Le Vide de Senécal se lit avec toute l’avidité concupiscente d’un plaisir honteux ».

  • C.r. de Steve Laflamme, dans Québec français, hiver 2008, p. 23-24.
  • C. r. de Sylvain Marois, dans Nuit Blanche 108, automne 2007, p. 40.
  • Brève présentation de Chantal Chabot, dans Le Libraire 41, juillet-août 2007,  p. 44.
  • C. r. de Marie-Claude Fortin, dans Entre les lignes, vol. 3, no 3, printemps 2007, p. 51-52.
  • Entretien avec Mélissa Proulx, dans Voir, 1 mars 2007, p. 45. Avec encart : « Senécal fait son cinéma »
  • C. r. de Christian Bélair, « Un attirant trou noir », dans Le Devoir, les 3 et 4 mars 2007, p. F2.
  • C. r. de Maxime Rioux, « L’auteur Patrick Senécal lance un thriller social », dans L’Express (Drummondville), 25 février 2007.
  • C. r. de Valérie Gaudreau, « Aux limites de l’extrême », dans Le Soleil (Québec), 17 février 2007.
  • Entretien avec Marie-Claude Fortin, « Télé-horreur », dans La Presse, dimanche 25 février, 2007, p. 9 et 12. Avec encart « L’écran noir ».
  • C. r. de Maxime Catellier, « Chute libre », dans Ici, 22 au 28 février 2007, p. 37.
  • Entretien avec Mira Cliche, « La vie rêvée : cauchemar », dans Le Libraire 39, mars-avril 2007, p. 47.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Jeux de massacre », dans Alibis 22, printemps 2007, p. 143-145.

 

SEYMOUR, Johanne, Le Cercle des pénitents

Montréal, Libre Expression (Polar), 2007, 301 pages

Deuxième série des (mé)saventures de Kate McDougall, l’enquêtrice la plus détestable du polar québécois. Malgré toute ma bonne volonté, je n’ai pas réussi à m’intéresser un tant soit peu à ce récit presque aussi mal fichu et peu intéressant que le premier. De grâce Mme Seymour, flinguez-moi cette conne qui m’e-x-a-s-p-è-r-e! On ne sera donc pas étonné de constater que, jusqu’à preuve du contraire, ce livre a été quasiment ignoré par les critiques.

ST. ONGE, Daniel (1953 -), Bayou mystère

Montréal, Triptyque, 2007, 164 pages.

Une autre aventure de Michel O’Toll, un personnage sans consistance qui traverse cette intrigue mal ficelée comme un fantôme. La première partie est plutôt inepte. Ça s’améliore vers la fin, mais ça n’est pas suffisant. Bref, du potentiel, mais mal exploité.

  • C. r. (bref) de Norbert Spehner, « Des nouvelles de la filière québécoise », dans La Presse, 14 octobre 2007 [Lectures].
  • Présentation brève dans Le Libraire 42, septembre-octobre 2007, p. 39.
  • C. r. de Normand Cazelais, « Bayou Mystère », dans Lettres québécoises, no 129, printemps 2008, p. 24.

 

TREMBLAY, Jean-François (1963 -), Candidat pour l’éternité

Boucherville, Du Tonnerre, 2007, 397 pages.

« Le richissime et immortel comte de Saint-Germain s’est fixé un ultime défi : réaliser la souveraineté du Québec. Or, c’est aussi un tueur en série. La fille d’Anthony Robitaille, le célèbre enquêteur de la police de Montréal qui a disparu, réussira-t-elle à l’arrêter ? » On attend encore les critiques…

 

TRÉPANIER, Jean-Pierre (1952 -), Colomia

Montréal, Sémaphore, 2007, 200 pages.

L’auteur a été bibliothécaire pendant 15 ans dans un pénitencier où il est animateur culturel et sportif. Colomia est un taulard, rebelle au cœur tendre dont la vie bascule le jour où l’inspecteur Levarois lui a demandé son aide. Malheureusement, le caractère d’imprimerie est tellement minuscule qu’il faudrait lire ce roman, à la présentation austère, avec une loupe ! J’y ai renoncé…

 

VÉZINA, Michel (1960 -), Élise

Montréal, Coups de tête, 2007, 91 pages.

Pas vraiment un polar, plutôt un roman noir futuriste, premier livre d’une nouvelle maison d’édition qui veut réintroduire la littérature populaire par l’intermédiaire de courts romans dans la tradition des pulps [voir aussi Sylvain Houde].

  • Entretien avec Danielle Laurin, « Dans le feu de l’action », dans Le Devoir, les 12 et 13 mai 2007, p. E2
  • Article d’Elsa Pépin, « Romans à explosion », dans Ici, 10-16 mai 2007, p. 36.
  • Article de Renald Bérubé, « Visées de gare » dans Lettres québécoises 128, hiver 2007,  p. 27.
  • C. r. de Daviel Lazure Vieira, dans Entre les lignes, vol. 4. no 1, été 2007, p. 54.

 

VINCENT, Diane (1952 -), Épidermes

Montréal, Triptyque (L’épaulard), 2007, 208 pages.

Ce premier roman devrait se mériter le Prix Nobel des invraisemblances ! Inutile de vous dire que le livre m’est tombé des mains après quelques passages ahurissants. Christian Desmeules a trouvé quelques qualités à cet opus mal fichu : « plutôt bien écrit » (pour le style, on n’a rien à redire, la dame a une plume), « un univers singulier », improbable, « cohérent », alors là pas du tout. Trop de trucs invraisemblables. Le livre est publié dans la collection « L’épaulard » sic !

  • C. r. de Christian Desmeules, « Polar, muscles et stéroïdes », dans Le Devoir, samedi 15, dimanche 16 février 2007, p. F7.
  • Brève notule anonyme exagérément dithyrambique dans Le Libraire 41, juillet-août 2007,  p. 17.
  • C. r. sévère de Marie-Claude Fortin, dans Entre les lignes, vol. 3, no 4, été 2007, p. 47.
  • C. r. de Normand Cazelais, « Épidermes », dans Lettres québécoises, no 129, printemps 2009, p. 24.

Les Romans pour jeunes

 

BOUCHARD, Camille (1955 -), Pacte de vengeance

Saint-Lambert, Soulières (Chat de gouttière 26), 2007, 127 pages.

[Série : La bande des cinq continents] [Illustrations : Louise-André Laliberté]

  • C. r. de Catherine Houtekier, dans Lurelu, vol. 30, no 3, hiver 2008, p. 46.

 

BOUCHARD, Camille (1955-), Danger en Thaïlande

Saint-Lambert, Dominique et compagnie (Roman noir 1), 2007, 72 pages.

[Série : Les voyages de Nicolas] [Illustrations : Norman Cousineau]

  • C. r. de Nadine Fortier, dans Lurelu, vol. 30, no 3, hiver 2008, p. 46.

 

BOUCHARD, Camille (1955-), Horreur en Égypte

Saint-Lambert, Dominique et compagnie (Roman noir, 2), 2007, 72 pages.

[Série : Les voyages de Nicolas] [Illustrations : Norman Cousineau]

 

BOUCHARD, Camille (1955 -), Le Vampire des montagnes

Saint-Lambert, Soulières (Chat de gouttière 25), 2007, 136 pages.

[Série : La bande des cinq continents] [Illustrations Louise-Andrée Laliberté]

 

BOUTHILLETTE, Benoît (1967 –), La Nébuleuse du chat

Longueuil, De la Bagnole (Gazoline), 2007, 171 pages.

  • Article de Christine Fortier, « En voiture ! », dans Voir, 8 novembre 2007, p. 42.
  • C. r. d’Éric Champagne, dans Lurelu, vol. 30, no 3, hiver 2008, p. 46.

 

BRIÈRE, Paule (1959 -), Les Dents de la forêt

Montréal, Boréal (Boréal Maboul), 2007, 54 pages.

[Série : Les enquêtes de Joséphine La Fouine 9] [Illustrations : Jean Morin]

 

BRODEUR, David (1956-), Meurtre au Salon du Livre

Saint-Lambert, Soulières (Chat de gouttière 27), 2007, 116 pages.

[Illustrations : Jimmy Beaulieu]

CHARTRAND, Lilli, Pagaille à Couzudor

Montréal, Hurtubise HMH (Camélélon), 2007, 128 pages.

[Série : Loup détective 3]

 

CORRIVEAU, Germain, La Promeneuse de chiens

Saint-Jean-Sur-Richelieu, Archimède, 2007, 109 pages.

[Série : Les aventures de la famille Rouleau 9]

 

D’ANTERNY, Fredrick (1967 -), Matin noir dans les passages secrets

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Papillon Aventure 135), 2007, 181 pages.

[Série : Éolia, princesse de lumière 7] [Illustrations : Christine Dupont-Dallaire].

 

DE VAILLY L., Sylvie-Catherine (1966 -), L’Empereur immortel

Montréal, Trécarré (Jeunesse), 2007, 180 pages.

[Série : Phoenix, détective du temps 3]

 

DE VAILLY L., Corinne, Les Pièces d’or de Nicolas Flamel

Montréal, Trécarré (Jeunesse), 2007, 181 pages.

[Série : Phoenix, détective du temps 4]

  • C. r. de Jean Doré, dans Lurelu, vol. 30, no 3, hiver 2008, p. 50.

 

FOURNIER, Anne-Marie (1986 -), Les Planches à roulette font la manchette

Ottawa, Centre franco-ontarien des ressources pédagogiques (QUAD), 2007, 99 pages.

 

GEMME, Gilles (1942 -), Escouade 06 : une semaine de fou !

Montréal, Du Phoenix (Ados mystère 2), 2007, 125 pages.

[Illustrations : Patrick Ceschin]

GOSSELIN, Karine (1981 -), L’Énigme des deux tableaux

Terrebone, Boomerang (M’as-tu lu ? 17), 2007, 47 pages.

[Illustrations de Mika]

GRIMAUD, Agnès (1969 -), Lucie Wan et le voleur collectionneur

Saint-Lambert, Dominique et compagnie (Roman noir), 2007, 58 pages.

[Illustrations : Stéphane Jorisch]

 

MARMEN, Sonia (1962 -), Un espion dans Québec

Longueuil, De la Bagnole (Gazoline), 2007, 152 pages.

  • C. r. de Jean Doré, dans Lurelu, vol. 30, no 3, hiver 2008, p. 63.

 

SMAC, Émilie (Pseudo. 1951 -), Aspirine en Nouvelle-France

Montréal, De l’As, 2007, 182 pages.

[Série : Les tribulations d’Aspirine]

 

THIBAULT, Sylviane (1972 -), Pas de retraite pour Twister

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Papillon 132, Roman policier), 2007, 126 pages.

[Série : Twister] [Illustrations : Claude Thivierge]

TREMBLAY, Carole (1959 -), Fred Poulet enquête sur une chaussette

Saint-Lambert, Dominique et compagnie (A pas de loup Niveau 4), 2007, 48 pages.

[Illustrations : Philippe Germain]

 

TREMBLAY, Carole (1959 -), Une terrifiante histoire de cœur

Saint-Lambert, Dominique et compagnie (Roman noir), 2007, 128 pages.

  • C. r. de Marie-Claude Fortin dans Entre les lignes, vol. 4, no 2, hiver 2007, p. 62.

 

VÉZINA, Claude, Le Théâtre des ombres

Montréal, Québec Amérique Jeunesse (Titan), 2007, 424 pages.

Les bandes dessinées

GODBOUT, Réal (1951 -) & Pierre FOURNIER, Red Ketchup 1 : La Vie en rouge

Montréal, La Pastèque, 2007, 46 pages.

  • C. r. d’Éric Paquin, « Alerte rouge », dans Voir, du 4 octobre 2007, p. 42.
  • Entrevue avec Aleksi K. Lepage, « Agent Ketchup au rapport, chef ! » dans La Presse, 7 octobre 2007, p. 10 [Lectures].
  • Article de Fabien Deglisse, « Repasse-moi le Red Ketchup » dans Le Devoir, 29 et 30 septembre 2007, p. F7.
  • Article de Denis Lord, « L’albinos en colère », dans Ici, du 4 au 10 octobre 2007, p. 51.

Études et articles sur le polar québécois

BARCELO, François, « Attention : auteur féroce ! »

dans Lettres québécoises 125, printemps 2007,  p. 10.

BOUTHILLETTE, Benoît, « La position du missionnaire : voyage au salon du polar de Montigny-lès-Cormeilles »

dans Alibis 23, été 2007, p. 79-86

BROSSEAU, Marc, « Lecture chronotopique du polar : Montréal dans La Trace de l’Escargot »

dans Géographie et Cultures, no 61, 2007, pp. 99-114.

CRÉPEAU, Jean-François, « Barcelo, Barcelo, Barcelo et Barcelo »

dans Lettres québécoises 125, printemps 2007,  p. 11-12.

DOSSIER : François Barcelo

dans Lettres québécoises 125, printemps 2007,  p. 6-12.

GOUGEON, Patricia, « Gabriella Manzanilla rencontre Laurent Chabin »

dans Entre les lignes, vol. 3, no 4, été 2007, p. 58-59.

GRAVEL, François, « François Barcelo, 50 livres en 25 ans ? »

entrevue dans Lettres québécoises 125, printemps 2007, p. 7-10.

JACQUES, André, « Le polar québécois à Paris »

dans Alibis 24, automne 2007, p. 102-105.

LAFLAMME, Steve, « Le tour du bourreau en sept mouvements : entrevue avec Patrick Senécal »

dans Alibis 25, hiver 2008, p. 63-82.

LATULIPPE, Martine, « La situation du polar québécois en librairie : cinq libraires font le point »

dans Alibis 24, automne 2007, p. 92-101.

Article fouillé et fort instructif sur l’état, la place du polar québécois sur les rayons des librairies de la province.

NAVARRO, Pascale, « Le choix des armes »

dans Entre les lignes, vol. 3, no 4, été 2007, p. 7.

Article/Entretien, avec Mario Bolduc.

NOËL-GAUDREAULT, Monique, « Comment Martine Latulippe a écrit certains de ses livres »

dans Québec français 145, printemps 2007, p. 110-112.

SARFATI, Sonia, « Agents doubles »

dans Entre les lignes, vol. 3, no 4, été 2007, p. 30-31.

Entrevue double avec Elizabeth George et Jean-Jacques Pelletier.

SPEHNER, Norbert, « Du sang sur la fleur de lys : le polar québécois »

dans Entre les lignes, « Spécial polar », vol. 3, no 4, été 2007, p. 26-27.

SPEHNER, Norbert, « Le cas du roman policier québécois »,

dans Scènes de crimes : enquêtes sur le roman policier contemporain, Lévis, Alire, 2007, p. 179-222.

Crime & Culture en 2007

THÉÂTRE

Dangereuse obsession

Catégorie : comédie. Texte de Nigel J. Crisp. Mise en scène de Jacques Rossi, avec Raymond Cloutier, Myriam Poirier et Luc Chapdelaine. Productions Jean-Bernard Hébert. Pièce présentée le 14 avril 2007 au Théâtre des Deux Rives (Saint-Jean-sur-Richelieu).

L’arrivée de John Barnett chez les Driscoll va changer leur vie à jamais car celui-ci est animé par une dangereuse obsession.

CINÉMA

Ma fille, mon ange

Réalisateur : Alexis Durand-Brault. Avec Michel Côté, Karinne Vanasse, Laurence Leboeuf.

Thriller noir. Film d’ouverture des rendez-vous du cinéma québécois.

  • Article d’Odile Tremblay, « Ma Fille, mon ange » aborde la porno sur Internet, dans Le Devoir, 10 février 2007, p. E1 et E2

http://mafillemonange.sympatico.msn.ca/

La Lâcheté

Réalisateur : Marc Bisaillon. Avec Denis Trudel, Hélène Florent & Geneviève Rioux.

Film de clôture du Festival de cinéma des 3 Amériques. Suspense psychologique.

  • Article de Chantale Gingras, « La Lâcheté : la victime coupable », dans Québec français 146, été 2007, p. 98-100.
  • Article de Michel Defoy, « Cas de conscience », dans Voir, 5 avril 2007, p. 49.
  • Article de Martin Gignac, « Mari couard », dans Ici, 5 avril 2007, p. 27.
  • Article d’Anabelle Nicoud, « L’Amour et autres bassesses » dans La Presse, 7 avril 2007, p. 3 [Cinéma]. + c.r. « Lâcheté illimitée ».

http://www.lalachete.com/index08.html

 

Nitro

Réalisateur : Alain Desrochers. Avec Guillaume Lemay-Thivierge, Lucie Laurier, Martin Matte & Raymond Bouchard.

Film d’action noir.

  • Article d’Odile Tremblay, « Alain Desrochers aux commandes de Nitro », dans Le Devoir, 30 juin 2007, p. E8.
  • C. r. d’André Lavoie, « Panne d’essence », dans Le Devoir, 30 juin, page E8.

http://www.nitrolefilm.com/

Norbert Spehner © février 2008

Mise à jour: Mars 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *