Le Polar au Canada-francais en 2006

Le Roman policier en Amérique française

Parutions 2006

Voici un bref panorama bibliographique, aussi complet que possible, des romans policiers (incluant les thrillers, récits à suspense, d’espionnage et de politique-fiction) écrits par des auteurs canadiens de langue française et publiés au cours de l’année 2006, principalement au Québec mais aussi à l’étranger. Pour chaque référence, il y a une brève description de contenu, un bref aperçu critique de ceux que j’ai lus et, quand disponibles, quelques remarques critiques tirées de la presse nationale. Les textes de présentation entre guillemets reprennent les informations fournies par les éditeurs dans leur catalogue, sur les quatrièmes de couverture ou sur leur site web. Comme c’est souvent le cas, plusieurs titres, déjà introuvables en librairie, n’ont eu droit à aucune recension critique ou présentation d’aucune sorte ni dans la presse écrite, ni sur Internet, d’où l’absence de commentaires plus élaborés.

Norbert Spehner

Les romans et recueils pour adultes

BARANGER, Luc (1954 -), La Balade des Épavistes

Lévis. Alire (Romans 094), 2006, 303 pages.

Les aventures de Max et de Clovis, épavistes de leur état, aux prises avec une bande de méchants dealers qui veulent récupérer une cargaison de drogue égarée dans une carcasse de voiture. Deux lesbiennes du Texas arrivent à la rescousse. Ça va saigner… Un des rares bons polars paru cette année !

  • C. r. de Michel Vézina, « Cour à scrap », dans Ici, avril 2006, p. 22.
  • C. r. de Norbert Spehner, dans La Presse (Expresso), dimanche décembre 2006, p.
  • C. r. de Steve Laflamme, dans Québec français 142, été 2006, p. 13.
  • C. r. de Pierre Blais, « Vies d’anges », dans Le Libraire, mai-juin 2006, p. 45.

BATAILLE, J. C. (1966 -), Les Écritures interdites : Asmodeus reditus

Saint-Sauver, Le Calame (Plume noire), 2006, 382 pages.

Premier volet d’une trilogie. L’auteur est certes passionné par le sujet, mais il aurait dû se contenter d’écrire un essai. Il ne réussit pas à nous embarquer dans cette histoire feuilletonnesque mal ficelée, tellement maladroite que ça en devient drôle (ah, les dialogues !). De plus, son commissaire Dassonville a un besoin urgent d’un cours de police 101… !

BERGERON, Michel (1958 -), L’Homme de neige

Chicoutimi, JCL, 2006, 160 pages.

Malgré les apparences, ce petit récit est une histoire de serial killer plutôt bien amenée, passablement tordue, avec quelques surprises à la clé. Une des bonnes surprises de 2006. Toc, toc, toc…

  • C. r. d’André Brochu, « Un vrai roman, ou presque », dans Lettres québécoises 124, hiver 2006, p. 21.
  • C. r. de Richard Desgagné, dans Nuit blanche 104, 2006, p. 21.
  • C. r. de Didier Fessou, « Le triangle incestueux », dans Le Soleil (Arts et vie), 12 avril 2006, p. B3.
  • C. r. de Valérie Martin, dans Entre les lignes, vol. 2, n˚ 3, printemps 2006, p. 45.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Se méfier des appâts rances » dans Alibis 19, été 2006, p.143-144.
  • C. r. élogieux  d’Ariane Ouimet, dans Québec français, no 148, hiver 2008, p. 9

BERTRAND, Luc (1960 -), Le Juge

Montréal, Libre Expression, 2006, 520 pages.

Thriller judiciaire. « Inspiré librement de l’histoire de la Commission d’enquête sur le crime organisé (CECO) entre 1975-1977, ce roman emprunte largement à l’actualité judiciaire et policière de cette époque pour évoquer une page mouvementée du Québec d’alors ».

BISSONNETTE, Jacques (1953 -), Badal

Montréal, Libre Expression, 2006, 416 pages.

Cinquième polar de Jacques Bissonnette où l’auteur sacrifie à la mode. En effet, l’inspecteur Julien Stifer et son adjointe enquêtent sur un meurtre qui est relié aux activités de Nabil, un Montréalais qui a projeté une opération kamikaze visant l’Amérique. Finaliste du Prix St. Pacôme du roman policier.

  • C. r. de Sylvain Houde, « La guerre des clans », dans Voir, 23 mars 2006, p. 49.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Du rififi chez les Pachtounes », dans La Presse, dimanche  9 avril 2006, p. 13 [Lectures]
  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 2, n˚ 4, été 2006, p. 46

BROUILLET, Chrystine (1958 -), Sans pardon

Montréal, La courte échelle, 2006, 368 pages.

Retour attendu et réussi de Maud Graham dans ce polar où l’auteur aborde l’épineux problème des libérations conditionnelles. Thomas Lapointe, un policier dont la sœur a été violée et tuée par un détenu en liberté, se venge en assassinant systématiquement tous les responsables. Note : signalons que les quatre premiers titres de la série Maud Graham ont été réédités en format de poche aux éditions de La courte échelle.

  • C. r. d’Armelle Datin, dans Nuit blanche 105, hiver 2006-07, p. 3.
  • C. r. d’Aurélien Boivin, dans Québec français 142, été 2006, p. 13.
  • C. r. de Marice-Claude Mirandette, dans Le Devoir, « Vengeance dans la Vieille Capitale », dimanche 23 avril 2006, p. F3.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Du rififi chez les Pachtounes », dans La Presse, dimanche 9 avril 2006, p. 13 [Lectures]

BOUILLET, Chrystine (1958 -), Une Femme fidèle

Montréal, La Courte échelle / 7 Jours, 2006, 78 pages.

Une brève enquête de Maud Graham. Cette nouvelle, parue sous la forme d’un petit roman (5 pouces de haut sur 3,5 de large) a été donnée gratuitement à tout acheteur du magazine 7 Jours en avril 2006.

  • C. r. de François-Bernard Tremblay, « Matériel promotionnel » dans Alibis 19, été 2006, p. 131.

CACCIA, Fulvio (1952 -), Le Secret

Montréal, Triptyque, 2006, 217 pages.

Polar littéraire : la mort d’un écrivain célèbre, puis une série d’autres victimes, un manuscrit mystérieux qu’ils ont tous eu entre les mains, la disparition d’un cerveau d’une agence de renseignements : cherchez le lien ! Ce roman est le dernier d’une trilogie : La Ligne gothique (2004), La Coïncidence (2005).

  • C. r. de Stéphane Despatie, « Le manuscrit maudit », dans Voir, 5 octobre 2006, p. 49.
  • C. r. de Ginette Bernatchez, dans Québec  français, no 145, printemps 2007, p. 11.
  • C. r. d’André Brochu, « Le manuscrit qui tue », dans Lettres québécoises, no 125,printemps 2007, pp. 22-23.
  • C. r. de Laurent Laplante, dans Le Libraire, no 106, 2007, p. 37.

CHABIN, Laurent (1957 -), Écran total

Montréal, Triptyque (Romans/Récits), 2006, 104 pages.

Roman noir. « Le narrateur en arrive à délirer sur le spectacle cruel que la télé lui présente indifféremment. Il tente bien de s’insurger, mais petit à petit, pénètre dans la tête des psychopathes qui lui sont présentés à grands coups d’audimat. Les images prennent alors toute leur place, et le monde devient réellement virtuel… »

CHÂTEAUNEUF, Michel (1962 -), La Balade des tordus

Longueuil, La Veuve Noire (Le treize noir), 2006, 224 pages.

Roman noir, violent, vulgaire, racoleur et pourtant… distrayant ! Les personnages donnent une idée de l’intrigue : une horde de Hell’s Angels, un psychopathe nécrophile, une naine infanticide, les membres d’une secte et un enquêteur pédophile. Cœurs sensibles s’abstenir !

  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 3, n˚ 2, hiver 2007, p. 49-50.
  • C. r. (bref), de Geneviève Désilets, dans Le Libraire 37, nobembre-décembre 2006, p. 40.

DA, Daniel (1961 – pseudo.), Une balle (à peine) perdue

Gatineau, Vents d’ouest (Azimuts), 2006, 216 pages.

Qualifiée de « polar épistolaire », cette pochade « raconte » comment un écrivain haut de gamme, bénévole dans un centre hospitalier communique avec les responsables de la revue Alibis dans le but avouer d’y publier un texte. Il demandera au rédacteur en chef de liquider un patient dans les règles de l’art. Pour amateurs ! Je n’en suis pas… Je rebaptiserais la chose : Du temps (certainement) perdu !

  • C. r. de Stanley Péan, « Alibis au banc des accusés », dans Alibis 20, automne 2006, p. 143-144.
  • C. r. de Stanley Péan, « Un banquet, un meurtre, un enterrement », dans Le Libraire 37, novembre-décembre 2006, p. 21.
  • C. r. (bref) d’Éric Paquin, dans Voir, 4 janvier 2007, p. 28.
  • C. r. élogieux de Steve Laflamme, dans Québec français, no 146, été 2007,  p. 15.

DÉSGAGNÉ, Danny-Philippe (1958 -), Le Sicarier

Alma, SM (Triskèle), 2006, 370 pages.

Da Vinci clone. Les aventures policières ésotériques de Dorian Verdon, un flic qui rencontre Saint Thomas réincarné. Ce dernier professe des thèses révolutionnaires sur Jésus. Ce roman, qui mêle le fantastique et le policier, a reçu le prix Coup de cœur nord-côtier Mines Wabush.

  • C. r. de François-Bernard Tremblay, « Da Vinci-Philippe Desgagné », dans Alibis 21, hiver 2007, p. 139-140.
  • C. r. (bref) de Jacinthe Dallaire, dans Le Libraire, no 39, mars-avril 2007,  p. 14.

DION, Germain (1940 -), Le Quatrième homme

Ottawa, Vermillon (Rompol 7), 2006, 196 pages.

Une autre enquête de l’inénarrable sergent Jean Circou qui s’intéresse au cambriolage d’une banque. Perte de temps !

DROUIN, Jean (1927 -), Le Labyrinthe colombien

Montréal, Éditions au Carré (Suspense au carré), 2006, 199 pages.

Indication sur la couverture : un polar de l’inspecteur Gris.

DU CHAMP D’AIL, Pinson (1948 – Pseudo. de Clément Martel), Du plomb comme pourboire

Chicoutimi, JCL (Couche-Tard), 2006, 327 pages.

Un autre de ces « polars hilares » avec un personnage-narrateur qui se présente aussi comme l’auteur de ses propres aventures policières. Une autre perte de temps, sauf pour les inconditionnels de ce genre sans grand intérêt… et les collègues de l’auteur !

  • C. r. de Gilles Perron, dans Québec français 143, automne 2006,  p. 21.

DURAND, Frédérick (1973 -), Au carrefour des trois éclipses

Chicoutimi, JCL, 2006, 272 pages.

Les aventures feuilletonnesques d’un jeune reporter et de son collègue à la recherche des secrets de Montréal à la fin du XIXe siècle. Mélange de roman historique et de polar. Semble plutôt destiné à un public de jeunes adultes.

  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 3, n˚ 2, hiver 2007, p. 50
  • C. r. (bref) de Geneviève Désilets, dans Le Libraire 37, novembre-décembre 2006, p. 40.
  • C. r. de François-Bernard Tremblay, dans Alibis 21, hiver 2007,  p. 127-128.
  • C. r. de Ginette Bernatchez, dans Québec français, no 145, printemps 2007, p. 15

FISHER, Marc (1953 -), La Femme rousse

Montréal, Québec-Amérique (Tous continents), 2006, 432 pages.

« À l’enterrement de sa mère, Simon aperçoit une très belle femme rousse dans la voiture de son père. Deux jours plus tard, par hasard, Simon la revoit, la suit et la séduit. Commence alors un mystérieux ballet dont il est impossible de savoir s’il se terminera par un grand amour… ou un meurtre ! »

FORAND, Claude (1954 -), Ainsi parle le Saigneur

Ottawa, David (Voix narratives et oniriques), 2006, 216 pages.

À Chesterville (P.Q.), Roméo Dubuc, déjà rencontré dans Le Cri du chat (1999) enquête sur une série de meurtres rituels commis par « le Saigneur », un fanatique religieux qui assassine ceux qui ne vivent pas selon les préceptes de la Bible. Il est grand temps que Roméo Dubuc renouvelle sa collection de sacres !

  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 2, n˚ 4, été 2006, p. 50.
  • C. r. d’Ariane Ouimet, dans Québec français, no 148, hiver 2008,  p. 13.
  • C. r. de Suzanne Desjardins, dans Nuit blanche, no 106, 2007, p. 19-20.

LACOSTE, Antoine, La Prophétie des papes

Boisbriand, Pratiko, 2006, 380 pages.

Médiocre Da Vinci clone. L’auteur fait certainement preuve de beaucoup d’imagination. Ça ne suffit pas pour faire un bon roman.

LAPLANTE, Laurent (1934 -), Vengeances croisées

Chicoutimi, JCL, 2006, 309 pages.

Inspiré par Patricia Highsmith, Laurent Laplante a concocté un troisième polar, une histoire de vengeance qui met en scène les inspecteurs Jean-Jacques Marceau et André Pharand.

  • C. r. d’Armelle Datin, dans Nuit Blanche 105, hiver 2006-2007.  p. 25.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Les mystères de Québec et d’ailleurs… », dans La Presse, 19 février 2006, p. 15 [Lectures]
  • C. r. d’Aurélien Boivin, dans Québec français 142, été 2006, p. 16.
  • C. r. (bref) de Lina Lessard, dans Le Libraire, mai-juin 2006, p. 46.

LAROCQUE, Pierre, Pris en otage : thriller politique

Saint-Prosper, Éditions du Mécène, 2006, 283 pages.

A Bagdad, un employé américain de l’ONU est séquestré. Une journaliste française va mener  une enquête que même les Américains semblent réticents à entreprendre. Aucun  écho critique apparent.

LESSARD, Jacqueline, Les Enfants d’Annaba

Montréal, Libre Expression (Polar), 2006, 358 pages.

Maruk Saleh, membre de la brigade antiterroriste de la police de Montréal, tente de prouver l’innocence de ses frères impliqués dans un attentat à la bombe. Des passages à l’eau de rose et un nombre élevé de personnages nuisent à la qualité de ce roman qui se lit sans passion.

  • C. r. de Christine Fortier, dans Voir, 27 avril 2006, p. 49
  • C. r. de Norbert Spehner, « Les mystères de Québec et d’ailleurs… », dans La Presse, 19 février 2006, p. 15 [Lectures]
  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 2, n˚ 3, printemps 2006, p. 52.

LESTER, Normand (1945 -) et Corinne DE VAILLY, Verglas

Montréal, Libre Expression, (Polar), 2006, 350 pages.

Un thriller dans lequel il est question de Nicholas Tesla et de l’application apocalyptique de certaines de ses inventions vaut certainement le détour. Malheureusement, une fois de plus, les auteurs sont meilleurs documentalistes que romanciers. Mais ce récit, qui nous rappelle le terrible verglas (et l’explique !) est tout de même meilleur que leur précédent…

  • C. r. de Mira Cliche, « Catastrophiles et naturophobes », dans Le Libraire, juillet-août 2006, p. 29.
  • C. r. de Norbert Spehner, « Du rififi chez les Pachtounes », dans La Presse, 9 avril 2006, p. 13 [Lectures]

MAROIS, André (1959 -), Du cyan sur les mains

Montréal, La courte échelle, 2006, 200 pages.

Recueil de 18 nouvelles noires, parues entre 2001 et 2005, sur le site de l’auteur et dans diverses publications. Pour apprécier le talent de ce pilier du polar québécois.

  • C. r. de Marcie-Claude Mirandette, « Les historiettes d’André Marois » dans Le Devoir, dimanche 18 juin 2006, p. F9.
  • C. r. de Norbert Spehner, dans La Presse, dimanche 18 juin 2006,  p.12 [Lectures]
  •   C. r. de Stanley Péan, « L’art de la chute », dans Le Libraire, juillet-août 2006, p. 40.

MICHAUD, Nando, La Guerre des sexes, ou le problème est dans la solution

Montréal, Triptyque, 2006, 290 pages.

Un polar hilare ; récit satirique truculent, par un écrivain qualifié de « calembourgeois » dans Le Devoir et de « Rabelais du polar québécois » dans La Presse. Retour réussi de François Langlois, journaliste au quotidien La Leçon, témoin du meurtre d’une jeune femme victime d’un attentat au tampon hygiénique piégé ! Et l’auteur, pas politiquement correct, tire sur tous les conformismes…

  • C. r. de Christian Desmeules, « Jeux de mots, jeux de héros », dans Le Devoir, 3 décembre 2006, p. F3.
  • C. r. de Norbert Spehner, dans Entre les lignes, vol. 3, n˚ 1, automne 2006, p. 49.
  • C. r. (bref) de Richard Marenger, dans Voir, 9 janvier 2007, p. 38.

MORRISETTE, Christian, La Vengeance des anges

Boisbriand, Pratiko (Polar Presse), 2006. [annoncé]

Quand trois membres du groupe de motards le plus puissant et le plus craint au pays sont assassinés après avoir été torturés, leurs chefs veulent savoir ce qui est arrivé. L’enjeu : le trafic de la drogue dans toute la région.

PELLETIER, Louis-Thomas (1965 -), Mañana

Montréal, Les Intouchables, 2006, 167 pages.

Fred Masson, un paresseux qui se soigne, vient occuper le poste de policier à Saint-Perpétuel, où il ne se passe jamais rien. Il faudra qu’il pousse deux garagistes paresseux à voler la Caisse populaire locale pour qu’enfin il se passe quelque chose. Pour paresseux !

  • C. r. d’Elsa Pépin, dans Ici, du 17 au 23 août 2006, p. 40.

RIBOTY, Philippe (1964 -), Résurgences

Québec, Barels, 2006, 476 pages.

Ce deuxième volet du « Sanglot des anges » souffre de défauts semblables à ceux rencontrés dans Catharsis, premier volet de la série. L’auteur est passionné par son sujet, semble solidement documenté, mais il ne sait pas rendre son histoire crédible. Ses personnages sont des silhouettes sans consistance, sans viande ni psyché, et on n’embarque pas. Malheureusement…

ROBITAILLE, Madeleine, Le Quartier des oubliés

Boucherville, Mortagne (Thriller), 432 pages.

Une mère et sa fille, qui voyagent en autobus en compagnie d’une trentaine de passagers, voient leur excursion à travers la campagne laurentienne se transformer en cauchemar. Premier roman.

SAINT-LAURENT, Justine (1958 – Pseudo. d’Anne Gardon), La Vie au 129

Boisbriand, Pratiko (Polar Presse), 2006 [annoncé]

Pour son troisième polar (les deux premiers méritent juste l’oubli) Justine Saint-Laurent, alias Anne Gardon, change d’éditeur. Je n’ai pas eu le courage de m’enfarger une fois de plus dans une de ses intrigues ineptes. Mais qui sait, c’est peut-être le chef-d’œuvre qu’on attendait ! À vous de prendre le risque…

SENÉCAL, Patrick (1967 -), Sur le seuil

Paris, Bragelonne, 2006, 363 pages. Ed. or. : Alire, 1998.

Avec notes explicatives et texte légèrement modifié.

TARCAU, Miruna (1990 -), L’Île du diable

Outremont, Carte blanche, 2006, 398 pages.

Une île, un ancien manoir, des amis de la maîtresse de maison rassemblés, des attentats, des suicides, des meurtres, et un auteur qui n’a que seize ans ! Premier roman.

TREMBLAY, Jean-François (1963 -), Le Maître tueur : L’ombre de l’Éden

Boucherville, Éditions du Tonnerre, 2006, 400 pages.

Ce récit, deuxième d’une série, met en scène l’inspecteur Robitaille, un spécialiste des cas insolites, qui est confronté à une série de meurtres d’une grande violence.

  • C. r. de Christine Fortier, dans Voir, 2 novembre 2006, p. 52.

VALLÉE, Michel, L’Homme au visage peint

Longueuil, La Veuve Noire, (Le Treize noir), 2006, 472 pages.

Présenté comme un « roman d’enquête », ce récit touffu nous raconte les démêlés du détective privé Antoine Morel avec l’ordre des Sulpiciens qui l’a engagé pour retracer l’auteur d’un vol de documents compromettants. Plus roman historique que polar, ce récit manque un peu de nerf ! Premier roman.

  • C. r. de Norbert Spehner, dans Alibis 21, « Encore dans la mire », hiver 2007. [Supplément Internet]

VINCENT, Marie-Christine (1979 -), Un Tueur parmi nous

Boucherville, Mortagne, 2006, 496 pages.

Ce roman mal conçu – « naïf », diraient certains – est une vraie perte de temps. Le tueur des Laurentides, on n’y croit tout simplement pas !

Dans les marges…

Polar or not polar ? Telle est l’épineuse question… Tous les ans, sont publiés des récits dont un aspect ou une partie, un personnage ou une thématique, appartient à notre genre favori. Mais sont-ce des romans policiers ? En voici la liste. À chaque lecteur de décider. Vos commentaires sont les bienvenus…

BARCELO, François (1941 -), Bonheur Tatol

Montréal, XYZ, 2006, 306 pages.

Une satire sociale convertie en roman policier ? Un autre de ces trucs inclassables dont Barcelo a le secret !

GAGNON, Alain (1938 -), Le Truc de l’oncle Henry

Montréal, Triptyque, 2006, 116 pages.

Ce récit met en scène Olaf Bégon, directeur de la Sûreté municipale de Saint-Euxème où il se passe de drôles de trucs. Fantastique ? Polar ? Les deux ? L’ombre du Wendigo plane sur cette histoire.

MICHAUD, Andrée (1957 -), Mirror Lake

Montréal, Québec-Amérique, 2006, 360 pages.

Récit qualifié de « mélange de film noir et de comédie fantastique » par Christian Desmeules, le critique du Devoir, et de « ingénieux hybride de roman noir et de comédie burlesque aux accents fantastiques » par Stanley Péan.

STRANO, Carmen, Le Cavalier bleu

Montréal, Triptyque, 2006, 251 pages.

L’action se passe en 1938 dans les Alpes bavaroises : nazis et séances de spiritisme sont au rendez-vous.

Romans pour la jeunesse

BARCELO, François (1941 -), Dernier Soir sur un pont

Soligny-La Trappe, Rougier (La ficelle noire 2), 2006, 22 pages.
[Illustrations : Mickaël-Pierre]

BERGERON, Diane (1964 -), Anthrax Connexion 

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Chacal 36), 2006, 312 pages.
[Série : Biocrimes, 3]

C. r. de Christine Fortin, dans Voir, 15 juin 2006, p. 50.

BOUCHARD, Camille (1955 -), Le Monstre de la Côte Nord

Saint-Lambert, Soulières (Chat de gouttière 19), 2006, 103 pages.
[Série : La bande des cinq continents] [Illustrations : Louise-Andrée Laliberté]

BOUCHARD, Camille (1955 -), L’Étrange Monsieur Singh

Saint-Lambert, Soulières (Chat de gouttière 23), 2006, 130 pages
[Série ; La bande des cinq continents, 3] [Illustrations : Louise-Andrée Laliberté]

  • C. r. de Caroline Ricard, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 33.

BOUCHARD, Camille (1955 -), Le Sentier des sacrifices

Montréal, La courte échelle, (Jeune adulte 5), 2006, 271 pages.

BOUCHER, Bernard (1950 -), Le Trésor de la Chunée

Montréal, Boréal (Boréal Junior 87), 2006, 216 pages.
[Illustrations : Alain Reno]

  • C. r. de Marie Fradette, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 2, automne 2006, p. 42.

BOUCHER, Denis (1961 -), Le Monstre du lac Baker

Moncton (NB), De la Francophonie, 2006, 175 pages.

BOULANGER, Fabrice (1973 -), Alibis inc.

Montréal, Québec-Amérique (Titan Jeunesse), 2006, 170 pages.
[Illustrations : Laurine Spehner]

  • C. r. d’Éric Champagne, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 34.
  • C. r. de Louis Cornellier, « Des arnaqueurs arnaqués », dans Le Devoir, 9 et 10 juin 2007, p. F9.

BRIEN, Sylvie (1959 -), L’Affaire du collège indien

Paris, Gallimard jeunesse (Hors-piste 35), 2006, 150 pages.
[Série : Les enquêtes de Vipérine Maltais] [Illustrations : Gionno de Conno]

BRIÈRE, Paule (1959 -), Belle comme une grenouille

Montréal, Boréal (Boréal Maboul), 2006, 53 pages.
[Série : Joséphine la Fouine, 8] [Illustrations : Jean Morin]

CHABIN, Laurent (1957 -), Week-End en enfer

Montréal, La courte échelle (Jeune Adulte), 2006, 139 pages.

  • C. r. de Marie-Claude Fortin, dans Entre les lignes, vol. 3, no 3, printemps 2007, p. 62

CHABIN, Laurent (1957 -), Du sang sur le lac

Montréal, Hurtubise HMH (Caméléon), 2006, 130 pages.

  • C. r. de Stéphanie Durand, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 37.

CHARTRAND, Lili (1963 -), Rouge-Babine, vampire détective

Montréal, La courte échelle (Mon roman ; 28. Fantastique), 2006, 131 pages.
[Illustrations : Marie-Pierre Oddoux]

  • C. r. de Katia Courteau, dans Le Libraire 38, janvier-février 2007, p. 52.
  • C. r. de Caroline Ricard, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 33.

COUTURE, Marc, La Médaille perdue

Montréal, Éditions du Phoenix (Oeil-deChat), 2006, 110 pages.

  • C. r. de Simon-Olivier Cahmpagne, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 38.

DAIGNEAULT, Claire, Histoire sombre (mise en lumière)

Montréal, Éditions du Phoenix (Ados Mystère), 2006, 90 pages.
[Illustrations : Guadalupe Trejo]

  • C. r. de Simon Roy, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 39.

DE VAILLY, Corinne, Le Sourire de la Joconde

Outremont, Trécarré (Jeunesse), 2006, 179 pages.
[Série : Phoenix détective du temps]

  • C. r. de Sonai Sarfati, dans Entre les lignes, vol. 3, n˚ 2, hiver 2007, p. 63.
  • C. r. de Thibaud Sallé, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 40.

DE VAILLY, Sylvie-Catherine(1966 -), L’Énigme du tombeau vide

Outremont, Trécarré (Jeunesse), 2006, 173 pages.
[Série : Phoenix détective du temps]

  • C. r. de Sonai Sarfati, dans Entre les lignes, vol. 3, n˚ 2, hiver 2007, p. 63.
  • C. r. de Thibaud Sallé, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 41.

GAGNON, Hervé (1963 -), Complot au Musée

Montréal, Hurtubise HMH (Atout 114. Policier), 2006, 168 pages.
[Illustrations : Luc Normandin]

  • C. r. de D’Éric Champagne, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 39.

GAUTHIER, Évelyne (1977 -), Sombre complot au temple d’Amon-Râ

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Papillon 121), 2006, 128 pages.
[Série : Snéfron, 3]  [Illustrations : Gérard Frischeteau]

C. r. Caroline Ricard, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 42.

LATULIPPE, Martine (1971 -), Loran Loubier, détective privé ?

Saint-Lambert, Dominique et Compagnie (Roman bleu 15), 2006, 104 pages.
[Illustrations : Bruno St. Aubin]

LEMIEUX, Geneviève (1960 -), Un roman-savon

Saint-Lambert, Soulières éditeur, 2006, 142 pages.

MAROIS, André (1959 -), Au feu !

Montréal, La courte échelle (Roman jeunesse 142), 2006, 92 pages.
[Série : Jérémie et Malie] [Illustrations : Jérôme Mireault]

  • C. r. de Gina Létourneau, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 2, automne 2006, p. 61.

MAROIS, André (1959 -), La Main dans le sac

Montréal, La courte échelle (Jeune adulte, 7), 2006, 140 pages.

MATIVAT, Daniel (1944 -), La Main du diable

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Chacal 40), 2006, 115 pages.

MILLET, Pascal (1960 -), Salsa, la belle siamoise

Montréal, Boréal (Boréal Junior 88), 2006, 97 pages.
[Série : Les nuits de Blues]  [Illustrations : Barroux]

NOISEUX, Diane (1953 -), Coup monté au lac Argenté

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre, 2006, 114 pages.

  • C. r. de Nathalie Ferraris, dans Ici, 13-19 juilet 2006, p. 37.
  • C. r. de Marie-Hélène Proulx, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 57.

PICOUX, Louisa (1936 -), Pas de panique : les nouvelles aventures de Pauline, détective

Saint-Boniface (Man.), Éditions du Blé, 2006, 112 pages.

ROUY, Maryse, (1951 -) La Funambule

Montréal, Hurtubise HMH (Caméléon), 2006, 128 pages.

  • C. r. d’Audrey Alarie, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 2, automne 2006, p. 66.

SIMARD, Danielle (1952 -), Sapristi et les bandits

Waterloo, Michel Quintin (Saute-Mouton 33), 2006, 43 pages.
[Illustrations : Bruno St. Aubin]

SAURIOL, Louise-Michelle (1938 -), Tableau meurtrier

Montréal, Hurtubise HMH (Atout 112. Policier), 2006, 252 pages.

  • C. r. de Raymond Bertin, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 59.

THIBAULT, Sylviane, Tiens bon, Twister

Saint-Laurent, Pierre Tisseyre (Papillon 119), 124 pages.
[Série : Twister] [Illustrations : Claude Thivierge]

TREMBLAY, Carole (1959 -), Fred Poulet enquête sur sa boîte à lunch

Saint-Lambert, Dominique et Compagnie, 2006, 48 pages.
[Illustrations : Philippe Germain]

TURCOTTE, Roxanne, Le Vol de la corneille

Québec, Le Loup de gouttière (Les petits loups 52), 2006, 103 pages.
[Illustrations de Myriam Roy]

  • C. r. de Renée Leblanc, dans Lurelu, vol. 29, n˚ 3, hiver 2007, p. 61.

VILLENEUVE, Michel (1955 -), Alex et les cyberpirates

Montréal, Hurtubise HMH, (Atout 59. Policier), 2006, 145 pages. [2e édition]

Les bandes dessinées policières

GODBOUT, Réal, (1951 -) & Pierre FOURNIER, Cap sur Poupoune

Montréal, La Pastèque, 2006, 75 pages.
[Série : Les aventures de Michel Risque, 3]

ISTIN, JIGOUREL& LAMONTAGNE, Les Druides 2 : Isla Blanche

Paris, Éditions Soleil, 2006, 48 pages.

  • C. r. de Fabien Deglisse, « Hercule Poirot au pays des Druides », dans Le Devoir, 13 et 14 juin 2006, p. F6.

JARRY & DJIEF, Tokyo Ghost : 1. Le Berger des âmes

Toulon, Soleil, 2006, 48 pages.

  • C. r. de F. M. dans Entre les lignes, vol. 3, n˚ 2, hiver 2007, p. 57

VoRo (Pseudo. de Vincent Rioux) & DJIAN (Pseudo. de Jean-Blaise Mitildjian), Tard dans la nuit 3 : Les Orphelins

Issy-les-Moulineaux (France), Vents d’ouest, 2006, 48 pages.

  • C. r. de François Mayeux dans Entre les lignes, vol. 3, n˚ 2, hiver 2007, p. 57
  • C. r. de Christophe Rodriguez, « Allons z’enfants », dans Ici, du 21 décembre 2006 au 3 janvier 2007, p. 39.

Études et articles sur le polar québécois

BEAUDRY, Jacques, Hubert Aquin : la course contre la vie

Montréal, Hurtubise HMH, 2006, 124 pages.

BOIVIN, Aurélien, « Fiche de lecture : Le Collectionneur ou la mort en série »

dans Québec français 141, printemps 2006, p. 100-103

CHAREST, Danielle, Femmes et hommes dans le roman policier

Paris, Pepper, 2006, 342 pages.

CRÉPEAU, Isabelle, « François Barcelo : Double sens »

dans Lurelu, vol. 29, n˚ 2, automne 2006, p. 11-13.

FORTIER, Christine, « Le côté sombre de la nature humaine : entrevue avec Jacques Côté »

dans Alibis 18, printemps 2006, p. 83-93.

FORTIN, Marie-Claude, « Rosalie Fortin-Choquette, 13 ans, rencontre Chrystine Brouillet »

dans Entre les lignes, vol. 3, n˚ 1, automne 2006, p. 58-59.

FORTIN, Marie-Claude, « Jacques Bissonnette, Chrystine Brouillet : enquête d’auteurs »

dans La Presse, dimanche 2 avril 2006, p. 13 [Lectures]

FORTIN, Marie-Claude, « Crimes et châtiments »

dans La Presse, dimanche 11 juin 2006,  p. 13 [Lectures] + « Autres romans de Jacques Bissonnette » [Norbert Spehner]

FORTIN, Marie-Claude, « Maxime Houde : l’école américaine » + « Maxime Houde en trois romans » [Norbert Spehner]

Dans La Presse, dimanche 15 août 2006, p. 3 [Lectures]

GUINDON, Ginette, « Raymond Plante (1947 – 2006) : Francois Gougeon et Esther Martin en deuil » [hommage]

dans Lurelu, vol. 29, n˚ 2, automne 2006, p. 92-93

LE BEL, Pierre-Mathieu, « De la surface aux réseaux : nouvelles spatialité du polar montréalais »

dans Cahiers de Géographie du Québec, vol. 50, no 141, décembre 2006, pp. 515-522.

MARTEL, Clément, « Derrière le polar, Benoît Bouthillette, l’écrivain »

dans Québec français 141, printemps 2006, p. 46-49

MÉRETTE, Marie-France, « Nébulosité croissante ou Attention ! Éclaircies à prévoir en fin de projet »

dans Québec français 141, printemps 2006, p. 57-59.

PILOTE, Josée, « Le rouge idéal, un polar québécois qui frappe dans le mille »

dans Québec français 141, printemps 2006, p. 54-56.

SOULIÈRES, Robert, « Raymond, la huit au fond, par la bande »

dans Lurelu, vol. 29, n˚ 1, printemps-été 2006, p. 5 [hommage]

SPEHNER, Norbert, « Splendeurs et misères du roman policier québécois »

dans Québec français 141, printemps 2006, p. 32-35.

SPEHNER, Norbert, « Les mystères de Québec et d’ailleurs »

dans La Presse, dimanche 19 février 2006, p. 15 [Lectures]

SPEHNER, Norbert, « Du rififi chez les pachtounes »

dans La Presse, dimanche 9 avril 2006, p. 13 [Lectures]

Crime et Culture en 2006

THÉÂTRE

Johnny Canuck and the Last Burlesque
Une pièce de Patrick Goddard et Jeremy Hechtman, présentée au théâtre Mainline (Montréal) du 25 janvier au 12 février 2006.
« La solution canadienne à l’oppression nazie. Johnny Canuck défend les vedettes du striptease à Montréal sous le règne de la pègre »

Meurtres hors champ
Le Théâtre de l’Opsis présente une pièce d’Eugéne Durif, mise en scène par Luce Pelletier, et présentée au Théâtre Espace Go (Montréal) du 14 février au 11 mars 2006. Musique originale de Ludovic Bonnier. Assistance à la mise en scène : Claire l’Heureux. Décors et accessoires : Olivier Landreville. Costumes : Julie Breton.

Gagarin Way
Une pièce de Gregory Burke, traduite par Yvan Bienvenue, mise en scène par Michel Monty, et présentée à la Licorne, du 7 mars au 1er avril 2006. Avec David Boutin, Daniel Gadouas, Stéphane Jacques, Francis Poulin.

Une dangereuse obsession
Une comédie policière doublée d’un « thriller à couper le souffle ». Texte de Nigel J. Crisp, mis en scène par Jacques Rossi, avec Raymond Cloutier, Myriam Poirier et Luc Chapdelaine. Une production Jean-Bernard Hébert. Présentée le 14 avril 2006 au Théâtre des Deux Rives (Saint-Jean sur Richelieu).

Le Royaume des devins, épisode 1
Adapté du roman à succès de Clive Barker, Weaveworld, ce polar fantastique a été présenté sous forme de spectacle de marionnettes, sous le chapiteau au Quai de l’Horloge du Vieux Port de Montréal, du 27 octobre au 5 novembre 2006, par la troupe du Théâtre sans fil. Mise en scène, directeur artistique et dialogues : Pierre Voyer. Scénographie et conception des marionnettes : Michel Demers. Éclairage : Claude Accolas. Projections vidéo : Olivier Picard. Musique originale de François Léger.

Douze hommes en colère
Pièce classique écrite par Réginald Rose en 1953. Produite par Jean-Bernard Hébert. Traduction et adaptation de Claude Maher. Mise en scène de Jacques Rossi. Avec Bernard Fortin, Aubert Pallascio, Edgar Fruitier, Sylvio Archambault, Vincent Bilodeau, Jean-Bernard Hébert, Jean-Marie Moncelet, Yves Bélanger, Jacques Baril, Marcel Pomerlo, Dany Michaud et Stéfan Perreault. [Huis clos juridique : de nombreuses preuves accablent l’accusé. Pourtant, un des jurés a des doutes et saura convaincre ses opposants]. Au Théâtre des Deux-Rives (Saint-Jean sur Richelieu), le 9 décembre.

The Anorak
Un texte controversé d’Adam Kelly, un one-man show sur Marc Lépine, le tueur fou de Polytechnique. Présentée à l’université McGill, au début de décembre 2006. Adam Kelly est né à Montréal en 1973. Le terme « The Anorak » désigne à la fois un manteau et un comportement antisocial.

Polar contre le racisme
Un spectacle littéraire des productions Rhizome, en compagnie de l’auteur Jacques Côté. L’auteur a offert une performance scénique à la frontière de l’univers littéraire, de la vidéo et de l’électroacoustique, lisant des extraits d’une nouvelle intitulée « Le Noir des glaces ». Présenté les 18, 25 et 30 octobre 2006 dans diverses bibliothèques de la région de Québec.

TÉLÉVISION

Un homme mort
Série en huit épisodes, réalisée par Sophie Lorrain et produite par Fabienne Larouche, mettant en scène Michel Barrette, Karine Vanasse, Michel Dumont, Isabel Richer, Jean-François Pichette, Romano Orzari, Jeff Boudreault, Robert Lalonde, Franco Montesano et Sébastien Delorme. Sur TVA, à partir du jeudi 9 février 2006. Musique de Dazmo. L’action commence avec la découverte d’un cadavre découpé en trois morceaux. Il appartient au policier Paul Devault de reconstituer le puzzle sanglant…

Casino
Une nouvelle série de Réjean Tremblay, présentée sur les ondes de Radio-Canada, le mercredi soir à partir du 1er mars 2006. Avec en vedette Guillaume Lemay-Thivierge, Thaï-Lê Hoa, Daniel Parent, Sylvie Léonard, Raymond Bouchard, Peter Miller. Réalisation : François Gingras.

Trafic humain
Mini-série de deux épisodes, réalisée en 2005 par Christian Duguay. Cette fiction nous plonge dans l’univers glauque du trafic d’esclaves sexuels. Avec Rémy Girard, Laurence Leboeuf, Donald Sutherland, Isabelle Blais, Robert Carlyle et Mira Sorvino. Présenté sur les ondes de TQS, le 26 et le 27 mars 2006.

La Chambre n˚ 13
Présenté sur les ondes de Radio-Canada, une série en dix épisodes : un hôtel, une chambre aux pouvoirs étranges. Chacun des épisodes est écrit par un auteur différent parmi lesquels Frédéric Ouellet, Patrick Senécal et Éric Tessier, Jean-François Rivard, Louis Bélanger, Philippe Gagnon, Julie Hivon, Ricardo Trogi, Kim Nguyen, Louis Choquette. À partir du 27 mars 2006, le lundi soir à 19h30. Richard Angers est l’auteur principal et le producteur au contenu. Il a aussi réalisé deux épisodes.

Le Négociateur II
Présenté sur les ondes de TVA, le lundi soir à partir du 24 octobre 2006. Une nouvelle série de huit épisodes, avec en vedette Frédérick de Grandpré, dans le rôle de Marc Cloutier, le négociateur. Réalisation : Sylvain Archambault. Scénario : Danielle Dansereau.

CINÉMA

Que Dieu bénisse l’Amérique
Réalisateur : Robert Morin. Avec Sylvie Léonard, Patrice Dussault, Gildor Roy, Gaston Lepage, René-Daniel Dubois, Marika Lhoumeau, Sylvain Marcel.
Fable noire aux accents surréalistes : au matin du 11 septembre 2001, six banlieusards sont en quête de quiétude alors qu’un prédateur sexuel vient d’être relâché et qu’un tueur en série rôde dans les parages.

  • C. r. de Manon Dumais, « Amère América », dans Voir, du 9 février 2006, p. 57.
  • C. r. de Helen Fardi, « Entre-Deux », dans Ici, 16-22 février 2006, p. 6.
  • C. r. de Marc-André Lussier, « Portrait de groupe avec meurtres », dans La Presse, samedi 18 février 2006, p. 12 [Cinéma]

Délivrez-moi
Réalisateur : Denis Chouinard. Produit par Réal Chabot. Avec Céline Bonnier dans le rôle d’une femme assoiffée de liberté qui tente de vaincre les fantômes de son passé. Avec Pierre-Luc Brillant, Juliette Gosselin, Genevière Bujold, Danielle Fichaud, Patrice Robitaille, Gregory Hlady.

  • C. r. de Manon Dumais, « Liberté inconditionnelle », dans Voir, 4 mai 2006, p. 53.

Bon cop, bad cop
Réalisateur : Erik Canuel. Sur une idée de Patrick Huard. Produit par Kevin Tierney (co-scénariste). Avec Patrick Huard, Colm Feore, Lucie Laurier, Sylvain Marcel, Louis-José Houde, Rick Mercer. Sortie : 11 août.
Cette enquête policière où un flic québécois est obligé de collaborer avec un flic ontarien (et vice et versa) a été le grand succès québécois de l’année.

  • C. r. de Marc-André Lussier, « L’un sacre, l’autre apprend » dans La Presse, samedi 29 juillet 2006, p. 2-3 [Cinéma]
  • C. r. de Michaël Augendre, « Québécario » + « Le plaisir avant tout », dans Ici, du 3-9 août 2006, p. 23.

Le Génie du crime
Réalisateur : Louis Bélanger. Avec François Papineau, Anne-Marie Cadieux et Gilles Renaud, Patrick Drolet, Julie Le Breton. Ce film est adapté d’une pièce dramatique de George F. Walker.

  • C. r. d’Annabelle Nicoud, « Sur le plateau : le Génie du crime », dans La Presse, samedi 6 mai 2006, p. 14 [Cinéma]
  • C. r. de Sonia Sarfati, « Gilles Renaud : Don d’ubiquité », et « Louis Bélanger : Moteur Humain » dans La Presse, samedi  4 novembre 2006, p. 3 [Cinéma]

Cheech
Réalisateur : Patrice Sauvé. Scénario de François Létourneau (d’après sa pièce à succès du même nom). Une production de Nicole Robert. Avec Patrice Robitaille, François Létourneau, Annick Lemay, Maxime Dénommée, Fanny Malette et Maxim Gaudette. Sortie : 6 octobre 2006.

  • C. r. de Pierre Ranger, « Lâcher prise », dans Ici, du 5-11 octobre 2006, p. 33.
  • C. r. de Michaël Augendre, « Le bal des dépressifs », dans Ici, du 5-11 octobre 2006, p. 33.
  • C. r. de Kevin Laforest, « Maudit bordel », dans Voir, 5 octobre 2006, p. 55.

Guide de la petite vengeance
Réalisateur : Jean-François Pouliot. Scénario : Ken Scott. Produit par Roger Frapier et Luc Vandal. Avec Marc Béland, Michel Muller, Gabriel gascon et Pascale Bussières. Comédie noire. Sortie : 17 novembre 2006.

  • C. r. d’Isabelle Masse, « Le désir de séduire à nouveau », dans La Presse, samedi 11 novembre 2006, p. 2 [Cinéma].

PRIX LITTÉRAIRES 2006

Prix Alibis

Le prix Alibis 2006 a été remporté par Benoit Bouthillette avec une nouvelle intitulée « Le Capuchon du moine ». Le texte a été publié dans Alibis 19, été 2006.

Prix Saint-Pacôme du roman policier

La Prix Saint-Pacôme du roman policier a été remporté, à juste titre, par Jacques Côté pour son polar La Rive noire (Alire, 2005). Son roman a été préféré à Badal, de Jacques Bissonnette (Libre Expression, 2006) et Le Cri du cerf, de Johanne Seymour, les autres finalistes cette année.
Le jury était composé de Benoît Bouthillette, lauréat en 2005, de Mme Hélène Beaulieu, animatrice à la radio de Radio-Canada Bas Saint-Laurent et de Mme Lise Audet-Lapointe, libraire de Rimouski.

Prix de la Rivière Ouelle

Dans la catégorie Senior, le premier prix est allé à Sébastien Aubry, pour sa nouvelle « La Tanière du diable ». Le deuxième prix est allé à Gilles Couture pour son texte « Dommages collatéraux » et la troisième à Francine Tremblay pour « Un mauvais signe ». Il n’y a pas eu de prix dans la catégorie Junior.

Prix Arthur Ellis : volet francophone

À notre grande surprise (euphémisme !) le Prix Arthur-Ellis 2006, volet francophone, a été remporté par Gérald Galarneau pour son roman Motel Riviera (JCL, 2005). Les deux autres romans en lice étaient La Trace de l’escargot (JCL, 2005), de Benoit Bouthillette, et La Rive noire (Alire, 2005), de Jacques Côté. À mon avis, une décision aberrante ! Comment un jury peut-il en arriver à préférer un opus plutôt médiocre à deux bons polars avec des styles et des intrigues solides, très bien accueillis par la critique ? Mystère ! Mais on me permettra de ne pas être d’accord… Il y a là un problème !

Patrick Senécal aux Gémeaux ?

Le scénario de l’épisode « Le cœur à l’ouvrage » de la série télévisée, coécrit par Patrick Senécal et Richard Angers, est en nomination aux Prix Gémeaux 2006 dans la catégorie « Meilleur texte : série dramatique ». Le texte est partiellement adapté de la nouvelle « Retrouvailles », parue dans Alibis 1.

DIVERS

Série noire

Né en 1947, l’écrivain Raymond Plante est décédé d’une crise cardiaque le mercredi 15 février 2006. Surtout connu pour ses romans jeunesse, Raymond Plante a publié au moins un polar pour adultes ainsi que des nouvelles dans la revue Alibis.

De nombreux hommages ont été publiés un peu partout dont celui de Sonia Sarfati, « Merci Raymond », dans La Presse, dimanche 19 février 2006, p. 13 [Lectures]

Le départ du Parrain

La société du roman policier de Saint-Pacôme recrute un nouveau président. Robert Bérubé succède au président fondateur-agitateur-animateur-parrain Jacques Mayer, qui a grandement contribué à faire rayonner Saint-Pacôme et Kamouraska à l’extérieur de la région. La preuve, c’est que je sais maintenant où se trouve ce beau village que j’ai visité à plusieurs reprises !

Pour quelques collections de plus…

Les collections de polars se multiplient, pour le meilleur et pour le pire…

État des lieux… Alire continue à publier des polars de qualité en format de poche, imité en cela par La Veuve noire (Le Treize noir). JCL n’a pas de collection spécifique mais s’intéresse néanmoins au polar avec, entre autres, Laurent Laplante, Frédérick Durand, Michel Bergeron, etc. Chez Libre Expression, la collection « Polar » a commencé à accueillir des auteurs étrangers comme Thomas Swan. À Saint-Sauveur, un nouveau joueur, Le Calame, inaugure la collection Plume noire. Pour le moment, l’éditeur s’est contenté de publier ses propres thrillers. À suivre… Chez Pratiko, on a annoncé plusieurs titres dans la collection Polar Presse, mais certains ne sont pas policiers. Méfiance… Annoncée à grand fracas lors de la parution de Rouge secret (Chrystine Brouillet), la collection Polar de Boréal ne compte toujours que ce seul titre. Autre nouveau joueur, la collection Suspense au carré chez les Éditions au Carré, situées à Montréal. Mortagne, à Boucherville, a publié trois titres dans la collection Thriller. Quant au Vermillon (Ottawa), sa collection Rompol ne risque guère de décoller avec les médiocres opus de Germain Dion.

Polars étrangers en terre québécoise…

Le polar étant le genre à la mode, il n’est pas étonnant de voir se multiplier les publications. Plusieurs éditeurs québécois accueillent des auteurs étrangers dans leur catalogue. Chez Libre Expression, on continue à nous infliger les Harlequins déguisés de Carlene Thompson. L’américain Thomas Swan, un adepte du pol’art, s’est ajouté à leur catalogue. Les éditions JCL publient les récits plutôt mièvres de la française Marie-Bernadette Dupuy, un « Da Vinci clone » d’Henri Belleto, alors que Fidès nous fait (re)découvrir Alexander McCall Smith. Aux Intouchables, on a eu droit à un thriller anonyme, Les Clones du président, et à un thriller historique de John Sacks. Chez Flammarion-Québec, on assiste au Retour du parrain, de l’auteur américain Mark Winegardner. Chez Pratiko, on a traduit un roman de l’auteur canadien Christopher G. Moore [à ne pas confondre avec le Christopher Moore américain publié dans la Série Noire], et Alire continue de faire paraître les polars de la série Charlie Salter, d’Éric Wright.

Vices cachés

Les amateurs de polars de la Belle Province vont certainement se réjouir en découvrant que l’inénarrable Michel Brice a publié Perversions québécoises (Paris, Vauvenargues, Brigade mondaine 261, 215 pages). Il s’agit ici de sous-littérature de gare désaffectée, de polar bas de gamme ou bas de soie, et non de biographies de personnalités locales !

Norbert Spehner
© janvier 2007

Mise à jour: Février 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *