Dossier: Géographie du crime : Cuba

Géographie du crime : Cuba

1. Polars à Cuba

Cette liste de polars dont l’action se passe à Cuba ou dont les personnages ont un lien avec l’île de Fidel Castro, complète le dossier bibliographique publié dans Alibis 18, printemps 2006. Les titres retenus sont en français et en anglais. Quand le livre est traduit, priorité est donnée à la version française.

AMPUERO, Roberto, L’Affaire Kusterman

Paris, 10/18 (Grands détectives 3551), 2003, 269 pages. Éd. or. : Quien mato a Cristian, 2001.

Le personnage principal des polars du Chilien Roberto Ampuro est le privé Cayetano Brulé, un exilé cubain vivotant au Chili. Une partie du roman se déroule à Cuba, en 1993.

AMPUERO, Roberto, Boléros à La Havane

Paris, 10/18 (Grands détectives 3552), 2003, 317 pages. Éd. or. : Boleros en la Habana, 1997.

Dans ce récit, Cayetano Brulé se voit confier une mission à Cuba dans les années 1990.

AMPUERO, Roberto, Le Café Azul Profundo

Paris, 10/18 (Grands détectives, 3799), 2005, 364 pages. Éd. or. : Cita en el zul profundo

Une enquête de Cayetano Brûlé qui nous emmène à Valparaiso, Stockholm, Cuba et le Mexique.

ARMSTRONG, Campbell, Mambo

New York, Harper & Row, 1990, 438 pages.

Frank Pagan, de Scotland Yard, pourchasse le terroriste Gunther Ruhr à Cuba.

ARNAU, Yves, Soledad/Au sud du paradis

Outremont, Lanctôt, 2001, 342 pages.

À Cuba, une histoire de viol, de vengeance et de passion sur fond de tourisme sexuel.

ARNO, Frank, Un Colonel a disparu

Paris, Fleuve Noir (Espionnage 774), 1969, 220 pages.

Des événements inquiétants se déroulent à Guantanamo, la grande base américaine de Cuba.

ATKINS, Ace,  Tampa Confidential

Paris, le Masque, 2008,  37 pages. Ed. or. : White Shadow, 2006

Roman noir dont l’action se déroule en 1955 et entraîne le lecteur des rues fourmillantes de Tampa aux allées bordées de palmiers de La Havane où l’on rencontre entre autres George Raft ou  Fidel Castro.

BADEAU, Adam, Conspiracy : A Cuban Romance

New York, A. Worthington, 1885, 324 pages.

Roman historique, d’action et d’espionnage dont l’action se passe en 1878.

BANON, Mark, Piège à Cuba

Givors, A. Martel (Start, Espion 13), s.d., 189 pages.

BAROLLIER, Pascal, Virus de guerre

Paris, Flammarion (État de choc), 1995, 253 pages.

Roman d’espionnage ; les services secrets français sont préoccupés par les recherches cubaines dans le domaine de la guerre bactériologique.

BARRY, Mike (Pseudo. de Barry Malzberg), Havana Hit

New York, Berkley Books, [Lone Wolf, 5], 1974, 193 pages.

BERGMAN, Andrew, Tender is Levine

New York, St. Martin’s Press, 2001, 254 pages.

Dans les années 50, LeVine enquête à Cuba sur le meurtre d’un violoniste et la disparition du chef d’orchestre Arturo Toscanini.

BERNARDI, Gil, Toxic

Paris, Stock, 1983, 361 pages.

Un agent de la CIA est mêlé à un complot et doit lutter contre les services secrets cubains et le KGB qui veut éliminer Castro.

BERTEMETTI, Richard, Project Death : A Tico Rico Mystery

Houston (TX), Arte Publico Press, 1997, 189 pages.

Une enquête du détective américano-cubain Tito Rico.

BLACKTHORNE, John (pseudo. de Gary Hart), Sins of the Father

New York, Morrow, 1999, 344 pages.

En 1999, l’historien Jack McLemore est mêlé à une nouvelle crise des missiles, à la veille du 40e anniversaire de la Révolution.

BLOCK, Lawrence,  Killing CastroN

New York, Hard Case Crime, 2008, 204 pages.

Poussés par l’appât du gain, cinq américains sont décidés à liquider  Castro; un chasseur de primes, un meurtier en fuite, un étudiant qui veut se venger, un homme de main et un employé de banque atteint d’un cancer.

BOMMART, Jean, Le Poisson Chinois à Cuba

Paris, Librairie des Champs Élysées (Le Masque 1280), 1973, 187 pages.

BOOTH, Charles. G., Kings Die Hard

London, Hammond, 1949, 192 pages.

BOOTHBY, Guy, Across the World for a Wife

London & New York, Ward, Lock & Co., 1898, 379 pages.

BORDELEAU, Ray,  Cuba : Web of Deceit

Cornwall (Ont.), Raymar Imprint, 2009, 145 pages.

Troisième volet de la trilogie « Fraser » : publiée  à compte d’auteur. Quand les dirigeants d’Al Quaida découvrent le plan américain pour déstabiliser le régime cubain, ils entrent dans la danse. Mais Fraser est de la partie lui aussi…

BORNICHE, Roger, Le Boss

Paris, Librairie générale d’édition (Le Livre de poche 5926), 1984, 285 pages. Sous-titre : Flic Story aux Caraïbes

L’inspecteur Borniche s’engage dans une course poursuite entre Cuba et l’Amérique centrale.

BRODEUR, Michel, Le Jardin du Diable

Montréal, Québec-Amérique, (Deux Continents), 1981, 472 pages.

Frédéric Ney, un agent de la GRC part à Cuba pour enquêter sur la disparition mystérieuse d’un attaché militaire canadien.

BRUCE, Josette, Sans fleur ni Floride pour OSS117

Paris, Presses de la Cité (Jean Bruce 202), 1980, 210 pages.

Quelques épisodes de la tension larvée entre Washington et La Havane.

BUCHANAN, Edna, Act of Betrayal

New York, Hyperion, 1996, 244 pages.

Une enquête de la détective américano-cubaine Britt Montero, qui tente de découvrir la vérité sur l’exécution de son père dans les premiers jours de la révolution cubaine.

BUCHANAN, James David., The Professionnal

London, Constable, 1972, 208 pages.

BUCKLEY, William F. Jr., See you Later, Alligator

New York, Doubleday, 1985, 351 pages.

À la veille de la crise des missiles, Blackford Oakes est envoyé à Cuba en mission d’observation.

BUCKLEY, William F. Jr., Mongoose, R.I.P.

New York, Doubleday, 1987, 322 pages.

L’agent Blakford Oates est impliqué dans une tentative d’assassinat de Fidel Castro.

CARON, Richard, Castro suractivé

Paris, Presses de la Cité (Jean Bruce 112), 1961, 212 pages. [En collaboration avec Pierre Andro]

CARPENTIER, Alejo, Chasse à l’homme

Paris, Gallimard (L’Étrangère), 2004, 208 pages. Éd. or. : El Acoso, 1956.

Ce roman, dont l’action dure environ quarante-six minutes, se passe à Cuba dans les années qui suivirent la chute du dictateur Machado.

CARTER, Nick (pseudo. collectif), Les Îles de la mort

Paris, Presses de la Cité, 1983, 199 pages. Éd. or. : War from the Clouds, 1980.

À Cuba, un moine fanatique nourrit de funestes projets à l’encontre des États-Unis, mais Nick Carter veille au grain.

CASSANOVA, Philippe, Coup de tabac à Cuba

Paris, L’Arabesque (Espionnage 190), s.d., 190 pages.

CATTO, Max, The Banana Men

London, Heinemann, 1967, 242 pages.

CHABRAY, François, Matt frappe à Cuba

Paris, Fleuve Noir (Une aventure d’action et d’espionnage), 1974, 217 pages.

COLTRANE, James, A Good Day to Die : A Novel of Cuba after Castro

New York, W. W. Norton, 1999, 155 pages.

Politique-fiction dont l’action se déroule un an après la mort de Castro, alors que se préparent de nouveaux plans d’invasion de l’île.

CONTY, Jean-Pierre, Haro sur Mr Suzuki

Paris, Fleuve Noir (Espionnage 872), 1971, 193 pages.

Une aventure de Mr. Suzuki aux prises avec « l’homme de Cuba ».

COONTS, Stephen, Cuba, l’arme secrète

Paris, Albin Michel, 2001, 476 pages. Rééd. : Livre de Poche, 2003, 531 pages. Éd. or. : Cuba, 1999.

Techno-thriller. Fidel Castro se meurt. Le contre-amiral Jake Grafton est envoyé au large de Cuba alors que se dessine le danger d’une attaque bactériologique.

COXE, George Harmon, Meurtre à La Havane

SEPE (Le Bandeau noir), 1946. 230 pages. Éd. or. : Murder in Havana, 1943.

COZZENS, James Gould, Cockpit

New York, Grosset & Dunlap, 1928, 302 pages.

Ruth Micks tente de résoudre une affaire de meurtre et de violence sur une plantation de sucre cubaine.

COZZENS, James Gould, The Son of Perdition

New York, William Morrow & Company, 1929, 304 pages.

Une histoire complexe de meurtre, d’inceste et de vol se déroulant à Cuba.

CURTIS, James Roberto, Shango

Houston (TX), Arte Publico Press, 1996, 368 pages.

Miguel Calderon, le professeur Krajewski et le détective Osvaldo Gutierrez sont mêlés à une affaire de meurtres reliés à la Santeria (voodoo cubain).

CUSSLER, Clive, Cyclope

Paris, Grasset, 1987, 358 pages. Éd. or. : Cyclops, 1986.

Il était inévitable qu’une des nombreuses aventures maritimes de Dirk Pitt ait pour cadre Cuba (avec Fidel Castro parmi les personnages).

CUTLER, Roland, The Gates of Sagittarius

New York, Dial Press, 1980, 344 pages.

DARBY, Ruth, Death Conducts a Tour

New York, Doran, Doubleday Crime Club, 1940, 273 pages.

DASTIER, Dan, Pas de moisson à Guantanamo… Mr Warden !

Paris, Fleuve Noir (Espionnage 1581), 1981, 210 pages.

Une mission de Frank Warden à Cuba.

DAVIDSEN, Leif, A la recherche d’Hemingway

Larbey, Gaïa,2010, 334 pages.

Les mésaventures cubaines d’un Danois sans histoire qui doit remettre une lettre à la fille d’un vieil exilé dont il a fait la connaissance.

DEFORGES, Régine, Cuba libre !

Paris, Fayard, 1999, 404 pages.

Récit dont l’action se passe en partie pendant la Révolution cubaine de 1955-1959.

DEL CERRO, Juan, The Secret Comparsa

Victoria (BC), Trafford, 2005, 105 pages.

Polar historique dont l’action se passe à Cuba dans les années 50, pendant la saison du Carnaval. [Édition à compte d’auteur]

DEL CERRO, Juan, Killer Kin

Victoria (BC), Trafford, 2005, 105 pages.

Roman de détection dont l’action se passe à Cuba dans les années 50. Volume 1 d’une série intitulée « Havana Recalled », mais publié en second après « Secret Comparsa », qui est le volume 2.

DELTEIL, Gérard, La Nuit de l’apagon

Paris, Fleuve Noir (Aventures sans frontière 3), 1995, 218 pages.

Une enquête de Dominique Lubin, journaliste et détective, qui recherche un notaire véreux réfugié à Cuba.

DERMÈZE, Yves, Fusées pour Cuba

Paris, Société d’édition générale (Espionnage-Service Secret 36), s.d., 175 pages.

DINALLO, Greg, Rocket’s Red Glare

New York, St. Martin’s Press, 1988, 359 pages.

Thriller d’espionnage : une nouvelle crise des missiles, 25 ans plus tard.

DOLINER, Roy, The Orange Air

New York, Scribner, 1961, 242 pages.

Un ex-joueur de baseball est mêlé à une tentative d’assassinat de Castro.

DOLPH Jack., Dead Angel

New York, Doran, Doubleday Crime Club, 1953, 186 pages.

DUDLEY, Frank, The Havana Hotel Murders

New York, Houghton Mifflin, 1936, 298 pages.

DUNCAN, Lee, Fidel Castro Assassinated

New York, Monarch, 1961, 140 pages.

ELLROY, James, American Tabloid

Paris, Rivages (Thriller), 1995, 743 pages. Éd. or. : American Tabloid, 1995.

Premier volume de la trilogie Underworld America avec une partie importante consacrée à Cuba, les camps d’entraînement pour les anticastristes, le désastre de la Baie des Cochons, etc.

EVANS, Frank, Impasse à Cuba

Paris, Fleuve Noir (Une aventure d’action et d’espionnage), 1980, 218 pages.

FESPERMAN, Dan, The Prisoner of Guantanamo

New York, Knopf, 2006, 336 pages.

Thriller : envoyé à Guantanamo pour interroger un suspect, l’agent Revere Falk est mêlé à une affaire de meurtre qui implique les Cubains, les autorités militaires et la CIA.

FLEMING, Charles, After Havana

New York, St. Martin’s Minotaur, 2004, 340 pages.

Roman dont l’action se situe en 1958, dans les dernières semaines du régime de Batista.

FLEMING, Ian, L’Homme au pistolet d’or

Paris, Robert Laffont, 1986, inclus dans James Bond 007Paris, Robert Laffont (Bouquins), vol. 2, p. 824-934. Éd. or. : The Man with the Golden Gun, 1965.

FREY, Stephen, The Successor

New York, Ballantine Books, 2007, 304 pages.

Politique-fiction : alors que les rumeurs de la mort imminente de Fidel Castro se répandent, Christian Gillette participe à des tractations secrètes avec des capitalistes cubains.

FULLER, William, Coup bas à Cuba

Paris, Gallimard (Série Noire 570), 1960, 191 pages. Éd. or. : Tight Squeeze, 1959.

Série Bradford N. Nolan. Capturé par la police de Batista lors d’une livraison d’armes à Cuba, il est délivré par les castristes et participe à la prise du pouvoir.

GAGLIANO, Anthony, Straits of Fortune

New York, Harper, 2008, 256 pages.

Passim. à Miami Beach, Jack Vaughan, un ex-flic de New York à maille à partir avec entre autres un réseau de passeurs de drogue cubains.

GEARON, John, Un Coin de paradis

Paris, Gallimard (Série Noire 772), 1963, 191 pages. Éd. or. : The Paradise Gun, 1961.

Cinquième aventure de l’agent secret Hart Muldoon sur une île qui évoque Cuba. Roman publié aux États-Unis sous le pseudo de John Flagg.

GESEL, Erich, Cuba, No !

Paris, Fleuve Noir (Espionnage), 1983, 230 pages.

GRACE, Alexander M., Crisis : A Novel

Novato (CA), Presidion Press, 1991, 268 pages.

Politique-fiction : Castro investit la base de Guntanamo, capture les derniers conseillers soviétiques et fait chanter l’Occident.

GRANGER, Bill, Novembre aux Caraïbes

Paris, Stock, 1988, 272 pages. Éd. or. : Hemingway’s Notebook, 1986.

L’agent spécial Devereaux, nom de code Novembre, veut récupérer un carnet appartenant à Hemingway dans lequel il est question du fiasco de la Baie des Cochons.

GRAVES, Samantha, Sight Unseen,

New York, Warner Books, (Forever), 2007, 336 pages.

GREEN, Edith Pinero, Perfect Tools

South Yarmouth (Mass), Curley, 1982, 422 pages.

GREENE, Graham, Notre agent à La Havane

Paris, Robert Laffont, 1959, 264 pages. Éd. or. : Our Man in Havana, 1958.

Classique du récit d’espionnage. Que se passe-t-il quand un vendeur d’aspirateurs divorcé de lance dans l’espionnage à La Havane ? Adapté à l’écran par Carol Reed en 1959.

GROSS, Shelly, Havana X

New York, Arbor House, 1978, 280 pages.

GUENTER, C. H., Drop Dead in Havana

Manor, 1978, 205 pages. [Série Robert Urban]

HEFFERNAN, William, L’Ange rouge

Paris, Le Masque, 2004, 450 pages. Éd. or. : Red Angel, 2000

La nièce du Dr. Mendez, alias L’Ange rouge, arrive à La Havane pour enquêter sur la mort de sa tante. Ce roman offre un point de vue nuancé sur la politique et la société cubaines.

HERMAN, Richard Jr., The Trojan Sea

New York, William Morrow, 2001, 402 pages.

Techno-thriller : une reine du pétrole texane rêve de faire main basse sur les réserves de pétrole de Cuba.

HERR, Paul, Journey Not to End

New York, Bernard Geis Associates, 1961, 250 pages.

Un survivant du camp de Belsen participe à la contrebande d’armes au profit des forces révolutionnaires.

HILD, Jack, Banco à Cuba

Paris, Hunter (S.O.B.), 1986, 219 pages. Éd. or. : Eye of the Fire, 1985.

HOLT, Robert Lawrence, Havana Heat

Vista (CA), Pacific Rim Press, 1993, 313 pages.

L’agent de la CIA Lou Frick est mêlé à une tentative de coup d’état contre Castro.

HUNT, Howard, Whisper her Name

Manchester, Fawcett (Gold Medal Books 253), 1958, 172 pages.

HUNTER, Stephen, Havana : An Earl Swagger Novel

New York, Simon & Schuster, 2003, 470 pages.

Roman d’action qui se passe à Cuba en 1953, alors que la CIA envoie le sergent Earl Swagger abattre Fidel Castro qui menace le régime.

HYDE, Anthony,  A Private House

London & New York, Penguin Books, 2007, 280 pages.

Les destins de deux femmes se croisent à la Havane alors que le régime de Castro tire à sa fin, avec intrigues et complots.

JACQUEMARD, Serge, Cible à Cuba pour un tueur

Paris, Fleuve Noir (Grands Succès), 1979, 306 pages.

JACO, Charles, Live Shot

New York, Ballantine, 1999, 340 pages.

Thriller international : une aventure de Peter Dees en Floride et à Cuba.

JACKSON, Jon A., Au Cochon aveugle

Paris, Gallimard (Série Noire 2306), 1992, 285 pages. Éd. or. : The Blind Pig, 1978.

Une enquête du sergent Mulheisen au cours de laquelle il aura affaire à des Cubains désireux d’en découdre avec Castro.

KAMINSKY, Stuart M, Rostnikov à Cuba

Paris, Le Masque (Les Maîtres du roman policier 2327), 1997, 252 pages. Éd. or. : Hard Currency, 1995.

Série Rostnikov. Il est envoyé à Cuba où un ingénieur russe a été accusé du meurtre d’une Cubaine. [Avec apparition du Lider Maximo en personne !]

KENNY, Paul, Coplan sur le sentier de la guerre

Paris, Fleuve Noir, 1990, 156 pages.

KENT Arthur, Corpse to Cuba

London, Mayflower (Sexton Blake, série 5, n˚ 21), 1966, 144 pages.

KERR, Philip, Impact

Paris, Le Masque, 2000, 440 pages. Éd. or. : The Shot, 1999.

États-Unis, début des années 60… Tom Jefferson, un ancien Marine, doit assassiner Fidel Castro, mais les circonstances font qu’il va changer de cible pour… Kennedy !

KILGORE, Axel, Cartel Caraïbe

Paris, Vaugirard (Le Mercenaire 66), 1995, 219 pages.

Une aventure du Mercenaire qui se déroule en Floride et à Cuba.

KING, Harold, The Taskmaster

New York, Coward, MCann & Geoghegan, 1977, 251 pages.

L’agent de la CIA Alec Gunther doit éliminer un confrère d’origine cubaine qui assassine les survivants du fiasco de la Baie des Cochons.

LAMAR, Mario, Escape from Castro

White Stone (Virginia), Brandylane, 1999, 227 pages.

Récit d’une tentative d’assassinat en 1959.

LANTIGUA, John, Player’s Vendetta : A Little Havana Mystery

New York, Signet Books, 1999, 239 pages.

Une enquête de Willie Cuesta, un détective américano-cubain.

LANTIGUA, John, Le Meilleur des havanes

Paris, Métailié, 246 pages. Éd. or. : The Ultimate Havana, 2001

L’action se passe à Miami dans le quartier dit Little Havana, dans le milieu américano-cubain. Willie Cuesta met à jour un trafic de contrefaçon du mythique Ambassador. Ça va fumer ! [Un des parents de Lantigua est d’origine cubaine].

LEONARD, Elmore, Viva Cuba Libre !

Paris, Rivages (Thriller), 2000, 294 pages. Éd. or. : Cuba Libre !, 1997.

Roman d’aventures mâtiné de western et de polar dont l’action se déroule à Cuba en février 1898, dans le cadre de la guerre hispano-américaine.

LESSARD, Jacqueline, Un homme sincère

Montréal, Hurtubise HMH, 2010, 352 pages.

Chargé par le régime d’espionner un propriétaire d’entreprise sucrière, le héros découvre un complot pour assassiner Fidel Castro.

LEVINE, Paul, Trésors sanglants

Paris, Seuil (Policiers), 1994, 355 pages. Éd. or. : False Down, 1993.

Une enquête/aventure de Jack Lassiter dont un protagoniste est Cubain et dont l’action se déroule en partie sur l’île de Fidel Castro.

LEWIN, Patricia, Out of Time

New York, Ballantine, 2005, 352 pages.

Erin Baker est chargée d’infiltrer un groupe médical dirigé par son père, le Dr. Emilio Diaz.

LEWIS, Norman, Comme à la guerre

Paris, Phébus, 1996, 186 pages. Éd. or. : A Small War Made to Order, 1966. Publié en 1966 sous le titre Une petite guerre sur commande.

Le fiasco du débarquement dans la Baie des Cochons est au cœur de cette intrigue d’espionnage.

LEWIS, Norman, Cuban Passage

New York, Collins, 1982, 250 pages.

David Fraser est emprisonné pour meurtre dans les geôles de Batista, mais il en sera libéré par les forces révolutionnaires.

LEWIS, Norman, Le Sicilien

Paris, Grasset, 1975. Rééd. : Phébus (Libretto 65), 2001, 416 pages. Éd. or. : The Sicilian Specialist, 1975.

Une partie de ce récit d’espionnage, qui met en lumière les liens de la Mafia et de la CIA, se passe à Cuba (1956-1963).

LIVINGSTONE, Harold, Ride a Tiger

New York, Morrow, 1987, 611 pages.

Roman noir qui parle de la Mafia et notamment de son influence et de son rôle à Cuba.

LYNCH, David, Yellow : A Novel

New York, Walker & Co., 1992, 211 pages.

La guerre entre l’Espagne et Cuba est au cœur de ce récit.

MAILER, Norman, Harlot et son fantôme

Paris, Robert Laffont, 1992, 1045 pages. Éd. or. Harlot’s Ghost, 1991.

Cuba, Fidel Castro, l’invasion de la Baie des Cochons, les tentatives d’assassinat et les complots contre Castro occupent une part importante de cette histoire romancée des États-Unis et de la CIA pendant la Guerre froide.

MANCHETTE, Jean-Patrick, La Princesse du sang

Paris, Rivages (Thriller), 1996, 202 pages.

Roman inachevé de Manchette dont l’action se passe en partie à Cuba en 1956.

MARLOWE, Hugh (pseud. de Harry Patterson), Passage by Night

New York, Abelard-Schuman Ltd., 1964, 159 pages.

Harry Mannings doit déjouer un complot cubain pour assassiner des diplomates à Cuba.

MASON, F. Van Wyck., The Yellow Arrow Murders

Garden City (NJ), Doran Doubleday Crime Club, 1932, 309 pages.

MATERA, Lia, Havana Twist : A Willa Jansson Mystery

New York, Simon & Schuster, 1998, 271 pages.

Willa Jansson est très inquiète quand sa mère entreprend un voyage à Cuba et ne revient pas avec son groupe.

MAYER, Edward. E. & Robin MOORE., The Cobra Team

Condor, 1979, 341 pages.

McDONALD, Craig, Toros and Torsos

Neeneh (WI), Bleak House Books, 2008, 300 pages.

L’action de ce roman commence en 1935 en Floride, se poursuit à Hollywood en 1947 pour finir à Cuba en  1959.

McKINNEY, Mel, Where There’s Smoke

New York, St. Martin’s Press, 1999, 214 pages.

En 1963, Raul Salazar met au point le vol de cigares de valeur dans le domaine des Kennedy à Cape Cod.

McKINTY, Adrain, Fifty Grand

New York, Henry Holt, 2009, 320 pages.

Hernandez, un flic cubain, à un compte à régler avec un compatriote qui s’est réfugié au Colorado.

MEMBRIBE, Franck, L’Ouverture cubaine

Luc-en-Provence, Parpaillon, 2004, 129 pages.

Roman noir : l’ouverture cubaine, c’est à la fois la dernière manœuvre du régime pour capter les dollars, un pas de salsa en technique de danse et un morceau de Gershwin.

MERULLO, Roland, Fidel’s Last Days

New York, Shaye Areheart Books, 2008, 288 pages.

Carolina Perez, ex-membre de la CIA et Carlos Gutierrez, ministre de la Santé, sont impliqués dans un complot pour assassiner Fidel Castro.

MEYNADIER, Pierre, Le Dernier Totem (Le roman du Che)

Paris, L’Harmattan, 2005, 336 pages.

Récit romanesque historique qui retrace les six dernières années du Che.

MONETTE, Paul, Havana

New York, Ivy Books, 1991, 198 pages.

Casablanca à Cuba : Jack Weil, un joueur professionnel, trouve l’amour pendant la révolution cubaine. Novelisation du film de Sydney Pollack avec Robert Redford (1990).

MORGAN, Henry, Toro

New York, Belmont Tower Books, 1977, 236 pages.

Avec Hemingway, à Cuba pendant la Deuxième Guerre mondiale.

MOSS, Robert & Armand de BORCHGRAVE, Monimbo

New York, Simon & Schuster, 1983, 384 pages.

Un reporter, sur les traces d’un trafic de drogue à destination de La Havane, met à jour un complot cubain pour affaiblir les États-Unis.

MUNOZ, José Luis, La dernière enquête de l’inspecteur Rodriguez Pachon,

Arles, Actes Sud, (Actes noir), 2008, 185 pages. Ed. or. : Ultimo Caso del inspector Rodriguez Pachon, 2005.

Un polar espagnol d’ambiance et érudit mettant en scène un détective amateur de Faukner et d’Hemingway et amoureux d’une prostituée et dont l’action se déroule à La Havane.

NORD, Pierre, Intoxication cubaine, suivi de Deuxième manche à Cuba

Lausanne, Rencontres (Chroniques de la guerre subversive), 1971, 495 pages. Réédité sous le titre Mystifications cubaines, Paris, Le Livre de poche, 1977, 312 pages.

Récits inspirés par l’invasion de la Baie des Cochons.

NOUVEL, Paul S., Branle-bas à Cuba

Paris, L’Arabesque (Espionnage 411), s.d., 200 pages.

NULL, Gary, The Scret Circle : Cuban Expedition

New York, Pyramid Books, 1974, 197 pages.

PADURA FUENTES, Leonardo

Les Brumes du passé, Paris, Métailié, (Bibliothèque hispano-américaine), 2006, 353 pages. Ed. or. : La neblina del ayer, 2003

PARKER, Barbara, Suspicion of Deceit

New York, Signet Books, 1998, 432 pages.

Une enquête de Gail O’Connor. Un chanteur d’opéra a des liens gênants avec Cuba.

PARKER, Barbara, Jeux de dupes à la Havane

Paris, Payot, (Suspense), 2009, 444 pages. Ed. or. : Suspicion of Rage, New York, Dutton, 2005, 384 pages.

Le voyage à Cuba de Gail O’Connor et d’Anthony Quintana tourne au cauchemar quand ils sont mêlés aux intrigues politiques locales.

PEARSON, Ryne Douglas, October’s Ghost

New York, William Morrow, 1994, 417 pages.

Alors qu’une attaque est lancée contre Cuba, Fidel Castro tente de répliquer avec une arme nucléaire.

PENDLETON, Don, Fureur à Miami

Paris, Vauvenargues (L’Exécuteur 48), 1984, 217 pages. Éd. or. : Blood Dues, 1982.

Mack Bolan a maille à partir avec des membres de la diaspora cubaine à Miami.

PENDLETON, Don, Assaut sur La Havane

Paris, Vauvenargues (L’Exécuteur 174), 2000, 218 pages.

Mack Bolan se rend à Cuba pour démanteler un réseau de drogue et de blanchiment d’argent.

PERRAULT, Gil, Si tu vas à Cuba

Paris, Ditis (La Chouette 196), 1961, 220 pages.

PICARD, Gilbert, Le Dissident de Cuba

Paris, Fleuve Noir (Une aventure d’action et d’espionnage), 1984, 180 pages.

POLI, François, Le Grand Sacco

Paris, Gallimard (Série Noire 629), 1961, 191 pages.

Première aventure de l’agent secret Louis Sacco, en mission à La Havane.

POLI, François, Sacco à la une

Paris, Gallimard (Série Noire 789), 1963, 191 pages.

Deuxième aventure de l’agent secret Louis Sacco à La Havane.

QUAYLE, Marylin T. & Nancy T. NORTHCOTT, Embrace the Serpent

New York, Crown, 1992, 307 pages.

Politique-fiction : après le décès de Castro, les Russes essaient de mettre en place un nouveau président.

QUINNELL, A. J., Siege of Silence

New York, Dutton, 1986, 286 pages.

Une autre tentative d’assassinat du Lider Maximo.

RANK, Claude, L’Assaut

Paris, Fleuve Noir (Espionnage), 1986, 230 pages.

Au Congo, un mal mystérieux décime un corps expéditionnaire cubain qui s’apprête à envahir le Zaïre.

REBOUX, Jean-Jacques, Castro, c’est trop

Paris, Baleine (Le Poulpe), 2004, 347 pages.

Gabriel Lecouvreur, alias Le Poulpe, rencontre Castro à Cuba.

REVEST, Marc, Havana, M. Kern ?

Paris, Fleuve Noir (Espionnage 747), 1969, 210 pages.

Kern prend des vacances, mais son avion est détourné vers Cuba.

RIBES, F.-H., Lecomte et le triangle magique

Paris, Fleuve Noir (Espionnage 1272), 1976, 210 pages.

Lecomte est envoyé à Cuba pour récupérer un fugitif et sa sacoche.

RICE, Elinor, Action in Havana

New York, Duell, Sloan & Pearce, 1940, 324 pages.

RICHARDS, Clay, Gentle Assassin

Indianapolis, Bobbs-Merrill, 1964, 185 pages.

ROBBINS, Harold, The Betrayers

New York, Forge, 2004, 352 pages.

La trajectoire criminelle de Nick Cutters l’amène, entre autres, à Cuba.

ROBBINS, David L., Betrayal Game

New York, Bantam Books, 2008, 384 pages.

Mikhal Lammeck, un expert (académique) en meurtres politiques est mêlé à une conspiration visant Fidel Castro dans les années 60.

ROSENBERG, Joseph, La Poudrière de Cuba

Paris, Fleuve Noir (Spécial Police 1770), 1983, 184 pages. Éd. or. : The Castro File, 1982.

Le KGB s’est mis en tête de liquider Castro et de mettre un sosie à sa place. Richard Camellion, l’homme aux mille visages, est le candidat idéal, mais il refuse.

ROUHIER, Mission Cuba

Paris, Galic (Contre-espionnage 18), s.d., 175 pages.

ROYAL, Gilles, Bête noire

Montréal, Guy Saint-Jean éditeur, (Adrénaline), 2008, 306 pages.

Bon polar québécois. Christian Lemieux et chargé d’une mission délicate à Cuba dont il us fait découvrir la face cachée du régime ainsi que certaines pratiques religieuses aux rituels élaborés et envoûtants. Premier roman.

RUNYON, Poke, Night Jump-Cuba

New York, Pyramid, 1967, 214 pages.

SANCHEZ, Thomas, Mile Zero

New York, Alfred Knopf, 1989, 349 pages.

À Cuba, Justo Tamarindo, un américain d’origine cubaine, pourchasse un meurtrier sur fond de sorcellerie et de vooddoo.

SANCHEZ, Thomas, King Bongo

Paris, Gallimard (Série Noire), 2005, 384 pages. Éd. or. : King Bongo, 2003.

Cuba en 1957. King Bongo, vendeur d’assurances et parfois détective privé, est aux prises avec Zapata, membre de la police secrète qui traque les révolutionnaires.

SANDERSON, Douglas R., No Charge for Framing

London, Hale, 1969, 190 pages.

SANGER, Joan, The Case of the Missing Corpse

New York, Green Circles, 1936, 317 pages.

SAYLES, John, Los Gusanos

New York, Harper Collins, 1991, 473 pages.

Marta de la Pena est décidée à venger son frère tué pendant l’invasion de la baie des Cochons.

SCHAILL, Williams, The Wreck of the Misericordia

New York, Leisure Books, 1999, 358 pages.

Cubains et anti-castristes se disputent le contenu d’un gallion espagnol coulé au large des côtes de la Caroline du Sud. L’épave contient de l’or.

SCHUSTER, R. J., An Act of Betrayal

New York, Tri-Star Books, 1997, 294 pages.

Sous-titre éloquent : America’s Involvement in the Bay of the Pigs.

SIMMONS, Dan, Les Forbans de Cuba

Paris, Flammarion (Imagine), 2000, 540 pages. Éd. or. : The Crook Factory, 1999.

Roman d’espionnage : Joe Lucas, du FBI, doit surveiller Ernest Hemingway qui réside à Cuba (1942) et qui s’est mis dans la tête de capturer un sous-marin allemand à l’aide de quelques amis, son « usine à forbans ».

SMITH, Martin Cruz, Havana Bay

Paris, Robert Laffont (Best-Sellers), 2000. Éd. or. : Havana Bay, 1999.

Série Arkady Renko. Envoyé à La Havane pour enquêter sur la mort d’un compatriote, il ne reçoit aucune coopération des autorités locales.

SPEWACK, Samuel., Murder in the Gilded Cage

New York, Simon & Schuster, 1929, 251 pages.

STANDIFORD, Les, Johnny Deal dans la tourmente

Paris, Rivages (Thriller), 1997, 378 pages. Éd. or. : Raw Deal, 1994.

Deuxième aventure de Johnny Deal, qui a affaire à des Cubains exilés décidés à libérer leur pays. Mais l’un d’eux a d’autres projets moins glorieux…

STANDIFORD, Les, Havana Run

New York, Putnam, 2003, 304 pages.

Johnny Deal est engagé par un mystérieux homme d’affaires afin de superviser un vaste projet immobilier prévu à Cuba après la mort de Castro.

STEEN, Jean-Jacques, Alerte à Cuba

Paris, Presses de la Cité (Jean Bruce 116), s.d., 230 pages.

STROUD, Carsten,Cuba Strait

New York, Simon & Schuster, 2003, 418 pages.

En portant secours à un pilote dont l’avion, en provenance de Cuba, s’est écrasé près des côtes de la Floride, Rick Broca se trouve mêlé à une affaire complexe.

SYLVESTER, Robert, Une bonne pincée

Paris, Gallimard (Série Noire 252), 1955, 189 pages. Éd. or. : The Big Boodle, 1954. Publié aussi sous le titre Night in Havana en 1958.

À La Havane, le privé Ned Sherwood est mêlé à une affaire de fausse monnaie. Adapté au cinéma sous le titre Trafic à La Havane, par Richard Wilson (1957).

SYLVESTER, Robert, Rough Sketch

New York, Dial Press, 1948.

John Huston en tira le film Les Insurgés (We Were Strangers) en 1949.

TERMAN, Douglas, Shell Game

New York, Pocket Books, 1986, 487 pages.

La crise des missiles est au cœur de ce thriller d’espionnage.

TORR, Dominic, Immunité diplomatique

Paris, Gallimard (Série Noire 1129), 1967. Éd. or. : Diplomatic Cover, 1965.

Roman d’espionnage dont l’action a pour toile de fond la crise des missiles de Cuba.

TRUMAN, Margaret, Murder in Havana

New York, Random (Capital Crimes Series), 2001, 380 pages.

Une aventure de Max Pauling, un ex de la CIA qui accepte de convoyer un chargement de médicaments à Cuba.

URIS, Leon, Topaz

Montréal, L’Homme, 1968, 299 pages. Éd. or., Topaz, 1967.

Roman d’espionnage, fortement inspiré par des faits réels et dans lequel on apprend certains dessous de la crise des missiles à Cuba. Adapté à l’écran sous le titre L’Étau par Alfred Hitchcock en 1969.

VIEGA, Francisco José, Un ciel trop bleu

Paris, Albin Michel, (Carré jaune), 2006, 330 pages. Ed. or. : Um céu demaziado azul, 1995.

Au cours de l’enquête, un des inspecteurs quitte le Portugal pour se rendre à la Havane ce qui nous vaut quelques réflexions et descrptions pittoresques des moeurs locales vues par u flic portugais.

VILLIERS, Gérard de, Visa pour Cuba

Paris, Gérard de Villiers (SAS 93), 1989, 225 pages.

Espionnage : Son Altesse Sérénissime doit exfiltrer un haut responsable des services de renseignements cubains.

VILLIERS, Gérard de, Mission Cuba

Paris, Gérard de Villiers, (SAS 159), 2005, 318 pages, 318 pages.

VLATIMO, Roger, Échec au Cubain

Paris, L’Arabesque (Espionnage 379), 1965.

WADE, Robert, Knave of Eagles

New York, Random House, 1969, 211 pages.

WALSH, Paul E., Murder in Baracoa

New York, Avon Books, 1958, 204 pages.

WEBER, Joe, Shadow Flight

Novala (CA), Presidio, 1990, 353 pages.

Le vol d’un bombardier Stealth détourné sur Cuba entraîne une guerre entre les États-Unis et Fidel Castro.

WESTBROOKE, Kate, The Moneypenny Diaries : Guardian Angel

London, John Murray, 2005, 320 pages.

Quand Miss Moneypenny apprend que son agent favori James Bond est en danger à Cuba, elle prend les choses en main.

WHITE, Wayne Randy, North of Havana

New York, Putnam, 1997, 250 pages.

Marion “Doc” Ford est mêlé à une tentative d’assassinat de Fidel Castro.

WHITE, Wayne Randy, Deep Shadows

New York, Putnam, 2010, 368 pages.

Doc Ford est capturé par des individus qui veulent retrouver l’épave d’un avion remplie d’or en provenance du trésor cubain.

WHITE, Wayne Randy, (Alias Randy Striker), Cuban Death-Lift

New York, Signet Books, 2007, 256 pages.

Quand un agent infiltré à Cuba disparaît, Dusky MacMorgan vient à la rescousse.

WHITTINGTON, Harry, Rebel Woman

New York, Avon, 1960, 208 pages.

WILLETS, Gilson, Anita, The Cuban Spy

Neely, 1898, 405 pages.

WOLFE, Bernard, In Deep

New York, Alfred Knopf, 1957, 308 pages.

À Cuba, Robert Garmes veut venger la mort d’un ami.

YETMAN, Derek, Fidel’s Gift

St John’s (NL), Jesperson, 1994, 144 pages.

Roman d’action dont l’intrigue se passe au Costa Rica et à Cuba.

YEATS, Margaret Taylor. T., Death Sends a Cable

New York, MacMillan, 1938, 276 pages.

2. Les auteurs cubains

Bibliographie des auteurs de romans policiers cubains et cubano-américains traduits en français ou en anglais + quelques références

 

ABELLA, Alex (La Havane, 1951 -)

Américano-cubain. Fuyant le régime castriste, la famille de cet écrivain s’est installée aux États-Unis en 1961. Abella est scénariste et vit à Los Angeles.

Le Massacre des saints
Paris, Gallimard (La Noire), 1992, 364 pages. Éd. or. : The Killing of the Saints, 1991.

L’ex-avocat américano-cubain devenu détective, Charlie Morrell, doit défendre deux exilés cubains accusés du meurtre de nombreux otages lors d’un cambriolage. Un roman qui nous plonge dans un univers hispano-américain explosif fait de misère, de criminalité et de désintégration sociale.

The Great American : A Novel
New York, Simon and Schuster, 1997, 445 pages.

Une aventure de William Morgan, un déserteur, qui s’enfuit à Cuba en pleine révolution castriste.

Dead of Night
New York, Simon & Schuster, 1998, 304 pages.

Série Charlie Morrell : le détective américano-cubain est aux prises avec la santeria, version cubaine du vaudou.

Le Dernier Acte
Paris, Gallimard (Série Noire 2706), 2004, 326 pages. Éd. or. : Final Acts, 2000.

Le détective américano-cubain Charlie Morrell est à nouveau confronté à La santeria, version cubaine du vaudou.

ARELLANO, Robert

Il a fui La Havane avec ses parents en 1960 pour s’installer aux États-Unis. A plusieurs fois visité Cuba dans le cadre de ses études et a fait la chronique de la Révolution comme journaliste.

Havana Lunar
New York, Akashic Books, 2009, 200 pages.

 

CHAVARRIA, Daniel (Uruguay, 1933 -)

Uruguyaen de naissance, Daniel Chavarria a donné un soutien logistique aux guerrilleros de Colombie. En 1966, pour sauver sa vie, il doit détourner un avion sur Cuba où il vit toujours. Il a été traducteur puis professeur. A obtenu plusieurs prix importants.

Un thé en Amazonie
Paris, Rivages (Thriller), 1996, 451 pages. Éd. or. : Alla Ellos, 1991.

Roman d’espionnage épique qui mêle plusieurs genres populaires et où il est question de la lutte éternelle de la CIA contre le communisme cubain.

L’Œil de Cybèle
Paris, Rivages (Thriller), 1997. Rééd. Rivages/Noir 378, 2001, 622 pages. Éd. or. : El ojo dindymenio, 1993.

Roman historico-policier se passant dans la Grèce du Ve siècle.

Adios Muchachos
Paris, Rivages/Noir, 1997, 179 pages. Éd. or. : Adios Muchachos, 1995.

Policier humoristique et érotique sur le thème de l’arnaque montée par une jeune cubaine et sa mère pour trouver un riche donateur.

Boomerang
Paris, Rivages/Noir, 1999, 300 pages. Écrit en collaboration avec Justo E. Vasco. Éd. or. : Contracandela, 1995.

Tony Santa Cruz, un jeune pêcheur cubain marginal, rêve de quitter son pays. La découverte d’un trésor va lui permettre de se rendre en Amérique. Mais le destin veille…

Le Rouge sur la plume du perroquet
Paris, Rivages (Thriller), 2003, 304 pages. Éd. or. : El Rojo en la pluma del loro, 1999.

Un ancien militaire tortionnaire argentin est reconnu par une de ses victimes qui va se venger à l’aide de Bini, une sublime et généreuse prostituée !

La Sixième île
Paris, Rivages (Thriller), 2004, 382 pages. Éd. or. : La Sexta isla, 1996.

Roman d’aventures fourre-tout qui mêle le thriller international au roman picaresque et au récit de piraterie.

 

CORREA, Arnaldo (1935 -)

Considéré comme étant l’un des trois fondateurs du polar cubain. Il vit à La Havane.

Spy’s Fate
New York, Akashic Books, 2002, 302 pages.

À travers les aventures de l’agent spécial Carlos Manuel, une description sans concession et réaliste du monde du renseignement cubain.

Cold Havana Ground
New York, Akashic Books, 2003, 300 pages.

Une enquête de l’inspecteur à la retraite Alvaro, confronté à la puissante santeria et à une société secrète qui vole des cadavres.

 

GARCIA-AGUILERA, Carolina (La Havane, 1949 -)

Américo-cubaine. Sa famille a quitté Cuba en 1959, un an après la prise du pouvoir par Fidel Castro. Carolina Garcia-Aguilera a fait des études en histoire et sciences politiques, en linguistique et en finances, puis devient détective privé, métier qu’elle pratique pendant dix ans à Miami.

Bloody Shame
Paris, Bourgois (Policiers), 1997, 443 pages. Éd. or. :  Bloody Shame, 1997.

Première enquête de Lupe Solano qui fouille dans des secrets de famille.

Bloody Waters
Paris, Bourgois (Policiers), 1997, 413 pages. Éd. or. : Bloody Waters, 1996.

Deuxième enquête de Lupe Solano, une jeune et belle détective cubano-américaine qui enquête à Miami – et à Cuba – dans le milieu des riches Cubains exilés.

Bloody Secrets
Paris, Bourgois (Policiers), 1998, 350 pages. Éd. or. : Bloody Secrets, 1998.

Troisième enquête de Lupe Solano qui aide un réfugié cubain à retrouver deux millions de dollars appartenant à sa famille.

Miracle au paradis
Paris, Bourgois (Policiers), 1999, 412 pages. Éd. or. : Miracle in Paradise, 1999.

Lupe Solano enquête sur des meurtres dans les milieux religieux.

Coup de chaud à La Havane
Paris, Bourgois (Policiers), 2001, 394 pages. Éd. or. : Havana Heat, 2000.

Lupe Solano tente de mener de front trois affaires ayant trait au monde l’art dont l’une l’amène à Cuba. Bonne peinture de la diaspora cubaine.

Bitter Sugar
New York, William Morrow, 2001, 336 pages.

Une sixième  enquête de Lupe Solano qui va fouiner dans le monde des barons exilés du sucre cubain.

Luck of the Draw
New York, Rayo, 2004, 384 pages.

Esmeralda Navarro enquête sur la disparition de Diamond, reporter à Las Vegas, alors que sa mère rêve de faire renaître les casinos d’avant Castro.

 

GUTTIEREZ, Pedro Juan (1950 -)

Pedro Juan Guttierez, le « Bukowski » de Cuba, a exercé toutes sortes de métiers. Il collabore aujourd’hui à plusieurs revues en Amérique Latine et aux États-Unis. Il vit à La Havane.

Le Roi de La Havane
Paris, Albin Michel (Grandes traductions), 2004, 260 pages. Éd. or. : El rey de la Habana, 1999.

Roman noir : un adolescent soupçonné de meurtre fait ses armes et apprend la vie dans la vieille ville. Il deviendra le Roi de La Havane.

LATOUR, José (La Havane, 1940 -)

Cet auteur, considéré comme un maître du roman noir cubain, a remporté un premier prix littéraire à l’âge de treize ans. Il a voyagé aux États-Unis, en Europe de l’Est et de l’Ouest, au Canada et au Mexique. A écrit aussi, sous le pseudonyme de Javier Moran, trois romans noirs dont l’action se passe à Cuba avant l’ère castriste. Il s’est exilé en 2002 et vit maintenant à Toronto.

Le Fugitif de La Havane
Paris, Plon (Hors Collection), 2001, 330 pages. Éd. or. : The Outcast, 1999.

À la fois un thriller passionnant et un portrait de la société cubaine. La version originale de ce roman a été écrite directement en anglais et publiée aux États-Unis, le sujet étant trop délicat pour l’État cubain.

Nos amis de La Havane
Paris, Du Rocher (Thrillers), 2005, 318 pages.

Fille d’un ancien dignitaire cubain, Elena vit à La Havane où elle donne des cours à des enfants handicapés. Le meurtre de son frère la plonge au cœur d’une affaire dangereuse.

Havana World Series
New York, Grove Press, 2003, 320 pages.

L’action se passe avant la révolution castriste, quand La Havane était aux mains des gangsters comme Jo Bonnano et Meyer Lansky.

Comrades in Miami,
New York, Grove Press, 2005, 272 pages

Un couple d’espions décide de faire défection aux États-Unis. Le FBI est sur leur trace et ils ont près de trois millions de dollars en leur possession en argent volé.

Hidden in Havana
St. Martin’s Minotaur, 2008, 352 pages.

Elena Mirand et son frère Pablo ignorent qu’une fortune en diamants dort dans leur salle de bain jusqu’à ce que des chasseurs de trésors et une enquête pour meurtre viennent changer tout ça.

Crime of Fashion
Toronto, McLelland and Stewart, 2009, 320 pages.

Eliot Steil est sur les traces de deux hommes qui ont kidnappé un mannequin new-yorkais connu pour ses convictions sionistes.

 

MARTINEZ, Miguel (Pseudo.)

Miguel Martinez est le pseudonyme employé par le fils d’un réfugié cubain exilé à Montréal.

Fidel doit mourir
Montréal, Les Intouchables, 2004, 310 pages.

Politique-fiction : pour mettre fin aux excès du régime cubain, Emilio Torres Salazar décide de supprimer Fidel Castro. Mais il n’est pas le seul à vouloir sa peau. Un roman qui nous fait découvrir toute la démesure de Cuba.

MONTERO, Mayra (La Havane, 1952 -)

Mayra Montero a quitté Cuba en bas âge et réside maintenant à Puerto Rico où elle milite pour l’indépendance. Elle a étudié le journalisme au Mexique et à Puerto Rico où elle est chroniqueuse au El Nuevo Dia.

Dancing to “Almendra”
New York, Farrar, Straus & Giroux, 2007, 272 pages. Éd. or. : Son de Almendra, 2006.

Reconstitution romanesque des événements entourant l’assassinat du chef mafieux Albert Anastasia à New York en 1957 et les débuts de la révolution cubaine.

PADURA FUENTES, Leonardo (La Havane, 1955 -)

Licencié en littérature hispano-américaine, il a aussi étudié le latin (avec Daniel Chavarria). Il écrit des scénarios pour le cinéma.

Passé parfait
Paris, Métailié, 2001, 216 pages. Éd. or. : Pasado perfecto, 1991.

Première enquête et début du cycle (hiver) de Mario Conde, un flic hétéro macho stalinien.

Vents de Carême
Paris, Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 2004, 228 pages. Éd. or. : Vientos de cuaresma, 1994.

Deuxième volet (printemps) des enquêtes de Mario Conde dans le cycle dit des « Quatre saisons »

Électre à La Havane
Paris, Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 1998, 232 pages. Éd. or. : Mascaras, 1997.

Troisième roman (l’été) d’une série intitulée « Les Quatre saisons » mettant en scène l’inspecteur Mario Conde.

L’Automne à Cuba
Paris, Métailié (Suites 60), 1999, 238 pages. Éd. or. : Paisage de otano, 1998. Rééd. : Paris, Points (Policier 1583), 2006.

Quatrième  roman de la série des Saisons, avec Mario Conde dont l’action se passe à l’automne de 1989.

Mort d’un chinois à La Havane
Paris, Métailié (Suite hispano-américaine 49), 2001, 94 pages. Éd. or. : La Cola de la serpiente, 2000.

Une autre aventure du lieutenant Mario Conde qui enquête sur la mort d’un vieux Chinois assassiné dans son appartement.

Adios Hemingway
Paris, Métailié (Suites), 2005, 145 pages. Éd. or. : Adios, Hemingway, 2005. Rééd. Paris, Points (Policier), 2007, 182 pages.

À La Havane, la découverte de restes humains dans le domaine qui appartenait à Hemingway en 1958 oblige Mario Conde à sortir de sa retraite.

Les Brumes du passé
Paris, Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 2006, 360 pages. Éd. or. : La neblina del ayer, 2005.

Devenu marchand de livres anciens, Mario Conde tombe sur une bibliothèque fabuleuse et une coupure de presse qui réveille les brumes du passé.

Le Palmier et l’étoile, Paris, Métailié, (Suites : suite hispano-américaine), 2009, 389 pages. Ed.or. : La novela de mi vidai,  2002

SOMOZA, José Carlos (La Havane, 1959-)

José Carlos Somoza est né à La Havane le 13 novembre 1959. En 1960, sa famille s’exile et s’installe en Espagne. Devenu citoyen espagnol, Somoza pratique la psychiatrie et vit à Madrid.

Clara et la pénombre
Arles, Actes Sud (Babel), 2003, 550 pages. Éd. or. : Clara y la penumbra, 2002.

Pol’art futuriste dont l’action se situe en 2006. Un mystérieux meurtrier officie suivant des rites affreusement artistiques.

Le Détail
Paris, Mille et une nuits, 2003, 108 pages. Éd. or. : El detalle, 2002.

Dans le village andalou de Roquedal, le vieux Baltasar, appelé « le fou du cimetière », enquête sur la disparition mystérieuse du garagiste et de l’herboriste.

La Caverne des idées
Arles, Actes Sud (Babel), 2003, 345 pages. Éd. or. : La Caverna de las ideas, 2000.

Polar historique se déroulant dans la Grèce antique. Héraclès Pontor, le Déchiffreur d’énigmes enquête sur la mort d’un éphèbe trouvé mort dans les rues d’Athènes. Ce roman a obtenu le Cold Dagger Prize en Angleterre.

VALDÉS, Zoé (La Havane, 1959 -)

Zoé Valdés est née l’année où Fidel Castro prend le pouvoir à Cuba. En 1995, le régime l’oblige à s’exiler et elle s’installe à Paris.

Miracle à Miami
Paris, Gallimard (Du Monde entier), 2002, 279 pages.

« Un récit carnavalesque qui emprunte au roman policier, au mélodrame et à la comédie ».

VASCO, Justo E. (La Havane, 1943 – 2007)

Docteur en chimie et ancien professeur de physique, il vécut en Espagne à partir de 1995, auteur de trois romans noirs écrits en collaboration avec Daniel Chavarria.

L’Œil aux aguets
Paris, Gallimard (Série Noire), 2003, 214 pages. Éd. or. : Mirando espero, 1998.

Série : inspecteur Cartaya. À La Havane, il est aux prises avec un drôle de petit vieux qui tue comme il respire et qui demeure insaisissable. Ce roman noir, sombre et sans espoir, traduit à merveille la décrépitude sociale et morale de la société castriste contemporaine.

Boomerang
Paris, Rivages (Noir), 300 pages. Éd. or. : Contracandela, 1993.

Écrit en collaboration avec Daniel Chavarria. (voir ce nom)

3. Anthologie de récits policiers cubains

MARTI, Agenor (dir.)
Varios cuentos policiacos cubanos
La Habana, Editorial Letras Cubanas, 1980, 445 pages.

OBEJAS, Achy (ed.)
Havana Noir
New York, Akashic (Akashic Noir), 2007, 355 pages.

Avec les auteurs suivants : Leonardo Padura, Pablo Medina, Alex Abella, Arturo Arango, Lea Aschkenas, Moises Asis, Arnaldo Correa, Mabel Cuesta, Paquito D’Rivera, Yohamna Depestre, Michel Encinosa Fu, Mylene Fernandez Pintado, Carolina Garcia-Aguilera, Miguel Mejides, Achy Obejas, Oscar Ortiz, Ena Lucia Portela, Mariela Varona Roque, and Yoss

4. Pour en savoir plus :

« Crime Fiction in Cuba » [G. J. Demko’s Landscape of Crimes]
http://www.dartmouth.edu/~gjdemko/cuba.htm

ACOSTA, Leonardo
Novela policial y medios
Havana, Editorial Letras Cubana, 1986, 135 pages.

AMELIN, Michel « Carolina Garcia-Aguilera », dans « Le polar dans tous ses états »
dans 813 61, décembre 1997, p. 40.
[Présentation sommaire].

BOUTHILLETTE, Benoît, « Leonardo Padura et le souffle des saisons »
dans Alibis 18, printemps 2006, p. 95-107.

BRAHAM, Persephone, Crimes Against the State, Crimes Against Persons (Detective Fiction in Cuba and Mexico)
Minneapolis, University of Minnesota Press, 2004, 170 pages.

CLOSE, Glen S., Contemporary Hispanic Crime Fiction : a Transatlantic Discourse on Urban Violence,
New York, Palgrave Macmillan, 2008, 256 pages.

EPPLE, Juan Armando, « Entrevista : Leonardo Padura Fuentes »
dans Hispanoamérica, vol. 24, n˚ 7, 1995, p. 46-66.

ENTREVUE, « Leonardo Padura Fuentes : Cuba’s Hammett »
dans Shotsmagazine : www.shotsmag.co.uk/features2005/padura/padura.html

Leonardo Padura s’entretient avec Stephen Wilkinson, un spécialiste des études cubaines.

FERNANDEZ PEQUENO, José M., « La novela policial cubana ante si misma (1979-1986) »
dans La Palabra y el Hombre, vol. 70, 1989, p. 205-216.

GARCIA, Nathalie, « Les brumes de La Havane : le retour de l’inspecteur Mario Conde »
dans L’Ours Polar 39, octobre 2006, p. 37-39.

JIMENEZ, Onilda, « Un nuevo fenomeno de la literatura cubana : la novela policial »
dans Circulo, vol. 9, 1980, p. 93-100.

KIRK, John (ed.), Culture and the Cuban Revolution : Conversations [Entretiens avec Leonardo Padura]
Gainesville, University of Florida Press, 2001, xxvi, 188 pages.

Recueil d’entrevues et de réflexions sur la culture cubaine.

LEPAGE, Caroline, « Je vis à Cuba, j’écris à Cuba, sur Cuba… »
dans 813 76, mai 2001, p. 17 –20.

[Leonardo Padura]

LUCIEN, Renée Clémentine, Résistance et cubanité : trois écrivains nés avec la Révolution cubaine : Eliseo Alberto, Leonardo Padura, Zoé Valdés
Paris, et al, L’Harmattan (Recherches et documents Amériques Latines), 2006, 356 pages.
Préface de Françoise Moulin Civil.

MALINOWSKI, Heike, « Un ejemplo de la literatura popular moderno : la novela policial cubana »
dans Homenaje a Alejandra Losada : La Literatura en la socieda de America latina, José Morales Saravia (dir.), Lima, Latinoamericana, 1986, pp. 255-270.

MARTI, Agenor, Sobre acusados y testigos
Ciudad de la Habana, Editorial Letras Cubanas, 1980, 258 pages.

Entrevues avec les auteurs de polars cubains suivants : Igncio Cardenas Acuna, Daniel Chavarria, Armando Cristobal, Raul Fernandez Soto (pseudonyme : Juan Carlos Fernandez), Luis Rogelio Nogueras, Rodolfo Perez Valero, Guillermo Rodriguez Rivera, Juan Angel Cardi.

MARTI, Agenor, « Introduccion »
dans Varios Cuentos Policiacos Cubanos, La Havane, Editorial Letras Cubanas, 1980, p. 5-10. [Le polar cubain].

MESPLÈDE, Claude, « Entretien avec Daniel Chavarria »
dans 813 55. mai 1996, p. 27-29.

NAVARRO, Desiderio, « La novela policial y la literatura artistica »
dans La Gaceta de Cuba 181, La Havane, août 1979, p. 8-10.

NOGUERAS, Luis Rogelio, Por la novela policial
La Havane, Cuadernos Union, 1982.

Recueil d’essais divers, dont trois sur le polar cubain.

NOGUERAS, Luis Rogelio, Por la novela policial
La Havane, Editorial Arte y Literatura, 1982, 315 pages.

Autre recueil d’essais sur la littérature policière.

OAKLEN, Helen, « From the Mean Streets of havana to Miami : José Latour’s Outcast »
dans Comparative American Studies, vol. 5, n˚ 1, March 2007, p. 97-109.

PADURA FUENTES, Leonardo, « Novela policial y novela de revolucion »
dans Letras Cubanas, vol. 10, 1988, p. 55-89.

PARAVISI, Lizabeth, « Murder in the Caribbean : In Search of Difference »
dans Clues, vol. 9, n˚ 1, spring/summer 1988, p. 1-10.

PEQUENO, José M. Fernandez, La narrativa policial entre el querer y el poder (1973-1988)
Santiago de Cuba, Editorial Oriente, 1994, 61 pages.

PLASENCIA, Azucena, « Padura y el falso policiaco »
dans Bohemia, 1997, B12-B13.

PORTUONDO, José Antonio, En torno a la novela detectivesca
La Havane, Paginas (Cuadernos Cubanos), 1946, 70 pages.

————————————-    Astrolobia,
La Habana, Editorial de Arte y Literatura, 1973, 181 pages. [Divers articles sur le polar]

REVELTUAS, Eugenia, « La novela policiaca en Mexico y en Cuba »
dans Cuadernos Americanos, vol. 1, n˚ 1, 1987, p. 102-120.

REYES, Alfonso, « Sobre la novela policial »
dans Ensayos, Roberto Fernandez Retamar (dir.), Havana, Casa de las Américas, 1968, p. 339-344.

RODRIGUEZ RIVERA, Guillermo & Luis Rogelio NOGUERAS, « La verdadera novela policial ? »
dans La Gaceta de Cuba 153, février 1977, p. 10-11, 14.

RUTES, Sébastien, « La relève latino-américaine »
dans 813 81, octobre 2002, p. 67-70.

RUTES, Sébastien, « La vie est un roman noir »
dans 813 81, october 2002, p. 71-73.

Entrevue avec José Carlos Somoza.

SACERIO-GARI, Enrique, « Detectives North and South »
dans Proceedings of the Xth Congress of the International Comparative Literature Association, (Anna K. Balakian, ed.), New York, Garland, 1985, p. 91-97.

SANDOVAL, Alejandro, « Narrativa policial cubana »
dans Plural : Revista Cultural de Excelsior, vol. 11, n˚ 128, may 1982,  p. 57-64.

SIMPSON, Amelia S., « From Private to Public Eye : Detective Fiction in Cuba »
dans Studies in Latin American Popular Culture, vol. 8, 1989, p. 107-128.

SIMPSON, Amelia S., Detective Fiction from Latin America
Rutherford (NJ), Fairleigh Dickinson University Press, 1990, 218 pages.

Comprend une partie sur le polar cubain.

SPEHNER, Norbert, « Le polar à Cuba », dans Alibis 18, printemps 2006, p. 107-118.
Première version de la présente bibliographie.

VIALA, Fabienne, Leonardo Padura : le roman noir au paradis perdu
Paris, et al, L’Harmattan (Sang Maudit), 2007, 210 pages.
Préface de Françoise Moulin Civil.

WILKINSON, Stephen, Detective Fiction in Cuban Society and Culture
New York, et al, Peter Lang, 2006, 315 pages.

ZEKI, « Mythomanies collectives : un entretien avec Justo Vasco »
dans 813 88/89, juin 2004, p. 75-81.

—————————- «  Teoria y pratica de la novela policial revolucionaro »
dans La Palabra y el Hombre, vol. 66, 1988, p. 93-101.

—————————- « El cuento policial revolucionaro entre el poder y el deber »
dans Revista de Literatura Cubana, vol. 9, n˚ 17, 1991, p. 86-103.

—————————– «  La novela policial revolucionaria »
introduction pour La Justicia por su mano (José Lamadrid Vega), La Havane, Editorial de arte y literatura, 1973, p. 7-15.

—————————–, Modernidad, Postmodernidad, y novela policial
Havana, Union, 2000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *