Actualité

Actualité

Luc Chartrand, grand gagnant du Prix Saint-Pacôme 2015

Saint-Pacôme, le 3 octobre 2015 – Au terme de la 14e remise du Prix Saint-Pacôme ce samedi soir, M. Luc Chartrand ressort grand gagnant en remportant le premier prix pour son roman L’affaire Myosotis publié aux éditions Québec-Amérique. Rappelons que, cette année, c’est une bourse majorée à 3 500$ qui a été remise au récipiendaire. Celle-ci est offerte conjointement par la Municipalité de Saint-Pacôme, la MRC du Kamouraska, la SODEC et la LIQ.
« Dans un décor de politique internationale, plus précisément à l’intérieur d’une problématique israélo-palestino-canadienne, Chartrand développe un polar d’enquête captivant, remarquable par la richesse et la précision de ses informations, et admirable pour son sens des nuances », de mentionner M. Michel Dufour, président du jury et professeur de philosophie à la retraite du Cégep Maisonneuve. Madame Frances Caissie, lectrice passionnée et figure connue du milieu culturel québécois, et M. Charles Milliard, vice-président exécutif chez Uniprix, faisaient également partie du jury. Rappelons que les deux autres finalistes sont Hervé Gagnon pour Jeremiah publié chez Libre Expression et Anna-Raymonde Gazaille pour son polar Déni publié chez Leméac.
Deux autres prix également ont été remis soit le prix du Club du polar de la bibliothèque Mathilde-Massé et le Prix Saint-Pacôme du premier polar. C’est le roman L’affaire Mélodie Cormier, publié chez Guy Saint-Jean et écrit par l’auteur Guillaume Morrissette, qui remporte la palme dans les deux catégories. Une bourse de 500$ est remise pour chacun de ces prix.
En ce qui concerne les Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, catégorie senior, le premier prix a été remis à Madame Sonia Galopin de Québec pour sa nouvelle Le dernier chapitre. Le deuxième prix est allé à M. Thierry de Nardin pour son texte Le meilleur des hommes et le troisième prix, à M. Pierre-Antoine Bernard de La Pocatière pour sa nouvelle Wilhelm l’aurait su. Mentionnons que, l’an dernier, M. Bernard remportait le premier prix de la nouvelle dans la catégorie junior.
De plus, l’année 2015 aura vu un nouveau prix faire son apparition soit le Prix international du roman policier de Saint-Pacôme, grâce au partenariat avec les Librairies indépendantes du Québec. Ce prix de reconnaissance a été remis à Ian Manook pour son roman Les Temps sauvages paru chez Albin Michel. Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé des libraires membres de la coopérative.
Finalement, mentionnons la présence, lors du gala, de M. Marcel Leboeuf, comédien, à titre de président d’honneur de cette 14e édition du Gala du roman policier. L’évènement aura aussi permis de rendre un bref hommage en début de soirée au président fondateur, M. Jacques Mayer, décédé subitement le 14 septembre dernier.

Le gagnant du onzième Prix Saint-Pacôme 2012 est l’auteur Maxime Houde

Saint-Pacôme, le 22 septembre 2012 – Le gagnant du onzième Prix Saint-Pacôme 2012 du roman policier a été dévoilé au cours du gala tenu le 22 septembre à Saint-Pacôme, sous la présidence d’honneur du comédien Michel Dumont. Le lauréat est l’auteur Maxime Houde pour son roman L’infortune des bien nantis, publié aux éditions Alire. Il a remporté la bourse de 3000$ offerte conjointement par la SODEC, la Municipalité de Saint-Pacôme et la MRC du Kamouraska.

Déjà finaliste au tout premier Prix Saint-Pacôme en 2002, Maxime Houde est toujours fidèle à son personnage de Stan Covelesky, détective de mouture on ne peut plus classique. C’est avec la sixième enquête de son héros que l’auteur a séduit le jury composé de Frédéric Deschenaux, professeur au département de Sociologie à l’Université du Québec à Rimouski, de Frances Caissie, lectrice passionnée et figure bien connue du milieu culturel québécois, et enfin de Martin Michaud, le lauréat 2011 du Prix Saint-Pacôme.

Les autres finalistes étaient François Gravel avec À deux pas de chez elle publié chez Québec Amérique et Richard Ste-Marie avec L’inaveu chez Alire, qui a par ailleurs remporté le prix Coup de cœur décerné par le club de lecture de la bibliothèque Mathilde-Massé de Saint-Pacôme.

Les Prix de les rivière Ouelle ont également couronné deux auteurs amateurs pour la création de nouvelles policières. Il s’agit de Anne Corminbœuf, de Kamouraska, pour le volet junior et de Jean-François Laliberté, de La Prairie, pour le volet senior.

La table ronde tenue en après-midi a réuni les finalistes, M. Michel Dumont et Réjean Joncas, ex-lieutenant de la Sûreté du Québec et instructeur en gestion policière, pour une discussion à bâtons rompus sur la place du flic dans la littérature policière.

Les finalistes pour le Prix Saint-Pacôme 2012 du roman policier sont maintenant connus

Saint-Pacôme, le 30 août 2012 – Les finalistes pour le Prix Saint-Pacôme 2012 du roman policier sont maintenant connus. Il s’agit de François Gravel pour À deux pas de chez elle (Québec Amérique), de Maxime Houde pour L’infortune des bien nantis (Alire) et de Richard Ste-Marie pour L’inaveu (Alire). Ces finalistes ont été choisis parmi une cuvée de 30 candidatures.

De ces trois auteurs, on se souviendra que Maxime Houde a été finaliste du tout premier Prix Saint-Pacôme en 2002 avec La mort dans l’âme, également publié aux éditions Alire. On y retrouvait déjà le détective Stan Coveleski qui a poursuivi sa carrière et se retrouve encore la vedette de L’infortune des bien nantis. François Gravel partage son talent entre ses lecteurs adultes et plus jeunes et signe ici son premier polar pour adultes. Quant à Richard Ste-Marie, bien connu dans le milieu des arts visuels, il signe ici son deuxième roman et a vu quelques-unes de ses nouvelles primées par la revue Alibis.

Le Prix Saint-Pacôme 2012 sera remis à l’occasion du traditionnel gala qui aura lieu le 22 septembre prochain à la Salle communautaire Albert-Royer de Saint-Pacôme. Le lauréat recevra une bourse de 3000$ offerte par la Municipalité de Saint-Pacôme, la MRC du Kamouraska et la Caisse populaire Desjardins de la Rivière Ouelle. L’événement se déroulera sous la présidence d’honneur de l’acteur et homme de théâtre Michel Dumont.

La journée commencera autour d’une table ronde qui se tiendra à 14h à la Station plein air de Saint-Pacôme. Des personnalités du milieu y discuteront à bâtons rompus sur le thème du flic et de sa place dans la littérature policière. Après le printemps très mouvementé que le Québec a connu, un parallèle intéressant sera à établir entre les flics réels et ceux de la fiction.

Le gala débutera à 18 heures avec un souper gastronomique à saveur régionale élaboré par monsieur Jean Santerre, chef-propriétaire de l’Auberge Comme au premier jour de Saint-Pacôme.

Les billets sont disponibles au coût de 60$ à la librairie L’Option de La Pocatière ou auprès de Éliane Vincent à la Société du roman policier de Saint-Pacôme, en composant le 418 852-3088.

Source :  Éliane Vincent, 418 852-3088

11e Prix Saint-Pacôme
Michel Dumont président d’honneur

Le 11e gala du Prix Saint-Pacôme du roman policier aura lieu le 22 septembre prochain. Nous sommes heureux d’annoncer que monsieur Michel Dumont en a accepté la présidence d’honneur.

En 2011, Michel Dumont célébrait ses 40 ans de vie artistique ainsi que ses 20 ans à titre de directeur artistique de la prestigieuse compagnie de théâtre Jean Duceppe.

De son Saguenay natal où il a débuté dans une troupe amateur, Michel Dumont a enchaîné les rôles les plus variés dans plus de 75 productions, tant à Montréal qu’en tournée à travers le Québec.

À la télévision, Michel Dumont a campé une multitude de rôles dans plusieurs émissions, de Picotine dans les années 1970 jusqu’à à Yamaska qui lui vaut une nomination aux prix Gémaux 2010 pour le meilleur rôle de soutien et une nomination au Gala Artis en 2012. On se souviendra aussi de ses prestations dans Monsieur le Ministre, Marylin, Des Dames de cœur et Providence, parmi les plus célèbres.

En janvier 2010, Michel Dumont a été honoré par l’Assemblée nationale du Québec pour son engagement à titre de porte-parole de la Société d’Alzheimer Rive-Sud. Le 25 mai 2001, il recevait un doctorat honorifique de l’Université du Québec à Chicoutimi.

La lutte sera chaude

Trente candidats sont en lice cette année. On reconnaît chez les plus chevronnés des flics qui deviennent doucement des classiques de notre littérature, alors que de nouveaux venus nous surprennent par leur verve et leur imaginaire.

La liste des romans en candidature est disponible sur la page Facebook de la Société du roman policier de Saint-Pacôme. Faites-vous plaisir!

Source :   Éliane Vincent, Société du roman policier de Saint-Pacôme

Sylvain Meunier, Lauréat Tenebris 2012

Knowlton, 20 mai 2012 – Et le prix est décerné à… Les Mémoires d’un oeuf, de l’écrivain québécois Sylvain Meunier (La Courte échelle) remporte le Tenebris 2012 – Meilleur roman, littérature policière de langue française.

Vingt-deux romans au total avaient été soumis au jury, composé de Richard Migneault, créateur du blogue Polar, noir et blanc, de la journaliste et grande amateure de polar, Julie Drolet, et de la comédienne Louise Laparé, présidente du jury.

Outre Les Mémoires d’un oeuf de Sylvain Meunier, les autres finalistes étaient:

  • Adieu de Jacques Expert (Sonatine)
  • L’Infortune des bien nantis de Maxime Houde (Alire)
  • La Géométrie du tueur de Laura Sadowski (Odile Jacob)
  • L’Armée furieuse de Fred Vargas (Viviane Hamy)

Le roman primé a été dévoilé lors de la cérémonie de clôture de la première édition du festival international de littérature policière, Les Printemps meurtriers de Knowlton.

Relations de presse:
Patricia Lamy (514) 912-7443
lamypat(a)videotron.ca

Amateurs de polar, à vos plumes!

Saint-Pacôme, le 15 février 2012 – Le concours de nouvelles policières de la Société du roman policier de Saint-Pacôme est de retour pour une onzième année. Les écrivains en herbe, intéressés à soumettre un texte pour remporter l’un des prix de la rivière Ouelle, ont jusqu’au 30 juin 2012 pour participer.

Comme à chaque année, le concours est ouvert aux jeunes de 14 à 17 ans (catégorie junior) et aux adultes (catégorie senior.)  Les textes devront débuter par la phrase suivante : « Saumon? Vous avez dit saumon?».Les membres du jury s’inspireront de l’originalité de l’œuvre, de l’intrigue policière et des qualités de la langue pour sélectionner les nouvelles gagnantes. Trois prix seront décernés pour chacune des deux catégories, soit 300$ pour le premier prix, 200$ pour le deuxième prix et 100$ pour le troisième prix. Le dévoilement des gagnants se fera lors du 11e gala de la Société, le 22 septembre 2012 à Saint-Pacôme.

Les règlements complets du concours sont disponibles sur le site Internet de la Société du roman policier de Saint-Pacôme au www.st-pacome.ca/polar Vous pouvez également contacter Madame Nathalie Desroches au 418.852.3039 ou par courriel à nathalie_desroches(a)yahoo.ca pour plus d’information.

Source:
Éliane Vincent, responsable des communications
Société du roman policier de Saint-Pacôme
sigma(a)videotron.ca
Téléphone : 418.852.3088

Martin Michaud, Lauréat du Prix Saint-Pacôme 2011 du roman policier

Saint-Pacôme, le 24 septembre 2011 – Le gagnant du Prix Saint-Pacôme 2011 du roman policier a été dévoilé au cours du gala 10e anniversaire tenu à Saint-Pacôme le 24 septembre sous la présidence d’honneur du pianiste André Gagnon. Le 10e lauréat est l’auteur Martin Michaud pour son deuxième roman La Chorale du diable, publié aux éditions Goélette. Il a remporté la bourse de 3000$ offerte conjointement par la Municipalité de Saint-Pacôme et la MRC du Kamouraska.

Déjà finaliste et lauréat du Coup de cœur du public en 2010 avec Il ne faut pas parler dans l’ascenseur, Martin Michaud a récidivé avec la deuxième enquête de Victor Lessard, qui nage cette fois-ci dans les eaux troubles du fanatisme religieux et la perversité des démons ordinaires. Son écriture solide et son imagination débordante ont séduit le jury composé de Frédéric Deschenaux, professeur au département de Sociologie à l’Université du Québec à Rimouski, de Frances Caissie, de la Direction des Affaires internationales du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, et enfin de Madame Lise Audet-Lapointe, libraire à la retraite.

Les autres finalistes étaient Johanne Seymour avec Vanités publié chez Libre Expression et Guillaume Lapierre-Desnoyers avec Pour ne pas mourir ce soir chez Lévesque éditeur, qui a remporté le prix Coup de cœur décerné par le club de lecture de la bibliothèque Mathilde-Massé de Saint-Pacôme.

La table ronde tenue en après-midi a été l’occasion du lancement du deuxième tome du Roman policier en Amérique française publié chez Alire par Norbert Spehner. Ce fut le prétexte idéal pour creuser un peu cette formidable décennie qui vient de s’écouler et qui a vu émerger au Québec une littérature policière bien distincte.

Source : Éliane Vincent, 418 852-3088

Finalistes, 10e Prix Saint-Pacôme

Saint-Pacôme, le 31 août 2011 – Les finalistes pour le 10e Prix Saint-Pacôme 2011 du roman policier sont maintenant connus. Il s’agit de Guillaume Lapierre-Desnoyers pour Pour ne pas mourir ce soir (Lévesque éditeur), de Martin Michaud pour La chorale du diable (Éditions Goélette) et de Johanne Seymour pour Vanités (Libre Expression). Ces finalistes ont été choisis parmi une cuvée de 34 romans.

De ces trois auteurs, on se souviendra que Johanne Seymour et Martin Michaud ont déjà été finalistes pour le Prix Saint-Pacôme, l’une en 2006 et l’autre en 2010. Aucun des deux n’a cependant remporté le prix. Pour le jeune auteur Guillaume Lapierre-Desnoyers, il s’agit un premier roman très solide qui en surprendra plusieurs.

Le Prix Saint-Pacôme 2011 sera remis à l’occasion du traditionnel gala qui aura lieu le 24 septembre prochain à la Salle communautaire Albert-Royer de Saint-Pacôme. Le lauréat recevra une bourse de 3 000 $ offerte par la municipalité de Saint-Pacôme et la MRC du Kamouraska. L’événement se déroulera sous la présidence d’honneur du pianiste André Gagnon.

La journée commencera autour d’une table ronde qui se tiendra à 14 heures à la Station plein air de Saint-Pacôme. Des personnalités du milieu y discuteront de la formidable décennie qui vient de s’écouler et qui a vu émerger au Québec une littérature policière bien distincte. Une primeur littéraire sera également présentée au public.

Le gala débutera à 18 heures avec un souper gastronomique à saveur régionale élaboré par monsieur Jean Santerre, chef-propriétaire de l’Auberge Comme au premier jour de Saint-Pacôme.

Les billets sont disponibles au coût de 50 $ à la librairie L’Option de La Pocatière ou auprès de Mathilde C. Loiselle à la Municipalité de Saint-Pacôme, en composant le 418 852-2356.

Source : Éliane Vincent, 418 852-3088

Nouvelles du 10e Prix Saint-Pacôme

André Gagnon président d’honneur
Le 10e gala du Prix Saint-Pacôme du roman policier aura lieu le 24 septembre prochain en soirée. Nous sommes heureux d’annoncer que monsieur André Gagnon, un fidèle complice de la Société depuis ses tout débuts, a accepté la présidence d’honneur du gala pour ce dixième anniversaire. Nous serons ravis de l’accueillir une fois de plus chez lui.

La lutte sera chaude
Trente-quatre candidats sont en lice cette année. Et pas des moindres. Les plus connus côtoient de surprenants nouveaux venus, les styles s’affirment. On voit se développer au fil des éditions une véritable littérature policière – oserons-nous dire nationale? – qui n’a plus grand chose à envier aux littératures d’Islande ou d’ailleurs. Des polar avec une personnalité.

Après-midi en toutes lettres
C’est cette évolution que souligneront les activités de la journée, avec en primeur la nouvelle recension de Norbert Spehner, Le roman policier en Amérique française, tome 2. On se souviendra que le lancement du tome 1, en 2000, avait précédé de quelques mois la création de la Société du roman policier de Saint-Pacôme et du Prix Saint-Pacôme. On discutera de cette féconde décennie avec l’auteur Norbert Spehner, l’éditeur Jean Pettigrew et quelques autres amants du genre.

Rendez-vous à l’automne
C’est donc à Saint-Pacôme que seront les amateurs de polar le 24 septembre 2011, pour la fête du livre et des auteurs.
La liste des romans en candidature est disponible au www.st-pacome.ca/polar ou sur la page Facebook de la Société du roman policier de Saint-Pacôme. Faites-vous plaisir!

Source : Éliane Vincent, Société du roman policier de Saint-Pacôme, 418.852.3088

Pour plus d’informations…

Michel Châteauneuf lauréat du Prix de littérature Gérald-Godin 2011

Gatineau, 19 mai 2011 – Le 17 mai à la Maison de la culture de Trois-Rivières, dans le cadre de la remise des Grands Prix culturels de la ville de Trois-Rivières, Michel Châteauneuf a remporté le Prix de littérature Gérald-Godin 2011 grâce à son thriller noir La Société des pères meurtriers.

Pour plus de détails…

Prix de la rivière Ouelle – Le temps file pour les auteurs

Saint-Pacôme, le 20 avril 2011 – Il ne reste plus que quelques semaines pour participer au concours le plus policier du Québec! Pour la 10e fois, les écrivains en herbe, amateurs de textes noirs et déjantés, pourront partager leur passion et leur plaisir en soumettant un récit qui pourrait leur faire remporter l’un des prix de la rivière Ouelle. La date limite d’inscription est le 30 juin 2011.

Comme à chaque année, le concours est ouvert aux jeunes de 14 à 17 ans (catégorie junior) et aux adultes (catégorie senior.)  Les textes devront débuter par la phrase suivante : « Il était une fois un saumon. ».Les membres du jury s’inspireront de l’originalité de l’œuvre, de l’intrigue policière et des qualités de la langue pour sélectionner les nouvelles gagnantes. Trois prix seront décernés pour chacune des deux catégories, soit 300 $ pour le premier prix, 200 $ pour le deuxième prix et 100 $ pour le troisième prix. Le dévoilement des gagnants se fera lors du 10e gala de la Société, le 24 septembre prochain à Saint-Pacôme.

Les règlements complets du concours sont disponibles sur le site Internet de la Société du roman policier de Saint-Pacôme au www.st-pacome.ca/polar Vous pouvez également contacter M. Michel Hudon au 418.852.1631 ou par courriel à  michel.hudon(a)sympatico.ca pour plus d’information.

Source : Michel Hudon, administrateur, Société du roman policier de Saint-Pacôme. Téléphone : 418. 852.1631

Diffusion: Éliane Vincent, responsable des communications, Société du roman policier de Saint-Pacôme. Téléphone : 418.852.3088 sigma(a)videotron.ca

Salon International du Livre de Québec

Les revues Alibis et Solaris sont heureuses de vous inviter à venir rencontrer leurs acteurs et artisans au Salon International du Livre de Québec, le samedi 16 avril 2011, de 16h à 18h (stand Alire, no. 928)

Au menu, de belles rencontres dans un cadre convivial !

Également en signature sur le stand :

  • Jonathan Reynolds – « La Mort de Vanessa Paradis » (Alibis 38) – Samedi 16 (12h à 13h) et dimanche 17 (12h à 13h)
  • Catherine F. Sylvestre – « La Puce à l’oreille » (Alibis 37) – Dimanche 17 (11h30 à 12h30)

De plus, le Prix Alibis sera attribué le jeudi 14 avril, à 17 h 30 sur la scène Jeunesse Desjardins.

Prix des Abonnés bibliothèques de Québec 2010

CouvertureJean Lemieux gagne le Prix des Abonnés du Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec – catégorie fiction – pour son roman policier Le Mort du chemin des Arsène (Ed. Le Courte Échelle)

Des nouvelles de nos auteurs

CouvertureYves Crouzet, qui a publié dans nos pages l’excellente nouvelle « Best-seller » (Alibis 34), signe un deuxième ouvrage aux éditions Les Nouveaux Auteurs. Mortelles attractions est un recueil de 14 courtes histoires noires et angoissantes, dont la nouvelle « Un numéro introuvable » (Alibis 26). Un auteur à suivre…

R.J. ELLORY, lauréat des Prix des libraires du Québec 2010

Montréal, le 10 mai 2010 – C’est aux auteurs Dany Laferrière (L’énigme du retour) et R.J. Ellory (Vendetta) que sont décernés cette année les Prix des libraires du Québec. Il s’agit d’une distinction accordée aux deux oeuvres, la première pour le roman québécois et la seconde pour le roman hors Québec, qui ont été remarquées par les libraires pour leur originalité et leur qualité littéraire. Ayant pour mission de repérer de nouveaux talents et de souligner l’accomplissement d’auteurs établis, le Prix des libraires du Québec est remis pour la dix-septième fois.

Sélectionnés par un comité de sept libraires en janvier dernier, les titres finalistes ont ensuite été portés à la connaissance de l’ensemble des libraires du Québec, qui devaient élire un lauréat dans les deux catégories. Cette année, un nombre record de votes a été enregistré: 210 libraires se sont prévalus de leur droit de vote.

FINALISTES 2010

Catégorie Roman hors Québec

  • L.A. Story, James Frey, Flammarion Québec
  • Jan Karski, Yannick Haenel, Gallimard
  • Exit le fantôme, Philip Roth, Gallimard
  • Une vie à coucher dehors, Sylvain Tesson, Gallimard

LE LAURÉAT HORS QUÉBEC : VENDETTA, R.J. ELLORY (Éditions Sonatine), traduit de l’anglais par Fabrice Pointeau

Dans la catégorie Roman hors Québec, c’est l’auteur R.J. Ellory qui a été désigné par les libraires, pour son fascinant roman Vendetta, paru aux Éditions Sonatine. Robert Boulerice, de la Librairie Le Parchemin à Montréal, nous livre ses impressions sur l’oeuvre: «Un livre qui m’a profondément troublé. On entre dans la peau d’un psychopathe, d’un meurtrier sanguinaire et en même temps on voit en cet homme un être loyal, aimant et père aimé. L’art de R.J. Ellory se situe à ce niveau: rien n’est tout à fait blanc, rien n’est tout à fait noir. Encore une fois, tout est parfaitement maîtrisé avec ce maître du roman noir. »

R.J. Ellory nous fait l’honneur de sa présence à Montréal pour recevoir son prix. Également finaliste du Prix des libraires du Québec en 2009 pour son roman Seul le silence (Éditions Sonatine), l’auteur est honoré de se voir attribuer un prix décerné par des libraires : « Mes remerciements sincères et cordiaux aux libraires du Québec… Si vous imaginez que les romanciers ont choisi un travail difficile, essayez de passer votre vie à convaincre les gens que les mots d’un romancier valent la peine d’être lus! J’ai une dette envers vous pour tout votre support, votre encouragement et votre bonté. »

Hommage aux finalistes- et aux libraires

Organisée par l’Association des libraires du Québec (ALQ), la cérémonie, agrémentée d’une mise en lecture des dix oeuvres finalistes, est animée par la pétillante comédienne Catherine Trudeau, porte-parole de l’événement. Se joignent à elle pour les lectures : Henri Chassé, Hugo Turgeon (également à la mise en scène) et Benoit Rocheleau  (en musique).

Nouveauté cette année: des captations vidéos de sept librairies, par lesquelles nous avons souhaité mettre à l’honneur la diversité des librairies du Québec et le travail des libraires, sont présentées tout au long de la soirée. Ces vidéos ont été réalisés par Anouk L’Heureux.

Au sujet du Prix des libraires du Québec

Le Prix des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires, qui participent au succès de l’événement : le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien, la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des Arts et des Lettres du Québec, le Conseil des Arts de Montréal, Le Devoir, l’imprimerie Gauvin, la revue le libraire, la Société de gestion de la BTLF, le journal Métro ainsi que l’Association internationale des études québécoises (AEIQ).

Le Prix des libraires du Québec joue un rôle important de reconnaissance de la littérature et de promotion de la lecture, d’un bout à l’autre de la province. Il fait reconnaître le rôle du libraire, qui consiste à guider et à stimuler son client sur le terrain de la curiosité et de la connaissance et, il encourage la fréquentation des librairies. L’événement a permis de souligner, depuis sa création en 1994, le travail remarquable de cent soixante-dix finalistes et récompensé l’imagination de trente-quatre lauréats, en plus d’accorder une mention spéciale en 2007. En 2009, ce sont Catherine Mavrikakis (Le ciel de Bay city, Éditions Héliotrope) et Cormac McCarthy (La route, Éditions de l’Olivier) qui ont remporté les honneurs.

(Ne manquez pas l’entrevue avec l’auteur dans le prochain numéro d’Alibis !)

5150, rue des Ormes triomphe à Gérardmer

L’excellente adaptation du premier roman de Patrick Senécal (aussi scénariste du film), réalisée par Éric Tessier, a mérité le Prix du public du Festival international du film fantastique de Gérardmer, qui se déroulait du 27 au 31 janvier. Nos plus chaleureuses félicitations à Éric et Patrick, mais aussi à toute l’équipe du producteur, Cirrus communications !

Chrystine Brouillet reçoit le Prix Saint-Pacôme

Saint-Pacôme, le 26 septembre 2009 – L’auteure Chrystine Brouillet a remporté, ce soir, le Prix Saint-Pacôme du roman policier pour le roman Promesses d’éternité publié chez les éditions La courte échelle. Madame Brouillet a obtenu la bourse de 3 000 $ rattachée à ce prix à l’occasion de la soirée de gala qui se tenait, cette année, sous la présidence d’honneur de l’historien, Jacques Lacoursière. La bourse est financée par la Caisse populaire de la Rivière Ouelle, la municipalité de Saint-Pacôme et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.

Trois auteurs étaient finalistes pour le Prix Saint-Pacôme 2009. Les membres du jury avaient aussi retenu le roman de Pierre Caron, Letendre et l’homme de rien, publié aux Éditions Fides et celui d’Andrée A. Michaud, Lazy Bird, publié aux Éditons Québec Amérique. Ces deux finalistes ont chacun reçu une bourse des présidents d’honneurs de 200$.

Le jury se composait de Sylvain Meunier, lauréat du Prix Saint-Pacôme 2008 avec L’homme qui détestait le golf publié chez les éditions La courte échelle, de Claude La Charité, professeur au département de Lettres à l’Université du Québec à Rimouski et directeur de la revue Tangence, et de Marie-Hélène Desaunettes, avocate.

Le Prix Saint-Pacôme récompense annuellement l’auteur de roman policier québécois s’étant démarqué par la qualité d’une œuvre publiée au cours de l’année précédente.

Le Club de lecture de la bibliothèque municipale Mathilde-Massé de Saint-Pacôme a profité du gala pour décerner son «coup de cœur» à l’auteure Andrée A. Michaud et à son roman Lazy Bird publié aux éditions Québec-Amérique.

Concours de nouvelles policières – Les lauréats des prix de la Rivière Ouelle sont dévoilés

Saint-Pacôme, le 26 septembre 2009 – La Société du roman policier de Saint-Pacôme a fait connaître les gagnants du huitième concours de nouvelles policières, à l’occasion du gala du Prix Saint-Pacôme.

Dans la catégorie senior, le premier prix de 300 $, commandité par le CLD Kamouraska et la librairie L’Option, a été remporté par Normand Richardson, de Montréal, pour son texte « Dans le noir ». Christiane Desrosiers de Lachine, a reçu les 200 $ rattachés à la deuxième position avec « La peau ». Ce deuxième prix est une commandite du député de Kamouraska-Témiscouata, Claude Béchard. Le troisième prix a été décerné à  Caroline Laplante de Ste-Hyacinthe pour son texte « Tête d’affiche ».  Le prix de 100 $ est offert par les Studios Sigma.

Dans la catégorie junior, le premier et deuxième  prix de $300 et $200 , commandité par la Caisse populaire de la Rivière Ouelle, ont été remporté par Jérémy Gagné, 16 ans de Pohénégamook pour son texte « Folie poissonnière  »  et par Flavie Gauthier-Chamard, 14 ans de L’Islet  pour son texte «  L’obscur secret du pêcheur ».

La  huitième édition du concours de nouvelles policières a suscité l’intérêt de 25 participants dans les catégories senior et junior.

Diffusion :

Nicole Bérubé
Société du roman policier de Saint-Pacôme
www.st-pacome.ca/polar
develop-stpacome(a)bellnet.ca
418 852-2356

Dévoilement des finalistes pour le prix Saint-Pacôme

Saint-Pacôme, le 29 août 2009 – La Société du roman policier de Saint-Pacôme a annoncé aujourd’hui les finalistes du prix Saint-Pacôme 2009. Il s’agit des auteurs Chrystine Brouillet, pour son roman Promesses d’éternité paru aux Éditions La Courte échelle, Pierre Caron auteur de Letendre et l’homme de rien publié chez Fides et Andrée A. Michaud pour Lazy Bird édité chez Québec-Amérique. Ces finalistes ont été choisis parmi une cuvée de 25 romans.

Le prix sera remis à l’occasion d’un gala le 26 septembre prochain. Le lauréat recevra une bourse de 3 000 $ offerte par plusieurs partenaires dont la municipalité de Saint-Pacôme et la Caisse populaire Desjardins de la Rivière Ouelle. L’événement se déroulera sous la présidence d’honneur de l’historien Jacques Lacoursière.

Le Gala du 26 septembre débutera à 18 h avec un souper gastronomique à saveur régionale élaboré par monsieur Jean Santerre, chef-propriétaire de l’Auberge Comme au premier jour de Saint-Pacôme, suivi de la cérémonie de remise du prix. Le tout se déroulera au Club de golf de Saint-Pacôme. Les billets pour le gala sont en vente au coût de 50 $ et sont disponibles à la librairie L’Option de La Pocatière ou en composant le 418-852-2458.

-30-

Source : M. Robert Bérubé, président
Société du roman policier de Saint-Pacôme
418-852-2458

Diffusion : Mme Nicole Bérubé
Société du roman policier de Saint-Pacôme
nicoledberube(a)bell.net
418-852-2458

Jacques Côté: Lauréat Prix Arthur Ellis 2009

Jacques Côté remporte cette année, le Prix Arthur-Ellis du meilleur polar publié au Canada francophone pour son roman « Le Chemin des Brumes« , qui est la quatrième enquête du lieutenant Duval. L’auteur avait déjà mérité cet honneur en 2003 pour « Le Rouge idéal » (le deuxième volume de la série). Félicitations au gagnant qui, rappelons le, avait déjà remporté cette année le Prix de la Ville de Québec – SILQ 2009 !

Un collaborateur honoré !

Norbert SpehnerNorbert Spehner recevra le 18 juin prochain le titre de Diplômé d’honneur pour 2009 de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal.

Non content d’être notre spécialiste du polar préféré, un des  piliers d’Alibis et le créateur de la revue Solaris, il est également l’auteur de plusieurs ouvrages  bibliographiques sur le roman policier, la science-fiction et le  fantastique. Alibis félicite chaudement Norbert pour cet honneur bien mérité !

Prix Alibis 2009 – Lauréat

Québec, le 17 avril 2009 – Le Prix ALIBIS 2009 a été attribué à David Sionnière pour sa nouvelle « Summit circle ». David Sionnière est né en 1966 dans le sud de la France. Diplômé en lettres et cinéma de l’université parisienne Sorbonne Nouvelle, il œuvre pendant plus de quinze ans dans le domaine de la production cinématographique et musicale. En 2006, il s’installe à Montréal. Finaliste aux Prix littéraires Radio-Canada dans la catégorie « Nouvelles » en 2009 avec « Pur sang », il travaille présentement à l’écriture de son premier roman.

Pour en savoir plus…

Prix Alibis 2009 – Remise

Québec, le 9 avril 2009 – Dans le cadre du Salon international du livre de Québec, le Prix Alibis sera attribué le jeudi 16 avril prochain. La remise officielle du prix s’effectuera lors du « Cocktail des écrivains » qui débutera à 17h30 à l’Hôtel Hilton Québec, salle Plaines.

Le gagnant ou la gagnante, qui verra son texte publié dans le numéro 31 d’Alibis, recevra une bourse de 1000 $, remise par la revue Alibis, et un voyage en France, offert par le Consulat de France à Québec, qui lui permettra de participer au prestigieux Salon du polar de Montigny les Cormeilles.

Créé en 2005, le Prix Alibis a couronné tour à tour Luc Baranger (« À l’est d’Eddy »), auteur du recueil éponyme (La Veuve noire) et de La Balade des épavistes (Alire), Benoît Bouthillette (« Le Capuchon du moine »), qui a signé La Trace de l’escargot (JCL) et La Mue du serpent de terre, André Jacques (« Le Traducteur »), auteur de Les Lions rampants, La Commanderie et de La Tendresse du serpent (Québec Amérique), et Frédéric Hardel (« 12 minutes 28 secondes »), dont c’était le premier texte publié.

Depuis l’automne 2001, la revue Alibis s’est donné la mission de favoriser l’émergence et de promouvoir, au Québec et dans toute la francophonie canadienne, les littératures dites « policières » d’ici. Elle offre donc aux auteurs une direction littéraire professionnelle et, de façon trimestrielle, un espace privilégié pour la publication de nouvelles policières, noires et de mystère, d’articles et de commentaires critiques sur les littératures policières offertes au public québécois. De plus, la revue Alibis met à la disposition de tous les internautes de nombreux dossiers relatifs aux littératures policières d’ici et d’ailleurs sur son site Internet, le www.revue-alibis.com, ce qui permet à ce dernier de devenir une source de références privilégiée pour tous les amateurs et les professionnels du genre.

Information : Pascale Raud
Coordonnatrice de la revue Alibis
Tél. : (418) 525-6890
Courriel : raud(a)revue-alibis.com

Prix littéraires de la Ville de Québec et du Salon international du livre de Québec

Une bonne nouvelle pour les amateurs de policier ! Les Prix littéraires de la Ville de Québec 2009 ont été décernés à Martine Latulippe, directrice littéraire d’Alibis, et à Jacques Côté, auteur de romans policiers aux éditions Alire, qui a déjà commis nouvelles et articles pour Alibis. Félicitations aux deux gagnants !

Solaris/Alibis au Salon du livre de Montréal 2008 (19-24 novembre)

Un rassemblement aura lieu lors du prochain salon du livre de Montréal. Venez rencontrer quelques-uns des collaborateurs des revues Solaris et Alibis au kiosque des Éditions Alire (603). L’événement aura lieu le samedi, 22 novembre, de 16h00 à 20h00.

Horaire de signature des auteurs d’Alibis et de Solaris au kiosque d’Alire (603) :

  • Samedi, 22 novembre :
    • Philippe-Aubert Côté, de 16h00 à 17h00
    • Alexandre Babeanu, de 16h00 à 17h00
    • Jean-Jacques Pelletier, de 16h00 à 17h00
    • Esther Rochon, de 17h00 à 18h00
    • Ariane Gélinas, de 17h00 à 18h00
    • Francine Pelletier, de 18h00 à 19h00
    • Sylvie Bérard, de 18h00 à 19h00
    • Maxime Houde, de 19h00 à 20h00
    • Frédéric Hardel, de 19h00 à 20h00
  • Dimanche, 23 novembre :
    • David Dorais, de 10h00 à 11h00
    • Alain Ducharme, de 10h00 à 11h00
    • Pascale Raud, de 11h00 à 11h30
    • Mario Tessier, de 15h00 à 16h00
    • Claude Lalumière, de 15h00 à 16h00

Sylvain Meunier reçoit le Prix Saint-Pacôme

Saint-Pacôme, le 4 octobre 2008 – L’auteur Sylvain Meunier a remporté, ce soir, le Prix Saint-Pacôme du roman policier pour le roman L’homme qui détestait le golf publié chez les éditions La courte échelle. M. Meunier a obtenu la bourse de 3 000 $ rattachée à ce prix à l’occasion de la soirée de gala qui se tenait, cette année, sous la présidence d’honneur de l’animateur et fou du roi, Dany Turcotte. La bourse est financée par la Caisse populaire de la Rivière Ouelle, le Domaine du Pacômois, la municipalité de Saint-Pacôme et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.

Trois auteurs étaient finalistes pour le Prix Saint-Pacôme 2008. Les membres du jury avaient aussi retenu le roman de François Barcelo, Chroniques de Saint-Placide-de-Ramsay, publié aux Éditions Fayard noir et celui d’André Jacques, La tendresse du serpent, publié aux Éditons Québec Amérique. Ces deux finalistes ont chacun reçu une bourse des présidents d’honneurs de 250 $.

Le jury se composait de Patrick Sénécal, lauréat du Prix Saint-Pacôme 2007 avec Le vide publié chez les éditions Alire, de Claude La Charité, professeur au département de Lettres à l’Université du Québec à Rimouski et directeur de la revue Tangence, et de Marie-Hélène Desaunettes, avocate.

Le Prix Saint-Pacôme récompense annuellement l’auteur de roman policier québécois s’étant démarqué par la qualité d’une œuvre publiée au cours de l’année précédente.

Le Club de lecture de la bibliothèque municipale Mathilde-Massé de Saint-Pacôme a profité du gala pour décerner son «coup de cœur» à l’auteur André Pratte et à son roman Croâ publié aux éditions Michel Brûlé.

Laureat 2008

Dans l’ordre habituel, le directeur général de la Caisse de la Rivière Ouelle, André Bernier, le directeur général par intérim de la direction régionale du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, Louis Landry, le lauréat du Prix Saint-Pacôme 2008, Sylvain Meunier, le maire de Saint-Pacôme, Gervais Lévesque, et le président de la Société du roman policier de Saint-Pacôme et dirigeant du Domaine du Pacômois, Robert Bérubé.

Diffusion : René Bélanger, agent de développement
Municipalité de Saint-Pacôme
www.st-pacome.ca/polar
develop-stpacome(a)bellnet.ca
418 852-2356

Concours de nouvelles policières: Les lauréats des prix de la Rivière Ouelle sont dévoilés

Saint-Pacôme, le 4 octobre 2008 – La Société du roman policier de Saint-Pacôme a fait connaître les gagnants du septième concours de nouvelles policières, à l’occasion du gala du Prix Saint-Pacôme.

Dans la catégorie senior, le premier prix de 300 $, commandité par le CLD Kamouraska et la librairie L’Option, a été remporté par Lise Clermont, de Sainte-Rose-du-Nord, pour son texte « Les carnets crépusculaires ». Frédéric Hardel de Montréal, a reçu les 200 $ rattachés à la deuxième position avec « Manger froid ». Ce deuxième prix est une commandite du député de Kamouraska-Témiscouata, Claude Béchard. Le troisième prix a été décerné à  Élaine Potvin de Montréal pour son texte « Martine à l’école».  Le prix de 100 $ est offert par les Studios Sigma.

La  septième édition du concours de nouvelles policières a suscité l’intérêt de 13 participants dans la catégorie senior. Quant à la catégorie junior, le jury a convenu de ne pas remettre de prix cette année en raison du faible nombre de participants.

Diffusion: René Bélanger, agent de développement
Municipalité de St-Pacôme
develop-stpacome(a)bellnet.ca
418 852-2356

Dévoilement des finalistes pour le prix Saint-Pacôme

Saint-Pacôme, le 4 septembre 2008. La Société du roman policier de Saint-Pacôme a annoncé aujourd’hui les finalistes du prix Saint-Pacôme 2008.Il s’agit des auteurs François Barcelo, André Jacques et Sylvain Meunier. Le prix sera remis à l’occasion d’un gala le 4 octobre prochain. Le lauréat recevra une bourse de 3 000 $ offerte par plusieurs partenaires, tels que la municipalité de Saint-Pacôme et la Caisse populaire Desjardins de la Rivière Ouelle. L’événement se déroulera sous la présidence d’honneur de l’animateur et fou du roi, Dany Turcotte.

Le roman Chroniques de Saint-Placide de Ramsay, publié par les Éditions Fayard noir a permis à François Barcelo de se retrouver parmi les trois finalistes du prix littéraire. Les autres finalistes, parmi le record de 37 participants, sont André Jacques, avec le roman La tendresse du serpent publié aux Éditions Québec Amérique, et Sylvain Meunier avec L’Homme qui détestait le golf, publié chez La Courte échelle.

Le Gala du 4 octobre débutera à 18 h avec un souper, suivi de la cérémonie de remise du prix. Le tout se déroulera à la salle communautaire Albert-Royer de Saint-Pacôme.  Les billets pour le gala sont en vente au coût de 40 $ à l’épicerie Gilbert-Royer Ltée de Saint-Pacôme, au bureau municipal de Saint-Pacôme et à la librairie L’Option de La Pocatière. Il est également possible de réserver des billets en composant le 418-852-2356 ou le 418-852-3088.

Source :           M. Robert Bérubé, président
Société du roman policier de Saint-Pacôme
418-852-2159

Diffusion :      M. René Bélanger, agent de développement
Municipalité de Saint-Pacôme
develop-stpacome(a)bellnet.ca
418-852-2356

Expositions, table ronde, gala… Saint-Pacôme enquête

Saint-Pacôme, le 4 septembre 2008 Le festival Saint-Pacôme enquête célébrera en grand la septième remise du Prix Saint-Pacôme du roman policier les 3, 4 et 5 octobre prochain.

Le festival débute le vendredi avec l’inauguration de deux expositions à l’occasion d’un 5 à 7.

La bibliothèque Mathilde-Massé de Saint-Pacôme invite toute la population à découvrir l’univers de Tintin. Cette exposition met en valeur le célèbre reporter et se veut également une prise de conscience sur un phénomène unique de l’art de la bande dessinée. L’autre exposition, «Gyrophare», raconte l’histoire policière de la Sûreté du Québec et son influence sur le Bas-Saint-Laurent. Cette exposition, initiée par la Sûreté du Québec, présente des artéfacts et archives témoignant de l’évolution du métier de policier depuis 1870 et ce, en lien avec l’histoire de notre milieu.

Une table ronde ayant pour thème « Le polar québécois, singulier ou universel ? » se tiendra le lendemain au Centre municipal en présence de nombreux spécialistes du polar. L’activité sera animée par l’auteur et journaliste, Maurice Gagnon.Le très attendu gala du Prix Saint-Pacôme du roman policier, au cours duquel seront aussi remis les Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière, suivra à 18 h à la salle communautaire Albert-Royer sous la présidence d’honneur de l’animateur et fou du roi, Dany Turcotte. Le Club du polar de la bibliothèque Mathilde-Massé de Saint-Pacôme profitera de l’occasion pour remettre son prix «coup de cœur» à un roman publié au cours de la dernière année.

Le lendemain, un brunch enquête viendra clôturer le festival Saint-Pacôme enquête au Centre municipal de Saint-Pacôme. Les billets sont en vente, à prix populaire, au bureau municipal de Saint-Pacôme, à l’épicerie Gilbert Royer Ltée et chez Métro Plus Lebel.

Le festival Saint-Pacôme enquête est rendu possible grâce à l’engagement de plusieurs citoyens et organismes ainsi que de nombreux commanditaires. Nous tenons à rendre hommage à ces précieux partenaires pour leur support et nous invitons toute la population à profiter pleinement de ce festival.

Source :     M. Robert Bérubé, président
Société du roman policier de Saint-Pacôme
418-852-2159

Diffusion : M. René Bélanger, agent de développement
Municipalité de Saint-Pacôme
develop-stpacome(a)bellnet.ca
418-852-2356

Alibis à Chien de Lisard

Le samedi 16 août 2008, Alibis était présent à la fête de  clôture des Chien de Lisard, le club de lecture des bibliothèques  participantes de la ville de Québec, qui se déroulait cette  année à la Bibliothèque de Charlesbourg. Au programme de la fête de clôture, une entrevue de Jacques Côté, une performance en direct de la slammeuse Hélène Matte, et de nombreux tirages de livres et certificats cadeaux !

Photo
Le public

Photo
Présentation d ‘Alibis

Photo
Tirage des abonnements

Notre coordonnatrice Pascale Raud y était, et a eu le plaisir de présenter Alibis aux jeunes lecteurs présents. Elle a également procédé au tirage de deux abonnements d’un an gratuits, parmi les Chiens de Lisard présents ! Alibis félicite chaleureusement les gagnants, et promet d’être là encore l’année prochaine !

Photo
Jacques Côté en entrevue

Photo
Julie St-Laurent, une des deux coordonnatrices du club de lecture,  s’entretient avec Jacques Côté.

Prix de la rivière Ouelle: Le concours de nouvelles policières est de retour

Saint-Pacôme, le 28 janvier 2008 – Le concours de nouvelles policières de la Société du roman policier de Saint-Pacôme est de retour pour une septième année. Les écrivains en herbe, intéressés à soumettre un texte pour remporter l’un des prix de la rivière Ouelle, ont jusqu’au 30 juin 2008 pour participer.

Tout comme l’an dernier, le concours est ouvert aux jeunes de 14 à 17 ans (catégorie junior) et aux adultes (catégorie senior.)  Les textes devront débuter par la phrase suivante : « Comme une rivière sans saumon. »   Les membres du jury s’inspireront de l’originalité de l’œuvre, de l’intrigue policière et des qualités de la langue pour sélectionner les nouvelles gagnantes. Trois prix seront décernés pour chacune des deux catégories, soit 300 $ pour le premier prix, 200 $ pour le deuxième prix et 100 $ pour le troisième prix.

Les règlements complets du concours sont disponibles sur le site Internet de la Société du roman policier de Saint-Pacôme au www.st-pacome.ca/polar Vous pouvez également contacter Mme Marie-Josée Castonguay au 418-852-2967 pour plus d’informations.

Patrick Senécal remporte le Prix Saint-Pacôme

Saint-Pacôme, le 29 septembre 2007 L’auteur Patrick Senécal a remporté, ce soir, le prix Saint-Pacôme du roman policier pour le roman Le vide publié chez les éditions Alire. M. Senécal a obtenu la bourse de 3 000 $ rattachée à ce prix à l’occasion de la soirée de gala qui se tenait, cette année, sous la présidence d’honneur de l’auteur et humoriste, Ghislain Taschereau. La bourse était financée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, le Domaine du Pacômois et la municipalité de Saint-Pacôme.

Trois auteurs étaient finalistes pour le prix Saint-Pacôme 2007. Les membres du jury avaient aussi retenu le roman de Michel Bolduc, Tsiganes, publié aux Éditions Libre Expression et celui de Michel Vallée, L’homme au visage peint, publié chez La veuve noire.

Le jury se composait de Jacques Côté, lauréat du prix Saint-Pacôme 2006 avec La rive noire publié chez les éditions Alire, d’Hélène Beaulieu, animatrice à la radio de Radio-Canada Bas-Saint-Laurent et de Lise Audet-Lapointe de Rimouski.

Le prix Saint-Pacôme récompense annuellement l’auteur de roman policier québécois s’étant démarqué par la qualité d’une œuvre publiée au cours de l’année précédente.

En 2002, il a été remis à Laurent Laplante pour son roman Des clés en trop un doigt en moins  publié aux Éditions L’Instant même. En 2003, Maryse Rouy a reçu le prix pour son roman Au nom de compostelle  publié aux Éditions Québec Amérique. En 2004, l’honneur était revenu à Jean-Jacques Pelletier pour son roman Le bien des autres, tome 1 et 2, publié aux Éditions Alire et en 2005, à Benoît Bouthillette pour La trace de l’escargot publié chez JCL éditeur.

Diffusion : René Bélanger, agent de développement
Municipalité de Saint-Pacôme
develop-stpacome(a)bellnet.ca
418 852-2356

Patrick Senécal en nomination aux Prix Gémeaux

18 octobre 2006 – Le scénario de l’épisode «Le coeur à l’ouvrage» de la série La Chambre No 13, co-écrit par Patrick Senécal et Richard Angers, est en nomination aux Prix Gémeaux 2006 dans la catégorie «Meilleur texte : série dramatique». Les amateurs d’Alibis se souviendront que le scénario est partiellement adapté de la nouvelle «Retrouvailles», parue dans Alibis 1.

Polar contre le racisme – Le noir des glaces

Le Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec présente Polar contre le racisme, un spectacle littéraire des Productions Rhizome en compagnie de l’auteur Jacques Côté.

L’auteur offre une performance scénique à la frontière de l’univers littéraire, de la vidéo et de l’électroacoustique. Il lit de larges extraits de sa nouvelle Le noir des glaces, appuyé par l’œuvre vidéo de Simon Elmaleh. Un échange entre l’auditoire et l’équipe de création suit la performance.

Reconnu dans le domaine du roman policier au Québec, Jacques Côté est l’auteur des romans Le rouge idéal et La rive noire ainsi que de la biographie Wilfrid Derome, expert en homicides.

Rhizome est un producteur de spectacles littéraires établi à Québec qui met en valeur les auteurs contemporains dans des contextes scéniques faisant appel, entre autres, à la performance vidéo et aux interventions électroacoustiques.

  • Mercredi 18 octobre à 19 h, bibliothèque Saint-Jean-Baptiste (641-6798)
  • Mercredi 25 octobre à 19 h, bibliothèque Saint-André (641-6790)
  • Lundi 30 octobre à 19 h 30, bibliothèque de Charlesbourg, auditorium (641-6287)

Adolescents et adultes, gratuit, sur réservation (pour la bibliothèque de Charlesbourg, laissez-passer disponibles dès 18 h 30), durée : 60 min

Pour plus d’information, communiquez avec votre bibliothèque ou consultez le portail du Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec au www.bibliothequesdequebec.qc.ca

Le prix Saint-Pacôme est décerné à Jacques Côté

Saint-Pacôme, le 30 septembre 2006 – L’auteur M. Jacques Côté a reçu, ce soir, le prix Saint-Pacôme du roman policier pour le roman La rive noire publié chez les éditions Alire. M. Côté a obtenu la bourse de 3 000 $ rattachée à ce prix à l’occasion de la soirée de gala qui se tenait, cette année, sous la présidence d’honneur du journaliste, M. Pierre Maisonneuve. La bourse était financée par la municipalité de Saint-Pacôme qui voulait ainsi souligner le cinquième anniversaire de ce prix.

Trois auteurs étaient finalistes pour le prix Saint-Pacôme 2006. Les membres du jury avaient aussi retenu le roman de M. Jacques Bissonnette, Badal, et celui de Mme Johanne Seymour, Le cri du cerf, publiés aux Éditions Libre Expression.

Le jury se composait de M. Benoît Bouthillette, lauréat du prix Saint-Pacôme 2005 avec La trace de l’Escargot publié chez JCL Éditeur, de Mme Hélène Beaulieu, animatrice à la radio de Radio-Canada Bas-Saint-Laurent et de Mme Lise Audet-Lapointe, libraire de Rimouski.

Le prix Saint-Pacôme récompense annuellement l’auteur de roman policier québécois s’étant démarqué par la qualité d’une œuvre publiée au cours de l’année précédente.

En 2002, il a été remis à M. Laurent Laplante pour son roman « Des clés en trop un doigt en moins » publié aux Éditions L’Instant même. En 2003, Mme Maryse Rouy a reçu le prix pour son roman « Au nom de compostelle » publié aux Éditions Québec Amérique. En 2004, l’honneur était revenu à M. Jean-Jacques Pelletier pour son roman Le bien des autres, tome 1 et 2, publié aux Éditions Alire.

Diffusion :

René Bélanger, agent de développement
Municipalité de Saint-Pacôme
develop-stpacome(a)bellnet.ca
418 852-2356

Prix Arthur Ellis 2006

Le gagnant du Arthur Ellis 2006 volet francophone est Gerald Galarneau pour son roman Motel Riviera (JCL 2005). Le prix a été décerné le 8 juin 2006 à Toronto, au 23e dinner annuel des Prix Arthur Ellis. Les deux autres romans en lice pour le prix étaient La Trace de l’escargot (JCL 2005) de Benoît Bouthillette et La Rive Noire de Jacques Cote (Alire 2005).

Prix Alibis 2006

Québec, le 10 mars 2006 – Dans le cadre du Salon international du livre de Québec, le Prix Alibis sera attribué le 20 avril prochain. La remise officielle du prix s’effectuera au « Cocktail des écrivains » qui débutera à 17 heures à la salle Villeray du Hilton Québec.

Le gagnant ou la gagnante, qui verra son texte publié dans le numéro d’été d’Alibis, recevra une bourse de 1000 $, remise par la revue Alibis, et un voyage en France, offert par le Consulat de France à Québec, qui lui permettra de participer au prestigieux Salon du polar de Montigny les Cormeilles.

Depuis l’automne 2001, la revue Alibis s’est donné la mission de favoriser l’émergence et de promouvoir, au Québec et dans toute la francophonie canadienne, les littératures dites « policières » d’ici. Elle offre donc aux auteurs une direction littéraire professionnelle et, de façon trimestrielle, un espace privilégié pour la publication de nouvelles policières, noires et de mystère, d’articles et de commentaires critiques sur les littératures policières offertes au public québécois. De plus, la revue Alibis met à la disposition de tous les internautes de nombreux dossiers relatifs aux littératures policières d’ici et d’ailleurs sur son site Internet, le www.revue-alibis.com, ce qui permet à ce dernier de devenir une source de références privilégiée pour tous les amateurs et les professionnels du genre.

Information : Bärbel Reinke, Coordonnatrice de la revue Alibis, Tél. : (418) 525-6890, alibis(a)revue-alibis.com

Prix Saint-Pacôme

La présidence d’honneur est confiée à Pierre Maisonneuve

Saint-Pacôme, le 27 février 2006 – Le journaliste Pierre Maisonneuve sera le président d’honneur du Prix Saint-Pacôme du roman policier 2006. Le Prix, qui célèbrera son cinquième anniversaire, sera remis lors d’un gala le samedi 30 septembre prochain à Saint-Pacôme.

CAMBRIOLAGE CHEZ ALIBIS

Parution du numéro 17 retardé

Dans la nuit du 13 au 14 novembre, des cambrioleurs ont pénétré par effraction dans les locaux des revues Solaris et Alibis, à Québec, et ont fait main basse sur l’équipement informatique de notre coordonnatrice et de notre graphiste, toutes deux affairées au montage du prochain numéro d’Alibis. L’éditeur Jean Pettigrew supervise la récupération du matériel qui a pu l’être pour reprendre le travail interrompu et refaire ce qui a été perdu. Nous prions nos fidèles abonnés de faire preuve de compréhension: la parution d’Alibis 17 devrait souffrir un retard de quelques semaines. Nous devrions pouvoir respecter nos échéanciers pour la distribution en librairie.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Benoît Bouthillette reçoit le prix Saint-Pacôme

Saint-Pacôme, le 1 er octobre 2005 – L’auteur M. Benoît Bouthillette a reçu, ce soir, le prix Saint-Pacôme du roman policier pour le roman La trace de l’Escargot, son premier livre publié chez JCL Éditeur. M. Bouthillette a obtenu la bourse de 3 000 $ rattachée à ce prix à l’occasion de la soirée de gala qui se tenait, cette année, sous la présidence d’honneur de l’humoriste Mme Lise Dion. La bourse était financée par le député de Kamouraska-Témiscouata et ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, M. Claude Béchard.

Trois auteurs étaient finalistes pour le prix Saint-Pacôme 2005. Les membres du jury avaient aussi retenu le roman de M. Gérald Galarneau, Motel Riviera, publié par JCL Éditeur et celui de M. Mario Bolduc, Cachemire, publié aux Éditions Libre Expression.

Le jury se composait de Mme Maryse Rouy, lauréate du prix Saint-Pacôme 2003, de Mme Danielle Laplante, professeure de Lettres au Collège Édouard-Montpetit de Longueuil et de Mme Lise Audet-Lapointe, libraire de Rimouski.

Le prix Saint-Pacôme récompense annuellement l’auteur de roman policier québécois s’étant démarqué par la qualité d’une œuvre publiée au cours de l’année précédente.

En 2002, il a été remis à M. Laurent Laplante pour son roman « Des clés en trop un doigt en moins » publié aux Éditions L’Instant même. En 2003, Mme Maryse Rouy a reçu le prix pour son roman « Au nom de compostelle » publié aux Éditions Québec Amérique. L’an dernier, l’honneur était revenu à M. Jean-Jacques Pelletier pour son roman Le bien des autres, tome 1 et 2, publié aux Éditions Alire.

-30-

Diffusion : René Bélanger, agent de développement
Municipalité de Saint-Pacôme
develop-stpacome(a)bellnet.ca
(418) 852-2356

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Concours de nouvelles policières

Les noms des lauréats des Prix de la Rivière Ouelle sont dévoilés

 [Prix du roman policier du Saint-Pacome] Saint-Pacôme, le 3 juillet 2005 – La Société du roman policier de Saint-Pacôme a fait connaître les gagnants du quatrième concours de nouvelles policières, à l’occasion d’un souper clôturant le festival Saint-Pacôme enquête.

Dans la catégorie junior, un seul prix a été décerné parmi les trois participants. Le premier prix, accompagné d’une bourse de 500 $, a été remis à Maude Bouchard de Saint-Alexandre pour son texte intitulé « Prisonnière ». C’est la deuxième année consécutive que Maude Bouchard remporte le premier prix de la catégorie junior commandité par la Caisse populaire Desjardins de la Rivière Ouelle.

Dans la catégorie senior, le premier prix de 500 $, commandité par la Caisse populaire Desjardins de la Rivière Ouelle et la municipalité de Saint-Pacôme, a été remporté par Marc Panneton de Campbelton, pour son texte « Au saumon d’Or ». Solange Proulx de Québec a reçu les 300 $ rattachés à la deuxième position avec « L’oiseau tombé du nid ». Ce deuxième prix est une commandite du CLD de Kamouraska. Le troisième prix a été décerné à Julie Daigle de Sainte-Martine pour son texte « Faute avouée, à moitié pardonnée ». Le prix de 200 $ est offert par les Studios Sigma de Saint-Pacôme, la Librairie L’Option de La Pocatière et la Société du roman policier de Saint-Pacôme.

La quatrième édition du concours de nouvelles policières a suscité l’intérêt de 3 participants dans la catégorie junior et de 23 participants dans la catégorie senior.

-30-

Diffusion: René Bélanger, agent de développement
Municipalité de St-Pacôme
(418) 852-2356

Une Soirée de lecture

Vous n’avez pas eu la chance de croiser vos auteurs préférés au Salon international du livre de Québec ? Qu’à cela ne tienne, voici une occasion en or de les rencontrer et de les écouter lire des extraits de leur dernière oeuvre. Vendredi soir, le 8 avril 2005, Point de Fuite, Alire et la revue Alibis vous invitent à une mystérieuse soirée. Au menu: meurtre, suspense, enquête, horreur, frousse et peur bleue.

  • Les suspects sont:
    • Camille Bouchard
    • Sébastien Chabot (Joseph Ouaknine ayant un alibi pour la soirée)
    • Martine Latulippe
    • Lionel Noël
    • Patrick Senécal
    • Jean-Jacques Pelletier
    • Robert Tessier
  • Quand ?
    • Le vendredi 8 avril 2005 à 22h00
  • Où ?
    • Au Bistro le Ripoux
      935, avenue de Bourlamaque (Québec)
      418-523-1444
  • Combien ?
    • On vous fait une offre que vous ne pourrez refuser. C’est gratuit.

Jean Lemieux, Lauréat!

1er novembre 2004 – Jean Lemieux, médecin et, pour notre plus grand bonheur, romancier (tant pour la jeunesse que pour les adultes), a remporté, grâce à On finit toujours par payer (La Courte Echelle, 2003) deux prix prestigieux en l’espace de quelques jours, soit le volet francophone du prix Arthur-Ellis du meilleur livre policier francophone canadien (remis par la Crime Writers of Canada) et le prix Philippe-Rossillon, de l’Association France-Québec.

Communiqué de presse pour diffusion immédiate

Jean-Jacques Pelletier remporte le prix Saint-Pacôme

 [Prix du roman policier du Saint-Pacome] Saint-Pacôme, le 9 octobre 2004 – L’auteur Jean-Jacques Pelletier a reçu, ce soir, le prix Saint-Pacôme du roman policier pour son roman Le bien des autres, tome 1 et 2, publié aux Éditions Alire. M. Pelletier a reçu la bourse de 3000$ rattachée à ce prix à l’occasion de la soirée de gala qui se tenait, cette année, sous la présidence d’honneur de l’écrivain Michel Tremblay.

Trois auteurs étaient finalistes pour le prix Saint-Pacôme 2004. Les membres du jury avaient aussi retenu le roman de Camille Bouchard, Les enfants de chienne, publié aux Éditions La Veuve noire, et celui d’André Jacques, La Commanderie, publié chez Québec Amériques.

Le jury se composait de Mme Maryse Rouy, lauréate du prix Saint-Pacôme 2003 de Mme Danielle Laplante, professeure de Lettres au Collège Edouard-Montpetit de Longueuil et de M. François-Bernard Tremblay, professeur de Lettres au Collège d’Alma.

Romancier et nouvelliste, Jean-Jacques Pelletier enseigne la philosophie au Cégep Lévis-Lauzon. Il a, entre autres, publié La Chair disparue (1998) et L’Argent du monde (2001), également aux Éditions Alire.

Le prix Saint-Pacôme récompense annuellement l’auteur de roman policier québécois s’étant démarqué par la qualité d’une œuvre publiée au cours de l’année précédente.

En 2002, il a été remis à M. Laurent Laplante pour son roman «  Des clés en trop un doigt en moins  » publié aux Éditions L’Instant même. En 2003, Mme Maryse Rouy a reçu le prix pour son roman «  Au nom de compostelle  » publié aux Éditions Québec Amérique.

Diffusion : René Bélanger, agent de développement
Municipalité de Saint-Pacôme
develop-stpacome(a)bellnet.ca
(418) 852-2356

Les finalistes sont connus

Qui recevra le Prix Saint-Pacôme 2004 ?

 [Prix du roman policier du Saint-Pacome] Saint-Pacôme, le 7 septembre 2004 – Les auteurs Camille Bouchard, André Jacques et Jean-Jacques Pelletier sont en lice pour l’obtention du troisième prix Saint-Pacôme du roman policier qui sera remis à l’occasion d’un gala le 9 octobre prochain. Le lauréat recevra une bourse de 3 000 $. L’événement se déroulera sous la présidence d’honneur de l’écrivain Michel Tremblay. La présentation de la comédie policière, Piège pour un homme seul, sera également au menu de cette fin de semaine.

Le roman Les enfants de chienne, publié par La Veuve noire, a permis à Camille Bouchard de se classer parmi les trois finalistes du prix littéraire décerné annuellement à l’auteur du roman policier québécois qui se sera démarqué par la qualité d’une œuvre publiée au cours de l’année précédente. Pour sa part, André Jacques s’est retrouvé parmi les préférés du jury grâce à son roman La Commanderie publié chez Québec-Amérique. L’autre finaliste est Jean-Jacques Pelletier avec son roman Le Bien des autrespublié aux Éditions Alire.

La soirée

Pour en revenir à la soirée du 9 octobre, elle débutera à 18 h 30 avec la cérémonie de remise du prix, suivi d’un souper et d’une soirée dansante. Le tout se déroulera à la Salle communautaire Albert-Royer de Saint-Pacôme. C’est M. Michel Tremblay qui remettra le prix à l’auteur gagnant. Rappelons que, cette année, la bourse de 3000 $ est commanditée par la ministre de la Culture et des Communications, Mme Line Beauchamp. Signalons également que la présence des quatre musiciens à cette soirée est rendue possible grâce à la collaboration de l’École de musique du Collège de Sainte-Anne.

Une pièce de théâtre

Outre la remise du prix Saint-Pacôme, la population pourra assister à quatre représentations de la comédie policière Piège pour un homme seul de l’auteur Robert Thomas, adaptée par Michel Tremblay. Cette présentation est mise en scène par Pierre Lévesque et regroupe des comédiens de la région. Pierre Lévesque a su donner un cachet des années 1960 à cette comédie. La pièce sera présentée les jeudi et vendredi soir à 20 h de même que les samedi et dimanche à 14 h sur la scène de la Salle André-Gagnon. La représentation du samedi sera précédée par une entrevue avec Michel Tremblay dès 13 h 30, toujours sur la scène de la salle André-Gagnon, que réalisera la journaliste Marie-Claude Durand. Mme Durand et son collègue journaliste Marc Larouche animeront la cérémonie de présentation du prix Saint-Pacôme.

Billets

Les billets pour la pièce de théâtre et la soirée seront en vente à compter de ce mercredi 8 septembre. Pour information ou réservation : 852-3088 ou 852-2356.

Source : Éliane Vincent
Société du roman policier de Saint-Pacôme
852-3088

Diffusion : René Bélanger, agent de développement
Municipalité de Saint-Pacôme
develop-stpacome(a)bellnet.ca
852-2356

Concours de nouvelles policières

Les noms des lauréats des Prix de la rivière Ouelle sont dévoilés

 [Prix du roman policier du Saint-Pacome] (Saint-Pacôme, le 6 juillet 2004) La Société du roman policier de Saint-Pacôme a fait connaître les gagnants du troisième concours de nouvelles policières le 4 juillet dernier, à l’occasion d’un souper clôturant le festival Saint-Pacôme enquête.

Dans la catégorie junior, le premier prix, accompagné d’une bourse de 500 $, a été décerné à Maude Bouchard de Saint-Alexandre pour son texte intitulé « La tache bleue ». Lucie Demers de Saint-Pamphile est arrivée deuxième avec le texte « Paul manquant, film manqué » et remporte un prix de 150 $. Quant à Cindy Pelletier de La Pocatière, « La souffrance d’une vie » lui vaut une troisième place et un prix de 50 $. Les prix de la catégorie junior ont été commandités par la Caisse populaire de la Rivière Ouelle.

Dans la catégorie senior, le premier prix de 500 $, commandité par la SADC du Kamouraska, a été remporté par Bernard Guay de Beauport pour son texte « Le sépulcre des damnés ». Ginette Bernatchez de Charny a reçu les 300 $ rattachés à la deuxième position avec « Le rapt ». Ce deuxième prix est une commandite du CLD de Kamouraska. Le troisième prix a été décerné à François-Xavier Liagre de Montréal pour son texte « Un gage ». Le prix de 200 $ était commandité par M. Yves Lévesque, notaire et la Librairie L’Option de La Pocatière.

La troisième édition du concours de nouvelles policières a suscité l’intérêt de 14 participants dans la catégorie junior et de 24 participants dans la catégorie senior.

Source: René Bélanger, agent de développement
Municipalité de St-Pacôme
develop-stpacome(a)globetrotter.net
(418) 852-2356

Prix Saint-Pacôme du roman policier

Maryse Rouy remporte le prix Saint-Pacôme

 [Prix du roman policier du Saint-Pacome] Saint-Pacôme, le 4 octobre 2003 – L’auteure montréalaise Maryse Rouy a reçu, ce soir, le prix Saint-Pacôme du roman policier pour son roman intitulé « Au nom de compostelle » publié aux Éditions Québec Amérique. Madame Rouy a reçu la bourse de 3000 $ rattachée au prix bonifiée d’un montant de 2000 $ remis par le président d’honneur de l’événement, le compositeur et pianiste, André Gagnon.

Trois finalistes étaient en lice, cette année, pour le prix Saint-Pacôme. Outre le roman de madame Rouy, les membres du jury avaient retenu celui de Jean Lemieux, « On finit toujours par payer », et celui d’André Marois, « Les effets sont secondaires », tous deux publiés aux Éditions de La courte échelle.

Le jury se composait de messieurs Stanley Péan, écrivain et critique littéraire, animateur de l’émission Bouquinville à la Chaîne culturelle de Radio-Canada et rédacteur en chef des magazines Le libraire et Alibis ; Laurent Laplante, auteur et chroniqueur et Robert Laplante, critique littéraire à Radio-Canada. Ceux-ci ont lu une vingtaine de romans afin de sélectionner les trois finalistes.

 [M. Rouy] D’origine française, Maryse Rouy est née à Saint-Laurent-sur-Save. Elle est arrivée au Québec en 1975. Depuis, elle habite Montréal et, en plus de l’écriture, elle exerce le métier d’enseignante. Son intérêt pour le Moyen âge et la littérature courtoise l’a amenée à faire une maîtrise en sciences médiévales à l’Université de Montréal.

Elle a déjà publié chez Québec Amérique « Azalaïs ou la Vie courtoise » (1995), « Guilhèm ou les Enfances d’un chevalier » (1997), « Les Bourgeois de Minerve » (1998) et « Mary l’Irlandaise » (2001). Elle a su aussi captiver les jeunes avec « Une terrifiante Halloween » (1997) et « Prisonniers dans l’espace » (1999).

La remise du prix Saint-Pacôme 2003 s’inscrivait à l’intérieure d’une soirée de gala sous la présidence d’honneur de monsieur André Gagnon. En après-midi, les amateurs de littérature policière ont pu, également, participer à un symposium sur l’état du roman policier québécois.

L’an dernier, le prix avait été remis à monsieur Laurent Laplante pour son roman « Des clés en trop un doigt en moins ».

(Source: René Bélanger, agent de développement, Municipalité de Saint-Pacôme, develop-stpacome(a)globetrotter.net, (418) 852-2356)

La Société du roman policier dévoile les lauréats du concours de nouvelles

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Concours de nouvelles policières Les noms des lauréats des Prix de la rivière Ouelle sont dévoilés

(Saint-Pacôme, le 8 juillet 2003) La Société du roman policier de Saint-Pacôme a fait connaître les gagnants du deuxième concours de nouvelles policières le 6 juillet dernier. La remise des Prix de la rivière Ouelle était sous la présidence d’honneur du député de Kamouraska-Témiscouata à l’assemblée nationale et ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille, M. Claude Béchard.

Dans la catégorie junior, le premier prix, accompagné d’une bourse de 500 $, a été décerné à Jessica St-Pierre de La Pocatière pour son texte intitulé « Le saumon d’argent ». Mathieu Côté de La Pocatière est arrivé deuxième avec le texte « Le pendentif » et remporte un prix de 150 $. Quant à Daniel Bélanger de Trois-Pistoles, « Le sol rouge » lui vaut une troisième place et un prix de 50 $. Les prix de la catégorie junior ont été commandités par la Caisse populaire de la Rivière Ouelle et par le Regroupement des caisses populaires du Kamouraska.

Dans la catégorie senior, le premier prix de 500 $, commandité par la SADC du Kamouraska, a été remporté par Louise Jobidon de Saint-Apollinaire pour son texte « Un village bien tranquille ». Jean-Marc Chatel de Laval a reçu les 300 $ rattachés à la deuxième position avec « Rue Saint-Denis ». Ce deuxième prix est une commandite du Cégep de La Pocatière. Le troisième prix a été décerné à Nancy Desjardins de Pohénégamook pour son texte « Nuit d’enfer ». Le prix de 200 $ était commandité par le CLD du Kamouraska et la Librairie L’Option de La Pocatière.

La deuxième édition du concours de nouvelles policières a suscité l’intérêt de 15 participants dans la catégorie junior et de 18 participants dans la catégorie senior. Le dévoilement des lauréats venait clôturer la deuxième édition de la Capitale en fête. Le comité organisateur de cet événement se réunira dans les prochaines semaines pour dresser un bilan et pour jeter les bases de l’édition 2004.

-30-

Source: René Bélanger, agent de développement Municipalité de St-Pacôme develop-stpacome(a)globetrotter.net (418) 852-2356

Gagnants du Prix de la Rivière Ouelle 2003

Sur la photo, Gervais Lévesque, maire de Saint-Pacôme capitale du roman policier, Christiane Hardy, présidente d’honneur du festival La Capitale en Fête, le ministre du Travail, de la Solidarité sociale et de la Famille et président d’honneur de la remise des prix de la rivière Ouelle, Claude Béchard, Jessica Saint-Pierre, Mathieu Côté, Nancy Desjardins, Daniel Bélanger, gagnants, Louise Chamberland, membre du jury, Louise Jobidon, gagnante, André Bernier, membre du jury et Jean-Marc Chatel, gagnant.

Prix Arthur-Ellis 2003

L’association des « Crime Writers of Canada » a dévoilé, ce 5 juin 2003, le nom des gagnants 2003 du prix Arthur-Ellis couronnant les meilleurs écrits de littérature policière publiés au Canada en 2002.

Pour le volet francophone du « Meilleur Livre Polar », le Arthur-Ellis 2003 est attribué à :

Jacques Côté, Le Rouge idéal (Alire)

L’année 2003 marque le 20e anniversaire du prestigieux prix canadien dont le nom a été emprunté à celui du dernier bourreau officiel du Canada. Le prix Arthur-Ellis souligne chaque année dans six catégories, dont celle du meilleur livre francophone, l’excellence de la littérature policière au Canada.

Les cinq gagnants anglophones sont :

Best First Novel :

  • James W. Nichol, Midnight Cab (Knopf Canada)

Best Novel :

  • Rick Mofina, Blood of Others (Kensington Publishing)

Best Short Story :

  • James Powell, « Bottom Walker » (Ellery Queen’s Mystery Magazine, Mai 2002)

Best Nonfiction :

  • Andrew Mitrovica, Covert Entry (Random House Canada)

Best Juvenile :

  • Norah McClintock, Break and Enter (Scholastic Canada).

Plusieurs figures majeures de la littérature policière canadienne, tant anglophone que francophone (ce dernier volet existe depuis 2000), ont remporté aux cours des vingt dernières années le prix, notamment Eric Wright, Peter Robinson, L.R. Wright, Laurence Gough, Kathy Reichs et Norbert Spehner.

Félicitations à tous les gagnants.

(Sources : Crime Writers of Canada, Revue Alibis)

Gagnant, La Nouvelle Policière

Le Salon international du livre de Québec, en collaboration avec l’Office franco-québécois pour la jeunesse, le Consulat général de France à Québec et la revue Alibis : polar, noir et mystère, sont fiers de vous annoncer que le gagnant de l’édition 2003 du concours La Nouvelle policière est…

Marc-André Désautels, pour sa nouvelle intitulée « La Cité du vice ».

De plus, le jury a décerné un prix spécial à…

Jean-Alexandre Perras, pour sa nouvelle intitulée « Chroniques vénitiennes »

Félicitations aux lauréats qui se méritent tous deux un voyage de 10 jours en France et dont les textes paraîtront dans le numéro 7 (été 2003) de la revue Alibis.

Concours  « LA NOUVELLE POLICIÈRE »

Logo du Salon international du livre de Quebec

Logo de l'Office franco - quebecois pour la jeunesse

Logo Alibis

Logo du consulat de France

Concours  « LA NOUVELLE POLICIÈRE »

Prix : 10 jours à la découverte d’une région de France!

Québec, février 2003 – Le Salon international du livre de Québec, en collaboration avec l’Office franco – québécois pour la jeunesse, le Consulat général de France à Québec et la revue Alibis, annonce le lancement de l’édition 2003 du concours La Nouvelle policière. Ce concours s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans intéressés à tenter leur chance dans l’écriture d’une intrigue policière. L’auteur du texte gagnant aura l’occasion de découvrir une région de France dans le cadre d’un stage « Connaissance de la France » offert par le Consulat général de France à Québec. Le séjour, d’une durée de 10 jours, se déroulera de la fin juin au début juillet 2003. Il regroupera une dizaine de jeunes francophones en provenance de différents pays. Le transport (aller-retour) entre le Québec et Paris est gracieusement offert par l’Office franco – québécois pour la jeunesse. De plus, le texte gagnant paraîtra dans le numéro 7 de la revue Alibis, qui sera en kiosque à l’été 2003. La date limite pour l’envoi des textes est le 28 mars 2003. La remise du prix au gagnant aura lieu le jeudi 10 avril 2003, lors du Cocktail des écrivains de la région de Québec dans le cadre du Salon international du livre de Québec.

Pour obtenir plus de renseignements (règlements), visitez notre site web ( www.silq.org ) ou communiquez avec André Crochetière, responsable du concours, en téléphonant au (418) 692-0010 ou par courriel acrochetiere(a)silq.org

Mise à jour: Septembre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *